La main de la nuit


Challenge thrillers de Sharon
Un mois de sorcellerie pour Halloween avec Hilde et Lou
Billet n°6

.

La main de la nuit
Susan Hill

.
Perdu dans la campagne alors qu’il se dirigeait vers Londres, Adam Snow rentre dans un domaine à l’abandon pensant trouver une personne qui pourrait l’aider. Le parc et le manoir sont noyés dans les ombres du soir et très vite une angoisse l’étreint. Étonné par ce sentiment démesuré et irrationnel, Adam se répète dans un leitmotiv qu’il devrait partir, lorsque une petite main s’empare de la sienne. La main de l’enfant est douce et ferme ; la main de l’enfant est surtout de l’ordre de l’invisible…
Le lendemain chez lui, mettant cette illusion sur le compte de la fatigue, Adam essaie de reprendre le fil de sa vie d’expert en livres anciens comme si de rien n’était, mais l’idée de la petite main l’obsède.
C’est auprès de Lady Merriman, la femme de son riche client, qu’il obtient des renseignements sur cette demeure délaissée qu’on appelle La maison blanche. Un très vieil article de journal parle du décès tragique du petit-fils de la propriétaire, qu’on aurait trouvé mort noyé dans l’étang du parc. Aujourd’hui, ce parc qui avait été ouvert à des visiteurs extérieurs n’a plus sa splendeur et rend une atmosphère lugubre et fantomatique.
Ce qui va décider Adam à mener une enquête plus investie, c’est la source de ses rêves qui deviennent cauchemars. Tourmenté par des visions de noyades et poussé à commettre des actes imprudents, voire suicidaires, il va demander conseils à son frère Hugo qui avait eu des problèmes psychologiques quelques années auparavant et qui serait à même de le comprendre.
Au fil des jours, la douce main de l’enfant se fait menaçante…

.
Je ne connaissais pas Susan Hill, mais j’ai souvent vu passer son nom sur les blogs-lecteurs. Histoires de fantômes dans la veine des romans gothiques du XIXè siècle, ses livres ressuscitent nos phobies d’ensorcellement et de possession.
La trame de l’histoire est intéressante mais si j’ai parfois frissonné en pensant à l’esprit du petit garçon qui cherche vengeance, je vous avouerai que je me suis ennuyée. L’auteur aurait peut-être dû adapter ce roman en nouvelle.
Je ne resterai pas sur un avis mitigé et continuerai à découvrir l’auteur avec ses romans policiers et « La dame en noir » qui a été adapté au cinéma, avec dans le rôle principal Daniel Radcliffe.
A suivre !

.
.
Photo du manoir dans le film de « La dame en noir »

.

.

 

 

 

 

Publicités

22 réflexions au sujet de « La main de la nuit »

  1. J’aime beaucoup Susan Hill, mais tu risques d’être déçue car tu trouveras à lui reprocher la même chose avec ses autres livres : Elle écrit effectivement dans le pure style gothique mais à chaque fois en format roman des intrigues dont la construction et la narration sont celles propres à la nouvelle. On a toujours l’impression qu’il manque un petit quelque chose…

    • J’aime le roman gothique de Poe, Shelley, Le Fanu… mais comme tu le dis, il manquait quelque chose. J’ai trouvé un peu superficiel et je n’ai pas accroché avec le personnage d’Adam.
      C’est un premier sentiment et j’attends de la découvrir dans d’autres histoires.

  2. Super, tu me donnes envie de le sortir de ma PAL ! Même si tu n’es pas emballée 🙂 A vrai dire pour l’instant j’ai lu trois Susan Hill (si jamais ça t’intéresse tu peux trouver les billets en tapant susan hill dans le moteur de recherche de la colonne de gauche du blog) : The woman in black, excellent souvenir, belle histoire d’inspiration gothique ; on dirait presque que c’est un roman victorien dans la façon d’amener l’histoire. Après j’ai lu « The man in the mirror » et « Dolly », pas mal mais moins aboutis. Je viens de m’offrir un recueil de nouvelles à Londres et j’ai ce livre-ci dans ma PAL aussi.

    • J’ai envie de lire et de voir « La dame en noir ». J’ai vu des photos du film et j’ai l’impression que je vais devoir le voir dans la journée et pas la nuit…
      Je vais aller te lire.

  3. A mon avis, c’est une des meilleures ghost story de Susan Hill, bien supérieur à « La dame en noir ». Je l’avais lu en anglais et si tu peux aussi, je te recommande « The man in the picture ».

    • J’ai sur mon chevet « L’ombre au tableau » et je vais essayer de le lire dans le courant de la semaine.
      Tu dis que c’est une de ses meilleures ! je suis un peu déçue alors…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s