Empanadas au thon et aux sardines

Après le soutien symbolique fait à nos amis Italien la semaine dernière, nous consacrons ce dimanche à nos amis Espagnols.
¡Viva España!

Vous trouverez d’autres recettes chez…

Rosa – Patatas a la importancia (Espagne)
Hilde – Mantecaos (Espagne)

Nahe – Setas al ajillo (Espagne)
Béa – Mijoté de porc au chorizo (Espagne)
Isabelle – Pain à la pomme de terre et au thym, Petits beurres et Leche fritas (Espagne)
Les Conteuses – Croquets aux amandes et aux noisettes
L’irrégulière – Coquillettes au vin blanc façon risotto au chorizo (Espagne)
Sandrion – Riz au vin blanc façon risotto, aux courgettes et au chorizo (Espagne)
Pierre – Apple snow pour Miss Fisher (British mysteries)

 

Les empanadas, petits chaussons farcis, sont des spécialités espagnoles que l’on trouve également dans les pays d’Amérique du sud. Suivant les régions, la farce est différente.

Ingrédients pour 6  :
Pour la pâte
– 350 g de farine (300 pour la pâte, 50 pour le plan de travail et le rouleau)
– 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 50 g de beurre
– eau, sel, poivre, 1 jaune d’œuf pour dorer, herbes de Provence
Pour la farce
– 1 boîte de 4 sardines (natures ou pimentées)
– 1 boîte de thon au naturel
– 1 oignon rouge
– 5 tomates
– 1 poivron rouge
– 1 poignée de gruyère râpé
– 75 g de Saint-Moret
– 1 sucre
– Sel, poivre, 1 pincée de piment de Cayenne, huile d’olive

Préparation :
– Coupez finement le poivron rouge et l’oignon. Faites les revenir dans un peu d’huile d’olive avec une pincée de piment et du sel. Lorsque le poivron commence à s’attendrir, ajoutez les tomates coupées en dés et le sucre. Faites confire sur feu doux.
– Lorsque c’est fait, laissez tiédir et faites la pâte.
– Mélangez 300 g de farine, l’huile d’olive, le beurre fondu et un peu d’eau. Salez, poivrez. Pétrissez en une pâte homogène.
– Sur votre plan de travail fariné, étalez la pâte au rouleau et faites des disques à l’aide d’un bol ou d’un emporte-pièce.
– Reprenez la farce, en mélangeant au confit (poivron-tomates) le thon, les sardines sans arêtes, le gruyère et le Saint-Moret. Salez et poivrez à votre convenance.
– Au centre des disques, mettez de la farce et refermez tel un chausson, ou une lune, les disques en soudant les bords bien correctement.
– Badigeonnez de jaune d’œuf, ajoutez quelques cristaux de fleur de sel et d’herbes de Provence.
– Enfournez à 180° pour environ 15 à 20 minutes suivant les fours.

Verdict : Dégustez les empanadas froids, les saveurs sont plus gourmandes ! et surtout donnez du goût… n‘hésitez pas à ajouter des épices pour pimenter et donner du relief gustatif.

 

 

 

Un marathon de lectures pour le week-end

 

Entre le mois japonais et le mois British mysteries de Hilde et Lou, nous participons à la transition avec un marathon de lectures.

Chaque participante tiendra son journal de bord pour le week-end… Vous trouverez des papotages chez les organisatrices et chez Jojo, Isabelle, Sharon, Guilan, Bidib, Arieste, NathChoco,

 

 

Read a thon 04.20 1

N’ayant pas pu aller à la bibliothèque pour sélectionner de la littérature japonaise, j’ai pioché dans ma PAL anglaise.

étiquettesamedi

 

 

 

– 13h10, je commence le roman « Le réveil des monstres » de Joseph Delaney.
J’espère retrouver l’univers de l’Epouvanteur.

– 16h00, je viens de préparer le plateau goûter, de quoi me tenir jusqu’au dîner. C’est le rendez-vous avec les copines sur leurs blogs.

Il me reste à lire le dernier chapitre du livre et je suis un peu déçue par l’histoire et les personnages. Le début est trop alambiqué et ne provoque aucune émotion ; ni l’empathie, ni les frissons. C’est dommage car cela ne me donne pas envie de poursuivre l’aventure avec le second tome.

 

Read a thon 04.20 2Ma prochaine lecture sera une aventure de Sherlock Holmes.

