Simplissime Caesar

Septembre américain avec Titine

Vous trouverez d’autres plats chez les marmitonnes :

Sandrion – Bagels
Hilde – Coleslaw
Béa – Banana bread au chocolat

 

 

Salade Caesar

Ingrédient pour une assiette :
– 1 filet de poulet
– 1 œuf mollet
– Salade
– Copeaux de parmesan
– Tomates cerise
– Échalote
– Croutons
– Ciboulette, 1/2 jus de citron, ail, sel, poivre 5 baies
– Sauce

Préparation :
– Découpez votre escalope de poulet et faites revenir les morceaux dans un peu de matière grasse. Ajoutez la moitié d’un jus de citron en fin de cuisson, du sel et du poivre 5 baies. Réservez…
– Cuisez votre œuf mollet. Temps de cuisson dans une casserole d’eau en ébullition,
6 minutes.
– Disposez dans une assiette creuse, la salade, les tomates, le poulet, le parmesan, les croutons, de l’ail écrasé et l’œuf.
– Vous pouvez présenter la sauce à part ou la mettre sur le dessus.
La sauce : Crème fraîche, parmesan, moutarde, vinaigre balsamique, ciboulette

Verdict : Parfait pour un soir. Une salade facile et rapide à réaliser.

  .

.

.

Publicités

Bagels bien garnis…

Septembre américain avec Titine

Vous trouverez d’autres plats chez les marmitonnes :
Asphodèle – Muffins aux myrtilles
Sandrion – Aubergines farcies
L’Irrégulière – Flan aux champignons et aux courgettes
Enna – Cobbler pommes-myrtilles
Hilde – Coffee cake

.
Dimanche dernier, les bagels vus chez Hilde et Enna ont séduit ma gourmandise ! J’ai donc essayé la préparation de Hilde… En cliquant sur son nom, vous accèderez à la recette.

Ces petits pains ont une origine polonaise et ont été importés par les Juifs d’Europe de l’Est en Amérique dans les années 1900.

.

Ingrédients :
Pour les petits pains – Farine, levure, sucre, eau, sel, épices et graines
Pour la garniture – Fromage blanc à tartiner, salade, chèvre (crottins de Chavignol), magret de canard, tomates, oignon rouge, ciboulette, poivre 5 baies

.


Préparation :
– Faites les petits pains avec la recette « ici ». J’ai mis de l’huile d’olive et j’ai passé un jaune d’œuf sur le dessus avant de mettre des graines de sésame et de pavot.
– Ouvrez les bagels et tartinez l’intérieur de fromage blanc ; les deux parts. Ajoutez de la ciboulette ciselée, puis par couche sur la base… de la salade, des lamelles d’oignon rouge, des moitiés de petites tomates, le magret de canard et le crottin de Chavignol.
– Refermez et écrasez légèrement.
– Pour les crottins de Chavignol, je les ai coupés en deux. Je les ai placés sur une feuille de papier sulfurisé sur un plat. J’ai ajouté un filet d’huile d’olive, j’ai poivré avec les 5 baies et je les ai mis quelques minutes au four.

Verdict : Plus que bon !

.

.

.

.

Ils vont tuer Robert Kennedy

Un livre offert par les Éditions Gallimard dans le cadre des partenariats Babelio

.

Ils vont tuer Robert Kennedy
Marc Dugain

.
Mark O’Dugain, un professeur universitaire de soixante ans, retourne avec sa jeune compagne sur l’île de Vancouver, dans la maison familiale héritée de ses parents lorsqu’il avait quatorze ans. A travers cette maison, dressée sur une falaise de roches noires face au Pacifique, ce sont les souvenirs d’une enfance tourmentée, ponctuée par des moments heureux et insouciants de sa prime jeunesse et ceux qui ont scarifié le reste de sa vie. Il nous raconte les origines de sa famille, une mère Irlandaise et un père d’ascendance juive qui a quitté la France en 1951 pour s’installer au Canada. Il nous raconte le dévouement inconditionnel de l’une, qui vient à contre-courant du sérieux et de la réserve de l’autre, un éminent psychiatre reconnu pour ses travaux sur l’hypnose et les traumatismes endurés par les survivants des camps de concentration.

