Black Clover, tome 1

Un mois d’albums avec Pilalire
La BD du mercredi chez Noukette
Un mois au Japon en compagnie de Lou et Hilde

.

.
Black Clover
Tome 1
Yûki Tabata

.

J’ai toujours dit que je ne lirai jamais de manga ! Sauf que pour notre challenge « un mois au Japon », je m’en suis acheté un. J’avais essayé une fois, sans grande conviction, et j’ai voulu réitérer plus sérieusement. Je vous dis de suite ce que j’en pense ?
Je me suis terriblement ennuyée, et dorénavant, je peux certifier que ce genre de lecture n’est vraiment pas pour moi…

Amis et rivaux, Asta et Yuno sont deux adolescents qui se sont fait la promesse de devenir l’empereur-mage du royaume de Clover. Tous deux abandonnés  à la naissance sur les marches d’une église le même jour, ils ont grandi à l’orphelinat et se retrouvent à quinze ans à la veille de la cérémonie du grimoire. C’est à l’occasion de cette cérémonie qu’on attribue aux jeunes leur grimoire de magie qui définit leur personnalité et les aidera dans leur avenir.
Si Yuno excelle dans la magie, Asta est le cancre de sa classe, et leur réputation n’est plus à faire. Sur l’instant, il ne surprend donc personne lorsque aucun livre ne lui est concédé dans la tour des grimoires, mais après une attaque d’un brigand alors qu’il aidait Yuno à conserver son grimoire, un livre lui apparaît avec une épée.
Six mois plus tard, les deux amis se retrouve en compagnie des autres adolescents dans l’enceinte d’une arène pour participer cette fois-ci au test de recrutement des compagnies de Chevaliers-Mages, une armée d’élites qui protège le royaume des démons. Yuno est engagé dans la plus prestigieuse des compagnies, « l’Aube d’Or », et Asta, encore en difficulté, se voit rejoindre celle du « Taureau Noir », la plus excentrique des compagnies.
Aux antipodes l’un de l’autre, mais toujours a
vec le même objectif, Yuno et Asta commencent leur entrainement…


Cette histoire me fait penser à la série de
John Flanagan « L’apprenti d’Araluen » que j’avais beaucoup aimée. Des jeunes gens courageux, des compagnies, de l’action, des apprentissages, de l’amitié, de la magie…, un royaume et un personnage maléfique et mystérieux qui se matérialise petit à petit.
Étant moins que novice dans le monde du manga et peu réceptive, je ne donnerai aucun avis sur cet album car je ne sais pas quoi dire, si ce n’est que Asta a toujours la bouche ouverte. Pertinent, non ?!

.

 

 

.

.

Publicités

Zombillénium, Gretchen, Tome I


La BD du mercredi chez Mango

Octobre, Voyage de Lou et Hilde, destination Halloween

.
.
.
Zombillénium
Gretchen, tome 1
Arthur de Pins

« Ici, on embauche… pour l’éternité. »

.
.
Une silhouette fait du stop sur le bord de la route. La capuche rabattue sur le visage, on ne peut distinguer aucune chair. Ses copains qui sont à sa poursuite vous répondrez… normal ! puisque c’est une momie !
Aton, momie datant de 3.000 ans avant JC., rêve de voir le Caire. Son travail ne le passionne guère et sa reconversion en vendeur de barbe à papa l’a décidé à fuguer. Une momie doit faire peur et ne pas vendre des douceurs !
Récupéré par Sirius le squelette et Francis le vampire, il est grondé comme un adolescent et ramené au foyer… le parc d’attraction Zombillénium.
.
.
Dans la voiture, les susceptibilités sont chatouillées et très vite, une petite bévue est commise… Le parechoc avant de la voiture caresse la carcasse de Aurélien Zahner, le laissant mort sur le bitume.
Aurélien venait de quitter l’antre d’un bistrot, un peu déboussolé. Sa femme le trompait, il envisageait de tuer l’amant et il venait de braquer le bistrotier avec un révolver qui s’était transformé en une banane ! Ne pas cherchez à dénouer le fil de la subtilisation, vous n’y verriez rien, si ce n’est la présence d’une jeune fille accoudée au zinc.

