Empanadas au thon et aux sardines

Après le soutien symbolique fait à nos amis Italien la semaine dernière, nous consacrons ce dimanche à nos amis Espagnols.
¡Viva España!

Vous trouverez d’autres recettes chez…

Rosa – Patatas a la importancia (Espagne)
Hilde – Mantecaos (Espagne)

Nahe – Setas al ajillo (Espagne)
Béa – Mijoté de porc au chorizo (Espagne)
Isabelle – Pain à la pomme de terre et au thym, Petits beurres, Tortilla aux pommes de terre et Leche fritas (Espagne)
Les Conteuses – Croquets aux amandes et aux noisettes
L’irrégulière – Coquillettes au vin blanc façon risotto au chorizo (Espagne)
Sandrion – Riz au vin blanc façon risotto, aux courgettes et au chorizo (Espagne)
Pierre – Apple snow pour Miss Fisher (British mysteries)
Typhania – Raviolis japonais, gyôzas (Japon)

 

Les empanadas, petits chaussons farcis, sont des spécialités espagnoles que l’on trouve également dans les pays d’Amérique du sud. Suivant les régions, la farce est différente.

Ingrédients pour 6  :
Pour la pâte
– 350 g de farine (300 pour la pâte, 50 pour le plan de travail et le rouleau)
– 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 50 g de beurre
– eau, sel, poivre, 1 jaune d’œuf pour dorer, herbes de Provence
Pour la farce
– 1 boîte de 4 sardines (natures ou pimentées)
– 1 boîte de thon au naturel
– 1 oignon rouge
– 5 tomates
– 1 poivron rouge
– 1 poignée de gruyère râpé
– 75 g de Saint-Moret
– 1 sucre
– Sel, poivre, 1 pincée de piment de Cayenne, huile d’olive

Préparation :
– Coupez finement le poivron rouge et l’oignon. Faites les revenir dans un peu d’huile d’olive avec une pincée de piment et du sel. Lorsque le poivron commence à s’attendrir, ajoutez les tomates coupées en dés et le sucre. Faites confire sur feu doux.
– Lorsque c’est fait, laissez tiédir et faites la pâte.
– Mélangez 300 g de farine, l’huile d’olive, le beurre fondu et un peu d’eau. Salez, poivrez. Pétrissez en une pâte homogène.
– Sur votre plan de travail fariné, étalez la pâte au rouleau et faites des disques à l’aide d’un bol ou d’un emporte-pièce.
– Reprenez la farce, en mélangeant au confit (poivron-tomates) le thon, les sardines sans arêtes, le gruyère et le Saint-Moret. Salez et poivrez à votre convenance.
– Au centre des disques, mettez de la farce et refermez tel un chausson, ou une lune, les disques en soudant les bords bien correctement.
– Badigeonnez de jaune d’œuf, ajoutez quelques cristaux de fleur de sel et d’herbes de Provence.
– Enfournez à 180° pour environ 15 à 20 minutes suivant les fours.

Verdict : Dégustez les empanadas froids, les saveurs sont plus gourmandes ! et surtout donnez du goût… n‘hésitez pas à ajouter des épices pour pimenter et donner du relief gustatif.

 

 

 

Focaccia aux olives noires et au romarin

En soutien à nos amis Italiens et selon l’idée de Béa, nous cuisinons un plat de chez eux… Mais vous trouverez également dans les liens, des recettes qui suivent les challenges en cours.

Béa – Pâtes farcies aux épinards et au chèvre et Cantuccini
Rosa – Focaccia des Pouilles
Estellecalim – Focaccia

Sandrion – Pains maison, nature et aux graines de pavot
Hilde – Bruschetta tomates séchées, mozzarella et herbes
Touloulou – Spaghetti alla vongole
Sharon – Pâtes printanières
Isabelle – Pain aux œufs, Gâteau lorrain et Pizza aux noix de St-Jacques et aux crevettes
Les Conteuses – Tartine de chèvre chaud avec confiture de poivron

Dame Ida – Shortbreads

En ce moment, vu le contexte…, nous pétrissons beaucoup dans les cuisines pour faire des pains et des pâtes en tout genre. Je vous propose donc une focaccia aux olives noires et au romarin.
Ce pain plat, sorte de pâte à pizza qui s’apparente à la fougasse provençale, se fait aussi aux oignons, au fromage et aux tomates confites.

