La maison du péril

logomoisanglais16
Mois anglais avec Cryssilda et Lou

.

 

la maison du péril

La maison du péril
Agatha Christie

.
Pour le capitaine Hastings, St Loo est une station balnéaire de Cornouailles qui vaut la Riviera. Quant à Poirot, la Côte d’Azur le renvoie à sa dernière enquête, un meurtre commis dans le Train Bleu. Descendus tous deux à l’hôtel du Majestic pour des vacances, ils font la connaissance de Nick Buckley, une charmante jeune fille propriétaire d’une vieille demeure construite sur la falaise, face à l’océan, « La maison du péril ».
Par sa vivacité, sa fraîcheur, Nick attire aussitôt la sympathie des deux amis et les convie à venir lui rendre visite dans sa maison où elle reçoit des amis. La principale raison qui va pousser Poirot à accepter, c’est que lors de leur conversation Nick leur confie que dans le courant de la semaine, à trois reprises, elle a failli mourir. Si la jeune fille le dit en riant, prenant ces accidents comme des facéties de la providence, le célèbre détective, lui, les prend très au sérieux. Surtout quand il est témoin d’une quatrième tentative… avortée comme les précédentes.

Estimant qu’il est de son devoir de la protéger, Poirot va mener l’enquête et découvrir les secrets des uns et des autres qui, sous des faux-semblants, cachent leurs vraies personnalités.

.
Hercule Poirot n’a pas une retraite des plus paisibles et ce n’est pas pour lui déplaire, même s’il refuse les dossiers du Ministère de l’Intérieur. Lors de sa précédente affaire, il avait pour compagnon son valet George, un homme taciturne et beaucoup moins volubile qu’Hastings. Dans celle-ci, il avoue que le retour d’Argentine du capitaine lui fait très plaisir. L' »imagination » de son fidèle ami est un complément presque indispensable à ses petites cellules grises… Hastings, le narrateur de cette enquête, n’hésite pas à le rapporter dans ses écrits (comme il souligne aussi le manque de modestie de Poirot).
Ils sont tous les deux en villégiature dans un luxueux hôtel, les pieds dans l’eau, et l’aspect sauvage et escarpé des Cornouailles qu’on retrouve dans les romans de Daphné du Maurier, s’illustre avec cette maison qu’ils distinguent au loin ; la maison du péril. C’est l’été, l’ambiance est légère, pétillante, baignée de désinvolture, mais petit à petit au fil des pages, l’atmosphère devient funeste, gothique. Il y a une fracture entre ce que voit Poirot et ce que vit Nick Buckley. Le premier est visionnaire, la seconde a l’insouciance de la jeunesse et se refuse à envisager le pire… jusqu’à la mort de sa cousine Maggy.
Agatha Christie tisse une trame des plus compliquées et surprend le lecteur dans le dénouement. Les personnages secondaires, tous intéressants, alimentent le récit dans son suspense.
J’ai beaucoup aimé ce roman policier, il est dans le top des enquêtes de Poirot, alors je vous le recommande !

.

400x230_hercule-poirot-s02e01_542b670b8e328

.

.

 

Publicités

26 réflexions au sujet de « La maison du péril »

  1. Déjà que le résumé fait envie, mais en plus lire, lire ton article me fait l’ajouter directement en haut de ma wishlist ! Merci pour la découverte, je ne connaissais pas cette enquête de Poirot 🙂

  2. Le problème avec les billets sur aC, c’est qu’à chaque fois je peux dire « déjà lu ». Mais certains sont meilleurs que d’autres, c’est sûr.

  3. Je l’ai lu quand j’étais ado et j’en garde un très bon souvenir, mais pas celui de l’assassin, ce qui me permettra de le relire 🙂

  4. Tu vas rire (ou pas) mais je ne m’en souviens plus du tout !! Oui, je l’ai lu, je le sais, j’ai fait tous les Poirot, mais plus moyen de me souvenir de l’affaire alors que je me souviens de bien d’autres, mais c’étaient les plus emblématiques aussi ! 😀

  5. Tu n’as pas chroniqué Ma cousine Rachel ?
    Agatha Christie, j’en ai un carton plein (poches) récupéré chez ma mère…j’en ai beaucoup lu à une époque. Si ça te dis, je t’en enverrai certains…
    Bisous.
    PS: le Pays d’ Agatha Christie c’est le Dévon, juste à côté de la Cornouailles de Daphné du Maurier.

    • Il faut que je le chronique !
      Je te remercie pour les Agatha, mais j’ai toute la série. Je la collectionne depuis quelques années et je crois bien que je les ai tous.
      Quel voyage merveilleux tu as dû faire !

    • Stop Jérôme ! Commence par le premier quand Hastings revoit Poirot dans un petit village anglais très pittoresque. « La mystérieuse affaire de Styles » regroupe tous les ingrédients ainsi que les 3 personnages importants de la série… Poirot, Hastings et l’inspecteur Japp.
      Poirot était un fin limier en Belgique, mais avec la guerre, il a été obligé de venir s’installer en Angleterre. C’est un immigré qui loge dans une pension avec d’autres personnes…
      https://sylectures.wordpress.com/2011/03/04/la-mysterieuse-affaire-de-styles/

    • Bonjour Dorothée,
      Les Poirot ont tous un petit quelque chose qui les rends spéciaux. Même la plus petite histoire a sa magie. En ce qui concerne celle-ci, j’avoue qu’elle a un impact étonnant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s