Rendez-vous en enfer

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse
Une lecture commune avec Isabelle

.

.

Retour en enferRendez-vous en enfer
Hervé Fontanières

.
Après les fêtes de Noël, Sylvain, un adolescent de quinze ans, se rend en pleine mer auprès de son oncle Jos Le Flohic qui est l’un des gardiens du phare d’Armen, pour passer une nuit le temps de la relève entre lui et Loïc Finaz.
D’origine bretonne par la branche maternelle, Sylvain qui a toujours été attiré par tout ce qui fait la Bretagne, réalise l’un de ses rêves en allant sur ce « cailloux ». Arrivé avec le Velléda, le bateau qui ravitaille le phare en carburant et en vivres, il a déjà un aperçu de la violence des éléments et de l’inconfort que doit supporter un marin, et lorsqu’il pénètre le phare, il est confronté à la majesté des lieux qui compte cent dix-huit marches en colimaçon jusqu’au sommet. De sa chambre qu’on lui attribue, son regard se noie dans l’immensité bouillonnante de l’océan qui est à perte de vue. Les vagues s’écrasent violemment sur la structure du phare dans des échos furieux qui résonnent jusque dans son ventre. Conscient que cette aventure est exceptionnelle, il essaie d’emmagasiner le  plus d’images, le plus de sensations, quand il
voit Loïc Finaz se débattre dans les flots et se faire avaler.
L’exaltation fait place à l’horreur car malgré les tentatives pour le repêcher, le second de l’Armen a été englouti. Ce que Sylvain ne sait pas encore, c’est que le cauchemar ne fait que commencer.
La radio en panne, l’océan déchaîné, la brume comme de la poix, l’impossibilité aux secours de venir, le pavillon noir dressé, la sirène hurlante, le huis clos donne à la tragédie une dimension dantesque et le jeune garçon voit son oncle se décomposer et avoir peur, lui qui était une force de la nature et qui faisait figure de héros.
Pour s’occuper, pour ne pas paniquer et voir les oiseaux déboussolés attirés par la lumière du phare s’écraser sur les vitres, Sylvain cherche de la lecture et tombe sur le journal de bord de Jos dans lequel il relate la mort de son ami Yves Le Doaré, mort dans les mêmes circonstances que Loïc un an jour pour jour.
Une légende bretonne raconte qu’à la fin de l’année, l’Ankou vient chercher le dernier marin mort en mer pour qu’il pilote son bateau le Bag-Noz. La légende… Sylvain est prêt à oublier toute rationalité quand il voit venir vers eux la silhouette de l’Ankou et que des faits inconcevables et mystérieux surviennent dans cette tour maudite.
Qui vient-il chercher cette fois-ci et quel tribut peut-il demander ? Qui est véritablement son oncle ? Sylvain devra s’armer de courage pour affronter les nombreux dangers qui les menacent.

Sylvain, Jos, l’Armen, l’océan et l’Ankou… L’auteur nous donne rendez-vous en enfer avec ce thriller policier écrit pour la jeunesse. L’action cauchemardesque arrive très vite et nous plonge dans des extravagances, dont on ne sait si elles sont fantastiques ou vraisemblables, seulement dues à la folie de l’isolement.
Dans ce décor du grand large et pourtant fermé, on éprouve une claustrophobie qui génère une angoisse jusqu’au dénouement. Quant aux personnages du huis-clos, il y a l’oncle au comportement ambigu, Sylvain, un héros sympathique et courageux, l’Ankou, le spectre de la mort, et le phare, l’un des personnages principaux du roman qui semble être vivant.
Je recommande aux jeunes lecteur cette lecture qui se lit d’une seule traite, presque en apnée, et qui nous emporte loin, très loin…

.

.

.

Chaque jour Dracula

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Une lecture commune avec Jojo et Belette

.

.

.

