Boulettes de pommes de terre

Tout le mois de février, Les Gourmandises s’associent à deux challenges ; celui de Sharon avec les polars et celui d’Enna, « African American History ».

Vous trouverez des recettes chez…
Sandrion – Cake au citron de Miss Marple (polars)
Nahe – Pâtes n’casciata (polars)
Sharon – Far breton aux pommes (polars)
NathChoco – Cake au citron de Miss Marple
(polars)
Bidib – Gratin de choux-fleur au curry
Béa – Gâteau au chocolat sans farine
Hilde – Fishcakes et épices (African American)
Enna – Tarte à la patate douce (African American)
Les Conteuses – Pain de maïs et haricots-jambon (African American)

Isabelle – Beignets de pommes et quiche à la patate douce et aux maïs (African American)

Toujours avec « Crimes glacés » d’Anne Martinetti… Du côté de la Norvège, un passage du roman « Rue Sans-Souci » de Jo Nesbo nous propose des boulettes de pommes de terre de chez Schroder.

« Boulettes de pommes de terre, dit Maja en prenant l’assiette et en jetant un regard de reproche à Harry. Et tu n’y as pas touché.
– Désolé, dit Harry. Pas d’appétit. Dis au cuistot de ma part que ce n’est pas sa faute. Pas cette fois.
Maja rit de bon cœur et retourna dans la cuisine. »

 

Ingrédients :
– 1 kg de pommes de terre
– 10 g de ciboulette
– 1 cuillère à café de sel
– 1 cuillère à café de poivre blanc
– 200 g de farine complète
– 3 oignons
– 50 g de beurre
– 6 tranches de lard

Préparation :
– Épluchez 500 g des pommes de terre et faites-les cuire dans de l’eau salée.
– Râpez les 500 g restant, salez, poivrez.
– Épluchez les oignons et émincez-les finement.
– Faites revenir les oignons dans de la matière grasse avec le bacon et réservez.
– Hachez la ciboulette.
– Réduisez les pommes de terre cuites et égouttées en purée avec une fourchette.
– Mélangez à cette purée, les pommes de terre râpées, la farine et la ciboulette.
– Faites chauffer une grande quantité d’eau salée, formez des boules de pâte et plongez-les dans l’eau bouillante durant 5 minutes. Lorsque les boulettes remontent, sortez-les avec une écumoire et faites-les frire dans la poêle où vous avez cuit les oignons et le lard-bacon. Vous pouvez ajouter un peu de beurre pour la cuisson.
– Servez ces boulettes avec le lard-bacon et les oignons, pour accompagner une viande.

Verdict : Bonnes petites boulettes ! Mais lorsque je les ai faites frire, il a fallu que je les enrobe un peu de farine. Et je me dispenserai la prochaine fois de râper la moitié des pommes de terre.

 

 

C’est chez mon amie Flo que le tirage du jeu anniversaire s’est fait. Et c’est la délicate main de Dominique qui a sorti de la coupelle le nom de… (surprise !). Les enveloppes partiront mardi prochain.

Publicités

Tourte au fromage de Vendela Larsson

Tout le mois de février, Les Gourmandises s’associent à deux challenges ; celui de Sharon avec les polars et celui d’Enna, « African American History ».

Vous trouverez des recettes chez…
Sandrion – Madeleines du Kremlin (polars)
Béa – Ragoût de bœuf à la bière
Hilde – Jambalaya rouge et cornbread (Afican American)
Nahe –
Nathalie – Tarte aux mûres sur frangipane aux pistaches
Rosa – Tarte aux pommes et crumble aux noisettes et gâteau à la compote de papaye
Isabelle – La quiche aux épinards d’Agatha Raisin (polars), tarte à la patate douce et tarte à la banane  (Afican American)
Les Conteuses – Tarte aux patates douces (Afican American)
Bidib – Jambalaya rouge (Afican American)
Enna –
Cornbread (pain de maïs), Peach Cobbler (Cobbler aux pêches) et Southern Style Black Eyed Peas (Cornilles) au jambon (African American)