Vive l’Italie ! Vive le monde entier ! Vive nous !…

 

Focaccia 1Ingrédients :
– 250 g de farine
– 1 sachet de levure boulangère
– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 12 cl d’eau tiède
– Olives noires dénoyautées
– Romarin
– Sel, poivre

Préparation :
– Pétrissez la pâte avec la farine, la levure, l’eau, le sel et l’huile d’olive.
– Coupez les olives et mettez-les  dans la pâte avec le romarin. Repétrissez.
– Laissez reposer la pâte au moins 5 heures, couverte par un film plastique alimentaire, au frigidaire.
– Après le temps de pause, retravaillez-la et étalez-la sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé.
– Enfournez-la dans un four à 180° pour environ 15 minutes suivant les fours.
– A la sortie du four, versez un peu d’huile d’olive sur le dessus. Avec un papier absorbant, répartissez l’huile sur toute la surface et faites tomber un peu de fleur de sel.

Verdict : Il faut faire attention… Toute seule, en moins de deux, encore chaude du four, j’ai failli la dévorer en entier. Et la cuisine sent très bon ! 

 

 

 

Tarte Tatin

Bonjour !
Le programme des Gourmandises se retrouvent un peu chamboulé avec ce qu’il se passe.
Dans notre brigade, nous papotons beaucoup et nous avons échangé sur la tartre Tatin de Sandrion qui ne demande pas beaucoup d’ingrédients, à part des pommes, du beurre, de la farine et du sucre, des aliments de base que nous avons toujours (en général).
En ce dimanche, voici la mienne qui fera office de gâteau d’anniversaire pour Mister B.
A bientôt et prenez soin de vous…

Vous trouverez d’autres recettes chez
Isabelle – Tarte Tatin, Pain blanc et Grands-pères dans le sirop d’érable
Rosa – Tarte Tatin et Ragoût de petits pois avec œufs et boudin noir
Sandrion – Saumon en papillote
Béa – Cookies à la purée de cacahuètes et pépites de chocolat + Tirage au sort…
Hilde – Pain

 

Tartetatin 2Ingrédients :
– 5 grosses pommes
– 1 pâte brisée (beurre, farine, eau, sucre)
– Beurre, sucre et cannelle

Préparation :
– Faites votre pâte brisée.
– Mettez du papier sulfurisé dans un moule à gâteau à hauts bords.
– Tapissez le fond de lamelles de beurre et saupoudrez de sucre.
– Lavez, épluchez les pommes et coupez-les en deux.
– Disposez-les dans le moule et rabattez la pâte brisée sur le dessus. Piquez à la fourchette la pâte.
– Enfournez entre 30 et 40 minutes suivant les fours.
– Lorsque c’est encore chaud, retournez le moule dans un plat pour le démoulage de la tarte.
Saupoudrez de cannelle et servez avec une chantilly, une boule de glace… si vous le désirez.

Verdict : C’est booon !!! Ma deuxième de la semaine, il va falloir que je fasse gaffe…

 

Tartetatin 1
Tartetatin 3

 

 

Barfi aux pistaches

Les Gourmandises fêtent la Saint-Patrick et pour cette occasion, nous vous présentons des desserts… verts.
C’est aussi un challenge pour notre anniversaire…

Vous trouverez des recettes chez
Sandrion – Cake au citron vert
Nahe – Madeleines au thé matcha
Hilde – Cookies aux pépites de chocolat blanc et coulis au thé matcha
Rosa – Mini cheese-cake au thé matcha
Béa – Madeleines au thé matcha et Petits biscuits à la crème
Bidib – Gâteau aux pommes et Gâteau à la pâte d’haricot azuki sec et au thé matcha
Isabelle – 
Cupcake au thé matcha et Chesse-cake aux kiwis
Estellecalim – Mugs cheese-cake aux kiwis

Pour du vert, j’ai pensé aux pistaches et j’ai pris la recette de la semaine dernière de Béa pour des barfi, une confiserie indienne qui se décline avec différents parfums comme la rose, l’amande, la noix de coco…

Ingrédients :
– 1 boîte de lait concentré
– 300 g de ricotta
– 150 g de pistaches décortiquées
– 1 cuillère à café de cardamone en poudre
– 1 cuillère à soupe de crème de pistache
– 1 pincée de colorant vert alimentaire