Ce retour dans le passé s’articule surtout autour de deux évènements tragiques et traumatisants qui détermineront l’avenir de chacun, car le narrateur lie à la chronologie de son histoire, les assassinats des Kennedy, John (1963) et Robert (1968). Les années soixante dans leurs différentes sphères, citent un répertoire de noms fascinants et dévoilent tous les désordres politiques, les névroses et les passions de l’époque. La base sur laquelle tout repose est chancelante et gangrénée.

Élevé par sa grand-mère Maine après les décès mystérieux et suspects de ses parents (suicide de sa mère en 1967 et accident de la route pour son père en 1968), Mark a orienté ses études sur le clan Kennedy. D’un chapitre à l’autre, il alterne les confidences sur sa famille et les informations collectées pour sa thèse qui retracent le parcours et la personnalité obscure des deux frères. Par des concordances et des suppositions étayées de témoignages indiscutables, il nous fait part de ses recherches et de ses conclusions qui fusionnent petite et grande Histoire, ponctuée par un chapelet de morts singulières. Enquête policière, immersion dans le monde de l’espionnage, entre CIA, IRA et MI6, il doit être vigilant et ne pas dépasser la frontière d’une « paranoïa complotiste », comme le souligne dès le début, Madsen, son directeur de thèse…

Intense, inquiétant, manipulateur, le roman maintient le suspense jusqu’à la dernière page et la fiction s’arrange avec l’Histoire, tout en accentuant et démasquant des faits troublants qu’on s’empresse de vérifier sur le net. Si cet enchevêtrement compliqué ne facilite pas notre lecture, il la rend aussi captivante. Quant à la violence, elle est froide, latente, comme une ombre menaçante.
Mark O’Dugain, Marc Dugain, le jeu des noms place l’auteur dans le rôle du narrateur.

Un livre très intéressant de la rentrée, à noter ! Je vous le recommande…

.

.
.
.

Cupcakes à la banane et aux noix

Bonjour les Gourmands !

Nous reprenons en ce jour nos rendez-vous du dimanche et nous passerons un septembre américain avec notre hôtesse Titine.

Cliquez et découvrez des idées de recettes chez :

Béa – Lasagnes
Sandrion – Cake aux courgettes
Hilde – Bagels au saumon et à la sauce au fromage, Grimoires de sorcières pour Halloween, et Gâteau au fromage blanc

 

Cupcakes à la banane et aux noix

Ingrédients :
– 150 g de farine
– 80 g de beurre
– 2 œufs
– 70 g de sucre
– 2 bananes
– 1 sachet de levure
– 2 cuillères à soupe de miel
– 1 poignée de cerneaux de noix
Pour la chantilly : Mascarpone, sucre glace, colorants alimentaires et d
écorations.

Préparation :
– Mélangez dans une terrine la farine, les œufs, le sucre, la levure et le miel.
– Faites fondre le beurre et ajoutez-le à la pâte.
– Écrasez grossièrement les cerneaux de noix, écrasez à la fourchette les bananes et mélangez à la pâte. N’oubliez pas d’épargner des cerneaux pour la déco.
– Versez dans des petits moules et mettez au four environ 15 à 20 minutes.
– Sortez les cupcakes et laissez-les refroidir.
– Pour la chantilly, battez au fouet électrique le mascarpone avec le sucre glace et versez quelques gouttes de colorant.
– Mettez la préparation dans une poche avec douille et décorez le dessus de vos gâteaux…
– Mettez au frigidaire vos cupcake pour la bonne tenue de la chantilly.
Vous pouvez également parfumer le mascarpone avec un arôme ; vanille, pistache, citron, café, cannelle…

Verdict : Très bon, mais je dois vraiment apprendre à manipuler les poches avec les douilles sans en mettre partout !
Dans le jaune, j’ai mis du citron. Dans le vert, c’est de la pistache. Et dans le bleu, de la vanille.

.
.

.

.