Poulet tikka garam masala

Départ ce dimanche pour l’Inde avec Hilde !

Vous trouverez des recettes d’ici et d’ailleurs chez les copines…

Isabelle – Halva à la carotte (Inde)
Hilde – Pakoras de légumes (Inde)

Béa – Chutney aux abricots (Inde)
Nahe – Curry de boulettes de bœuf au lait de coco (Inde)
Rosa – Curry indien avec pommes de terre et pois chiches (Inde)
EstelleCalim – Limonade citron-poivre (Inde)

Sandrion – Fraisier pour un anniv…
L’Irrégulière – Moules au pineau des Charentes

Et sinon, moi, je vous invite pour un poulet tikka garam masala.
J’ai acheté pour l’occasion du sel rose de l’Himalaya réputé pour ses nombreuses vertus.

Ingrédients :

– 1 filet de poulet par personne
– 1 cube bouillon de légumes
– Mélange d’épices garam masala
– 2 briquettes de crème fraîche

– Quinoa
– Raisins secs
– Feuilles fraîches de coriandre

– Petits poivrons
– Fromage de chèvre frais
– Ail
– Feuilles fraîches de menthe
– Sel, huile d’olive

– Petits pois frais
– 1 cube bouillon de légumes
– Oignon rouge
– 1 sucre
– Sel, poivre

Raïta
– 2 courgettes
– Radis rouges
– 2 yaourts (consistance épaisse)
– Graines de cumin
– Gingembre frais
– Poudre de piment rouge
– Feuilles fraîches de coriandre
– Sel

Naans
– 400 g de farine de blé
150 g de yaourt
70 g de beurre
– 1 sachet
de levure de boulanger
1 cuillère à café de sel

Préparation :

– Plongez 10 minutes les filets de poulet dans un bouillon de légumes.
– Égouttez-les et disposez-les dans un plat beurré. Nappez-les avec la crème fraîche additionnée du mélange d’épices garam masala. La quantité est selon vos goûts.
– Laissez-les mariner 2 à 3 heures au frigidaire, puis enfournez th. 7, entre 20 et 30 minutes selon les fours.

Passez à la préparation des accompagnements…

– Pétrir la pâte pour les naans et laissez-la reposer 2 heures sous un linge. Étalez-la au rouleau et découpez des petits disques. Cuisez les naans à la poêle avec une noisette de beurre, en les retournant sur les 2 faces.

– Cuisez les petits pois dans un bouillon de légumes avec un sucre, salez, poivrez. (Attention ! gardez le bouillon pour une autre cuisson). Laissez les petits pois un peu fermes, égouttez-les et disposez-les dans un plat. Ajoutez, alors qui sont encore chauds, un petit oignon rouge émincé finement et des feuilles fraîches de coriandre . Réservez sous film plastique alimentaire pour les servir tièdes.

– Pour les petits poivrons, enlevez le petit chapeau, égrainez-les et plongez-les dans le bouillon des petits pois pour une cuisson de 5 minutes. Égouttez-les et farcissez-les avec le mélange fromage de chèvre, feuilles fraîches de menthe, ail et sel. Disposez-les dans un petit plat, versez un filet d’huile d’olive et quelques grains de sel, et enfournez à four chaud pour 10 petites minutes.

– Pour le raïta, cuisez dans un bouillon les courgettes coupées très finement, puis égouttez-les. Coupez les radis en fines rondelles et ajoutez-les aux courgettes avec le mélange yaourts, graines de cumin, gingembre frais râpé, poudre de piment et feuilles fraîches de coriandre. Salez après avoir goutté le raïta.

– Quinoa, 1 petit verre par personne pour 2 petits verres d’eau. Cuisson comme pour le riz.