Chaque jour Dracula

Texte de Loïc Clément
Dessins de Clément Lefèvre

.
Dracula est un enfant qui n’aime pas aller à l’école pour une triste raison. Harcelé, battu, appelé le monstre ou l’intello par ses camarades de classe qui se moquent de ses yeux rouges, ses dents pointues, son éducation et ses différences, Dracula est sans défense face aux petits tortionnaires. Solitaire et ne pouvant se confier à personne, même pas à son père qu’il veut préserver, il pense que tout est de sa faute s’il ne peut pas se faire apprécier.
« Le jeune vampire se sentait en partie responsable de ce qui lui arrivait. Il croyait que si on s’en prenait à lui, c’était sans doute un peu de sa faute. Une pensée certes absurde, mais allez expliquer ça à un petit être qui essaie de comprendre pourquoi on le persécute lui, et pas un autre… »

Chaque jour Dracula 1Mais un soir, tout en édulcorant son cas, Dracula essaie d’aborder le sujet en demandant des conseils à son père qui ne perçoit pas la gravité des choses et qui préconise une riposte assez simpliste. C’est en faisant venir le médecin alors que Dracula est au plus mal, que les véritables mots sont mis sur les maux et que la situation change.
La douleur du père est terrible, sa colère, aussi… et ensemble, père et fils, vont trouver comment parer le harcèlement scolaire. Il faut avant tout que le petit Dracula reprenne confiance en lui, qu’il combatte ses complexes, et très vite, avertir le corps enseignant…

Cette poignante histoire qui leste le cœur du lecteur d’un poids lourd, arrive à un dénouement heureux. C’est donc un récit optimiste sur un thème difficile à aborder, pas trop dur à lire, pas larmoyant pour les enfants, qui chamboule un peu les codes en donnant à un petit vampire le rôle du gentil.
La violence est combattue par la forte détermination et le courage de Dracula qui est encouragé par son père, si fier de lui et si aimant. Beaucoup d’amour, de sensibilité, d’espoir et d’humour font de cet album une belle lecture que je vous recommande.
J’ai aimé également les dessins…

.

CHAQUE JOUR DRACULA INT.indd

.

.

Les élèves de l’ombre

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse

.

.
Les élèves de l'ombreLes élèves de l’ombre
Anaïs Vachez

.
Jade ne va pas au collège avec plaisir car elle a mal vécu sa sixième. Harcelée par un groupe de filles mené par la belle Romane, elle pense que pour sa cinquième elle endurera les mêmes épreuves qu’elle nomme « supplices ». Et elle a tristement raison car dès le premier jour, le canevas s’ébauche sur des vexations.
Ce premier jour voit également deux nouvelles arrivées. Adry est un redoublant qui ne connaît aucun élève et qui s’installe près d’elle. Méfiante, Jade tient à garder ses distances et essaie de rester insensible à ses sourires. L’autre personne est Mr Erbenet, professeur de français et professeur principal de sa classe. Si l’un est très sympathique, le second est tout l’inverse ! Sévère, inquiétant, grand, maigre, sinistre, rigide, regard hypnotique, sont des qualificatifs peu engageants qui le caractérisent.
Le surnom attribué à Jade est « l’intello ». Bonne élève et le nez toujours dans les livres, elle en exaspère plus d’un, alors quand elle reçoit la note de son premier contrôle, l’une des plus basses de la classe, elle est très surprise. Surtout ce qu’elle veut c’est de ne pas attirer l’attention de Mr Erbenet qui a la singularité de coller les élèves chahuteurs et mauvais.
D’ailleurs Jade s’aperçoit d’une chose troublante… Deux garçons de sa classe, particulièrement remuants et stupides, sont revenus de leurs heures de colle complètement métamorphosés, sages et dotés d’intelligence. Elle aurait pu ne pas relever cette bizarrerie si les cas beaucoup trop fréquents ne s’étaient pas reproduits. Que se passe-t-il lors des retenues ? Le changement n’intervient pas simplement sur leurs attitudes, mais aussi sur leurs physiques, donnant l’impression qu’il n’y a que du vide en eux.
C’est au CDI, que Jade va chercher à se documenter, avec l’aide d’Adry qui sera son chevalier protecteur car Mr Erbenet s’intéresse beaucoup trop à elle…

La collection Hanté de chez Casterman a son slogan : « Pire que vos pires cauchemars ». Avec cette histoire, digne des Chair de poule, les jeunes lecteurs en quête de frissons trouveront matière à frémir. Sans trop dévoiler l’intrigue de celle-ci, on peut signaler qu’il est question de vampirisme dans ce livre. Outre le thème fantastique, l’auteur aborde la cruauté du harcèlement à l’école. Jade est une enfant sensible et très courageuse qui subit ce fléau toute seule. Elle voudrait gérer les persécutions, sans en parler à sa mère, mais ses souffrances sont lourdes à porter. Le parallèle avec ces deux thèmes est facile à faire car le harcèlement moral est aussi une forme de perversion, une possessivité qui pompe son fluide vital.
Un livre à lire la nuit, bien à l’abri dans sa chambre… !

