Samossas au crabe

Selon le programme des Gourmandises pour ce deuxième dimanche du mois, je vous invite en Inde avec Hilde, mais certaines marmitonnes voyagent ailleurs.

Vous trouverez d’autres recettes chez…

Béa – Cookioches
Nahe – Matar paneer (Inde)
Rosa – Harira, soupe marocaine et
Kheer riz au lait (Inde)
Hilde – Mochi (Japon)
Sandrion – Gozleme aux légumes
Eimelle – Fricadelles-frites
Lydia – Clafoutis aux pommes

L’Irrégulière – Conchiglioni à la ricotta et au saumon

 

 

Ingrédients :
– 1 paquet de feuilles de brick
– 200 g de chair de crabe
– 2 carottes
– 2 courgettes
– 3 petits oignons nouveaux
– 200 g de fromage frais pour cuisine
– Coriandre et fenouil… herbes fraîches
– Curry et gingembre… en poudre

– Sel, poivre
– 1 cuillère à soupe de graines de sésame

Préparation :
– Préparez les carottes et les courgettes en les coupant très finement et faites-les cuire dans un bouillon. D’abord les carottes, puis les courgettes qui se cuisent plus vite.
– Mélangez-les une fois égouttées, avec le fromage frais, la chair de crabe, les oignons hachés, les graines de sésame, le fenouil et la coriandre. Épicez avec le gingembre et le curry selon vos goûts.
– Garnissez les feuilles de brick avec cette farce et enfournez pour environ 10 à 15 minutes.
– Servez cette entrée avec une petite sauce de votre choix.
J’ai mixé un concombre avec de la crème fraîche épaisse, des feuilles de menthe et de la sauce au piment doux légèrement sucrée.

Verdict : Une bonne entrée en matière… En dosant sans exagérer, la menthe, la coriandre et le curry éclatent en bouche sans gommer le goût du crabe.

 

 

Espadon à la japonaise

Joyeuses Pâques !
Tendresse et chocolat…

Avril se passe au Japon avec Lou et Hilde, mais aussi en Belgique avec Anne.
Vous trouverez des recettes chez…

Isabelle – Gâteau petits nids au mascarpone (Pâques)
Rosa – Torradetes de Santa Teresa (Pâques)
Eimelle – Gâteau au chocolat et au speculoos (Pâques)
Hilde – Onigirazu (Japon)
Sandrion – Nouilles asiatiques au poulet et aux légumes (Japon)
Béa – Gözleme, pain turc farci
L’irrégulière – Linguini aux asperges et au saumon fumé (Pâques)
Lydia – Cookies aux pépites de chocolat
Liza – Oeufs dur-mayo et asperges

.

.

.

Ingrédients pour 3 personnes :
– 3 tranches d’espadon
– Brins de fenouil
– Matière grasse
– Sel, poivre
Sauce marinade :
– 1 yaourt nature
– 1 citron vert
– 4 cuillères à soupe bombées de graines de sésame torréfiées
– 1 cuillère à soupe de sauce teriyaki
– Gingembre
– Ciboule
Accompagnements :
– Petits légumes pour wok (carotte, soja, feuilles de chou, céleri)
– Champignons

– Pâtes asiatiques

Préparation :
– Faites une marinade en mélangeant dans le yaourt… le jus du citron vert, les graines de sésame, le teriyaki, le gingembre râpé, des brins de fenouil et le poivre vert.
– Laissez dans cette marinade les tranches d’espadon.
– Préparez les pâtes puis les légumes. Cuisinez-les dans un wok.
– Dans une grande poêle avec un peu de matière grasse, cuisez les tranches d’espadon avec la marinade et joignez-y les champignons asiatiques. La cuisson se fait à votre convenance en retournant régulièrement les darnes. J’ai mis 10 minutes sur un feu assez vif.
– Servez à l’assiette…

Verdict : Ce fut un régal ! A refaire…

.


.

.

.

M.O.R.I.A.R.T.Y, Empire mécanique – T1

logosharonpolarshistoriqueslogo-british-mysteries-pedroChallenge polars avec Sharon, 

Mois Bristish Mysteries avec Hilde et Lou
Une lecture commune avec Hilde

.

 

9782756071909_1_75

M.O.R.I.A.R.T.Y.
Empire mécanique – I
Scénaristes : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Stevab Subic
Coloriste : Scarlett Smulkowski

 

Le ciel de Londres en 1899 est plein de ces nouveaux aéronefs qu’on appelle zeppelins. La fin du XIXème siècle connaît de grandes avancées révolutionnaires dans toutes les technologies, industrielles et scientifiques.

