La mûre et l’enfant


Les haïkus avec Asphodèle

Un mois au Japon en compagnie de
Lou et Hilde

D’autres participants… Carnets Paresseux, Jacou, Val, Modrone, Eléonore, EmilieBerd, Soène, Asphodèle, Célestine, Claudia, Kiona,

.

.

Ronces fruitières
aux aiguillons acérés
font perler le sang.

Le fruit s’enivre
des sucs de la jeunette ;
délicieuse enfant.

Elle ne pleure pas,
elle est peut-être sorcière.
Même !… papillon.

.

 

.
Estampe de Kubo Shunman

.

.

.

Advertisements

31 réflexions au sujet de « La mûre et l’enfant »

  1. J’adore tes haïkus ma bichette, il y a du conte de fées entre les lignes et ton imagination de petite fille qui ressurgit ! 😆 Bisous Comtesse !!! 😀 L’estampe est sublime comme dhabitude

  2. Le fruit défendu ? Syl, souviens-toi, c’est depuis que Eve a croqué la pomme que le Monde a tant d’ennuis 😆
    Un nouveau titre, alors, avec ce nouveau talent, la cuisine et la poésie te vont bien, Dame du Berry (j’y serai, en escapade, deux jours début octobre, sur les pas de Jacques Coeur et George Sand) 😉
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s