– 17h10, pour me réveiller un peu, car je me sens mollassonne, j’ai fait un tour dans le jardin qui n’est pas aussi fleuri que celui des copines Isabelle et Bidib.
Nous avons eu un coup de gel qui a saisi les premiers bourgeons.
Puis après avoir vu la photo du goûter d’Isabelle, j’ai voulu moi aussi me faire un chocolat chaud.

– 17h20, j’entame « Les trois étudiants ».

– 18h12, charmante lecture. Je ne suis jamais déçue par Sherlock !

Je vais commencer « La mort dans les nuages ». Je me souviens de l’adaptation de la BBC avec David Suchet. Une histoire très complexe.

– 18h38, je m’arrête pour ce soir et je reprendrai demain. Je n’ai lu que les trois premières pages.
Repas de ce soir, tarte au saumon et salade verte du jardin. Le voisin a une serre.

étiquettedimanche

 

 

 

–  14h00, reprise du marathon dans le jardin, toujours avec Hercule Poirot.

– 15h56, « Il y a une dame, là, dans le fond… elle n’a pas l’air bien. »… Tu m’étonnes ! sûr, elle est morte !
14 pages en 1 heure ; c’est difficile de lire dehors, l’esprit vagabonde.
– Après avoir imaginé toutes les couleurs de l’arc-en-ciel pour repeindre les volets, après avoir suivi des yeux le vol nuptial de deux bourdons sur les muscaris, après avoir compté les feuilles tendres de la frondaison du marronnier… j’ai continué l’enquête avec mon petit détective au crâne d’œuf et aux belles moustaches.
Agatha Christie a beaucoup d’humour lorsqu’elle écrit la modestie de Poirot. On sait tous qu’il est tout sauf timide et humble.

« – Je suppose qu’elle a eu une sorte d’attaque, suggéra Mitchell avec espoir.
Il ne voulait pas en démordre.
… Mais le Dr Bryant ne voulait pas se compromettre. Il se contenta de hocher la tête d’un air énigmatique.
Il entendit une voix. La voix de l’homme emmitouflé, à la moustache.
– Elle porte une marque sur le cou.
Il avait dit ça d’un ton d’excuse, conscient de s’adresser à plus compétent que soi.
– C’est exact; confirma le Dr Bryant… »

Read a thon 04.20 5

– Il est 17h22, je sors toujours d’une enquête d’Hercule Poirot avec le sourire. C’était brillant ! Deux meurtres et un criminel insoupçonnable.

Il fait très chaud et le vent a cessé ; 25° à midi. Au goûter ? sorbet au citron, confiture de mûres, feuilles de menthe, kiwi. Aucun bruit, que les oiseaux et les bourdons chargés de pollen des pissenlits.

– Je reporte à plus tard les détectives du Yorkshire et je vais lire un livre jeunesse. Mais avant, je vais faire l’exercice que nous propose Hilde, un marque-page origami.

 

 

 

 

 

 

Couture zéro déchet dans ma cuisine

Un livre offert par Babelio et les Editions Mango dans le cadre des Masses Critiques

 

Couture zéro déchet dans ma cuisine
11 créations pour révolutionner votre vie
Anaïs Malfilatre

 

Dans une perspective nouvelle et plus durable, Anaïs Malfilatre nous invite tout en douceur à coudre des objets de notre quotidien qui seront des « petits efforts » pour réduire nos déchets jetables et polluants.
Il n’est pas trop tard de s’intéresser au devenir de notre Terre en s’orientant vers une consommation écologique et en changeant nos vilaines habitudes.

Avec ses idées et ses tutos qui s’adressent avant tout aux couturières débutantes, nous faisons le tour de la maison, nous trions, nous rangeons et nous réadaptons notre environnement. Les générations actuelles doivent songer aux générations futures !

Zéro déchet… dans la cuisine, la salle de bains… vous trouverez dans ces deux ouvrages des patrons, une liste des fournitures à acheter et le pas à pas, très pédagogique, utile pour confectionner à la machine des lingettes, des serviettes de table, des sacs pour le vrac, des sacs à tout…

Ce qui est sympa également, c’est de combiner l’utile à l’agréable. Choisir de jolies cotonnades, des flanelles, aux fibres naturelles, réaménager nos placards et changer d’ambiance, les belles compositions photographiées nous incitent à le faire. Puis dans un deuxième temps, on peut créer pour offrir…
Un livre à recommander !

