Black Clover, tome 1

Un mois d’albums avec Pilalire
La BD du mercredi chez Noukette
Un mois au Japon en compagnie de Lou et Hilde

.

.
Black Clover
Tome 1
Yûki Tabata

.

J’ai toujours dit que je ne lirai jamais de manga ! Sauf que pour notre challenge « un mois au Japon », je m’en suis acheté un. J’avais essayé une fois, sans grande conviction, et j’ai voulu réitérer plus sérieusement. Je vous dis de suite ce que j’en pense ?
Je me suis terriblement ennuyée, et dorénavant, je peux certifier que ce genre de lecture n’est vraiment pas pour moi…

Amis et rivaux, Asta et Yuno sont deux adolescents qui se sont fait la promesse de devenir l’empereur-mage du royaume de Clover. Tous deux abandonnés  à la naissance sur les marches d’une église le même jour, ils ont grandi à l’orphelinat et se retrouvent à quinze ans à la veille de la cérémonie du grimoire. C’est à l’occasion de cette cérémonie qu’on attribue aux jeunes leur grimoire de magie qui définit leur personnalité et les aidera dans leur avenir.
Si Yuno excelle dans la magie, Asta est le cancre de sa classe, et leur réputation n’est plus à faire. Sur l’instant, il ne surprend donc personne lorsque aucun livre ne lui est concédé dans la tour des grimoires, mais après une attaque d’un brigand alors qu’il aidait Yuno à conserver son grimoire, un livre lui apparaît avec une épée.
Six mois plus tard, les deux amis se retrouve en compagnie des autres adolescents dans l’enceinte d’une arène pour participer cette fois-ci au test de recrutement des compagnies de Chevaliers-Mages, une armée d’élites qui protège le royaume des démons. Yuno est engagé dans la plus prestigieuse des compagnies, « l’Aube d’Or », et Asta, encore en difficulté, se voit rejoindre celle du « Taureau Noir », la plus excentrique des compagnies.
Aux antipodes l’un de l’autre, mais toujours a
vec le même objectif, Yuno et Asta commencent leur entrainement…


Cette histoire me fait penser à la série de
John Flanagan « L’apprenti d’Araluen » que j’avais beaucoup aimée. Des jeunes gens courageux, des compagnies, de l’action, des apprentissages, de l’amitié, de la magie…, un royaume et un personnage maléfique et mystérieux qui se matérialise petit à petit.
Étant moins que novice dans le monde du manga et peu réceptive, je ne donnerai aucun avis sur cet album car je ne sais pas quoi dire, si ce n’est que Asta a toujours la bouche ouverte. Pertinent, non ?!

.

 

 

.

.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Black Clover, tome 1 »

  1. Je suis comme toi, un peu réfractaire au manga à la base mais il faut dire que je n’y connais pas grand chose… Tu n’as peut-être pas choisi le bon pour commencer ?

    • Oui, tu as certainement raison et sur les étagères de mes garçons, c’est tout dans le même genre, GTO, Naruto… Je préfère les formats et l’approche plus traditionnelle de la BD.

  2. Non mais tu as commencé avec du shonen ! Bon je peux te dire que je ne pense pas que ce genre soit fait pour toi ! Je pense que des auteures de shôjo comme Ai Yazawa ou Yuko Kamio te conviendraient sans doute plus…

      • Shônen = manga pour garçons, rempli d’aventures… Naruto et One Piece en sont les 2 meilleurs exemples (et les plus connus). Perso, j’ai toujours eu du mal avec ce genre de mangas, même si j’ai essayé d’en lire plusieurs séries.

  3. Je lis peu de mangas même s’il y a quelques séries que j’aime bien.
    Qu’est-ce qui te pose soucis?
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    • Avant, c’était la gymnastique des yeux. Les vignettes trop brouillonnes et lire de droite à gauche. Mon cervelet n’était pas adapté ! Mais avec ce manga, c’est un tout ! Et le petit personnage qui crie toujours… c’est fatigant !

  4. J’espère que ça ne t’aura pas découragée à explorer plus le monde des mangas, il y a tellement de genres différents ! Et aussi des codes différents des nôtres à intégrés. Là tu as tenté avec un shonen, qui se dirige plutôt aux petits garçons et qui parlent d’aventure et d’amitié, peut-être que des séries plus adultes (qu’on classe en « seinen ») te conviendraient plus ?

    • Je n’ai rien contre ces livres héroïques, j’aime beaucoup même ! Mais là, je suis ressortie de l’histoire épuisée. Tu es la deuxième à me parler de shonen. Je ne savais pas. Je tenterai avec autre chose. Et puis après c’est tout !
      Merci Sita…

  5. J’aime bien les mangas mais je n’en lis presque plus… Le genre que tu as choisi n’est pas mon préféré par contre… tant qu’à faire, je me tape des romances!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s