.

.

Starfell, Violette Dupin et le jour perdu

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse
Une lecture commune avec Chicky Poo

.

.
Starfell Violette Dupin et le jour perduStarfell, Violette Dupin et le jour perdu
Dominique Valente

.
Violette, la plus jeune fille de la famille Dupin, est une sorcière aux pouvoirs très réduits, comparés à ceux de ses sœurs et de sa mère qui excellent dans différents domaines.
Depuis l’âge de ses six ans, elle tente d’augmenter la puissance de ses capacités mais il semblerait que cela soit sans espoir. Comme son don, celui de retrouver les objets perdus, n’est pas une science qui tire respect, crainte et admiration, Violette se voit souvent reléguée à accomplir des petites tâches du quotidien dans la maison et à garder sa douce grand-mère à l’esprit perturbé.
Mais un jour… la redoutée sorcière Mareg Vaine, la plus expérimentée du royaume, vient la voir pour lui demander son assistance. Une personne malfaisante a volé le mardi de la semaine et personne ne s’en est rendu compte. Pour preuve, la case de ce jour sur le calendrier a disparu. Est-ce que Violette se souvient de ce qu’elle a fait ce mardi ? Non… c’est brumeux, vide et complètement flippant !
Profitant de l’absence de ses sœurs et de sa mère parties faire la tournée des foires, Violette accepte d’aider Mareg. Le cas est grave, alarmant, genre… fin du monde
Un sac pour le voyage, des affaires pour aller on ne sait où, et surtout son animal de compagnie, Oswin, le dernier kobold de sa lignée qui ressemble plus à un matou qu’à un monstre, Violette quitte pour la première fois Starfell pour faire le plus périlleux des voyages.
Trouver un mémorien est leur premier but, mais la congrégation des moines de la cité de Montbouton a déclaré la contrée interdite aux sorcières. Mareg étant leur ennemie, ils ne tardent pas à l’emprisonner pour l’emmener dans leur sanctuaire, une forteresse lointaine et imprenable. Violette se retrouve alors toute seule pour mener l’enquête, avec Oswin
, Nolin, le mémorien, et Chuchotis, le balais magique issu de la famille des Furtifs-Véloces…

Violette est une gentille petite sorcière, pleine de bonne volonté, qui va dans sa quête rencontrer beaucoup de monde et des créatures surnaturelles, comme des trolls et des dragons. Tous vont lui témoigner de l’amitié, l’accompagner afin de retrouver le mardi disparu dans une autre dimension et découvrir la personne qui est à l’origine de cette horrible manipulation.
L’histoire, premier tome des aventures de la petite sorcière, se lit facilement, avec des personnages attachants et un tempo très dynamique.

.

.

.

La dernière sorcière

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse

.

.
La dernière sorcièreLa dernière sorcière
Johan Heliot

.
Sur les supplications de sa mère, Anya quitte sa maison en pleine nuit lorsque les soldats du seigneur de Möhrland viennent chercher sa mère accusée de sorcellerie. Le lendemain, toute seule, sans argent, elle rencontre le jeune Errol, comédien dans une petite troupe de théâtre, qui lui vient en aide et lui propose de rester avec eux le temps qu’elle voudra. Mais Anya est obsédée par ce qu’elle vient de vivre et ne désire qu’une chose, sauver sa mère prisonnière du Lord de la Nuit.
Une opportunité lui est offerte quand le chambellan du palais ordonne à Orsen, le père d’Errol, de venir jouer pour divertir les invités du Lord de la Nuit lors d’une réception, et Anya la saisit sans hésiter.
Que va-t-elle découvrir entre les murs de la forteresse ? Est-ce que sa mère est toujours de ce monde ? Pourquoi le Lord de la Nuit persécute les guérisseuses ? Qui est ce personnage qui semble ne connaître que les ténèbres ? La jeune fille est tourmentée par tant de questions, auxquelles s’en ajoutent d’autres plus personnelles lorsqu’elle se rend compte qu’elle peut communiquer avec le corbeau d’Errol… Qui sont-elles vraiment ?

