Sambousseks à la viande

2021 - Logo GourmandisesLes Gourmandises
Un livre et une recette avec Bidib et Fondant

Vous trouverez ce jour des recettes chez

Rosa – Gâteau des rois pommes-cannelle-noix muscade
Sandrion – Carbonnade flamande
Béa – Galette des rois de Cyril Lignac
Isabelle – Crumpets et confiture de myrtilles
Eimelle – Chocolat chaud aux épices
Hilde – Havreflarn, sablés suédois
Lydia – Noix de Saint-Jacques aux pâtes Casarecce
Liza – Galette des rois compotée de pommes et cannelle

.

Goûts du LibanToujours en voyage entre les pages du très beau livre « Goûts du Liban », je vous propose ce dimanche des mezzés chauds, les sambousseks à la viande, des petits chaussons farcis.

Sambousseks viande 1Ingrédients :
Pour la pâte
– 500 g de farine
– 1 sachet de levure boulangère
– 22 cl d’eau
– 4,5 cl d’huile d’olive
– 1/2 cuillère à café de sucre
– 1 cuillère à café de sel
– 1 jaune d’œuf pour la dorure
Pour la farce :
– 300 g de viande hachée (bœuf ou poulet ou agneau)
– 50 g de pignons de pin
– 1 oignon rouge
– 1/2 bouquet de persil plat
– 1 cuillère à café de cannelle
– 1 cuillère à café de mélange 7 épices
– 2 cuillère à soupe d’huile
– 1 cuillère à café de sel

Préparation :Sambousseks viande 3
– Dans un saladier, mélangez les ingrédients pour la pâte, pétrissez, ramassez en boule et laissez-la à température ambiante bien 2 heures.
– Préparez la farce en faisant revenir dans l’huile d’olive les ingrédients.
– Étalez la pâte, découpez des disques à l’aide d’un emporte-pièce, déposez sur la moitié de la farce et rabattez l’autre moitié sur le dessus. Fermez les bords en pressant la pâte à l’aide d’une fourchette.
– Déposez les chaussons sur une plaque recouverte de papier de cuisson, badigeonnez-les de jaune d’œuf battu et enfournez environ 20 minutes dans un four déjà préchauffé à 180°.

Verdict : J’ai mis une touche personnelle en ajoutant à la pâte des graines de sésame et à la farce des épinards frais, une poignée de raisins secs et deux grosses cuillères à soupe de crème fraîche épaisse. Une bonne recette !

.

Sambousseks viande 2

.

.

Goûts du Liban, recettes et rencontres

2021 - Logo GourmandisesLes Gourmandises
Un livre de recettes avec Bidib et Fondant

Un livre offert par les Editions Mango et Babelio
dans le cadre des Masses Critiques

.

Goûts du LibanGoûts du Liban
Recettes et rencontres
Noha Baz, Joe Barza et Aline Princet

.
Dans cette collection de chez Mango, la ligne éditoriale souhaite établir à travers des recettes et des rencontres, une connexion vers un pays, avec ses traditions et sa culture. La gastronomie, dans tout ce qu’elle a de généreux, de simple et de traditionnel, est l’une des routes des plus sûres pour faire le voyage…

