Pakoras de potiron

Nous sommes en Halloween tout le mois d’octobre et nous accompagnons Lou et Hilde.

Vous trouverez d’autres recettes chez…

Rosa – Bread pumkin (Halloween) et Fraises rôties au sumac
Sandrion – Couscous
Isabelle – Tarte aux poires et au chocolat
Hilde – Soupe violette (Halloween)
Béa – Pain banique (Amérindien)
Liza – Risotto à la citrouille et Crumbles aux fruits
Lydia – Velouté de butternut, Rôti de 7h, Écrasé de carottes et pommes de terre et Gâteau chocolat-banane

 

 

En regardant les beignets aux légumes (pakoras) de Hilde et d’Isabelle, j’ai eu une grande envie d’en faire moi aussi… Alors, il n’y avait plus qu’à…

Ingrédients pour 15 beignets :
– 175 g de farine de blé
– 175 g de farine de pois chiches
– 1 œuf
– 30 cl de lait
– 1 pomme de terre
– 1 potiron
– Sel, poivre
– Huile d’arachide

– Épices, herbes aromatiques, condiments : ail, coriandre fraîche, curcuma, massala, cumin

 

Préparation :
– Coupez le potiron en dés et cuisez-le avec la grosse pomme de terre dans de l’eau.
– Égouttez et réservez.
– Faites la pâte des beignets en mélangeant les farines, l’œuf, le lait et les épices dans un premier temps, et dans un second temps, avec les légumes (pomme de terre – potiron) cuits et coupés en dés. Salez, poivrez.
– Dans un bain chaud d’huile d’arachide, versez une cuillère à soupe de pâte (ou plusieurs selon la dimension de la sauteuse). Lorsque le beignet est prêt, disposez-le sur du papier absorbant. Salez…
– Servez chaud, avec de la coriandre fraîche et une sauce pimentée. Parfait pour accompagner une viande. Chauds, tièdes, c’est bon, mais également froids.

 

 

 

Une chouette sur mon chapeau

Les mardis Halloween avec Lou et Hilde se passent dans un atelier.

Vous trouverez d’autres bricolages chez
Hilde –
Jojo –
Isabelle – Une citrouille lanterne

 

Sur une idée des Madeleines qui a pris le tuto « ici », et sur les pas d’Isabelle,
voici une chouette sur un chapeau.
Les sorcières élégantes ne sortent jamais sans leur couvre-chef !

  

Mes ateliers pour cette année se font tous avec de la feutrine, une matière agréable qui se travaille très bien…

Matériel :
Feutrines de différentes couleurs (blanche ou écrue et noire pour les yeux), colle bâton, pistolet à colle, chapeau ou autre support à customiser, ciseaux, fils pour broder, aiguille

– Tracez avec les gabarits pris sur le tuto, les formes sur les feutrines.
– Positionnez en vous aidant de la colle bâton les formes et assemblez-les au point de perse. Vous pouvez aussi les coudre au petit point.
– Collez au pistolet à colle ou cousez sur le support que vous aurez choisi ; chapeau, veste, pull, trousse…

 

 

 

Crêpes au potiron, au bacon et au chèvre

Nous sommes en Halloween tout le mois d’octobre et nous accompagnons Lou et Hilde.

Vous trouverez d’autres recettes chez…

Hilde – Pakoras de butternut et potimarron (Halloween)
Nahe – Crinkles au chocolat

Rosa – Pumpkin spice latte (Halloween)
Sandrion – Cake au potimarron (Halloween)
Isabelle – Hamburger au potimarron et à la tomate verte (Halloween)

Lydia – Cake poulet, mozzarella, olives et Gewurztraminer et Gâteau d’automne

Crêpes au potiron, au bacon et au chèvre

Ingrédients pour 2 personnes :
– 2 crêpes au blé noir épaisses ou 4 fines (pour une double épaisseur)
– 1 gros potiron
– 2 crottins de Chavignol
– 2 tranches de bacon
– Raisins secs, champignons de Paris
– Persil, 1 échalote, cumin en graines
– Matière grasse
Sauce vinaigrette :
– Huile d’olive
– Vinaigre balsamique
– Miel liquide
– Sel, poivre
Crème :
Crème fraîche épaisse
– Ciboulette
– Sel