« L’univers sombre et envoûtant » qui nous est présenté a de quoi ravir les enfants qui aimeront l’intrépidité de nos héros et l’histoire fantastique qui nous mène dans l’antre d’un mort-vivant en quête d’éternité.
L’adulte lira une trame classique avec un déroulement beaucoup trop simpliste, mais je pense que le jeune lecteur de 8 ans, sous son édredon et à la seule lueur d’une petite lampe, vivra pleinement cette aventure. Il est à préciser que certains passages peuvent choquer, alors ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains.
Anya, Errol, Jabot (le corbeau parleur), Orsen (le père) et Isembard (le nain) les attendent dans leur roulotte… En route pour les contrées du Möhrland !


.

La guilde des Aventuriers

Un livre offert par les éditions Bayard jeunesse et Babelio dans le cadre des Masses Critiques

 

La guilde des Aventuriers
Zack Loran et Nick Eliopulos

Dans ce monde, la Terre qui vivait en paix avec toutes les civilisations, a été ravagée par des monstres, dits des Dangers, et les peuples qui ont survécu, ont dû se cacher et vivre en autarcie derrière des remparts comme ceux de la cité de Pierrefranche. Hors des murs, c’est une forêt dense qui recouvre tout et qui abrite des créatures issues d’un bestiaire terrifiant.
La ville est divisée en deux parties, la Haute-ville qui regroupe le palais du roi et les maisons des hauts dignitaires, et la Basse-ville, très pauvre, où est logé le reste de la plèbe, des serviteurs aux pauvres erres.

La guilde des Aventuriers est le premier tome d’une série écrite par de jeunes auteurs adeptes du jeu de rôle Donjons et Dragons. C’est un univers qui nous transporte dans une époque médiévale et fantastique, pleine de mythes celtiques, de personnages aux pouvoirs magiques, d’animaux surnaturels, de quêtes et d’épopées héroïques.
L’histoire commence par nous présenter deux des personnages principaux, Zed et Brock, qui attendent d’être recrutés dans les guildes car à un certain âge, tous les adolescents comparaissent devant une cérémonie de recrutement pour intégrer un corps de métier en devenant apprentis. Amis depuis l’enfance et inséparables, ils ont pourtant chacun des personnalités et des rêves différents. D’origine elfique, Zed aimerait sortir de sa condition de serviteur pour suivre les enseignements des mages et devenir ensorceleur. Quant à Brock, il voit sa vie déjà tracée en poursuivant le rôle de son père dans la guilde des Marchands. Mais le jour tant attendu vient contrecarrer leurs projets car ils se retrouvent tous les deux embrigadés dans la guilde des Aventuriers, la communauté la plus impopulaire de Pierrefranche.

Lorsque Alabasel Frond, la dirigeante du clan, cite le nom de Zed, Brock, déjà enrôlé dans la guilde des Marchands, se propose aussitôt pour rejoindre son ami. Mais ce geste n’est pas qu’un acte solidaire. La veille, le jeune garçon a reçu pour mission d’espionner les Aventuriers pour le compte des Marchands et de découvrir leurs faiblesses et secrets.
Les corporations n’ont pas des rangs égaux. Les Chevaliers, les Marchands, les Mages et les Guérisseurs sont dans la sphère noble. Dans la moyenne, il y a les Forgerons, les Scribes et autres métiers manuels. Dans la plus basse viennent les Serviteurs. Les sans-guilde sont des proscrits. La guilde des Aventuriers reste à part. Crainte et mal considérée, appelée La Mer d’Etoiles, elle a pourtant des rôles majeurs ; protéger le peuple, maintenir les boucliers protecteurs et explorer le monde extérieur pour affronter les monstres.