Screenshot 2022-01-18 at 09-58-57 Goûts du LibanNoha Baz est à l’écriture, Aline Princet est à la photographie et Joe Barza est aux fourneaux. Il partage ses recettes, entre la cuisine traditionnelle de son enfance et des plats qu’il revisite, en apportant une touche plus moderne et accessible. Cuisine de partages et de rencontres, il donne « vie », il « concrétise », aussi pour ce recueil, certains plats que des personnalités libanaises tirent de leurs souvenirs. Noha Baz recueille les évocations gourmandes et les raconte dans de très beaux portraits.
L’architecte Hala Wardé (née à Beyrouth) confie qu’une soupière de lentilles aux blettes et aux carottes citronnées (adass bi hamod) la comble. Pour elle, c’est une histoire de couleurs et de mots. Les mots ont leur importance car ils lui offrent une ronde d’images ; « la lentille, graine circulaire, sombre et dure » et le citron qui est la représentation du soleil.
La romancière et poétesse Vénus Khoury-Ghata (née à Bcharré, un petit village de montagne) s’épanche en la présence complice de sa fille. Il y a des plats qui lui viennent en premier à l’esprit et ceux qu’il faut tirer des tiroirs. Le zaatar, un bouquet d’herbes aromatiques mixées, lui donne une énergie positive et la renvoie à son père qui en tartinait une tranche de pain avec de l’huile d’olive tous les jours en rentrant du travail. Elle aime le taboulé assaisonné d’un jus de grenade, le kebbé bil saniyeh dont la farce est un mélange d’oignons et de pignons. Et sa « madeleine de Proust » est le poulet au riz de sa mère, une recette très personnelle faite avec des zestes d’orange mêlés au riz. Dans son cas, on comprend bien que la cuisine est une affaire de famille, un héritage qu’elle veut transmettre à ses enfants. C’est dit avec beaucoup d’amour et de fierté.
Screenshot 2022-01-18 at 09-50-31 Goûts du LibanUn pays magnifique, aux nombreuses communautés, un pays complexe et meurtri, habitué à relever des défis pour renaître de ses ruines. Ibrahim Maalouf, musicien trompettiste et compositeur, parle de ses goûts, de la cuisine de son village, et également de sa famille.
La journaliste Mona Makki nous projette dans une ambiance hivernale zébrée d’éclairs et assourdie par le tonnerre. Sa madeleine et son produit phare sont les légumineuses, haricots secs, pois chiches et lentilles, le cumin et les oignons caramélisés.
Nadine Labaki et Khaled Mouzanar, Arwad Esber et Adonis, David Daoud… toutes ces personnalités se dévoilent en trois points essentiels qui sont leur plat préféré, leur madeleine de Proust et leur produit phare. La cuisine de chez eux est une cuisine riche, épicurienne, réconfortante, familiale, colorée, aux multiples saveurs épicées, fruitées et sucrées, elle exacerbe leurs sens.

Screenshot 2022-01-18 at 09-52-19 Goûts du LibanPour la partie technique, soixante-dix recettes sont réparties en neuf chapitres ; sauces, pains, condiments, manakiches, soupes, salades, mezzés froids, mezzés chauds, plats principaux, desserts et boissons. La cuisine, en grande partie végétarienne, est mise en valeur dans un design à la plastique rustique, authentique, qui titille nos envies d’expérimenter et de découvrir d’autres goûts. Les instructions dans un pas à pas sont claires, concises, et à ce jour, pour avoir cuisiné quatre plats, je peux dire aussi que c’est une cuisine simple, à la portée de tout le monde.

Je vous recommande ce très beau livre qui n’est pas seulement un livre de recettes. C’est un voyage vers le Liban, où « la cuisine est à l’image de ses habitants à l’hospitalité légendaire, une cuisine du soleil et du cœur. Vous serez partout accueilli avec un « Ahlan wa sahlan » retentissant doublé d’un large sourire… ».

.

Screenshot 2022-01-18 at 09-51-17 Goûts du LibanScreenshot 2022-01-18 at 09-49-44 Goûts du Liban.
1. Pain libanais, dit « pita »
2. Fatayers aux épinards
3. Moutabbal de betteraves et d’aubergines
4. Le placard idéal
5. Crème brûlée à la pistache

.

.

Manakiches au zaatar

Les Gourmandises vous souhaitent une bonne année !
Un livre et une recette avec Bidib et Fondant

Vous pouvez trouver ce dimanche, des recettes chez…

Rosa – Masala Chai (Inde), Petits flans aux œufs
Sandrion – Cornes de gazelle
Isabelle – Brioche des rois aux fruits confits, Goûter de Noël : truffes aux spéculoos et pains d’épices aux pommes, Pizzas de Noël
Eimelle – Galette des rois à la frangipane, Bûche au café de Noël
Béa – Flammekueche, Galette de pommes de terre
Liza – Magret de canard et petits légumes
Lydia – Cannellonis à la saucisse fumée
Hilde – Curry de poulet (Inde)

.