Gretchen est une apprentie sorcière embauchée au parc d’attraction. Elle aime apaiser les conflits et désentortiller les situations périlleuses. Lorsqu’elle voit derrière la vitre, Aurélien voltiger dans les airs et s’écraser pitoyablement, elle se précipite pour découvrir que le corps s’est volatilisé ! Où est-il passé ???

Elle n’aura pas loin à chercher… Aurélien a reçu les crocs de Francis qui l’a embarqué précipitamment et l’a emmené à Zombillénium. Le cher accidenté a été ressuscité et reçoit le parrainage de deux créatures surnaturelles… vampire et loup-garou.
Un contrat lui est glissé sous le nez. Signez là Monsieur, non… seulement avec de l’encre et pas avec votre sang… Vendeur de barbe à papa…

Zombillénium est un parc comme vous n’en avez jamais vu ! Les animateurs sont plus que naturels ! Momie, vampires, garous, monstres, squelettes, zombies, fantômes, sorciers… du vrai de vrai, des chairs décomposées et des os bien récurés, des dents acérées et des spectres tous légers… Si vous aimez avoir peur, ce monde vous accueille avec un grand professionnalisme. Mais chuuut ! Seul le lecteur est dans la combine. Les visiteurs, charmés par tant de réalisme, applaudissent aux illusions, louent les techniciens et admirent les déguisements sophistiqués.

Aurélien a du mal à comprendre sa transformation et à redéfinir le concret. Ce cauchemar n’est pas tiré d’un songe nocturne, il est bien réel. Avec l’aide de Gretchen, il essaie de s’habituer à sa condition et à tenir sa place au sein de l’organisation. La communauté Zombillénium n’est pas très amicale avec le petit dernier et les finances du parc vont bientôt être déclarées en faillite.

Une solution est à trouver ! Il faut proposer encore plus de terreur ! Mais qui va jouer le rôle du Super Méchant ?
.
.
Cet album est super ! J’aime beaucoup. Il m’a surprise, je ne pensais pas me divertir autant !
Les dessins, aux formes simples, épurées, sont très éloquents et « énergiques ». Parfois, ils suffisent au scénario et se dispensent de mots. Les monstres ont des expressions drolatiques et animées. Avant même de lire le texte, nous leur accordons notre sympathie.
Le texte est plein d’humour et de petits clins d’œil. Il est rock ! Les acteurs de Zombillénium sont des monstres naïfs, déjantés, fragiles, parfois dépressifs, sourcilleux… bien humains ! Quant à Gretchen, elle paraît être la personne la plus fiable, équilibrée et sérieuse de la bande, un peu désabusée aussi. Aurélien a bien choisi sa camarade !
Le scénario n’est pas qu’une simple histoire sur la vie et le management d’un parc d’attraction, la dernière page nous livre une pirouette qui nous laisse supposer une suite bien plus sombre…

A conseiller !

PS : Les petits plus
J’ai ri à la vignette où Aurélien se retrouve dans le vestiaire des hommes. Il se change et se retrouve face à un satyre… bien charpenté ! (J’imagine… nous n’avons droit qu’à son fessier) Les yeux exorbités d’Aurélien témoignent de la chose.
Très marrant aussi le « Hee-hee ! » de la doublure de Michael Jackson dans Thriller qui se produit sur scène. Je vous assure que le « Hee-hee ! » vous poursuit toute la journée après.
Puis le syndicat des zombies…
.
.

.
Des billets chez Hilde, Manu, AcrO, Yaneck, Noukette, Lectrissima, Sara,

.
.
.
.
.