Un serre-tête pour Noël


Bricolage de Noël,

du végétal dans les cheveux

Fournitures : Serre-tête, fleurs, baies et feuilles en tissus, pisto-colle, rubans en velours, fil et aiguille…

Fabrication :
– En laissant bien 2 cm à chaque extrémité pour pouvoir les rabattre à l’intérieur, en les cousant, collez le ruban en velours le long du serre-tête avec le pisto-colle en faisant attention de ne pas trop déborder.
– Faites un nœud plat avec un morceau de ruban velours, que vous positionnerez sur le côté.
– Préparez vos fleurs et baies et regardez où vous allez les mettre dans un premier temps et dans un second, collez-les avec le pisto-colle… et c’est prêt pour le réveillon !

 

 

 

Biscuits suédois aux épices, pepparkakor

Les Gourmandises fêtent décembre en vous proposant des plats de saison, et vont voyager dans les pays du nord avec Cryssilda

Vous trouverez des recettes chez :
Isabelle – Velouté d’endives et bleu et Biscuits chocolat-gingembre (Noël)
Enna – Havreflarn, galettes à l’avoine et au chocolat  (Suède)
Les Conteuses – Pain d’épices (Noël)
Bidib – Biscuits de Noël (Noël)
.
.

 

Des petits sablés suédois pour Noël… Pepparkakor signifie épicé, poivré.

Ingrédients :
– 420 g de farine
– 230 g de beurre
– 180 g de sucre blond
– 1 œuf
– 3 cuillères à soupe de miel
– 1 sachet de levure
– 2 cuillères à soupe de crème fraîche semi-épaisse
– Épices (gingembre, cannelle, muscade, anis…)
– 1 orange bio pour son zeste
.
Préparation :
– La veille, faites votre pâte en mélangeant le tout et gardez-la au frigidaire toute la nuit.
– Le lendemain, étalez-la sur un plan de travail fariné, découpez des sablés et disposez-les sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé.
– Enfournez, environ 15 minutes.
.

.

.

.

.

Le presque Noël

étiquettelecturesNoël

 

Lectures de Noël, des albums illustrés pour les petits enfants…

 

 

Le presque Noël
Marie Tibi
Fabien Öckto Lambert

 

Nono le petit ourson et ses amis se retrouvent dans le bois autour d’un feu de camp, pour un goûter aux marshmallows. Tous parlent des cadeaux qu’ils aimeraient recevoir et tous s’impatientent de la fête. Tous, sauf Nono qui semble bien triste. Pourquoi Nono ? C’est bientôt Noël !


Nono raconte alors que chaque année, à la saison de l’hiver, les ours vont dans leurs tanières pour hiberner. Il ne pourra jamais écrire de lettre au Père Noël, ne recevra jamais de cadeaux et ne participera jamais à la fête…
Sensibles à la tristesse de leur camarade, la bande décide de lui préparer une très grande surprise ! Si Nono ne peut pas passer Noël avec eux, il va falloir ruser et bousculer le calendrier !
En cachette de Nono, ils s’attèlent aux préparatifs. Décorations, pâtisseries, tables joliment dressées et cadeaux au pied du sapin, ils vont inviter Nono pour un « Presque Noël »…
Que les festivités commencent !!!

 


Cette petite histoire est un joli témoignage d’amitié. On ne peut vraiment pas se réjouir de célébrer Noël quand un ami est malheureux. Encore une fois, dans ce genre d’album illustré, ce sont les bons sentiments de l’amitié et de la solidarité qui sont mis à l’honneur. L’enfant comprendra également qu’on peut changer certaines choses pour contrer les inégalités et les différences.
Je vous recommande cet album aux dessins doux, colorés, expressifs, et au texte simple et bien amené, ainsi que d’autres récits avec Nono le petit ourson.

 


 

Boules pour le sapin

 Bricolage de Noël,
du baroque dans le sapin

 

Fournitures :
– Boules en polystyrène, cutter, ciseaux, tissus, galons, rubans, perles, colle pour tissus, épingles à tête.