Je vous propose pour ma part, un pain plat libanais, comme une galette, le manouché, dont le pluriel se dit manakiches. J’ai pris la recette sur le beau livre « Goûts du Liban, recettes et rencontres » de Noha Baz, Joe Barza et Aline Princet.

Ingrédients pour 4 manakiches :
– 300 g de farine de blé T55
– 2 cuillères à café de levure de boulanger sèche
– 15 cl d’eau tiède
– 1 cuillère à soupe d’huile végétale
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 1 cuillère à café de sucre
– 1 cuillère à café de sel
– Zaatar (125g de feuilles d’origan séchées et pilées, 50 à 80 g de graines de sésame doré, 1/2 cuillère à café de sumac moulu, 1/2 cuillère à café de sel fin)

Préparation :
– Diluez la levure dans un petit peu d’eau tiède avec le sucre et laissez reposer 10 minutes.
– Pétrissez la farine, le sel et le mélange de la levure jusqu’à obtenir une pâte souple. Couvrez d’un torchon et laissez-la lever 1 heure à température ambiante.
– Dégazez la pâte en la travaillant rapidement et divisez-la en 4 parties pour faire au rouleau 4 disques de 20 cm de diamètre.
– Préparez le zaatar dans un bol.
– Préchauffez le four à 240° (th.8).
– Sur chaque disque, déposez 2 cuillères à soupe de zaatar et étalez-le sur toute la surface en appuyant avec le dos d’une cuillère ou avec les doigts pour que le mélange s’introduise bien.
– Enfournez 7 à 8 minutes…
Les manakiches ont accompagné un velouté de lentilles corail fait avec 500 g de lentilles corail, 150 g de pommes de terre, 100 g de carottes, 1 oignon rouge, 1 cuillère à café de cumin, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, huile d’olive, sel, poivre, une pincée de cannelle).

.
Goûts du Liban 2.

.

.

Je lis, donc je suis.

 

larsen

Le rendez-vous du début de l’année, le tag « Je lis, donc je suis »,
qui revient sur les lectures de l’année passée…

avec Aifelle, L’Or, Sandrion

.

Décris-toi : Violette Dupin et le jour perdu
Comment te sens-tu actuellement ? J’ai vu le Père Noël
Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? La Corse
Ton moyen de transport préféré : Dragons et mécanismes
Ton meilleur ami est ? Le veilleur des songes
Toi et tes amis, vous êtes ? Les élèves de l’ombre
Comment est le temps ? RC 2722
Quel est ton moment préféré de la journée ? Minuit en mon silence
Qu’est la vie pour toi ? Le prix de l’orgueil
Ta peur ? Rendez-vous en enfer
Quel est le conseil que tu as à donner : Et si la nuit avait peur de toi ?
La pensée du jour : Tuer le temps
Comment aimerais-tu mourir ? Rendez-vous avec le mystère
Les conditions actuelles de ton âme ? Flexi food
Ton rêve ? Le voyage à Venise

.

.

 

 

Le vent dans les saules

Il était neuf fois Noël avec Chicky Poo et Samarian
Les animaux du monde de Sharon

Un livre offert par les Éditions Caurette et Babelio dans le cadre des Masses Critiques

.

Le vent dans les saulesLe vent dans les saules
Texte de Kenneth Grahame
Illustrations de Chris Dunn

.
Publié en 1908, Le vent dans les saules est un livre qui regroupe plusieurs petites histoires, dont les personnages principaux sont une taupe, un rat, un blaireau, un crapaud et une loutre.
Dans un cadre enchanteur en bordure de la Tamise, sous les ramées des saules, les amis connaissent des aventures rocambolesques, drôles et remuantes qui les auréolent de gloire.
Cette parution grand format reprend le texte intégral de Kenneth Grahame et se pare des superbes dessins de Chris Dunn qui rappellent les illustrations d’origine faites par Ernest Howard Shepard.