Préparation :
– Découpez le potiron. Une partie de la chair sera cuisinée en purée et une partie en dés.
– Poêlez les dés dans de la matière grasse avec les raisins secs, le persil ciselé et l’échalote. Salez et poivrez.
– Préparez l’écrasé du potiron en cuisant la chair dans une marmite, puis en l’écrasant avec un presse purée ou une fourchette. Salez légèrement.
– Sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé, mettez les crêpes en rabattant les bords sur les côtés de telle sorte que cela forme un carré.
– Pour chaque crêpe, dans le centre, étalez l’écrasé de potiron et saupoudrez de cumin en graines.
– Placez la tranche de bacon sur le dessus et garnissez avec les dés poêlés-raisins-échalote. Disposez le crottin de Chavignol, soit en entier, soit découpé en deux et éparpillez des lamelles de champignons de Paris.
– Enfournez environ 10 à 15 minutes selon les fours.
– Présentez la crêpe sur un lit de mâche, avec la vinaigrette et la crème.

Verdict : Croyez-moi… c’est tellement bon, qu’une crêpe ne suffira pas ! Le miel sur le crottin est un pur délice et la crème avec de la ciboulette sur le potiron, c’est…

La baguette magique de Pélagie et Pélagie n’a peur de rien


Challenge Halloween avec Lou et Hilde
Jojo a lu : Pélagie la sorcière

 

La baguette magique de Pélagie et Pélagie n’a peur de rien
Texte de Valérie Thomas et illustrations de Korky Paul

 

Pélagie doit se préparer pour le gala annuel des sorciers, mais au dernier moment, elle voit que son unique robe de bal est tachée.
Un peu affolée, elle la met dans la machine à laver le linge avec tout le reste mais dans sa précipitation, elle ne s’aperçoit pas qu’elle y glisse aussi sa baguette magique…
Catastrophe ! la baguette ressort toute tordue, inutilisable, et à chaque Acadabra, rien ne va plus.

Déprimée, elle ne sait plus quoi faire et c’est son chat Rodolphe qui va en chercher une autre pour la remplacer.
C’est génial ! Pélagie pourra se produire sur scène pour montrer toute sa virtuosité… Mais… il y aura comme un souci…

 

Le transport préféré des sorcières reste le balai mais depuis un certain temps, le ciel est très encombré ; montgolfières, deltaplanes, hélicoptères, fusées… Et depuis peu, des constructions, dans le genre gratte-ciel médiéval, s’érigent en une nuit.

Pélagie qui subit accident sur accident, décide de faire du vélo… mais ce n’est pas son truc, le vélo… alors elle essaie une planche de skateboard… et là encore, elle n’est pas douée ! Le cheval ? La marche à pied ?

En fait, il faut que Pélagie se montre moins distraite ! Rodolphe, le chat, a beau la mettre en garde chaque fois, Pélagie la sorcière ne voit rien et s’écrabouille partout.
Il y aurait peut-être une solution et elle est surprenante de logique ! Épuisé, Rodolphe reste encore dubitatif, mais bientôt leurs déboires prendront fin…

Pélagie la gentille sorcière, racontée dans plusieurs albums depuis le premier en 1987, est devenue un incontournable de la littérature jeunesse. Accompagnée de son chat noir Rodolphe, et de quelques bestioles du pays des sorciers, elle endure ses mésaventures avec entrain et bonne humeur.
Pas très glamour, mais assez coquète pour porter un panty à froufrou et des bijoux, elle a quand même du charme et a séduit de nombreux enfants qui aiment
la dessiner, reconnaissable à quelques particularités… ses habits, ses cheveux noirs filasses, son nez pointu, ses lèvres noires et charnues, puis ses poils aux jambes. Dans chaque livre, les pages de garde sont consacrées à leurs dessins.
Une série à recommander pour les jeunes enfants, dès l’âge de 3 ans.