Dans une fumerie d’opium, on attend le Dr Jekyll et c’est Mr. Hyde qui apparaît en saccageant tout sur son passage. Ne pouvant le maitriser, la police lui tire dessus et mène le corps à l’hôpital de Whitechapel, non pas pour l’autopsier, mais pour le soigner car le monstre est toujours vivant.
Au même moment dans un salon de Mayfair, des lords jouent au poker. L’ambiance est mauvaise car lord Salisbury a perdu sa fortune aux cartes contre Mr Gibbs, un homme particulièrement chanceux qui dépouille depuis une semaine la fine fleur du royaume. Présent sur les lieux, Sherlock Holmes se doute qu’il y a tricherie et devant la belle assemblée, dévoile l’entourloupe… Mr Gibbs n’est en fait qu’un automate autoguidé.

L’incroyable machine a été faite par un orfèvre et Sherlock Holmes a hâte de découvrir qui se cache derrière tout cela car le seul homme à qui il pense est mort en Suisse dans les chutes du Reichenbach.
L’histoire du Dr Jekyll et celle de l’automate vont se regrouper et ce sera à Sherlock Holmes de mener l’enquête… Toujours assisté de son ami le Dr John Watson, il va orienter ses recherches auprès de la veuve du chimiste Alfred Nobel, décédé trois ans auparavant. Sous couvert d’une entreprise philanthropique, elle a monté un laboratoire sur le domaine de Baskerville Hill pour faire des expériences sur la fleur de pavot suivant les formules du Dr Jekyll.
Une ombre se profile auprès de cette femme, celle du plus redoutable des ennemis de Sherlock Holmes, le professeur Moriarty…

L’histoire est très intéressante avec sa trame fantastique et son ambiance steampunk. Les scénaristes invitent aux côté du détective des personnages connus, réels ou fictifs, de la fin de ce siècle. Wilson Churchill est très présent tout au long de l’histoire, on parle d’Alfred Nobel et de l’héritage qu’il laisse, et on rencontre le Dr Jekyll et son double démoniaque Mr. Hyde. 
Dès le début de l’album, un nom sort du chapeau : Moriarty. On le guette avec une petite appréhension car on connaît sa réputation.
Au club Diogène à Pall Mall Street, on voit également Mycroft, le frère de Sherlock, qui est comme à son habitude au service de sa Majesté… L’intrigue continue avec un deuxième opus car ce volume n’est que le premier tome d’un dyptique.
Quant aux dessins, ils relaient bien la noirceur de l’histoire, mais un trait trop prononcé, surtout pour les visages, donne quelques lourdeurs à l’ensemble. J’ai aimé la colorisation, les décors, le dynamisme, le macabre et tout ce qui caractérise le genre fantastique-steampunk.

.

 

 

 

 

 

Poppy et Sam, Noël… Les contes de la ferme

Un livre offert par les Éditions Usborne et Babelio dans le cadre des Masses Critiques

Il était huit fois Noël avec Chicky Poo et Samarian

 

 

Les contes de la ferme, Poppy et Sam – Noël
Texte de Sam Taplin
Illustrations de Simon Taylor-Kielty d’après celles de Stephen Cartwright

 

Poppy et Sam de la ferme des Pommiers sont les héros d’une collection de livres pour les tous petits.
Dans cette histoire, c’est le jour de Noël, Poppy et Sam découvrent les cadeaux déposés au pied du sapin. Mais ce qui les intéresse le plus, ce ne sont pas les nombreux paquets… Est-ce que le Père Noël a laissé des traces après son passage ? Un gant, le bois d’un renne…
Poppy et Sam vont partir à la recherche des indices et le petit lecteur en fera de même à travers les ouvertures et les découpes des pages cartonnées qui en se tournant, dévoilent bien d’autres choses que l’imagination laissait supposer. Ainsi le nez rouge d’un renne n’est en fait qu’une simple baie de houx… Puis comme dans toutes leurs aventures, ils seront accompagnés de leur chien Caramel…
La ferme est sous la neige, la maison est bien décorée, des animaux sont partout, et le regard de l’enfant sera attiré par de nombreux détails.
Où se trouve le calendrier de l’Avent ? L’assiette de biscuits et le verre de lait pour le Père Noël ? Et les écureuils ?… Où est le petit canard qui se cache sur chaque double page ?
C’est un petit livre très intéressant, très agréable, plein de tendresse, qui suscite l’attention du jeune lecteur dans une quête ludique et interactive.
Une série très sympathique à recommander…

 

 

 

Trois jours de RAT…


Ce week-end, à compter d’aujourd’hui vendredi, nous faisons un read a thon spécial Halloween organisé par Lou, Hilde et le challenge Des livres en cuisine de Fondant et Bidib.