Pour ma part, je vous présente une recette suédoise tirée du livre « Crime glacé » d’Anne Martinetti ; la tourte au fromage de Vendela Larsson. On retrouve ce plat dans le roman de Johan Theorin, « Le sang des pierres ».
« Max était toujours plus serein quand il avait pu passer plusieurs heures tranquille à sa table de travail, et surtout quand il allait ensuite au sauna.
– Pas trop chaud, Max, lui cria-t-elle. Pense à ton cœur !
Vendela, elle, avait plutôt passé la journée dans la cuisine. Diverses tourtes à la viande ou au fromage étaient au chaud dans le four. »

Ingrédients :
– 2 pâtes brisées
– 3 pommes de terre de taille moyenne
– 2 carottes
– 2 oignons
– 1 branche de céleri
– 150 g de fromage type mimolette
– 4 œufs
– 50 g de beurre
– 10 g de ciboulette
– 20 cl de crème épaisse
– Sel, poivre

Préparation :
– Épluchez les pommes de terre ainsi que les carottes et coupez-les en tranches épaisses, puis épluchez les oignons et émincez-les.
– Faites revenir le tout dans du beurre durant 5 minutes et recouvrez le tout d’eau pour une cuisson de 15 minutes. Salez, poivrez.
– Préparez votre pâte avec de la farine, du beurre et de l’eau. Pétrissez-la, séparez la boule en deux parties égales et laissez-les reposer.
– Râpez un des deux fromages et coupez l’autre en fines lamelles.
– Mixez la ciboulette avec la crème, ajoutez 3 œufs et mélangez bien.
– Lorsque les légumes sont cuits, égouttez-les, retirez la branche de céleri, puis ajoutez en mélangeant aux œufs.
– Beurrez un moule à manqué, étalez une pâte, ajoutez le fromage râpé dans le fond, versez la garniture, ajoutez les lamelles de fromage et étalez la deuxième pâte sur le dessus en soudant les bords. Faites une petite cheminée dans le centre avec du papier de cuisson.
– Badigeonnez la pâte avec un œuf pour la faire dorer.
– Enfournez environ 45 minutes dans un four déjà chaud.

Verdict : Très très bon ! Servie avec une petite salade fenouil, endive, câpres, œufs de saumon, huile de noix et vinaigre balsamique.

 

 

 

Les propriétaires de Reigate


Challenge Polars de Sharon
et une année en Angleterre avec Titine

 

 

 

Les propriétaires de Reigate
Les mémoires de Sherlock Holmes
Arthur Conan Doyle

 

En ce printemps de 1887, Sherlock Holmes vient de conclure une affaire qui a duré deux longs mois et dans laquelle il a laissé toute son énergie ; l’enquête de la campagne de Hollande et Sumatra mettant en cause le baron Maupertuis. Pour le remettre en forme, John Watson l’invite à le suivre dans la campagne d’un vieil ami, le colonel Hayter.
Dans le Surrey, et plus précisément à Reigate, l’air ambiant à de quoi stimuler le grand détective lorsqu’on apprend que sur deux jours des voisins ont été cambriolés et qu’on a retrouvé le cadavre du cocher des Cunningham.
Vandalismes, vols et meurtre, il n’en faut pas plus à Holmes qui s’empresse de découvrir le ou les responsables des délits.

Cette nouvelle très courte n’a pas trop d’épaisseur, mais elle a le mérite de nous faire sourire. Holmes bien fatigué inquiète beaucoup Watson et Hayter qui ne le connaît pas le voit déjà à l’aube de sa retraite quand il pense que son illustre invité a l’esprit qui défaille. Pour nous lecteurs, qui savons que Holmes est un roué sacripant, trouvons l’idée très amusante !

Plaisir de lecture à recommander…

 

 

 

Les Gourmandises, 7ème édition !

 

Nous attaquons cette semaine la septième année des Gourmandises.
De février 2012 à aujourd’hui, nous avons testé plus de 1070 recettes ! Et ce chiffre ne tient pas compte des livres lus (livres de recettes et littératures gourmandes), qui sont aussi de ce challenge. Puis à la veille de cet anniversaire, quatre nouvelles recrues sont venues nous rejoindre ; Enna, Rosa, Bibid et Isabelle. Les murs de notre atelier-cuisine sont extensibles et nos échanges sont toujours des parenthèses sympathiques qui rythment la fin des semaines.

Vous désirez rester dans la brigade ? Je vous demande de renouveler votre vœux dans le fil de cette conversation, ou sur la page : https://sylectures.wordpress.com/nos-gourmandises-2018/
Vous désirez y participer ? Il suffit de nous le dire… et votre entrée sera validée dès votre premier plat.