 

 

 

Le livre hanté, Monstreville – T3


Challenge Halloween avec Lou et Hilde

 

 

La plante carnivore, T1L’armée des araignées, T2Le tueur de calamars, T4

Monstreville
Le livre hanté, Tome 3
Jack Heath

Après l’invasion des araignées qui l’avaient mordu et précipité au seuil de la mort, David, accompagné de ses parents et de sa cousine Sarah, partent en vacances dans la montagne. Isolé et très rustique, le chalet est un endroit rêvé pour se reposer, se promener en forêt, traîner en pyjama, lire et manger des pancakes… Mais pour David, guitariste et surfeur, c’est un peu loin de tout.

Boudeur, il traîne les pieds et n’a pas le même engouement que la volubile Sarah qui s’enchante de tout. Il trouve l’atmosphère pesante et la forêt oppressante. De plus, il est le seul à avoir vu la silhouette fantomatique d’un vieil homme qui transportait un jerrican d’essence et il ne sait toujours pas si cette vision est réelle ou si elle est une hallucination.
Douce paranoïa, veillée à la cheminée à raconter des histoires effrayantes et bruits sourds derrière les murs, la première soirée donne déjà le ton sur ce qu’il va se passer…

Dès le premier soir, David se sent persécuté par un esprit maléfique et pour s’aider à trouver le sommeil, il choisit un vieux manuscrit dans sa chambre avec l’étrange sentiment de l’avoir déjà vu dans la bibliothèque du salon. L’auteur, un scientifique du nom de Luke Francis Greenway, narre son histoire et confie au lecteur qu’il a découvert le secret de l’immortalité.
Petit à petit, David est envouté par le journal et sa personnalité commence à changer… sans que ses parents et Sarah ne s’en aperçoivent…

Ce troisième tome de la série Monstreville est peut-être celui qui fait le plus peur car il situe l’histoire sous la pluie, dans un chalet perdu au sein d’une forêt et raconte une histoire de possession par un fantôme, l’esprit démoniaque d’un savant du 19ème siècle qui a toute sa vie cherché l’éternité après la mort physique.
Même s’il n’est pas aussi audacieux que Josh et Margaux, David montre qu’il sait être un jeune garçon brave et vaillant face à l’adversaire. Solitaire dans cette aventure, il aura bien du mal à prévenir les siens de ce qu’il subit.
Bien entendu, la société Quirin est encore à l’origine de tout ceci et comme l’écrit l’inspecteur de police Mr Tranchant, le père de David, l’enquête doit se poursuivre…

Une série sympa !

 

 

 

Couronne de porte pour Halloween

Les mardis Halloween avec Lou et Hilde se passent dans un atelier.

Tous les ans, j’aime orner la porte de ma cuisine avec une couronne. Cette année, j’ai fait des roses en feutrine aux couleurs de l’automne.
Ces fleurs sont faciles à faire et elles peuvent également parer un chapeau, un tour de cou, ou un pull…

Et sinon, vous trouverez d’autres bricolages chez…
Hilde – Candy corn au crochet
Jojo – Une guirlande de feuilles d’automne en feutrine
Isabelle – Une chouette attrape-rêves

Matériel :
– Feutrine ou laine bouillie de différentes couleurs
– Boules en polystyrène pour les cœurs, environ 2 cm de diamètre.
– 1 couronne en polystyrène
– Rubans pour la couronne (pour la recouvrir et d’autres pour embellir)
– Baies artificielles
– Pistolet à colle et bâtonnets de colle

– Tracez les gabarits donnés et reportez-les sur la feutrine, 2 x chaque forme.
– Utilisez pour le cœur l’une des formes (4 pétales). Placez une bille de polystyrène et faites avec un pétale comme un petit chapeau pointu (voir photo). Collez.
– Tournez autour du cœur pointu en collant les pétales et en les équilibrant.
– Collez ce cœur au centre de la deuxième forme et disposez en collant les 4 pétales.
– La rose se forme très rapidement. Procédez de la même façon avec les 2 autres formes aux 5 pétales.
– Les roses faites, couvrez la couronne de polystyrène avec un ruban large en l’enroulant tout autour. Fixez-le.
– Collez les roses et ajoutez des feuilles en feutrine et des baies.

