A table avec Jules Verne

logogourmandises 16
Les Gourmandises

.

.
A table avec Jules VerneA table avec Jules Verne
Le tour du monde de Phileas Fogg en 80 recettes
Kilien Stengel
Photographies de Fabrice Subiros
Stylisme de Coco Jobard

.

Phileas Fogg, le héros du roman « Le tour du monde en 80 jours » de Jules Verne, parie la moitié de sa fortune qu’il est capable de faire le tour du monde en un temps record.
Dans ce très beau livre, Kilien Stengel retrace son parcours à travers quatre-vingt recettes qui ont les saveurs des continents traversés. Superbement illustré par les photographies des plats et par des gravures d’Alphonse de Neuville et Léon Benett extraites du livre édité en 1873, il est une invitation à un voyage gastronomique et culturel car la découverte n’est pas seulement culinaire. Des anecdotes enrichissent l’ouvrage et abordent différents sujets, aussi bien littéraires, que géographiques ou historiques.

 

a-table-avec-jules-verne-4Charoset Yéménite (Yémen)

Europe, Afrique, Asie, Amérique… nous débutons à Londres par une assiette des plus simples mais très traditionnelle, le jambon braisé au madère sauce airelles, et nous continuons avec un dessert, la charlotte aux fruits confits. Puis avant d’embarquer pour la France, escale à Douvres pour déguster un foie de veau à l’anglaise et un pudding diplomate. La suite des gourmandises conserve l’authenticité des terroirs. La France présente des filets de sole dieppoise, des moules marinières, des gnocchis à la parisienne, des fritots de cervelle Orly, un bœuf bourguignon… En tout, onze recettes pour vanter notre cuisine. Nous apprenons que les gnocchis à la farine sont français et que les gnocchis à base de polenta sont romains, que la pêche Melba a été créée par Auguste Escoffier en hommage à Nelly Melba, une grande cantatrice, et que dans le langage argotique le mot « bugne », petits beignets de Lyon, signifie « benêt ».

 

a-table-avec-jules-verne-2Sarma od kiselog kupusa (Dubrovnik)

Des villes… Lausanne, Milan, Vérone, Venise, Brindisi, Duvrovnik, Corfou, Istanbul… le Canal de Suez… des pays, des îles, des golfes, des continents… des étapes… des épices, des sauces, des bouillons… cardamone, gingembre, coriandre, cannelle, piments, Massala, curry, Tabasco, algues séchées… des mets aux consonances exotiques… Katsuo, onigiri, bo nhung dâm, fah-fah, skoudehkaris… et d’autres aux résonances moins lointaines, plus accessibles… ragoût de haricots, pizza, cookies… ce tour du monde enchante nos sens.

 

a-table-avec-jules-verne-1Brocoli et chou chinois sautés (Shanghai)

Un livre à conseiller et à offrir… Demain dans le cadre du mois américain de Titine, je vous présenterai une tarte aux amandes de Californie pour une étape à San Francisco.
.

a-table-avec-jules-verne-3

 Vin de Lacryma (Italie)

86 litres de vin de Banyuls
1 litre de teinture de cachou
1 litre d’infusion de brou de noix
1 litre d’infusion d’Iris de Florence
6 litres de sirop de raisin
5 litres d’alcool à 85°
Mélangez avec soin, laissez reposer pendant deux mois, filtrez et servez.

.

.

.

Publicités

20 réflexions au sujet de « A table avec Jules Verne »

    • Une belle surprise votre commentaire ! Votre livre est un vrai plaisir. Il allie deux de mes passions… les histoires de Jules Verne, et la cuisine. Dans un premier temps, je l’ai longtemps feuilleté, ne m’attardant que sur les photos et illustrations, et dans un second temps, je vous ai lu. Et j’ai aimé le texte avec toutes ces petites anecdotes qui stimulent notre esprit. Lorsque vous dites dans votre introduction qu’il y a une différence entre gastronome et gourmet, l’un est « partageur, philanthrope », l’autre est « égoïste », je suis d’accord avec vous.
      Votre livre est très gastronome !
      Cordialement…

  1. Je crois qu’il m’intéresserait ce livre qui nous fait voyager en cuisine ! Tu en parles très bien et tu donnes envie ! Tu fais une tarte aux (ou à) l’amande(s) et tu ne me le dit que maintenant, moi qui adore les amande, l’amande… Bon, on verra demain ! Bisous♥

    • J’ai fait une tarte américaine… et là, tu te dis… pas étonnant qu’ils soient costauds là-bas ! Ce n’est pas une part qu’il faut mettre dans l’assiette, mais des miettes qui te font un repas ! Mais c’est trop bon ! Faut aimer le beurre et le sucre.
      Bise

      • J’ai hâte de voir ta recette, justement il faut que je reprenne des forces et quelques grammes…j’ai déjà perdu mes deux kilos de vacances, bouh ! Et j’aime le beurre, un peu moins le sucre (pas trop mais quand y faut y faut 😆 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s