Comme tous les ans, nous organisons un petit jeu et une gagnante sera tirée au sort. Les marmitonnes auront leur chance multipliée par quatre et les autres, car le jeu est aussi ouvert aux fidèles de ce blog ayant déjà laissé un commentaire, n’auront qu’un papier qui portera leur nom.
Le jeu… Donnez votre réponse avant le 11 février à minuit sur ma messagerie : syl.macarons@yahoo.fr. Trouvez le nom de cette spécialité dans un premier temps et dans un second temps, il faudra la cuisiner, la photographier et la mettre sur votre blog dans le courant de ce mois !
Pour vous aider, voici quelques indices…

1. Ce plat facile à faire, a été cuisiné par la brigade, plusieurs fois à l’occasion d’un mois à thème. Vous pouvez utiliser les listes qui répertorient toutes les recettes en cliquant sur les liens : 2012-2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
2. Il est le plat préféré d’un personnage de roman.
3. Les lettres avec des chiffres pairs sont des consones, les lettres avec des chiffres impairs sont des voyelles.
2.1.6.3 – 1.9 – 2.5.14.16.7.12 – 4.3 – 10.5.18.18 – 10.1.16.14.8.3
4. C’est sucré…

 

 

Amusez-vous bien et ne désespérez pas !

 

Ont envoyé la bonne réponse : NathChoco, Estellecalim, Hilde, Asphodèle, Isabelle, Sandrion, Nahe, Didi,

 

 

Mousse de saumon de Ditlev

Tout le mois de février, Les Gourmandises s’associent à deux challenges ; celui de Sharon avec les polars et celui d’Enna, « African American History ».

Vous trouverez des recettes chez
Les Conteuses – Jambalaya rouge (African American)
Rosa – Petits sacs aux pêches et aux raisins secs

et Muffins aux myrtilles (polars)
Béa – Les crêpes parfaites de Pascale Weeks
NathChoco – Le pot-au -feu de Madame Maigret (polars)
Sharon – Gâteau nantais (polars)
Isabelle – Cake au citron de Miss Marple (polars), Brioche au yaourt et guimauve
Bidib – « Brésil, la cuisine de ma mère » de Viviane Tronel et sa feijoada)
Nahe – Scones de pommes de terre de Mme Hudson (polars)
Hilde –
Gâteau aux raisins secs d’Asta (polars)
et « Biscuits pour animaux » de Cassandra Bouclé (livre et recette)

En me promenant… Jérôme – « Comme un chef » de Benoît Peeters et Aurélia Aurita

Je vous propose aujourd’hui de la mousse de saumon de Ditlev, une recette prise dans le livre d’Anne Martinetti, « Crimes glacés », qui fait référence au roman de Jussi Adler-Olsen, « Profanation ».
Un homme se dénonce pour un crime qu’il aurait commis dix ans auparavant. L’affaire classée dans les « cold case » refait surface et l’inspecteur de Copenhague, Carl Morck reprend le dossier…

« Ditlev sembla soudain se désintéresser de tout ce qui l’entourait. Il se figea, la fourchette de mousse de saumon à mi-chemin entre son assiette et sa bouche, le regard vide, et son front se plissa de rides. Des signes qui ne trompaient pas. »

 

Mousse de saumon

 

Mousse de saumon 1Ingrédients :
– 200 g de saumon fumé
– 10 g de ciboulette
– 10 g d’aneth
– 2 oignons
– 1 œuf
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche
– 1/2 concombre
– 1/2 citron

Préparation :
– Coupez le saumon en petits morceaux et mixez-le avec la crème et le jaune d’œuf.
– Battez le blanc en neige ferme, et ajoutez-le à la crème.
– Épluchez l’oignon, et hachez-le avec la ciboulette et l’aneth, puis incorporez-les à la mousse de saumon.
– Réservez au frigidaire jusqu’au lendemain…

Verdict : Très bon, frais, parfumé, à la fois rustique et so chic (tout dépendra de la base sur laquelle vous tartinerez la crème de saumon, pain ou blinis ou rondelles de concombre), parfait avec du champagne ! PS : Je n’ai pas mixé le saumon, je l’ai coupé petit-petit…

 

Mousse de saumon 2

 

 

 

Coup de foudre au poulailler


Une semaine illustrée

4ème billet

 

 

Coup de foudre au poulailler
Christian Jolibois
Christian Heinrich

Avant d’arriver à Paris, la troupe de théâtre du grand Coquelin s’arrête dans la basse-cour des Petites Poules pour donner une représentation. Une jeune poulette en détresse qui refuse le mari qu’on lui destine, un père furieux qui la déshérite, du panache, des cris, des envolées lyriques, la comédie se joue devant un public captivé, et Carmélito, entouré de ses amis, se trouve subjugué par la belle Roxane.