Cet atelier vous prendra peut-être un après-midi, mais ça sera un après-midi bricolage très agréable !

Les tartines et salades de Sophie… Tartines de tapenade et d’orange

Nous sommes en Halloween tout le mois d’octobre et nous accompagnons Lou et Hilde, mais aussi il y a le challenge Des livres en cuisine de Fondant et Bidib

Ce dimanche, je vous présente un livre et une recette extraite des Tartines de Sophie. Une tapenade à l’orange ne dénoterait pas sur une table aux couleurs d’Halloween.

Et sinon, vous trouverez des idées gourmandes chez les copines du RAT Gourmand de ce week-end, et chez les marmitonnes habituelles de la brigade…

Rosa – Poulet tikka massala (Inde)
Isabelle – Petits gâteaux surprises, au cœur chocolat et Pakoras, beignets de citrouille (Inde et Halloween)
Hilde – Curry végétarien au potimarron (Halloween et Inde)

Sandrion – Sauté de porc au curry (Inde)
Lou – RAT gourmand, et Cake au potiron (Halloween)
Bidib – RAT gourmand, Confitures de tomates vertes, pomme, gingembre et limequat et Potimarrons farcis au fromage (Halloween)
Fondant – RAT gourmand, cake au potimarron (Halloween)
Blandine – RAT gourmand (Halloween)
Marielle – RAT gourmand et Tarte sucrée à la citrouille (Halloween)
L’Irrégulière – Escalopes milanaises
Choup – Masala de champignons (Inde)

Les tartines et salades de Sophie
Sophie Dudemaine

Cakes, salades, tartes, terrines… Sophie nous propose cette fois-ci, en plus de quelques salades, des recettes de tartines. A l’apéritif, pour un encas, pour un buffet, elle nappe sur des tranches de pain plein de bonnes choses gourmandes et colorées.

Sur du pain traditionnel, aux céréales, sur des biscottes, des crackers, du pain pita, des pancakes, des gaufres, du pain brioché, on y met des légumes, du poisson, des crustacés, des fruits… pour des formules salées et sucrées qui contenteront tout le monde.

Passées au four, avant ou après les garnitures, les toasts, ou bruschetta pour un air italien, nous font voyager du côté de la méditerranée avec une tapenade, du basilic, du fenouil, du chorizo, de la pancetta, de l’houmous aux poivrons rouges, du parmesan, de l’huile d’olive… et du côté nordique avec des pains polaires garnis de saumon gravlax, de haddock, de poireaux, d’oignons confits, d’une brouillade d’œufs, de truites fumées…
Les alliances sont parfois surprenantes et intéressantes, car elle joint à une tapenade d’olives noires des oranges fraîches, à une aumônière de jambon sur des biscottes de la poire et à la truite fumée des lamelles de pomme verte.

Un livre plein d’idées et de conseils, avec de belles compositions photographiées, pour une cuisine rapide, facile, parfumée, ludique et très conviviale. On ne peut qu’apprécier !

Tapenade à l’orange

Ingrédients :
– 125 g d’olives noires dénoyautées
– 2 anchois non salés
– 1 cuillère à soupe de câpres
– Jus d’1/2 citron
– 1 orange
– Huile d’olive
– Feuilles de basilic

Préparation :
– Mixez tous les ingrédients (sauf l’orange) et tartinez les toasts de tapenade.
– Ajoutez une tranche d’orange préparée en suprême sur chaque toast. Suprême ? c’est d’enlever les membranes et les filaments des tranches.

– Le petit plus de Sophie : Frottez les tartines d’ail et faites-les grillées.

Verdict : L’orange apporte une saveur nouvelle très agréable au palais. Sur la deuxième tartine, j’ai râpé la peau d’une orange et j’ai beaucoup aimé. A refaire !