Sur trois jours, ou peut-être moins selon les aléas de nos obligations sociétales, nous tiendrons un petit journal de bord de nos lectures et de nos grignotages.

Il est 08h52… j’ai préparé un plateau gourmand pour la matinée, et j’ai sorti pour cette occasion, le thé idéal… Le thé de la lectrice du domaine de Nohant : cannelle, orange, caramel, cassis, thé vert.

Mais avant de me plonger dans mes lectures, je vais saluer les participantes…
Hilde, Lou, Fondant, Bidib, Nath, Jojoenherbe, Marielle, Blandine, L’Or, Touloulou, Clarabel

Une pléiade de défis nous sont proposés, entre vieux livres sortis de nos PAL, cuisine à base de citrouille et lecture à la bougie… Nous avons de quoi faire !

Bon week-end !


11h03 – En compagnie de Teddy et Cornélius, mes comparses pour tous les RAT, je suis dans les derniers chapitres de Monstreville, une série sympa pour la jeunesse.
L’histoire cette fois-ci aborde le sujet d’un livre hanté. Une entité spectrale prend possession de la personne qui ouvre le livre…
Un décor ? un vieux chalet perdu dans une forêt, à l’écart de toute civilisation. Ça fait envie, non ?!

Après cette lecture, je ferai un clafoutis aux prunes pour le goûter.

 

« – J’ai regardé dans les chambres, partout. Personne. Mais le bruit devenait de plus en plus fort. J’ai pris le risque d’allumer ma torche. Et là, j’ai vu…
– Qu’est-ce que tu as vu ?
– Des traces de pas. Mouillées, boueuses, immenses. J’ai pensé que j’avais affaire à un géant. Ou à un fantôme, parce qu’elles s’arrêtaient pile devant un mur. Comme s’il l’avait traversé. Et j’entendais toujours les coups, qui semblaient venir de l’autre côté… »

13h22 – Durant ma pause déjeuner, j’ai sorti quelques livres de recettes pour piocher des idées sur un repas automnal. Puis maintenant, je vais m’installer avec Warren 13, un livre illustré qui raconte l’histoire d’un jeune garçon doté d’un QI exceptionnel, mais affublé d’une tête de crapaud. Je ne sais pas à quoi m’attendre, alors je serai forcément surprise par ma lecture. Il me semble que c’est une des sélections de Bidib pour ce RAT…

« Il est ici pour l’Oeil, chuchota-t-elle. Forcément ! Pour quelle autre raison quelqu’un viendrait-il dans cet affreux endroit ? Il cherche l’Oeil, qu’il compte voler et garder pour lui !
– Je ne pense pas qu’il soit là pour l’Oeil-qui-voit-tout, insista Warren.
– Tu n’es qu’un môme ignorant ! rétorqua Annaconda, dédaigneuse. J’exige que tu m’avertisses d’urgence quand tu reverras ce mystérieux client. Compris ?
– Oui, répondit Warren.
– Bien. Ferme la porte et laisse-moi.
– Vous laissez ici ? Dans le placard ?… »

17h17 – J’ai lu un tiers du livre. L’Oeil-qui-voit-tout est quelque part dans le vieil hôtel où habitent Warren treizième du nom et d’autres créatures ensorcelées. Le ton est gothique et plein d’humour. Je vais arrêter pour ce soir et je reprendrai avec plaisir cette lecture demain.

17h25 – Heure du goûter ! Je compulse des recettes du livre « Les tartines et salades de Sophie » et j’ai repéré une tapenade à l’orange que j’aimerais faire. Noir et orange, des couleurs Halloween… Un livre à chroniquer, avec des idées toutes simples et faciles à réaliser.

Clafoutis aux prunes et tasse de chocolat-cannelle

 

Samedi

Une belle journée en perspective, même si le soleil matinal a disparu derrière une barrière de nuages.
10h – Côté livre, je reprends la lecture de Warren pour une petite heure et après je vous abandonne jusqu’à ce soir. Côté cuisine, hier, j’ai fait une soupe à la citrouille… persil, feuilles de céleri, curry, muscade, ail, crème fraîche et feta.

J’ai validé deux défis… avec cette soupe et avec la tapenade à l’orange que je vous présenterai demain, extraite du livre « Tartines et salades de Sophie ».