Verdict : Une table bien colorée et parfumée ! Noter : A faire pour les copains…

 

Pissaladière

Bonjour !
Le temps des vacances se termine et nous entamons l’automne avec entrain. Surtout lorsqu’on songe aux différents challenges des copines de la blogo des lecteurs qui vont nous faire voyager… L’Amérique avec Titine, Halloween avec Hilde et Lou, le Québec avec Karine et Yue-Yin, le pays du Père Noël avec… Bref ! nous ne sommes pas pressées de remiser les valises au grenier.
Aujourd’hui, je vous invite à aller chez nos marmitonnes de la brigade. Il y a celles qui reprennent les marmites en cette rentrée et celles qui ont fait un marathon culinaire au mois d’août, entre littérature, livres de recettes et petits plats.
Bonne cuisine et à bientôt !

Sandrion – Tarte aux pêches, citron vert et romarin, Billet sur l’anniv des Gourmandises
L’Irrégulière – Courgettes farcies façon œuf en cocotte
Nahe – Clafoutis de reines-Claudes
Isabelle – Dahl de lentilles et courgettes (Inde), Tarte-cookie au café, Tortilla à la courgette (Espagne), Fish pie, Scones au cheddar et à la ciboulette (Angleterre), Gaufres, Cocktail de fruits, Cheese-cake de New York (Amérique)
Béa – Pain hérisson tomates-mozza-pesto-courgettes, Lasagnes épinards-ricotta, Terrine fraîche fromage de chèvre-saumon, Scarpaccia de courgettes, Gâteau invisible aux courgettes,
Hilde – RAT gourmand

Bidib – RAT gourmand – Hamburger, cookies-brioches, Gâteau banane-chocolat, Blettes du jardin
Fondant – RAT gourmand – Cake courgettes-chèvre, Crêpes, Moelleux aux pépites de chocolat
Soukee – RAT gourmand
Rachel – RAT gourmand – Cuisine mexicaine et thaïlandaise

Myrtille – RAT gourmand
L’Or – RAT gourmand
Pativore – RAT gourmand
Jojo – RAT gourmand
Liza – Tzatziki

Ingrédients pour la pissaladière :
– 1 pâte à pizza (500 g de farine, 300 ml d’eau, 1 sachet de levure pour pain, sel, huile d’olive)
– 3 oignons rouges
– Anchois
– Olives noires
– Huile d’olive
– Herbes de Provence, sel, poivre

Préparation :
– Faites la pâte et laissez-la reposer une petite heure sous un torchon, près d’une source de chaleur.
– Coupez les oignons et faites-les revenir dans de l’huile d’olive.
– Étalez la pâte sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Tapissez-la avec les oignons, les anchois et les olives. Saupoudrez d’herbes de Provence et versez un filet d’huile d’olive sur le dessus.
– Enfournez pour environ 20 minutes, th. 160.

Verdict : Parfois on ajoute un ou deux sucres dans la cuisson des oignons, mais avec des oignons rouges ce n’est pas nécessaire. La photo qui suit est la pissaladière qui va être enfournée.

Salade de bœuf

Voici venu le temps des vacances ! La brigade ferme la cuisine durant les deux mois et vous donne rendez-vous en septembre. Mais avant… voici quelques recettes pour votre été, chez…

L’Irrégulière – Risotto au citron
LizaGrèce – Aubergines farcies en corolles
Hilde – Poulet rôti au citron et au safran

Une petite salade complète avec du bœuf.

Ingrédients :
– Paleron de bœuf cuit au pot-au-feu
– Tomates cerises, carottes, olives, oignon rouge, feuilles de salade, basilic, cube de gruyère, groseilles, lupins, graines de tournesol
– Vinaigrette, huile d’olive – balsamique

Dis, c’est quoi le bonheur ?

Un livre offert par les Editions Balivernes et Babelio, dans le cadre de l’opération Masses Critiques.