Le vent dans les saules 4Les récits se présentent en douze chapitres…
« La berge » ;
C’est le printemps, M. Taupe fait le grand ménage de sa maison, puis décide de laisser les corvées ménagères pour aller voir la nature renaître. Vers les berges de la rivière qu’il découvre, il rencontre M. Rat qui lui propose une balade en barque. Virée en bateau sous la frondaison des arbres, pique-nique dans une clairière ensoleillée et douce somnolence, jusqu’à ce qu’un ami de M. Rat vienne les déranger. C’est M. Loutre…
« La Grande-Route » ; L’air est léger et
M. Taupe est triste de laisser ses nouveaux compagnons. Affligé de le voir ainsi, M. Rat décide de l’inviter chez lui pour partager quelques jours de vacances et lui faire découvrir les joies de la rivière. C’est alors que M. Crapaud leur propose un voyage en roulotte ; sa dernière lubie !
Le vent dans les saules 2« La forêt sauvage » ; M. Taupe souhaiterait rencontrer M. Blaireau qui est quelqu’un de solitaire et qui habite la forêt. Sur un coup de tête, sans écouter les conseils de M. Rat, il part seul, dans le froid glacial de l’hiver et se perd…
« M. Blaireau » ; M. Rat et M. Taupe sont accueillis par M. Blaireau. Dehors, il neige et la maison est un havre bien confortable…
« Foyer, doux foyer » ; M. Taupe a la nostalgie de son logis et invite M. Rat dans son modeste intérieur qu’il faudra dépoussiérer et réchauffer… juste à temps, avant de recevoir la visite d’une chorale de mulots qui chante des cantiques de Noël…
« M. Crapaud », « Le joueur de pipeau aux portes de l’aube », « Les aventures de M. Crapaud », « Les voyageurs », « Les nouvelles aventures de M. Crapaud », « Il éclata en sanglots comme éclate un orage d’été » et « Le retour d’Ulysse »… Les histoires suivent le fil des saisons et les tableaux bucoliques peints par Chris Dunn font rêver.

Le vent dans les saules 5

La vallée de la Tamise est le cadre d’un univers animalier qui côtoie celui des humains. On découvre une bande d’amis qui ont des caractères différents. M. Taupe n’est pas un aventurier et pourtant il se laisse embarquer par les autres avec beaucoup de complaisance. M. Rat est celui qui va l’introduire dans le cercle amical. Il est sympathique, bavard et chaleureux. M. Crapaud est le propriétaire de la Crapaudière, un beau manoir. Riche, arrogant, obsessionnel, mais aussi brave, il lui arrive toujours des péripéties. Le solitaire M. Blaireau est la voix de la sagesse. Quant à Monsieur Loutre, il a une bonne nature et se montre toujours plein d’entrain.
Amitié, complicité, solidarité, aventures, humour, les histoires de ces gentlemen charmeront les enfants et leurs parents.
Un magnifique livre plein de poésie et de douceur à recommander et à offrir…

.
Le vent dans les saules 1

La Balagne à Noël

Album photos, Calvi, Calenzana, Noël 2021

.

Calenzana Déc.21 1

Les Alpes

Calenzana Déc.21 3

Calvi

Calenzana Déc.21 16Calenzana Déc.21 15Calenzana Déc.21 12Calenzana Déc.21 18Calenzana Déc.21 2Feu de Noël sur la place de l’église à Calenzana
Calenzana Déc.21 26
Feu de Noël sur la place de l’église à MoncaleCalenzana Déc.21 22Préparation du bûcher sur la place de l’église à Île-RousseCalenzana Déc.21 21Île-Rousse, de belles boutiques…Calenzana Déc.21 25

Calenzana Déc.21 23Brocante-déco – 9, place Pascal Paoli, 20220 Île RousseCalenzana Déc.21 17La rivière La Figarella, commune de Calenzana269905502_2401420309995357_8631361582752137567_nU fiume Seccu, CalenzanaCalenzana Déc.21 19Citrons, arbouses, myrte

Un brunch pour un lendemain de veillée

Logo Gourmandises Noël 21

Les Gourmandises fêtent Noël
avec Chicky Poo et Samarian

Ce sont les vacances de Noël, on reçoit, on veille le soir et on se lève plus tard. Alors, nous avons décidé de vous présenter ce dimanche de quoi réaliser un brunch gourmand.