Le tapis volant de Pélagie

Challenge Halloween avec Lou et Hilde

 

Le tapis volant de Pélagie
Texte de Valérie Thomas
Illustrations de Korky Paul

 

Parissa, Pakta et Pétronille ont offert un tapis volant pour l’anniversaire de leur sœur Pélagie. Mais l’utilisation du tapis est décevante car il est incontrôlable ! Il embarque tout sur son passage, il fait des pirouettes et il va à toute vitesse en semant un désordre monstre.

Pélagie pense que le ficeler et le remiser dans un placard serait une bonne solution pour avoir la paix, mais ce ne serait pas correct vis à vis de ses sœurs. Alors qu’en décoration…
Pensez-vous qu’un tapis volant peut se contenter de n’être qu’une simple carpette de salon ? Et non… Tout se complique, car profitant d’une absence éclair de Pélagie, le tapis se met à voler en emportant le chat Rodolphe pour une virée endiablée au dessus de la ville.
Croyez-moi… le tapis a intérêt à faire profil bas s’il ne veut pas être transformé en bottines, en parapluie ou en gilet pour Rodolphe… Donc, Pélagie va devoir le capturer et lui trouver une bonne utilité.

Pélagie la sorcière, gentille et douée dans la magie, est l’héroïne de nombreux albums pour enfants. Toujours habillée de ses collants rayés de jaune et d’orange, de son manteau mauve et de son chapeau pointu bien coloré. Du noir chez Pélagie ? Jamais pour elle, elle a bien trop de tempérament !
Les histoires sont toujours amusantes et très pétulantes. Quant aux illustrations, elles sont expressives et pleines de petits détails qui amuseront les enfants. Un crocodile, un petit dragon, des araignées, des mouches… il y en a partout !
Une lecture joyeuse et une sympathique amie…

 

 

Trois jours de RAT…


Ce week-end, à compter d’aujourd’hui vendredi, nous faisons un read a thon spécial Halloween organisé par Lou, Hilde et le challenge Des livres en cuisine de Fondant et Bidib.

Sur trois jours, ou peut-être moins selon les aléas de nos obligations sociétales, nous tiendrons un petit journal de bord de nos lectures et de nos grignotages.

Il est 08h52… j’ai préparé un plateau gourmand pour la matinée, et j’ai sorti pour cette occasion, le thé idéal… Le thé de la lectrice du domaine de Nohant : cannelle, orange, caramel, cassis, thé vert.

Mais avant de me plonger dans mes lectures, je vais saluer les participantes…
Hilde, Lou, Fondant, Bidib, Nath, Jojoenherbe, Marielle, Blandine, L’Or, Touloulou, Clarabel

Une pléiade de défis nous sont proposés, entre vieux livres sortis de nos PAL, cuisine à base de citrouille et lecture à la bougie… Nous avons de quoi faire !

Bon week-end !


11h03 – En compagnie de Teddy et Cornélius, mes comparses pour tous les RAT, je suis dans les derniers chapitres de Monstreville, une série sympa pour la jeunesse.
L’histoire cette fois-ci aborde le sujet d’un livre hanté. Une entité spectrale prend possession de la personne qui ouvre le livre…
Un décor ? un vieux chalet perdu dans une forêt, à l’écart de toute civilisation. Ça fait envie, non ?!

Après cette lecture, je ferai un clafoutis aux prunes pour le goûter.

 

« – J’ai regardé dans les chambres, partout. Personne. Mais le bruit devenait de plus en plus fort. J’ai pris le risque d’allumer ma torche. Et là, j’ai vu…
– Qu’est-ce que tu as vu ?
– Des traces de pas. Mouillées, boueuses, immenses. J’ai pensé que j’avais affaire à un géant. Ou à un fantôme, parce qu’elles s’arrêtaient pile devant un mur. Comme s’il l’avait traversé. Et j’entendais toujours les coups, qui semblaient venir de l’autre côté… »