11h04 – Je n’ai lu que 4 pages. Je passe plus mon temps sur les blogs !

 

Dimanche

Bonjour tout le monde ! Il est 10h26 et je suis dans le bureau à prendre les liens cuisine du dimanche des Gourmandises. Je reprendrai la lecture cet après-midi… A++

Tapenade et orange…

15h15 – J’ai terminé Warren 13 et j’espère pouvoir faire mon billet très vite car il y a beaucoup à dire !
Je vais commencer Le tueur de calamars, la suite de Monstreville…

Café, gâteau aux pommes fait par Mister B. et lecture.

Dans ma campagne, pluie, petit rayon de soleil, pluie… et 6°.

16h21 – Une vadrouille d’une heure à répondre à vos messages, à venir vous rendre des visites, et je retourne sur la méridienne affronter des monstres des abysses.

« Voir un fantôme était le rêve de Sarah. Quand chaque année, à Halloween, elle sortait faire du porte-à-porte, ce n’était pas par gourmandise, mais pour observer les autres enfants, mue par l’espoir secret d’en démasquer un qui ne soit pas déguisé !… Des rats qui luisaient dans le noir et des fourmis à deux têtes, la cour du collège en était pleine. Mais, même si Monstreville était la capitale mondiale des animaux étranges, on n’y trouvait pas un seul fantôme… »

 

Lundi

Hier, l’ordi s’est éteint tout seul et je ne l’ai pas rallumé. Je clos donc ce marathon aujourd’hui ! Le bilan ? J’ai lu 3 livres qui font 150 + 215 (avec pages illustrées) + 137.
Un petit chiffre pour 3 jours de lectures qui se voulaient intensifs ! Mais comme je l’expliquais à une amie qui trouve surréaliste ce genre de rendez-vous, c’est avant tout un rassemblement de copines qui papotent sur tout, lectures, cuisine et couleur du temps.
Je remercie les sorcières organisatrices qui ont assumé leurs rôles avec panache… et toutes les copines sont venues m’encourager en me laissant de gentils mots.
Je vous souhaite une bonne semaine… à très bientôt !

 

 

 

Un marathon de lectures pour le week-end

 

Entre le mois japonais et le mois British mysteries de Hilde et Lou, nous participons à la transition avec un marathon de lectures.

Chaque participante tiendra son journal de bord pour le week-end… Vous trouverez des papotages chez les organisatrices et chez Jojo, Isabelle, Sharon, Guilan, Bidib, Arieste, NathChoco,

 

 

Read a thon 04.20 1

N’ayant pas pu aller à la bibliothèque pour sélectionner de la littérature japonaise, j’ai pioché dans ma PAL anglaise.

étiquettesamedi

 

 

 

– 13h10, je commence le roman « Le réveil des monstres » de Joseph Delaney.
J’espère retrouver l’univers de l’Epouvanteur.

– 16h00, je viens de préparer le plateau goûter, de quoi me tenir jusqu’au dîner. C’est le rendez-vous avec les copines sur leurs blogs.

Il me reste à lire le dernier chapitre du livre et je suis un peu déçue par l’histoire et les personnages. Le début est trop alambiqué et ne provoque aucune émotion ; ni l’empathie, ni les frissons. C’est dommage car cela ne me donne pas envie de poursuivre l’aventure avec le second tome.

 

Read a thon 04.20 2Ma prochaine lecture sera une aventure de Sherlock Holmes.

– 17h10, pour me réveiller un peu, car je me sens mollassonne, j’ai fait un tour dans le jardin qui n’est pas aussi fleuri que celui des copines Isabelle et Bidib.
Nous avons eu un coup de gel qui a saisi les premiers bourgeons.
Puis après avoir vu la photo du goûter d’Isabelle, j’ai voulu moi aussi me faire un chocolat chaud.

– 17h20, j’entame « Les trois étudiants ».

– 18h12, charmante lecture. Je ne suis jamais déçue par Sherlock !

Je vais commencer « La mort dans les nuages ». Je me souviens de l’adaptation de la BBC avec David Suchet. Une histoire très complexe.

– 18h38, je m’arrête pour ce soir et je reprendrai demain. Je n’ai lu que les trois premières pages.
Repas de ce soir, tarte au saumon et salade verte du jardin. Le voisin a une serre.

étiquettedimanche

 

 

 

–  14h00, reprise du marathon dans le jardin, toujours avec Hercule Poirot.