Challenge animaux du monde de Sharon

Dis, c’est quoi le bonheur ?
Texte d’Emma Robert
Illustrations de Romain Lubière

C’est quoi le bonheur ? Il est où le bonheur ?… Un adorable petit lapin blanc se pose la question et cherche à découvrir la définition de cette notion. A la rose, à l’arbre, à l’oiseau, à l’ours, aux campagnols, au papillon, puis à un petit garçon… il apprend alors que le sentiment du bonheur est différent, subjectif, pour chaque être.
L’une dit que les rayons du soleil et la rosée du matin la comblent de bonheur. Un autre lui parle du printemps qui l’habille et de l’automne qui le pare de belles couleurs. Quant à un autre, c’est de pouvoir chanter toute la journée et de voler sur la caresse du vent…
Les réponses sont toutes belles, poétiques et synonymes de joie et de sérénité. Puis parfois, comme le petit garçon lui confie, c’est tout simplement d’être aux côtés d’un ami, de pouvoir contempler la nature et d’en apprécier toutes ses merveilles avec lui.

Question bien philosophique ! Simple, naïve et paradoxale car aussi très complexe, elle peut faire réfléchir longtemps l’enfant sur cet état de félicité. Qui est-il, ou peut-on le prendre ? Cet album aux belles illustrations essaie d’y répondre en offrant une vision du monde douce, heureuse et réconfortante ; faire corps avec la nature, se laisser cajoler par elle, l’admirer, savoir partager, être bienveillant et ouvrir son cœur. Il est rassurant de savoir que le bonheur est à portée de main.

Un beau livre pour les petits enfants qui aimeront écouter cette histoire juste avant de s’endormir.

Ours veut faire la sieste

Challenge animaux du monde de Sharon

 

 

Ours veut faire la sieste
Pauline Pinson, Remi Chayé, Thomas Baas

 

J’ai acheté ce livre pour un petit garçon qui ne veut pas faire la sieste car il a bien trop de choses à faire et à voir !
Le livre aux pages cartonnées raconte l’histoire d’Ours qui, après avoir bien joué, cherche un bon endroit pour dormir… La sieste est sacrée ! Il va donc se poser un peu partout, cailloux, paillasson, brouette, épines… avant de trouver la couche idéale, sur une mousse bien verte et tendre.
Une lecture toute en douceur et pleine d’humour pour les petits enfants. Mais attention… il ne faut pas prendre Ours pour une Princesse au petit pois !

 

 

 

Un pique-nique presque parfait

Juin en Angleterre avec Lou et Titine
Challenge polars avec Sharon

Un livre offert par les Editions Harper Collins dans le cadre des Masses Critiques de Babelio

 

Un pique-nique presque parfait
Une enquête de Loveday et Ryder

Faith Martin

 

Oxford, été 1960,
Le cadavre d’un étudiant prisonnier des racines d’un saule sur les rives de la Tamise va réunir pour la seconde fois Trudy Loveday, une jeunette de dix-neuf ans agent de police stagiaire, et le Dr Clément Ryder, le coroner de la ville d’Oxford âgé de cinquante-sept ans. Lors de la précédente affaire, « Le corbeau d’Oxford », il y avait eu entre eux une bonne alchimie et c’est donc sans hésitation que le duo se reforme à la demande de Ryder.
Les résultats de l’enquête qui ont été relatés au tribunal n’ont pas donné un verdict concluant et une investigation plus approfondie devrait dire si cette noyade est un suicide, un accident ou un meurtre.

Juste avant la découverte du corps de Derek Chadworth, un étudiant de St Bede’s, un collège d’Oxford, le tableau qui est présenté est charmant. La campagne sous le soleil est animée par les rires insouciants des étudiants qui fêtent la fin de leurs examens dans des barques en simulant des joutes. Il y a des pêcheurs qui attendent patiemment une bonne prise, des jeunes gens qui installent des piques-niques et des promeneurs qui cheminent paisiblement le long des berges. Mais lors des témoignages des amis de Derek présents sur les lieux du drame, tout sonne faux et met à mal cette belle ambiance. Entre les mines crispées et les dépositions qui se contredisent, le Dr Ryder qui a un siège à la cour, perçoit intuitivement qu’il y a un malaise et imagine que la personnalité du défunt n’était pas aussi bonne que tout le monde le prétend.