13h22 – Durant ma pause déjeuner, j’ai sorti quelques livres de recettes pour piocher des idées sur un repas automnal. Puis maintenant, je vais m’installer avec Warren 13, un livre illustré qui raconte l’histoire d’un jeune garçon doté d’un QI exceptionnel, mais affublé d’une tête de crapaud. Je ne sais pas à quoi m’attendre, alors je serai forcément surprise par ma lecture. Il me semble que c’est une des sélections de Bidib pour ce RAT…

« Il est ici pour l’Oeil, chuchota-t-elle. Forcément ! Pour quelle autre raison quelqu’un viendrait-il dans cet affreux endroit ? Il cherche l’Oeil, qu’il compte voler et garder pour lui !
– Je ne pense pas qu’il soit là pour l’Oeil-qui-voit-tout, insista Warren.
– Tu n’es qu’un môme ignorant ! rétorqua Annaconda, dédaigneuse. J’exige que tu m’avertisses d’urgence quand tu reverras ce mystérieux client. Compris ?
– Oui, répondit Warren.
– Bien. Ferme la porte et laisse-moi.
– Vous laissez ici ? Dans le placard ?… »

17h17 – J’ai lu un tiers du livre. L’Oeil-qui-voit-tout est quelque part dans le vieil hôtel où habitent Warren treizième du nom et d’autres créatures ensorcelées. Le ton est gothique et plein d’humour. Je vais arrêter pour ce soir et je reprendrai avec plaisir cette lecture demain.

17h25 – Heure du goûter ! Je compulse des recettes du livre « Les tartines et salades de Sophie » et j’ai repéré une tapenade à l’orange que j’aimerais faire. Noir et orange, des couleurs Halloween… Un livre à chroniquer, avec des idées toutes simples et faciles à réaliser.

Clafoutis aux prunes et tasse de chocolat-cannelle

 

Samedi

Une belle journée en perspective, même si le soleil matinal a disparu derrière une barrière de nuages.
10h – Côté livre, je reprends la lecture de Warren pour une petite heure et après je vous abandonne jusqu’à ce soir. Côté cuisine, hier, j’ai fait une soupe à la citrouille… persil, feuilles de céleri, curry, muscade, ail, crème fraîche et feta.

J’ai validé deux défis… avec cette soupe et avec la tapenade à l’orange que je vous présenterai demain, extraite du livre « Tartines et salades de Sophie ».

11h04 – Je n’ai lu que 4 pages. Je passe plus mon temps sur les blogs !

 

Dimanche

Bonjour tout le monde ! Il est 10h26 et je suis dans le bureau à prendre les liens cuisine du dimanche des Gourmandises. Je reprendrai la lecture cet après-midi… A++

Tapenade et orange…

15h15 – J’ai terminé Warren 13 et j’espère pouvoir faire mon billet très vite car il y a beaucoup à dire !
Je vais commencer Le tueur de calamars, la suite de Monstreville…

Café, gâteau aux pommes fait par Mister B. et lecture.

Dans ma campagne, pluie, petit rayon de soleil, pluie… et 6°.

16h21 – Une vadrouille d’une heure à répondre à vos messages, à venir vous rendre des visites, et je retourne sur la méridienne affronter des monstres des abysses.

« Voir un fantôme était le rêve de Sarah. Quand chaque année, à Halloween, elle sortait faire du porte-à-porte, ce n’était pas par gourmandise, mais pour observer les autres enfants, mue par l’espoir secret d’en démasquer un qui ne soit pas déguisé !… Des rats qui luisaient dans le noir et des fourmis à deux têtes, la cour du collège en était pleine. Mais, même si Monstreville était la capitale mondiale des animaux étranges, on n’y trouvait pas un seul fantôme… »

 

Lundi

Hier, l’ordi s’est éteint tout seul et je ne l’ai pas rallumé. Je clos donc ce marathon aujourd’hui ! Le bilan ? J’ai lu 3 livres qui font 150 + 215 (avec pages illustrées) + 137.
Un petit chiffre pour 3 jours de lectures qui se voulaient intensifs ! Mais comme je l’expliquais à une amie qui trouve surréaliste ce genre de rendez-vous, c’est avant tout un rassemblement de copines qui papotent sur tout, lectures, cuisine et couleur du temps.
Je remercie les sorcières organisatrices qui ont assumé leurs rôles avec panache… et toutes les copines sont venues m’encourager en me laissant de gentils mots.
Je vous souhaite une bonne semaine… à très bientôt !