– 15h56, « Il y a une dame, là, dans le fond… elle n’a pas l’air bien. »… Tu m’étonnes ! sûr, elle est morte !
14 pages en 1 heure ; c’est difficile de lire dehors, l’esprit vagabonde.
– Après avoir imaginé toutes les couleurs de l’arc-en-ciel pour repeindre les volets, après avoir suivi des yeux le vol nuptial de deux bourdons sur les muscaris, après avoir compté les feuilles tendres de la frondaison du marronnier… j’ai continué l’enquête avec mon petit détective au crâne d’œuf et aux belles moustaches.
Agatha Christie a beaucoup d’humour lorsqu’elle écrit la modestie de Poirot. On sait tous qu’il est tout sauf timide et humble.

« – Je suppose qu’elle a eu une sorte d’attaque, suggéra Mitchell avec espoir.
Il ne voulait pas en démordre.
… Mais le Dr Bryant ne voulait pas se compromettre. Il se contenta de hocher la tête d’un air énigmatique.
Il entendit une voix. La voix de l’homme emmitouflé, à la moustache.
– Elle porte une marque sur le cou.
Il avait dit ça d’un ton d’excuse, conscient de s’adresser à plus compétent que soi.
– C’est exact; confirma le Dr Bryant… »

Read a thon 04.20 5

Read a thon 04.20 6

– Il est 17h22, je sors toujours d’une enquête d’Hercule Poirot avec le sourire. C’était brillant ! Deux meurtres et un criminel insoupçonnable.

Il fait très chaud et le vent a cessé ; 25° à midi. Au goûter ? sorbet au citron, confiture de mûres, feuilles de menthe, kiwi. Aucun bruit, que les oiseaux et les bourdons chargés de pollen des pissenlits.

– Je reporte à plus tard les détectives du Yorkshire et je vais lire un livre jeunesse. Mais avant, je vais faire l’exercice que nous propose Hilde, un marque-page origami.

– 19h08, je m’accorde encore 1 heure de lecture… « Jeu de tueur » d’Anthony Horowitz.
C’est le 4ème tome d’une série que j’aime bien. Alex est en vacances, mais ça dégénère vite !

– 20h02, c’est l’heure de clore ce week-end qui fut deux jours très agréables, en dehors du temps. J’ai lu 2 livres, 1 nouvelle policière et la moitié d’un roman jeunesse, j’ai pris du soleil, j’ai bricolé, grignoté, rêvé et papoté, je me suis AMUSEE !!!
Je tiens à remercier les copines qui ont eu cette géniale idée de m’inviter dans cette bulle de bonheur… A refaire, d’accord ?!

 

Read a thon 04.20 7

 

 

 

Crevettes à l’asiatique

Chez Les Gourmandises aujourd’hui, vous trouverez des recettes chez
Béa – Galettes de patates douces
Nahe – Galettes de Wallonie
Hilde – Poulet à l’indienne

Sandrion – Apéro soleil
Enna – Cake sucré à la butternut

Isabelle – Spéculoos, crème d’érable, banane et chantilly, et Cupcakes chocolat-cannelle, café-gingembre et café-menthe

 

Janvier, bientôt le Nouvel An dans les pays asiatiques…

Ingrédients pour 2 personnes :DSCN0046
– 10 grosses crevettes (Tiger) ou 20 langoustines
– 100 g de nouilles chinoises
– 1 jus de citron vert
– 2 cuillères à soupe de sauce soja
– 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
– 100 g de petits pois
– 100 g de haricots verts
– 1 piment
– Coriandre fraîche, citronnelle, ciboulette, ail, sel, poivre
– 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol

Préparation :
– Cuisez les crevettes jusqu’à ce qu’elles rosissent, puis décortiquez-les en gardant la queue.
– Mélangez le jus du citron vert, la sauce soja et l’huile de sésame. Versez ce mélange sur les crevettes et réservez environ 1 heure.
– Pendant ce temps, préparez les haricots verts et les petits pois en les cuisant soit à la vapeur soit dans un bouillon. Attention à ne pas trop les cuire. Préparez également les pâtes.
– Dans un wok, faites dorer dans de l’huile de tournesol les crevettes, sans le jus de la marinade. Ajoutez les pâtes (égouttées), la citronnelle, l’ail, la ciboulette et faites sauter le tout environ 3 minutes à feu vif.
– Versez le jus de la marinade et ajoutez les légumes. Laissez sur le feu pour saisir le tout.
– En dressant l’assiette, parsemez de feuilles de coriandre et de graines de sésame.

Verdict : Facile, bon, parfait pour un repas amoureux… Prévoyez des gants fins pour le décorticage des crevettes. L’odeur est tenace !

 

DSCN0050