L’enquête prend une autre tournure avec l’aide de Trudy qui va quitter l’habit de policier pour ceux d’une jeune étudiante afin de mieux se mêler à la vie de St Bede’s College. Très vite, elle apprend que Derek faisait partie d’un cercle très sélect et sulfureux, le Marquis Club, tenu par Jeremy Little John, le fils cadet d’un duc. Tous deux semblaient être inséparables et à l’origine de nombreuses extravagances et d’activités coupables.

Qui était vraiment Derek, boursier d’origine modeste qui fréquentait les jeunes aristocrates et d’où venait l’argent qui lui assurait son train de vie princier ? Voici les deux premières questions qui débuteront l’enquête de Trudy et de son mentor le Dr Ryder…

« Un pique-nique presque parfait » est le deuxième tome d’une série qui regroupe deux enquêteurs bien sympathiques, la jeune stagiaire de police prometteuse qui sort de son nid et qui a tout à apprendre et le brillant chirurgien atteint de la maladie de Parkinson qui est contraint de se reconvertir dans la médecine légale. Leur complicité très agréable à lire est l’un des atouts majeurs de l’histoire qui me semble un peu faible au niveau de l’intrigue policière.
L’intérêt du roman réside également dans cette époque au charme vintage
avec les souvenirs de la pop-culture et les us conformistes de la société anglaise qui était pleine d’inégalités, de discriminations et de préjugés ; misogynie, structures hiérarchiques des classes, conservatisme…
Je vous recommande donc cette bonne lecture qui vous ouvre les portes d’un lieu séculaire et prestigieux, Oxford. Je lirai la suite avec grand plaisir…

D’autres billets chez Belette, Hilde, Sharon, Titine,

 

 

 

Pancakes à la rose et au limon curd

Les Gourmandises se mettent à la cuisine anglaise tout le mois de juin avec Lou et Titine

Vous trouverez d’autres recettes chez

Rosa – Scones aux raisins secs et aux noix (Angleterre)
Eimelle – Petits gâteaux pour le tea-time (Angleterre)
Isabelle – Scones à la limonade (selon Nahe) et au limon curd (Angleterre)
Enna – Fat rascals, biscuits (Angleterre + littérature « Les détectives du Yorkshire)
Fondant – Trifle aux fraises et aux palets bretons de Touloulou (Angleterre)
Sandrion –
Apfelstrudel
Lou – Scones au cheddar et à la ciboulette (Angleterre)
L’Irrégulière – Pommes de terre auvergnates

 

Dans le top-ten de la cuisine anglaise, autres que les muffins et les crumpets pour le petit-déjeuner, voici des pancakes… Et pour un goûter avec une amie, il suffit de les rendre plus gourmands et plus précieux avec du limon curd et du sirop de rose. Servis avec un thé fleuri de chez Ladurée, un thé noir aux essences de rose, d’agrumes et de miel, l’invitation aura un charme très anglais.

Pancakes lemon curd et rose 1Ingrédients :
– 300 g de farine
– 3 cuillères à soupe de sucre
– 1 sachet de levure
– 2 œufs
– 50 cl de lait
– 40 g de beurre
– 3 cuillères à soupe de lemon curd (bien bombées)
– Sirop de rose
– Pétales de roses du jardin (non traitées)
– Huile d’arachide pour la cuisson

Préparation :
– Mélangez dans un saladier la farine, la levure, le sucre, les œufs, le lait, le beurre fondu, le lemon curd et le sirop de rose. Pour ce dernier, mettez la quantité que vous désirez pour un goût prononcé ou non.
– Dans une poêle huilée, versez un petit tas de pâte sans trop l’étendre et ajoutez des pétales de rose. Retournez le pancake pour le cuire sur l’autre face.
– Continuez ainsi pour les autres… et si vous avez du sucre cristallisé à la rose, saupoudrez un peu le dessus des pancakes alors qu’ils sont chauds.

Verdict : Avec le lemon curd, le sucre et le sirop de rose, vous pouvez penser que c’est très sucré… et bien non ! Le mariage est heureux, fruité et fleuri ; très féminin, aussi ! parfait pour un jour d’été et pour clore le mois anglais… Quant aux pétales, ils ont été pris sur mon rosier Cuisse de nymphe émue. On en ferait bien un poème !