Vous trouverez des recettes chez…

Hilde – Blinis, crème au Saint-Moret, Muffins salés… (Brunch des fêtes)
L’Irrégulière – Œufs brouillés à la truffe noire (Brunch de fêtes)
Isabelle –
Café à l’érable, Génoises, Pâte à tartiner chocolat/orange, Crêpes, Gaufres et Brioche feuilletée (Brunch de fêtes)
Sandrion – Blinis et sa sauce yaourt-citron-aneth pour accompagner le saumon (Brunch de fêtes)
Rosa – Truffes aux biscuits et au café (Brunch de fêtes)
Eimelle – Pain d’épices aux pommes (Brunch de fêtes)
Lydia – Poisson en papillote avec des petits légumes et du chorizo

.

.

Brunch 5

A ma table, je vous propose…

Brunch 2Une salade de mandarines corses,
– Des mandarines coupées en tranches, avec des amandes passées au four et sucrées, le tout nappé d’un sirop de miel additionné d’eau de rose.
des pancakes avec des myrtilles,
– 180 g de farine, 3 œufs, 3 c. à s. de sucre, 20 cl de lait, 1 sachet de levure et 2 c. à s. d’huile
Des pancakes servis avec des myrtilles qui ont été trempées dans un eau bouillante sucrée 2 secondes, et avec une confiture de tomates vertes de ma mère.
des pommes de terre au camembert,
– Pommes de terre, herbes de Provence, muscade, fleur de sel, camembert à chauffer
Brunch 1Pommes de terre bouillies, coupées en grosses tranches, épicées, aromatisées et passées au four. Un camembert dans sa caissette à faire fonde au four, des saucisses, du bacon fumé… et quelques grains de fleur de sel.
une petite omelette aux herbes,
– Pour 2 personnes, 2 œufs, ciboulette, thym
du pain de mie grillé,
– Pain de mie découpé en sapin avec un emporte-pièce, grillé au four.

En boisson, eau, jus de fruit et thé de Noël…

.

Brunch 3

Brunch 4

.

.

J’ai vu le Père Noël

Logo_2021_3


Il était neuf fois Noël

avec Chicky Poo et Samarian

.

.

J'ai vu le Père NoëlJ’ai vu le Père Noël
Texte de David Bedford
Illustrations de Tim Warnes

Le grand soir est arrivé. On décore le sapin et on attend avec impatience l’arrivée du Père Noël… Comme Petit Ours ne l’a jamais vu, il pose à son papa des tas de questions. Et dans l’immédiat, une seule le préoccupe. Si le Père Noël est très gros, pourra-t-il passer par la cheminée ?
Papa Ours est très gentil, alors pour son enfant, il veut bien essayer le conduit de la cheminée pour le rassurer… C’est périlleux, mais quand faut y aller, faut y aller… et ça passe !
Apaisé, Petit Ours en vient à une autre question. Est-ce que le Père Noël va dans toutes les maisons du monde entier ?! C’est pertinent, et oui, en une nuit, il va partout.
Maman Ours interrompt la discussion et mène Petit Ours au lit. Elle le connaît bien et elle sait que la nuit sera courte…
Courte, elle le sera pour tous car à chaque bruit, Petit Ours se lèvera pour tenter de surprendre le Père Noël dans son travail…

Quelle adorable histoire, pleine de tendresse et d’humour ! Dans la famille Ours, il y a beaucoup d’amour et de candeur. Le sujet de cet album très joliment illustré, est accès sur le mystère de Noël et la curiosité de l’enfant, qui malgré son jeune âge, a un raisonnement logique à travers ses nombreuses questions. Il est curieux et intrépide, car il faut un certain courage pour se lever en pleine nuit. Et il aura la surprise de rencontrer son père, pas pour ce que vous pensez, mauvais esprits !, mais pour la simple raison que papa Ours a gardé son âme d’enfant et que lui aussi, naïvement, voudrait voir le Père Noël.
Que la magie est belle ! et ce n’est pas la petite souris, témoin minuscule de chaque page, qui vous dirait le contraire.