Préparation :
– Réservez une quinzaine de pistaches et mixez le reste.
– Dans une casserole faites chauffer doucement le lait et la ricotta tout en remuant. Puis ajoutez la cardamome, la crème de pistaches et les pistaches mixées. Remuez le mélange en une pâte assez compacte, jusqu’à ce qu’elle se détache des parois de la casserole. Le temps de la préparation peut durer entre 20 et 30 minutes.
– Étalez sur une plaque garnie de papier sulfurisé, sur une épaisseur de 2 cm environ, et réservez au frigidaire sous un film alimentaire. Avant que cela durcisse, entaillez déjà les parts en losanges ou en carrés que vous allez découper. Disposez une pistache sur le dessus.
– Quelques heures après ou le lendemain, coupez les barfi suivant les parts pré-découpées.

Verdict : Le goût est bon mais je trouve que la texture est un peu trop farineuse.

 


Et du côté des copines, voici leurs desserts…

 

 

Un gigot à la table de Mary Maloney

Les Gourmandises sont pour le mois de mars en Angleterre avec le challenge British Mysteries de Lou et Hilde.

Vous trouverez d’autres recettes chez…
EstelleCalim – Puffs aux œufs ou crêpes soufflées
Bidib – Gâteau aux pépites de chocolat
Sandrion – Tarte Tatin
Béa – Barfi à la noix de coco (Inde)
Rosa – Tarte au fromage
« La Viña »
Peter – Biscuits au fruit de la passion de Werribee Mansion (Miss Fisher, British mysteries)
Sharon – Muffins aux amandes et aux pommes (British mysteries)
Hilde – Quiche aux épinards ou quiche fatale ? (Agatha Raisin, British mysteries) et Lassi à la rose (Inde)
Isabelle – Petites souris sur crackers et Biscuits en forme d’os pour Calimero (Les détectives du Yorkshire, British mysteries)

 

Dans un recueil de nouvelles policières épouvantables écrites par Roald Dahl, « Coup de gigot » raconte l’histoire de Mary Maloney, une femme enceinte de six mois qui tue son mari sur le point de la quitter, avec un gigot d’agneau sorti du congélateur. Après avoir été cuisinée, l’arme du crime sera par la suite mangée par les policiers, collègues de son mari qui était de la profession, venus enquêter.

« … Le réfrigérateur. Sa main qui y plongea pour attraper l’objet le plus proche. Elle le sortit, le regarda. Il était enveloppé. Elle retira le papier. C’était un gigot d’agneau. Bien. Il y aurait du gigot d’agneau pour dîner. Tenant à deux mains le bout de l’os, elle remonta les marches. Et lorsqu’elle traversa la salle de séjour, elle aperçut son mari, debout devant la fenêtre. Elle s’arrêta.
– Pour l’amour de Dieu, dit-il sans se retourner, ne prépare rien pour moi. Je sors.
Alors Mary Maloney fit simplement quelques pas vers lui et, sans attendre, elle leva le gros gigot aussi haut qu’elle put au-dessus du crâne de son mari, puis cogna de toutes ses forces… »

Ingrédients pour 6 personnes :
– 1 gigot d’agneau
– 6 petits navets
– 12 petites pommes de terre nouvelles (bio)
– 2 carottes
– 6 petites échalotes, 6 gousses d’ail
– Romarin frais, thym frais, laurier, 3 clous de girofle
– 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
– 100 g de beurre, 100 g de matière grasse végétale
– 6 cuillères à soupe de farine
– Sel, poivre

Préparation :
– Préparez les légumes ; lavez, épluchez, coupez… Laissez la peau des pommes de terre nouvelles si elles sont bio et laissez-les entières. Gardez également en entier les échalotes et les gousses d’ail.
– Dans une grande marmite (en fonte, ça serait bien), faites revenir dans la matière grasse, le gigot sur toutes ses faces. Ajoutez l’ail (légèrement éclaté avec l’aide d’un verre
ou du manche d’un couteau) et les échalotes. Salez, poivrez.
– Faites un bouillon avec de l’eau, le bouquet garni et les clous de girofle, puis recouvrez-en le gigot dans la marmite. Dans ce premier temps de cuisson, laissez sur un feu moyen une petite heure. Surveillez et baissez éventuellement le feu.
– Deuxième temps de cuisson, joignez-y les pommes de terre nouvelles (avec la peau si elles sont bio), les carottes et les navets. Laissez sur le feu 30 minutes. Ajoutez un verre d’eau si besoin.
– Faites un roux avec du beurre et de la farine. Ajoutez tout en délayant du jus du bouillon et la crème fraîche. Salez et poivrez selon votre goût.
– Dressez le plat avec les tranches de gigot découpées et les légumes autour. Nappez d’un peu de sauce et proposez le reste dans un saucier…