 

Focaccia aux olives noires et au romarin

En soutien à nos amis Italiens et selon l’idée de Béa, nous cuisinons un plat de chez eux… Mais vous trouverez également dans les liens, des recettes qui suivent les challenges en cours.

Béa – Pâtes farcies aux épinards et au chèvre et Cantuccini
Rosa – Focaccia des Pouilles
Estellecalim – Focaccia

Sandrion – Pains maison, nature et aux graines de pavot
Hilde – Bruschetta tomates séchées, mozzarella et herbes
Touloulou – Spaghetti alla vongole
Sharon – Pâtes printanières
Isabelle – Pain aux œufs, Gâteau lorrain et Pizza aux noix de St-Jacques et aux crevettes
Les Conteuses – Tartine de chèvre chaud avec confiture de poivron

Dame Ida – Shortbreads

En ce moment, vu le contexte…, nous pétrissons beaucoup dans les cuisines pour faire des pains et des pâtes en tout genre. Je vous propose donc une focaccia aux olives noires et au romarin.
Ce pain plat, sorte de pâte à pizza qui s’apparente à la fougasse provençale, se fait aussi aux oignons, au fromage et aux tomates confites.

Vive l’Italie ! Vive le monde entier ! Vive nous !…

 

Focaccia 1Ingrédients :
– 250 g de farine
– 1 sachet de levure boulangère
– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 12 cl d’eau tiède
– Olives noires dénoyautées
– Romarin
– Sel, poivre

Préparation :
– Pétrissez la pâte avec la farine, la levure, l’eau, le sel et l’huile d’olive.
– Coupez les olives et mettez-les  dans la pâte avec le romarin. Repétrissez.
– Laissez reposer la pâte au moins 5 heures, couverte par un film plastique alimentaire, au frigidaire.
– Après le temps de pause, retravaillez-la et étalez-la sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé.
– Enfournez-la dans un four à 180° pour environ 15 minutes suivant les fours.
– A la sortie du four, versez un peu d’huile d’olive sur le dessus. Avec un papier absorbant, répartissez l’huile sur toute la surface et faites tomber un peu de fleur de sel.

Verdict : Il faut faire attention… Toute seule, en moins de deux, encore chaude du four, j’ai failli la dévorer en entier. Et la cuisine sent très bon ! 

 

 

 

Les six Napoléons

Petit BAC avec Enna
Polars avec Sharon
British Mysteries avec Hilde  et Lou

 

Les six Napoléons
Le retour de Sherlock Holmes

Arthur Conan Doyle

L’histoire que Watson rapporte est amenée par l’inspecteur Lestrade de Scotland Yard. Lors d’une petite visite de courtoisie, il entretient Sherlock Holmes d’une enquête particulièrement étrange.
« – Rien d’intéressant en cours ?
– Oh ! non, monsieur Holmes ! Rien de très particulier.
– Alors racontez-le-moi.
Lestrade se mit à rire.
– Ma foi, monsieur Holmes, je ne vois pas pourquoi je nierais que j’ai une histoire en tête. Mais il s’agit d’une affaire si absurde que j’hésitais à vous en parler… »

L’affaire si singulière tient de la psychiatrie. Un homme pénètre par effraction dans des maisons et des magasins de Kennington Road pour détruire les statues de Napoléon 1er, des bustes en plâtre sortis de la fabrique des frères Harding. Idée fixe, monomanie, fanatisme ? et si ce cas de folie n’était tout simplement qu’une affaire de banditisme ? Holmes et Watson se lancent à la poursuite du maniaque mais très vite, un cadavre donne une note criminelle à l’enquête. C’est donc vers les milieux mafieux que les pas du détectives se dirigent…

La tonalité légère du début de la nouvelle bascule rapidement vers le tragique d’une affaire policière. La trame n’est pas exceptionnelle, mais elle est comme les autres, bien écrite et bien détaillée. Le plaisir de lecture est toujours présent…
A recommander !