 

 

Marche à suivre :
1. Tracez les quartiers de la boule en les mesurant à l’aide d’un mètre ruban. Parfois, les boules ont déjà des lignes pré-tracées.
2. Avec le cutter, entaillez sur les lignes. Attention, à ne pas trop enfoncer la lame. Essayez sur environ 0,5 cm en profondeur. Vous pouvez régler le cutter.
3. A l’aide d’un gabarit que vous aurez découpé dans une cartonnette, coupez les quartiers dans les tissus en rajoutant 0,5 cm pour vous donner plus d’aisance.
4. Positionnez l’un des morceaux des tissus sur l’un des quarts et insérer les bords dans les fentes du polystyrène, avec la pointe des ciseaux ou la lame non tranchante du cutter, en essayant de ne pas plisser et percer le tissu. Bien équilibrer.
5. Effectuez le même travail sur les autres quarts.
6. Lorsque vous aurez recouvert la boule de tissu, collez une attache sur le dessus et les galons avec la colle spéciale qui ne laisse pas de trace. Agrémentez de perles que vous fixerez avec des épingles à tête. Assortissez les galons et les rubans avec les tissus.

Attention ! Ne pas laissez cette boule à la portée d’un jeune enfant car il pourrait avaler les épingles et les perles.

 

 

 

Le tag : Et si Noël était…

Voici le tag que Chicky poo et Samarian nous adressent
dans le cadre de leur challenge « Il était six fois Noël ».

Si Noël était…

Une gourmandise : Un pain d’épices, une salade de fruits, du croqua.
Une musique : « Ave Maria » de Bach, chanté par Maria Callas
Un livre : Des albums illustrés pour enfant qui racontent Noël.
Un film : « Love actually », « Harry Potter »
Un souvenir d’enfance : La participation costumée à une messe de minuit
Une décoration : Le sapin
Une couleur : Deux couleurs… vert et rouge
Un cadeau : D’hier, une poupée Bella, d’aujourd’hui, une paire de boucles d’oreille
Une émotion : La joie
Un plat : Un gigot d’agneau ou l’agneau à la stretta
Un vêtement : Un pull que j’étrenne pour la première fois le soir du réveillon.
Un rêve : Qu’on me dise que le Père Noël me veut dans son équipe.
Une image : Mes garçons qui découvrent leurs cadeaux.
Une tradition : La lettre au Père Noël est indispensable.
Une boisson : Un chocolat chaud à la cannelle avec une noisette de chantilly

Un bonbon : Un nougat
Une odeur : Des épices, de la cannelle…

D’autres tags chez Les Sorcières, Sorbet-Kiwi, Chickypoo, Samarian, Isabelle, Lilas, NathChoco,

 

 

 

Agatha Black, 1812


Une lecture pour Noël…
Une lecture commune avec Nahe

 

Agatha Black, 1812
Janis Mackay

 

Dans la petite ville écossaise de Peebles, Saul est un garçon de douze ans qui s’ennuie et qui ne pense qu’à rejoindre ses camarades. Mais pour avoir quitté sa maison sans le dire à personne, il est puni pour trois jours… Avec sa triste mine, il arrive quand même à émouvoir sa mère qui l’autorise à sortir pour faire une course à l’épicerie.
Il neige, les vitrines des magasins sont décorées, les maisons aussi, c’est bientôt Noël et tout est beau ! Perdu dans sa contemplation, il aperçoit une fille qui se tient au milieu de la route. Elle semble bizarre, effrayée, un peu dingue de rester ainsi immobile, et son accoutrement n’a rien d’ordinaire car c’est comme si elle était costumée pour le carnaval.
En une seconde, leurs regards s’accrochent et Saul se retrouve littéralement harponné par elle, qui se suspend à son bras et qui ne veut plus le lâcher…
Mademoiselle Agatha Black a « onze ans et six mois d’âge ». Mademoiselle Agatha a peur car elle vient du passé. Mademoiselle Agatha a besoin d’aide !