Verdict : C’est la première fois que je cuis un gigot à la marmite et le résultat est concluant. Comme nous n’étions que deux, j’ai pris à la place du gigot, des souris d’agneau. Pour donner une touche plus anglaise, on peut ciseler de la menthe sur la viande. J’ai mis pour ma part du persil !

 

 

Dahl aux lentilles et au riz

Les Gourmandises…
Les premiers dimanches des mois se passent en Inde avec Hilde.

Vous trouverez d’autres recettes chez
Béa – Lassi à la rose (Inde)
Sandrion – Brioche Nanterre
Rosa – Glace aux fruits rouges
Hilde – Halva (Inde)
Isabelle – Curry de chou-fleur et patates douces (Inde)
EstelleCalim – Lassi à la mangue (Inde)

 

Le dal ou dahl est un plat typique de la cuisine indienne, fait avec des légumineuses. Je vous le propose ici avec des lentilles rouges-corail, mais on peut le faire aussi avec des pois chiches et des haricots.

Ingrédients pour 4 personnes :
– 200 g de riz basmati
– 200 g de lentilles rouges « corail »
– 1 petit oignon, 1 gousse d’ail
– 3 tomates, 2 poivrons rouges, 1 carottes
– 400 g de pulpe de tomates
– 1 brique de lait de coco
– 1 mangue, 1 citron
– Graines de citrouille, raisins secs, amandes
– Curry tradition (mélange), graines de cumin
– Coriandre fraîche, ciboulette
– Huile d’olive, sel, poivre 5 baies

Préparation :
– Cuisez les poivrons à la vapeur ou au grill pour retirer la peau.
– Épluchez et coupez les autres légumes en petits morceaux.
– Dans un wok ou un poêlon, faites revenir dans l’huile d’olive l’ail écrasé, l’oignon émincé finement, le riz et les lentilles, puis ajoutez un peu d’eau tout en remuant. Laissez 5 minutes sur petit feu.
– Lorsque l’eau s’est évaporée, mettez la pulpe de tomates et le lait de coco. Remuez… ajoutez le curry, les graines de cumin selon votre goût, du sel et du poivre. Surveillez la cuisson en remuant souvent et ajoutez un peu d’eau au fil de la cuisson.
– Complétez le ragoût avec les tomates, les poivrons, la carottes, les raisins secs et les amandes. Laissez cuire environ 20 minutes sur feu doux.
– Servez le dahl dans un grand plat, versez le jus d’un citron, parsemez de feuilles de coriandre ciselées, de ciboulette, et ajoutez des cubes de mangue. Elle adoucira le curry additionné de piment.

Verdict : C’est très bon ! La mangue apporte une touche sucrée qui a été très appréciée.

 

 

 

Pain de maïs, cornbread

Les Gourmandises voyagent ce mois-ci avec le challenge d’Enna, Afro-Américain.

Vous trouverez d’autres recettes chez…
Sandrion – Rôti de veau au four
Rosa – Thé au gingembre
Béa – Madeleine au thé matcha (challenge vert)
Isabelle – Pain à la patate douce (Afro-Américain)
Sharon – Muffins aux pommes
Estellecalim – Quatre-quart

 

Le pain de maïs dans la cuisine afro-américaine, accompagne les plats salés, en sauce, mais on peut aussi faire des tartines pour le petit-déjeuner. Sa texture et même son goût sont entre le pain et le gâteau.

Ingrédients :
– 80 g de farine blanche
– 250 g de farine de maïs
– 2 œufs
– 3 pots de yaourt
– 6 cuillères à soupe d’huile de tournesol
– 1 sachet de levure
– 2 cuillères de miel liquide
– Sel, poivre

Préparation :
– Mélangez tous les ingrédients et enfournez dans un moule beurré environ 30 minutes.

Verdict : Très bon, c’est si léger qu’on dirait du nuage !