.
J'ai vu le Père Noël 1J'ai vu le Père Noël 2J'ai vu le Père Noël 3.

.

.

Le corbeau de Noël

Logo_2021_3Il était neuf fois Noël
avec Chicky Poo et Samarian
Challenges polars de Sharon
et British Mysteries de Lou et Hilde

Une lecture commune avec Jojo, Isabelle et Hilde

.

Le corbeau de NoëlLe corbeau de Noël
Anne Perry

.
Parce que j’aime l’écriture d’Anne Perry, je me suis toujours montrée clémente à la lecture de ses parutions de Noël qui n’ont pas la finesse de ses autres histoires policières. Avec celle-ci, je suis navrée de commencer le billet en vous disant que j’ai été très déçue car je n’ai pas reconnu sa plume féministe qui donne souvent à ses héroïnes de l’époque victorienne des personnalités avant-gardistes, aux caractères courageux, frondeurs, déterminés et passionnés. Cette déception s’accompagne aussi du fait que je n’ai pas eu l’impression de me retrouver à la veille de Noël car elle a fait l’impasse sur tout le décorum auquel je m’attendais. La dame a été parcimonieuse !

Dans un petit village proche de Londres, en bordure de la Tamise, nous retrouvons John Hooper, un officier de la police fluviale adjoint du directeur William Monk. Depuis son mariage avec Celia, il connaît une existence plus stable, plus heureuse, qui le change de son sombre quotidien. Mais à la veille de Noël, sa jeune femme lui demande d’enquêter sur Seth Marlowe.
Celia aime aller à l’église pour écouter les sermons d’Arthur Roberson qui parle en cette fin de l’année de pardon et de rédemption. C’est là qu’elle rencontre Marlowe, le beau-frère du révérend, et qu’elle apprend son triste passé. L’homme est aigri car sa première femme l’a quitté en emmenant leur fille et leurs destinées furent tragiques. Rose s’est suicidée en se noyant dans la mer et Flavia a disparu. Lorsque son amie, la douce Clémentine, annonce sa future union avec lui, Celia a peur pour elle car sous ses airs d’homme pieux, elle devine la violence à fleur de peau de Marlowe. Comment dire à Clémentine ses craintes ? Orpheline et naïve, la jeune fille rêve de fonder une famille et idéalise le mariage.
L’affaire prend une tournure dangereuse quand Marlowe se retourne contre Celia en l’accusant de lui envoyer des lettres anonymes qui l’imputent de la mort de Rose. Menaçant, il la somme de ne plus interférer dans ses desseins et de ne plus voir Clémentine.
Effrayée, Celia s’en remet à John qui commence par recueillir des témoignages de gens qui ont bien connu Rose… Qui est le corbeau, auteur des lettres ? et où se trouve Flavia ? Les réponses à ces deux questions seront capitales…

Voilà en quelques phrases le début de l’histoire qui se révèle assez brève, où il n’est point nécessaire de se fouler les méninges pour suivre un suspense et découvrir un suspect. L’auteur s’étend longuement sur la rédemption, la damnation, et je la retrouve dans cette quête d’expiation si souvent présente dans ses autres romans, mais là où je ne la reconnais pas, c’est dans le scénario sans moelle et la caricature de Celia, une jeune femme qui me semble impulsive et sotte. Quant au dénouement, au final, il arrive trop vite comparé à la trame narrative et il est frustrant car l’auteur a décidé que la justice des hommes n’était rien face à la justice divine.

.

.

.