 

 

 

Tarte Tatin

Bonjour !
Le programme des Gourmandises se retrouvent un peu chamboulé avec ce qu’il se passe.
Dans notre brigade, nous papotons beaucoup et nous avons échangé sur la tartre Tatin de Sandrion qui ne demande pas beaucoup d’ingrédients, à part des pommes, du beurre, de la farine et du sucre, des aliments de base que nous avons toujours (en général).
En ce dimanche, voici la mienne qui fera office de gâteau d’anniversaire pour Mister B.
A bientôt et prenez soin de vous…

Vous trouverez d’autres recettes chez
Isabelle – Tarte Tatin, Pain blanc et Grands-pères dans le sirop d’érable
Rosa – Tarte Tatin et Ragoût de petits pois avec œufs et boudin noir
Sandrion – Saumon en papillote
Béa – Cookies à la purée de cacahuètes et pépites de chocolat + Tirage au sort…
Hilde – Pain

 

Tartetatin 2Ingrédients :
– 5 grosses pommes
– 1 pâte brisée (beurre, farine, eau, sucre)
– Beurre, sucre et cannelle

Préparation :
– Faites votre pâte brisée.
– Mettez du papier sulfurisé dans un moule à gâteau à hauts bords.
– Tapissez le fond de lamelles de beurre et saupoudrez de sucre.
– Lavez, épluchez les pommes et coupez-les en deux.
– Disposez-les dans le moule et rabattez la pâte brisée sur le dessus. Piquez à la fourchette la pâte.
– Enfournez entre 30 et 40 minutes suivant les fours.
– Lorsque c’est encore chaud, retournez le moule dans un plat pour le démoulage de la tarte.
Saupoudrez de cannelle et servez avec une chantilly, une boule de glace… si vous le désirez.

Verdict : C’est booon !!! Ma deuxième de la semaine, il va falloir que je fasse gaffe…

 

Tartetatin 1
Tartetatin 3

 

 

Le mystère du fantôme de minuit

British Mysteries avec Hilde  et Lou
Challenge polars de Sharon

 

 

Adventure Island
Le mystère du fantôme de minuit, tome 2
Helen Moss

Leur père archéologue étant parti pour son travail, les frères Jack et Scott passent leurs vacances d’été chez leur tante Kate, sur l’île de Castle Key au sud des côtes de Cornouailles.
Avec leur nouvelle amie Emily et son chien Drift, ils parcourent l’île en vélo et occupent leurs journées en faisant des opérations d’espionnage. Rien n’est plus passionnant que de surveiller les bonnes âmes de Castle Key et de découvrir leurs secrets.
Intrépides, curieux et forts du succès de leur dernière aventure, les garçons décident de suivre Emily sur les lieux d’un tournage de film, au manoir de Pendragon. Le nouveau pensionnaire de sa mère est un ancien des forces spéciales qui a été embauché pour assurer les cascades de la production. Avec gentillesse, Max Fordham reçoit les enfants et les présente à une partie de l’équipe. C’est alors avec stupeur, qu’ils découvrent que l’actrice principale est la célèbre actrice Savannah Shaw qui a tourné plusieurs films d’action dans le genre des James Bond.
A l’affut de tout ce qui se passe, les jeunes amis restent derrière une haie pour ne pas déranger et observent avec grand intérêt. Ils se rendent compte que l’envers du décor ne fait pas trop rêver et que Savannah Shaw n’a pas une si belle existence, poursuivie et harcelée par des paparazzi, tourmentée par son agent Sid Golding et surprotégée par les contrats des compagnies d’assurance.
Le lendemain, c’est donc sans grande surprise que les enfants apprennent qu’elle a disparu. Qui a kidnappé Savannah ? A-t-elle été contrainte ou s’est-elle enfuie de son propre chef ? Une autre hypothèse qui ne fait pas trop sourire les habitants de l’île, c’est qu’elle aurait été enlevée par le fantôme du château de Pendragon.
Au XVIe siècle, accusée de sorcellerie et de meurtres, la gouvernante du château avait été pendue, et depuis, son fantôme demandait vengeance toutes les nuits.

Quelle merveilleuse affaire pour nos jeunes enquêteurs ! Dans chaque coin du château, des douves au grenier, ils vont pister les indices, cabalistiques ou non, et essayer de découvrir le fin mot de l’histoire…

Ce roman est une charmante histoire pour les enfants qui commencent à maîtriser la lecture. Il y a assez de suspens et d’humour pour les embarquer derrière les trois copains qui pimentent leurs vacances de belle façon !
L’intrigue est construite sur le modèle des lectures vintage de la bibliothèque verte et rappelle fortement la saga de Katarina Mazetti avec les cousins Karlsson, comme je le disais précédemment dans le billet du premier tome. Un seul regret, la trame de fond n’a pas l’envergure de celles qui se passent en Suède. Celle-ci est mignonne, mais sans plus. Alors…