Soupe à la japonaise

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril

Vous trouverez des recettes japonisantes et autres chez…
Béa – Saumon teriyaki
Hilde –
Pour Pâques :
Sandrion – Tiramisu aux framboises
Nahe – Red velvet cake
Nathalie – Daurade en croûte
Les Conteuses – Bavarois chocolat-fraises
Marion – Milk shake à la banane

 

Soupe à la japonaise

.

Ingrédients pour 2 personnes :  
– 1 l d’eau
– Soja (à votre convenance)
– Nouilles japonaises
– 1 carotte
– 1 salade sucrine
– 1 œuf
– Champignons de Paris

– 1 oignon nouveau
– Ciboulette
– Gingembre frais

Préparation
:

– Dans une marmite, mettez tous ces ingrédients avec de l’eau en ébullition et faites cuire 20 minutes. Les légumes sont lavés et coupés en petits morceaux. Les carottes en bâtonnets. Le morceau de gingembre est râpé. L’œuf dur est cuit à part. Vous mettez la dose de soja suivant vos goûts.
Rajoutez une moitié d’œuf dur dans chaque bol.

Verdict : Le bouillon est plein de saveur. Et c’est une soupe diététique !

.

.

.

Sushi cake

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril

Vous trouverez des recettes japonisantes et autres chez…
Béa – Soupe du soleil levant
Hilde – Pot-au-feu japonais
Nahe – Dorayaki (pancake)

Sandrion – Pâtes magiques aux asperges
Isabelle – Spaghetti à la tapenade et aux perles de citron

Sharon et Nunzi – Gâteau aux pommes et aux chocolat
Les Conteuses – Cassolette foie gras et sa vichyssoise

.

Pour ma part, j’ai choisi de faire un sushi cake à partir des conseils et des idées donnés dans le livre d’Anne Loiseau.

.

Sushi cake
Anne Loiseau
Photographies d’Emanuela Cino

.
Ce livre propose vingt-cinq recettes de sushi-cake en grand ou petit modèle et s’adresse à des gourmands qui « n’ont jamais osé » en faire. L’auteur dit qu’à la manière d’un château de sable, on empile dans le moule et on retourne. Très facile à réaliser, des ingrédients faciles à trouver, il est quand même des étapes et un savoir-faire qu’il ne faut pas zapper. Les consignes sont rassemblées sur une page en début du livre… Comment choisir le poisson, comment cuire le riz et comment faire son vinaigre à sushi… Une fois que vous avez saisi la cuisson du riz, vous pouvez alors vous lancer dans des expérimentations culinaires d’inspirations japonaises.
Les plats photographiés vous donneront l’envie de passer en cuisine !

Mon sushi-cake au saumon fumé…



Ingrédients pour 3 personnes
:

– 250 g de riz pour sushi
– 1 feuille de nori
– 1 avocat
– 1 concombre
– 3 tranches de saumon fumé
– 1 citron
– 1 petit oignon
– Gingembre confit
– Graine de sésame
– Sauce soja sucrée
– Vinaigre à sushi

Préparation :
– Cuisez votre riz… En plusieurs étapes : Nettoyez le riz dans de l’eau en renouvelant l’opération jusqu’à ce que l’eau soit claire. Mettez le riz dans une casserole et recouvrez d’eau. Portez à ébullition et laissez la cuisson environ 10 minutes sur feu moyen. Laissez reposer le riz quelques minutes et ajoutez le vinaigre à sushi. Aérez, remuez… et laissez-le refroidir à température ambiante.
– Préparez pendant ce temps les garnitures.
– Écrasez l’avocat, ajoutez un peu de jus de citron, salé suivant votre goût.
– Découpez la tranche de saumon à la dimension du moule, ainsi que la feuille de nori.
– Coupez finement en tranches le concombre (Je ne sais pas si on peut laisser la peau !).
– Pour le dressage, posez votre moule emporte-pièce sur la feuille de nori découpée. Mettez en étage, du riz, l’avocat, du riz, le saumon, les concombres, un morceau de gingembre confit. Démoulez et décorer de graines de sésame, d’oignon et des brisures de feuille de nori…
– Servez avec la sauce sucrée au soja.