Avec Zed et Brock, deux autres jeunes sont recrutés, Liza, la cadette d’une famille noble, et Jett, du peuple des nains. L’équipe peut sembler disparate, mais elle se révèlera très unie et efficace face aux Dangers.
Le vieux roi est fatigué, les guildes se chamaillent, Alabasel Frond est sur la sellette et un complot est à déjouer. Lors de sa première mission à l’extérieur, dans un sanctuaire sous protection elfique, Zed apprend qu’une personne bien placée cache une entité monstrueuse et œuvre pour prendre le pouvoir. Le penanggalan est une virus démon qui s’accapare de l’esprit de ses victimes et qui les pousse à détruire et à vampiriser d’autres personnes. Empreint d’une énergie qu’il découvre petit à petit, sa Mana, Zed va tout faire pour la détecter et l’arrêter…

 

« La guilde des Aventuriers » est un bon livre qui me rappelle d’autres histoires comme celles des séries « L’apprenti épouvanteur » et « Aberrations » de Joseph Delaney et « L’apprenti d’Araluen » de John Flanagan. Les débuts reprennent les ficelles du genre mais la lecture est tellement fluide et captivante qu’on ne peut que l’apprécier et lui trouver de l’originalité, avec ses personnages attachants et une intrigue qui ne cesse d’évoluer vers plus de mystères et d’actions héroïques.
Je vous invite donc à rejoindre la guilde des Aventuriers… Elle est une lecture coup de cœur.

D’autres billets chez Sharon, Soukee

 

Naga, illustration de William O’Connor

 

 

Le tueur de calamars, Monstreville – T4

Challenge Halloween avec Lou et Hilde
Challenge Animaux du monde de Sharon

 

 

La plante carnivore, T1 / L’armée des araignées, T2 / Le livre hanté, T3

Monstreville
Le tueur de calamars, Tome 4
Jack Heath

De la bande des quatre amis, Sarah est la plus fantasque, la plus tête en l’air. Son truc, ce sont les fantômes. Josh attiré par le dessin, est le plus réservé, le plus introverti. Sa sœur Margaux, la meilleure amie de Sarah, passionnée par les technologies, invente des machines improbables. Quant à David, son cousin, il est musicien et sportif.
Donc, ce qui branche Sarah, ce sont les fantômes… En principe, ils n’existent pas, mais à Monstreville, il faut s’attendre à tout ! Josh a combattu une dionée cannibale, Margaux s’est trouvée face à une armée d’araignées et leur reine, et David a été possédé par l’esprit d’un scientifique fou obnubilé par l’immortalité. Peut-on faire mieux ?!

Depuis longtemps, Sarah veut visiter une grotte, une ancienne mine désaffectée que l’on dit hantée. C’est en compagnie de Margaux qu’elle s’aventure dans le dédale des couloirs en quête des spectres des mineurs, mais ce n’est pas un esprit qu’elle voit, c’est la silhouette d’un homme armé d’explosifs qui se cache et qui fuit.Qui est-il, d’où sort-il… que compte-il faire avec les dynamites… est-il une vision ?
Sans plus tarder, les deux amies se précipitent pour alerter l’oncle de Sarah (et le père de David) qui est l’inspecteur de police de Monstreville, Mr Tranchant. Elles le trouvent sur la plage parmi une foule de badauds venus voir la carcasse échouée d’un calamar géant. Ce qui craint le plus, c’est que la bestiole qui mesure plus de quatorze mètres a été attaquée par un poisson encore plus gros qu’elle. Il en faut peu pour imaginer que le monstre marin pourrait être une sorte de Cthulhu, la créature aquatique et cosmique des romans de Lovecraft. Mais en voulant voir de plus près la bête, Sarah se fait prendre par les tentacules car le calamar n’est pas encore mort !
Sauvée juste à temps par Margaux et Mr Tranchant, Sarah retourne chez elle pour tout raconter à sa mère. Mais peut-elle être prise au sérieux lorsqu’elle dit : « Margaux et moi, on est allées à la chasse aux fantômes et on a vu un type avec des explosifs… et j’ai failli me faire dévorer par un calamar géant !… » ? Non… pas trop…

Cette affreuse journée n’est en fait que les prémices édulcorés de ce qu’il va se passer. Lors d’une sortie sous-marine, Sarah découvre l’épave du Quirinus, le bateau coulé de la société Quirin qui transportait des animaux. L’exploration ne se fait pas dans de bonnes conditions et l’angoisse de rester coincée et de ne plus avoir d’oxygène tétanise la jeune fille, mais une découverte extraordinaire va être le déclencheur d’évènements particulièrement effrayants…

Depuis le premier tome, le lecteur sait que la société Quirin est à l’origine des drames survenus à Monstreville, et on en apprend un peu plus avec cette histoire qui aborde les expériences génétiques sur les animaux.
Orpheline de père, Sarah vit avec sa mère sur une péniche. Derrière son comportement un peu frivole et fantasque, elle est une jeune fille qui pleure encore la mort de son père qu’elle rêve de revoir. Le métier qu’elle souhaiterait faire ? Chasseuse de fantôme…
Monstreville est une bonne série qui réunit tous les éléments essentiels pour séduire les jeunes lecteurs des classes primaires, en quête de frissons, sauf les phobophobes !
Mon préféré de la série reste « L’armée des araignées », et pourtant, je suis arachnophobe.