 

 

 

L’armée des araignées, Monstreville – T2


Cha
llenge Halloween avec Lou et Hilde
Challenge Animaux du monde de Sharon

 

La plante carnivore, T1 / Le livre hanté, T3 / Le tueur de calamars, T4

Monstreville
L’armée des araignées, Tome 2
Jack Heath

Nous avons vu dans l’épisode précédent qu’à Monstreville rien ne va plus depuis quelques années. En fait, depuis qu’un cargo de la société Quirin soit venu sombrer pas loin des côtes et que ses cargaisons aient disparu. Que transportait-il ? C’est la question que se pose Claude Tranchant, inspecteur de police de Monstreville, à chaque incident étrange qui survient ; mutation de la végétation, dérèglement des réseaux électriques, disparitions et morts inexpliquées… Tout est encore bien nébuleux, mais lui et ses hommes restent vigilants.

Après avoir été dévorée par une dionée géante, puis sauvée in extrémis par son frère Josh, Margaux essaie de se vider la tête en bricolant. Ses inventions ne sont pas toujours au point, et sa dernière, un kärcher haute pression, semble être dotée d’une autonomie très capricieuse et remuante.
C’est en le montrant à sa meilleure amie Sarah que tout dégénère ! Expérimenter le matériel à la maison est une chose, l’essayer au collège en est une autre. En voulant laver la vaisselle utilisée en cours de cuisine, Margaux
inonde la classe et déclenche une série de catastrophes. Sanctionnée sévèrement, elle doit alors faire sa colle à la bibliothèque en assistant aux archives Mr Mortimer. Mais ce qui tracasse le plus la jeune fille, ce sont les araignées à dos bleu qu’elle voit un peu partout nichées dans tous les recoins. La theraphosa blondi cerebrus est une veuve noire extrêmement dangereuse qui avait fait son apparition lors d’un tremblement de terre dans la région, il y a une centaine d’années. Tous les habitants avaient succombé, ne laissant en vie qu’un seul rescapé qui était devenu fou. Seraient-elles revenues ?

« Monstreville la maudite »… La bibliothèque en est pleine ! Attaquée dans la salle des archives, Margaux échappe de justesse aux morsures mais le nombre de personnes piquées par les araignées ne fait qu’augmenter et l’hôpital est débordé. Certaines personnes décèdent et d’autres tombent dans le coma, comme David, le meilleur ami de Josh.
Margaux et Josh vont devoir attraper une araignée vivante pour sauver leur ami afin que le Dr Ngoza fabrique un antidote, mais la partie n’est pas gagnée car des forces spéciales habillées comme des cosmonautes arrivent pour pulvériser la zone avec un produit toxique. C’est un combat contre la montre qui commence, mais aussi un combat contre le plus horrible monstre qu’ils n’aient vu, une araignée géante, la reine…

Vous avez la phobie des araignées ? Alors passez votre chemin ! Leurs petites pattes velues, leurs petits yeux, leurs crocs vous accompagnent tout au long de cette lecture et bien après ! Pas facile de ne plus les imaginer grouillantes et salivantes. Et lorsqu’on se retrouve face à leur reine, c’est le pire des cauchemars car l’auteur a mis tout son cœur pour la décrire !
Cette deuxième histoire, bien plus horrible que celle avec la plante carnivore, met en scène Margaux, une adolescente
courageuse et intrépide, passionnée par les technologies mécaniques. Elle est l’un des quatre personnages principaux de cette série qui vont sauver les bonnes âmes innocentes de Monstreville des magouilles de la société Quirin qui investit petit à petit la ville clandestinement pour effacer leurs traces criminelles.
Le prochain tome racontera l’histoire d’un livre hanté et cela sera au tour de David de jouer les héros.
Une bonne série pour les jeunes ados qui veulent frissonner (
gentiment)

 

Photo prise « ici »