Verdict : J’ai trouvé ça très bon, frais, parfait pour un déjeuner dans le jardin sous un soleil printanier. Mais bien entendu j’ai eu quelques critiques… Mon sushi cake n’a rien de japonais ! Il est beau, mais on ne peut pas dire que cela soit japonais… ça ressemble plus à un bagel avec du riz cuit comme un risotto…

.

.

.

.

Grenadins de veau à l’irlandaise

La Saint-Patrick c’était vendredi dernier, mais les Gourmandises tenaient aujourd’hui à saluer nos amis Irlandais en ce dimanche.

Vous trouverez des recettes chez les marmitonnes…
Martine – Seafood chowder, la soupe de poisson irlandaise
Pommes de terre farcies au foie gras et Omelette au Saint-Marcellin et aux pointes d’asperges

Sandrion – Muffins cœur praliné
Asphodèle – Irish mist cream
Nahe – Soda bread
Béa – Soda bread et Ragoût de bœuf à la bière
Hilde – Soda bread
Nath Un chocolatdansmonroman – Irish Stew et Banoffee pie

.

.

Grenadins de veau à l’irlandaise
.

Ingrédients pour 2 personnes :
– 2 grenadins de veau
– 5 pommes de terre
– 1/2 l de lait
– 1 cuillère à soupe de moutarde douce et crémeuse
– 3 cuillères à soupe de whisky
– 3 grosses cuillères de crème fraîche
– 4 tranches de poitrine fumée
– 5 oignons grelots, 1 gousse d’ail
– Persil, sauge, romarin, sel, poivre Sichuan en grains

Préparation :
– Dans une marmite, faites revenir dans de la matière grasse et à feu vif vos grenadins de veau avec les oignons-grelots coupés en deux et l’ail émincé. Ajoutez des brins de romarin et des feuilles de sauge.
– Versez après 3 minutes, le lait, les pommes de terre coupées en petits dés, du sel et le poivre. Laissez cuire jusqu’à ce que le lait se réduise en une crème. Remuez souvent. Le temps de cuisson se rapproche des 20 minutes.
– Dans une casserole, versez le whisky, la crème fraîche et la moutarde. Salez suivant votre goût, mais avec modération. Faites cuire quelques minutes pour lier le tout. Goûtez… si la moutarde accentue trop la sauce, ajoutez un peu plus de crème… Équilibrez.
– Dans une poêle, faites cuire vos tranches de poitrine fumée. Cette opération se fera en dernier.
– Dressez votre assiette avec vos dés de pommes de terre, le grenadin de veau, les 2 tranches de poitrine fumée et versez sur le dessus de votre viande un peu de crème whisky-moutarde. Décorez avec des herbes.

Verdict : Une recette que je referai pour des convives. Le plat est simple, sans esbroufe, mais goûteux et facile à servir.

.

.

.

.

Bavarois chocolat-poires

Dlogogourmandises2017-2imanche gâteaux ! les Gourmandises vous proposent des douceurs.

Chez…
Nahe – Crumpets

Asphodèle – Gâteau à l’orange sanguine
Sandrion – Gâteau Petit-beurre
Hilde – Petits pains cannelle et
« La Petite Boulangerie du bout du monde » de Jenny Colgan
Didi – Moelleux au citron
Béa – « La cheffe, roman d’une cuisinière  » de Marie N’Diaye et
Calamars à la sauce américaine