 

 

 

Le livre hanté, Monstreville – T3


Challenge Halloween avec Lou et Hilde

 

 

La plante carnivore, T1L’armée des araignées, T2Le tueur de calamars, T4

Monstreville
Le livre hanté, Tome 3
Jack Heath

Après l’invasion des araignées qui l’avaient mordu et précipité au seuil de la mort, David, accompagné de ses parents et de sa cousine Sarah, partent en vacances dans la montagne. Isolé et très rustique, le chalet est un endroit rêvé pour se reposer, se promener en forêt, traîner en pyjama, lire et manger des pancakes… Mais pour David, guitariste et surfeur, c’est un peu loin de tout.

Boudeur, il traîne les pieds et n’a pas le même engouement que la volubile Sarah qui s’enchante de tout. Il trouve l’atmosphère pesante et la forêt oppressante. De plus, il est le seul à avoir vu la silhouette fantomatique d’un vieil homme qui transportait un jerrican d’essence et il ne sait toujours pas si cette vision est réelle ou si elle est une hallucination.
Douce paranoïa, veillée à la cheminée à raconter des histoires effrayantes et bruits sourds derrière les murs, la première soirée donne déjà le ton sur ce qu’il va se passer…

Dès le premier soir, David se sent persécuté par un esprit maléfique et pour s’aider à trouver le sommeil, il choisit un vieux manuscrit dans sa chambre avec l’étrange sentiment de l’avoir déjà vu dans la bibliothèque du salon. L’auteur, un scientifique du nom de Luke Francis Greenway, narre son histoire et confie au lecteur qu’il a découvert le secret de l’immortalité.
Petit à petit, David est envouté par le journal et sa personnalité commence à changer… sans que ses parents et Sarah ne s’en aperçoivent…

Ce troisième tome de la série Monstreville est peut-être celui qui fait le plus peur car il situe l’histoire sous la pluie, dans un chalet perdu au sein d’une forêt et raconte une histoire de possession par un fantôme, l’esprit démoniaque d’un savant du 19ème siècle qui a toute sa vie cherché l’éternité après la mort physique.
Même s’il n’est pas aussi audacieux que Josh et Margaux, David montre qu’il sait être un jeune garçon brave et vaillant face à l’adversaire. Solitaire dans cette aventure, il aura bien du mal à prévenir les siens de ce qu’il subit.
Bien entendu, la société Quirin est encore à l’origine de tout ceci et comme l’écrit l’inspecteur de police Mr Tranchant, le père de David, l’enquête doit se poursuivre…

Une série sympa !

 

 

Sorceline – La fille qui aimait les animonstres, T2


Challenge Halloween avec Lou et Hilde

 

 

Un jour, je serai fantasticologue ! – Tome 1

Sorceline
La fille qui aimait les animonstres, T2
Texte de Sylvia Douyé
Dessins de Paola Antista

 

Sorceline, la petite sorcière qui est venue sur l’île de Vorn pour étudier les animaux fantastiques avec le professeur Archibald Balzar, un fantasticologue de renom, écrit à sa mère pour lui décrire le monde fabuleux qui l’entoure, mais surtout pour lui demander des éclaircissements sur ses origines car peu après son arrivée au manoir, des incidents fâcheux ont commencé à se manifester et elle pense en être la coupable.
Désormais, les étudiants sont au nombre de quatre et la compétition révèle les personnalités. Des frictions entre eux scindent le groupe des amis et donnent une mauvaise ambiance.
Est-ce que Sorceline a un pouvoir supérieur à celui de ses camarades ? Et quel est le secret de sa filiation ? Que cache Mérode ? Si on peut déjà répondre facilement à la première question, il est bi
en plus difficile de répondre aux deux autres…

Petites jalousies, mesquineries puériles, méprises… prennent le pas sur les cours. Les malentendus plombent l’atmosphère, mais Sorceline est bien décidée à faire la lumière sur les évènements passés.
J’ai trouvé ce deuxième tome tout aussi bien illustré, on a plaisir à tout détailler, cependant j’émettrai un tout petit bémol sur ma lecture qui m’a parue un peu confuse avec les états d’âme de chacun. Mais c’est seulement l’avis d’une très grande fille qui chipote ! Je suis sûre que les petites doivent tout simplement a-do-rer !
Magie, féerie, amourette… suspense… et de beaux dessins.
A suivre !