A la fin de la pièce, les comédiens commencent à ranger la scène et les spectateurs retournent à leurs activités. Mais Carmélito ne se sent pas bien ; on dirait qu’il est malade. Lorsque sa petite sœur, Carmen, invite Roxane à patiner avec eux, Carmélito se sent de plus en plus mal. En fait, ce sont les émois de l’Amour…

Comment déclarer sa flamme ? Alors que Carmen et Bélino le conseillent sur ce qu’il doit faire, ailleurs, Coquenpâte, Bangcoq et Molédecoq, trois jaloux, entreprennent de séduire eux aussi Roxane… Influencés par le vieux Cormoran, ils doivent élaborer le philtre de Tristan, une potion magique qui rend amoureux la personne qui la boit.
La recette : 1 cuillère de morve de rat, 1 louche de bouse bien chaude, 2 doigts de vomi de poisson, 1 dé à coudre de pus de crapaud, 1 pet de lapin et 3 poils roux de bébé lynx.

Entre ceux qui partent en quête d’ingrédients peu ragoûtants pour leur potion et celui qui s’est mis en tête de trouver une rose en plein hiver et qui va aller jusqu’au jardin des Mille-Fleurs de la Dame à la Licorne, l’aventure ne va pas être facile…
Qui gagnera la joute ?

C’est toujours un plaisir de lire l’univers du poulailler ! Entre le texte et les illustrations, nous passons un instant de grâce ! Plein d’humour, de détails savoureux et de références artistiques ou littéraires, on ne s’ennuie pas ! Quant à la dernière page de l’histoire, comme dans tous les autres livrets de la série, elle a une chute bien marrante…
Une basse-cour à recommander ++

 


 

 

Rossignol


Une semaine illustrée
3ème billet

 

 

Rossignol
Illustrations de Benjamin Lacombe
Texte de Sébastien Perez

 

Serait-ce une chasse au trésor ? Les enfants d’une colonie de vacances découvrent des petits morceaux de papier qui, une fois assemblés, délivrent un message très mystérieux signé de la lettre « R ». Ils aimeraient bien enquêter mais l’intendant Monsieur Jacques les force à aller se divertir sur la plage où des jeux les attendent. Le lendemain, un autre message leur parvient… Le premier faisait l’éloge de Hugo, le champion du ballon, et ce second parle de Monsieur Jacques, de son esprit rêveur et bienveillant.
Jour après jour, les enfants sont ainsi « épinglés » à tour de rôle, avec des poèmes de « R » qui racontent en quelques vers leurs personnalités. Puis un jour, une flèche de sable formée sur le sol leur indique une direction à prendre.

« Il y a des mots que l’on doit dire soi-même. Rendez-vous dans le vieux théâtre abandonné »…
Plein de bouts de papier punaisés sur les cabines de plage les invitent au théâtre d’un vieux manoir. Là-bas, découvriront-ils enfin le fantôme-poète qui les observe ?

 

Lorsqu’on pénètre cet album, c’est tout un univers à la Jacques Tati qui s’implante, bande-son comprise ; une atmosphère douce caressée par un petit air léger, bercée par les cris des goélands, parfumée des embruns iodés, teintée des couleurs surannées des années 50, et empreinte de poésie et de bonheurs simples. Sébastien Perez pour les mots, Benjamin Lacombe pour les illustrer, les deux compagnons racontent l’histoire d’un petit garçon très timide, vulnérable, qui rêve d’avoir des amis. « R », pour Rossignol surnom donné par sa maman, cherche à appâter l’intérêt des enfants d’une colonie de vacances avec son jeu de piste. Les petits bouts de papier sont comme des miettes de pain qu’il lancerait aux oiseaux.
Je vous recommande ce beau livre, source d’heureuse mélancolie et de magie.