Grillon – « La cheffe, roman d’une cuisinière » de Marie N’Diaye

J’ai fait un bavarois au chocolat et aux poires

Ingrédients et préparation – moule à charnière :
1ère étape, le biscuit :
– 1,5 paquets de spéculoos mixés
– 100 g de beurre fondu
Mélangez le tout et tassez la mixture au fond de votre moule à charnière (sur une feuille de papier sulfurisé).
2ème étape la mousse au chocolat :
– 1 tablette de chocolat noir pâtissier fondu
– 50 g de beurre fondu
Mélangez le tout délicatement sans faire brûler.
– 2 jaunes d’œufs
– 1 briquette de crème fleurette
– 30 g de sucre glace
Avant de monter la chantilly, mettez au congélateur le bol, le fouet et la crème au congélateur durant 10 minutes.
Battez les jaunes d’œufs avec le sucre glace jusqu’au blanchiment. Puis mélangez cela avec le chocolat et beurre fondus tiédis. Ajoutez la chantilly montée.
Versez la mousse sur le fond spéculoos et réservez au frigidaire.
Mousse aux poires :
– 2 grosses boîtes de poires au sirop mixées
– 1 briquette de crème fleurette montée en chantilly
– 80 g de sucre glace
– 3 feuilles de gélatine
Avant de monter la chantilly, mettez au congélateur le bol, le fouet et la crème au congélateur durant 10 minutes.
Montez la chantilly avec la crème et le sucre glace. Mixez les poires. Mélangez les deux.
Ramollissez la gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, faites-la fondre avec un peu de sirop de poires. Ajoutez à la mousse de poires.
Sortez le moule du frigidaire, garnissez sur la mousse au chocolat avec la mousse de poires.
Remettez au frigidaire.
Gelée de poires :
– 1 grosse boîte de poires au sirop mixées
– 50 g de sucre glace
– 2 feuilles de gélatine
Mixez les poires, ajoutez le sucre glace et la gélatine ramollie et fondue comme précédemment.

En décoration, vous pouvez mettre des vermicelles de chocolat, des poires, d’autres fruits… des feuilles de menthe. Ce gâteau est délicieux  et vous pouvez le préparer la veille, ce qui est très appréciable lorsque le temps du lendemain est compté.

.

bavarois

.

.

.

Le nouveau livre de cuisine

logogourmandises2017-2Aujourd’hui, certaines d’entre nous vous proposent du vintage. Le thème du jour est : « Quel est le plus vieux livre de cuisine de vos étagères ? ». A cette question, j’espère qu’elles seront nombreuses à répondre…
Pour ma part, j’ai le grimoire de la grand-mère de Mister B. Un livre usé qui date de 1927.

Vous trouverez en lien ci-après des recettes et des livres jaunis :
– Asphodèle : « Cuisine Pratique de la Bonne Ménagère » de Jeanne Savarin + Veau Marengo et gâteau de Savoie
– Sandrion : « La cuisine pour tous » de Ginette Mathiot +
Chelsea buns et Millionaires Shortbreads tirés du livre « Un goûter à Londres »
– Nathalie : « Sirocco » de Sabrina Ghayour + Roulés aux champignons, aux artichauts et à la feta
Estellecalim – « Le guide pratique de cuisine »
– Béa : Petites madeleines à la fleur d’oranger

 

.

le-nouveau-livre-de-cuisinePour la famille, le nouveau livre de cuisine
Blanche Caramel

.

Entre la couverture, la quatrième de couverture et l’avant-propos, nous plongeons dans un temps perdu, désuet, où les mots forment des images d’Épinal ; « Famille », « Ouvrages utiles », « Convenances et bonnes manières », « Les veillées des chaumières », « Pour monter son ménage »… Voici quelques passages croustillants qui vous feront tristement ricaner  :

« En prenant ce livre pour guide, les maîtresses de maison obtiendront de bons repas avec le minimum de dépenses. Elles y trouveront un millier de recettes donnant minutieusement les proportions et, en outre, des types de menus, un catalogue gastronomique et de précieux conseils d’hygiène sur ce qu’il faut manger. »

« Une nourriture saine, assez abondante, variée, contribue à la bonne santé de tous. C’est en mangeant bien que l’on répare ses forces, que l’on entretient sa gaieté et son activité. »

« L’appétit est excité par tout ce qui réjouit les yeux, tout ce qui donne une impression agréable à l’esprit. Aussi la maîtresse de maison fait-elle bien de veiller à l’ordonnance du couvert ; que la nappe et les porcelaines soient d’une propreté rassurante, que les assiettes soient disposés harmonieusement, même pour l’intimité… »

« Les plats sont bien accueillis par des estomacs aussi bien disposés ; si le service est calme, les propos aimables s’échangeront tout naturellement, chassant les soucis quotidiens et faisant du repas une heure de détente intellectuelle et de bien-être physique… »

« La maîtresse de maison aura accompli ce miracle par son intelligente direction ménagère… »