 

 

 

 

Scones

Les Gourmandises se mettent à la cuisine anglaise tout le mois de juin avec Lou et Titine

Vous trouverez d’autres recettes chez

Béa – Tortillas aux courgettes
Bidib – Confiture de salade de fruits
Isabelle – Cake au chocolat blanc et au café
Rosa – Salade à la marocaine et Croquettes de légumes et fromage de chèvre
Sandrion – Salade anglaise(Angleterre) et
Fouace de St Cyprien-sur-Dourdou
Hilde – Scones au cheddar et à la ciboulette (Angleterre)
Lou – Les cakes de Mrs Bloxby (Angleterre)

 

Scone 2
Un mois anglais sans scones ? Vous n’y pensez pas !

Scone 1Ingrédients :
– 300 g de farine
– 4 grosses cuillères à soupe de sucre blond
– 1 sachet de levure
– 60 g de beurre
150 ml de lait

Préparation :
– Mélangez tous les ingrédients, pétrissez et étalez la pâte sur une épaisseur d’environ 2 cm.
– Avec un emporte-pièce, faites les scones et déposez-les sur une plaque garnie d’une feuille de papier sulfurisé. Saupoudrez de sucre le dessus.
– Enfournez pour 10 à 15 minutes de cuisson.

Verdict :
Bon… recette à garder. J’ai servi avec une confiture faite avec les framboises du jardin.

 

Scone 4

 

 

 

Scorpia

Juin en Angleterre avec Lou et Titine
Challenge polars avec Sharon

 

Stormbreaker, T1
Pointe blanche, T2
Skeleton Key, T3
Jeu de tueur, T4

Scorpia
Les aventures d’Alex Rider, Tome 5
Anthony Horowitz

 

Alex Rider, quatorze ans, espion pour le MI6…

Depuis sa dernière mission qu’il a menée en solo, Alex est obsédé par ce que Youssen lui a confié au sujet de son père, juste avant de mourir : « Va à Venise. Trouve Scorpia. Tu découvriras ton destin. »
Encore meurtri par les comportements de l’équipe dirigeante du Service des Opérations Spéciales, Mme Jones et Mr Blunt qui semblent ne tenir à lui qu’en période de mission, Alex souhaite effectuer ses recherches de manière officieuse et ne prévient personne de ses intentions. Seul Smithers est averti et, comme de coutume, le gâte en gadgets ultra sophistiqués.

C’est à l’occasion d’un voyage scolaire à Venise qu’il amorce son investigation et qu’il découvre qui est à la tête de Scorpia, une organisation qui regroupe les plus grands criminels du monde. En suivant la trace d’un scorpion peint sur la coque d’un vaporetto sur le Grand Canal, il apprend que sa propriétaire s’appelle Julia Rothman et qu’elle habite le Palais de la Veuve.
Très vite, Alex fait la connaissance de cette redoutable multimilliardaire qui lui propose de travailler pour eux, comme l’avait fait son père autrefois. Redoutable, mystérieuse et très séductrice, elle connaît les cartes maîtresses qui le feraient céder.
Sabotage, Corruption, Intelligence, Assassinat… ce n’est pas tout à fait ainsi que Julia Rothman présente son consortium et Alex choisit son camp en mémoire de ses parents.

Un projet pour faire flancher les plus grandes nations de l’Occident se dessine… Épée invisible fera des milliers de morts. Pour Alex, qu’elle est la limite infranchissable ?

Ce cinquième tome révèle des secrets abordés dès le premier livre et donne une dimension plus intime et plus intense, avec toujours beaucoup de violence et d’actes héroïques à la James Bond.
Alex semble hésiter entre les forces du bien et les forces du mal, mais ses tergiversations seront de courtes durées. Ses aventures façonnent sa personnalité, le vieillissent et le rendent encore meilleur.
Une série à conseiller…

 

Alex-Rider-stormbreaker-movie