Après avoir écouté sa nouvelle amie, Saul est forcé de la croire et apprend alors la chose la plus farfelue au monde : il est possible de voyager dans le temps. Agatha vient de 1812 et pour avoir voulu assister son père dans ses recherches scientifiques, elle a été propulsée dans le futur.
Pour elle, tout est incroyable, les carrioles roulantes, les technologies, la nourriture, la nouvelle configuration de sa ville… Dans sa cabane secrète qu’il a bâtie avec ses copains au fond d’un jardin à l’abandon, il l’installe avec quelques biscuits, des friandises, un sac de couchage, des vêtements chauds, et lui apporte une pile de magazines et de livres sur l’histoire qui lui feront voir le monde actuel.
Ce qui est sûr, c’est que personne ne doit être au courant ! Et Agatha, en coupant sa longue et belle chevelure, devient son ami Randolph arrivé de Londres pour venir passer les fêtes en Écosse.

Agatha lui raconte son époque et Saul lui parle de la sienne. Il prend des notes car il aimerait bien participer à un concours d’écriture pour gagner le BMX de ses rêves… En tant que Randolph, il l’invite chez lui, lui présente ses amis et l’emmène au collège. Mais très vite, il se voit contraint de tout raconter à Will et Robbie car il faut absolument découvrir la formule qui ramènera Agatha dans son temps.
Mais comment faire ?
Amitié, entraide, confrontation de deux époques, mystère et la neige qui tombe… Pour Saul qui porte un regard neuf sur son monde, ce Noël sera magique !

C’est tout un univers qui s’ouvre devant Saul au contact d’Agathe. L’histoire fait progresser de belle manière le jeune garçon dans ses rapports avec sa famille, l’école et ses amis. La lecture est captivante et pétillante sur plusieurs points ; le voyage dans le temps, la grande énigme pour retourner en 1812, les amitiés, l’humour et la solidarité qui s’étend au-delà de son groupe. Car le dénouement final se révèle bien plus surprenant et émouvant que le début laissait présager.
Je vous recommande vivement ce roman de la littérature jeunesse !

 

Photo de Pleebes (Écosse) prise « ici »

 

 

Le Noël de Petit Lapin

Lectures de Noël, des albums illustrés pour les petits enfants…

 

Le Noël de Petit Lapin
Harry Horse

 

A la veille du jour de Noël, il neige, et Petit Lapin rêve de la belle luge rouge qu’il a vue dans la vitrine du marchand de jouets. Mais comme sa maman le lui a dit, il est impossible de savoir exactement ce que Lapin Noël va apporter, malgré les vœux des petits lapins. C’est surprise ! Alors, au petit matin, lorsque ses frères et sœurs le réveillent pour ouvrir les cadeaux, Petit Lapin se rue dehors pour voir si sa demande a été exaucée.


A son plus grand bonheur, il découvre la luge magnifique q
u’il ne tarde pas à étrenner tout seul, en égoïste. A lui, les belles pentes des collines qu’il descend à toute vitesse devant les regards admiratifs de ses petits camarades. Cependant, Petit Lapin va vite s’apercevoir qu’il n’est guère plaisant de jouer seul et que sans Molly Souris, Benjamin et Rachel c’est bien moins joyeux…


A la nuit tombée, après avoir passé une journée bien remplie, lorsque son papa le couchera, il lui avouera : « Tu sais, Papa, Noël c’est chouette, mais les amis c’est encore mieux ! »

Une très jolie histoire aux douces illustrations pour cet épisode de Petit Lapin. L’auteur en a écrit quelques unes avec lui… Pour Noël, Petit Lapin est fougueux, mais aussi un peu capricieux et ingrat vis à vis de ses compagnons de jeux. Mais très vite, après une leçon de vie, il retrouve l’amitié, la solidarité et le partage qui représentent l’esprit de Noël.
Un petit livre fondant et heureux !