« Intelligente direction ménagère »… Les rôles sont distribués. Nous retiendrons que le bonheur d’un homme passe par son estomac et que la femme gagne son intelligence (et le Paradis ?) par la bonne gestion de sa maisonnée. L’idéologie sexiste de l’époque a aussi son chapitre sur comment tenir un ménage. Comment choisir sa batterie de cuisine sans commettre un impair, sans avoir mauvais goût, et comment procéder au nettoyage. Ce paragraphe est à relever… « Que vous soyez obligée de faire vous-même votre ménage, ou simplement que vous ayez à former une petite bonne toute nouvelle, il est nécessaire de connaître les procédés les plus rapides, les plus économiques pour diriger les nettoyages, même les plus humbles. »

Concernant les recettes, les parties les plus sympathiques du livre, elles reprennent les bases de mets simples ainsi que celles de plats riches et festifs. J’ai appris qu’on servait l’entremets, glace ou gâteau, avant les fruits et les desserts. Par dessert, on précise que se sont des petits fours et des bonbons.
Ce livre est très intéressant et témoigne d’une société révolue. La prochaine fois, je vous parlerai des usages du monde dans la société moderne par la baronne Staffe, un manuel de 1897, un manuel à faire dresser les cheveux sur la tête…

Pour ce dimanche, j’ai choisi la recette des aubergines à la créole :
– Pelez 2 aubergines et mettez-les dans l’eau bouillante salée ; quand elles sont cuites, égouttez-les et hachez-les grossièrement. Assaisonnez-les avec 2 cuillerées d’huile d’olive, un jus de citron, sel, poivre ; un peu de poudre de gingembre à volonté. Mêlez-y un piment haché.

Verdict : J’ai mis 3 aubergines pour un grand ramequin et j’ai ajouté 4 tomates cerises et une gousse d’ail. J’ai mis du gingembre poudre, du gingembre frais, le jus d’un citron et de la fleur de sel.
Le plat est présenté avec une timbale de riz, un morceau de poulet à la moutarde et quelques olives pimentées. A l’heure où je vous écris, je n’ai dressé qu’une assiette pour ma photo, mais je peux vous dire que tout est très bon. J’ai goûté au fur et à mesure, en épiçant suivant mes goûts. Bon appétit et à plus tard !

.

auberginescreoles

.

.

Sablés aux noix

logogourmandises2017-2C’est Sandrion qui a gagné l’enveloppe surprise des Gourmandises au tirage au sort (voir jeu).
Aujourd’hui, en période de vacances, je ne ferai que le relai des recettes que je recevrai tout au long de la journée. Je passerai en fin d’après-midi pour vous mettre la photo de mon goûter, des sablés confectionnés d’après la recette de Sandrion « ici ». J’ai remplacé la poudre d’amande par des noix grossièrement écrasées.

A bientôt…

Sandrion – Gâteau aux pommes et aux épices
Asphodèle – Gâteau renversé à l’ananas et crevettes curry-coco
Béa – Crêpes aux mille trous
Touloulou – Gâteau à la ricotta et au citron
Nahe – Gâteau magique pour un anniversaire
Estellecalim – Scones au parmesan

.

sables1

.

.

.

Quiche

logogourmandises2017-2Aujourd’hui, les Marmitonnes vous proposent une quiche lorraine. C’était la solution de l’énigme pour le jeu anniversaire. La recette est simple mais comme pour chaque plat, nous avons toutes un petit truc qui fait la différence. Pour moi, c’est le fromage blanc…
Vous trouverez des recettes chez
Asphodèle – Muffins orange-citron-Limoncello et gelée d’oranges

Béa – Tarte aux poireaux avec une base au quinoa
Estellecalim – Quiche sans pâte

Nahe – Quiche lorraine
Sandrion – Quiche
Didi – Quiche
Hilde – Quiche fatale
Nathalie – Salade pommes, oignons rouges et grenades

Quiche

.
Ingrédients :
– 1 pâte brisée
– 6 œufs
– 250 g de dés de jambon ou lardons fumés
– 500 g de fromage blanc
– Gruyère
– Sel, poivre, muscade, ciboulette

Préparation :
– Faites votre pâte brisée, étalez-la dans votre plat à tarte.
– Dans une terrine, mélangez les œufs entiers avec le fromage blanc et les dés de jambon. Salez, poivrez, mettez une pointe de muscade râpée.
– Versez le tout sur votre pâte et nappez de gruyère râpé.
– Enfournez dans un four chaud, environ 20 minutes.

Verdict : Le fromage blanc est plus léger que la crème fraîche.

.
quiche
.

.

.