 

 

L’armée des araignées, Monstreville – T2


Cha
llenge Halloween avec Lou et Hilde
Challenge Animaux du monde de Sharon

 

La plante carnivore, T1 / Le livre hanté, T3 / Le tueur de calamars, T4

Monstreville
L’armée des araignées, Tome 2
Jack Heath

Nous avons vu dans l’épisode précédent qu’à Monstreville rien ne va plus depuis quelques années. En fait, depuis qu’un cargo de la société Quirin soit venu sombrer pas loin des côtes et que ses cargaisons aient disparu. Que transportait-il ? C’est la question que se pose Claude Tranchant, inspecteur de police de Monstreville, à chaque incident étrange qui survient ; mutation de la végétation, dérèglement des réseaux électriques, disparitions et morts inexpliquées… Tout est encore bien nébuleux, mais lui et ses hommes restent vigilants.

Après avoir été dévorée par une dionée géante, puis sauvée in extrémis par son frère Josh, Margaux essaie de se vider la tête en bricolant. Ses inventions ne sont pas toujours au point, et sa dernière, un kärcher haute pression, semble être dotée d’une autonomie très capricieuse et remuante.
C’est en le montrant à sa meilleure amie Sarah que tout dégénère ! Expérimenter le matériel à la maison est une chose, l’essayer au collège en est une autre. En voulant laver la vaisselle utilisée en cours de cuisine, Margaux
inonde la classe et déclenche une série de catastrophes. Sanctionnée sévèrement, elle doit alors faire sa colle à la bibliothèque en assistant aux archives Mr Mortimer. Mais ce qui tracasse le plus la jeune fille, ce sont les araignées à dos bleu qu’elle voit un peu partout nichées dans tous les recoins. La theraphosa blondi cerebrus est une veuve noire extrêmement dangereuse qui avait fait son apparition lors d’un tremblement de terre dans la région, il y a une centaine d’années. Tous les habitants avaient succombé, ne laissant en vie qu’un seul rescapé qui était devenu fou. Seraient-elles revenues ?

« Monstreville la maudite »… La bibliothèque en est pleine ! Attaquée dans la salle des archives, Margaux échappe de justesse aux morsures mais le nombre de personnes piquées par les araignées ne fait qu’augmenter et l’hôpital est débordé. Certaines personnes décèdent et d’autres tombent dans le coma, comme David, le meilleur ami de Josh.
Margaux et Josh vont devoir attraper une araignée vivante pour sauver leur ami afin que le Dr Ngoza fabrique un antidote, mais la partie n’est pas gagnée car des forces spéciales habillées comme des cosmonautes arrivent pour pulvériser la zone avec un produit toxique. C’est un combat contre la montre qui commence, mais aussi un combat contre le plus horrible monstre qu’ils n’aient vu, une araignée géante, la reine…

Vous avez la phobie des araignées ? Alors passez votre chemin ! Leurs petites pattes velues, leurs petits yeux, leurs crocs vous accompagnent tout au long de cette lecture et bien après ! Pas facile de ne plus les imaginer grouillantes et salivantes. Et lorsqu’on se retrouve face à leur reine, c’est le pire des cauchemars car l’auteur a mis tout son cœur pour la décrire !
Cette deuxième histoire, bien plus horrible que celle avec la plante carnivore, met en scène Margaux, une adolescente
courageuse et intrépide, passionnée par les technologies mécaniques. Elle est l’un des quatre personnages principaux de cette série qui vont sauver les bonnes âmes innocentes de Monstreville des magouilles de la société Quirin qui investit petit à petit la ville clandestinement pour effacer leurs traces criminelles.
Le prochain tome racontera l’histoire d’un livre hanté et cela sera au tour de David de jouer les héros.
Une bonne série pour les jeunes ados qui veulent frissonner (
gentiment)

 

Photo prise « ici »