Flexi food

Challenges…
Les Gourmandises
Des livres en cuisine avec Fondant et Bidib

Un livre offert par les Éditions Au vent des îles et Babelio dans le cadre des Masses Critiques

.

 

Flexi food, cuisine saine et gourmande
Recettes de Valérie Muller
Photographies d’Annabel Montenot Robert

 

Dans l’introduction de son livre, l’auteur annonce qu’elle souhaite avant tout être dans le partage, la convivialité, et qu’il y ait dans ses recettes un équilibre entre le sain et le gourmand. Elle s’adresse à tous les mangeurs… les omnivores, les flexitariens, les végétariens, les vegans, et ceux qui suivent une alimentation low carb et paléo.
Si on connait les quatre premiers, on en sait moins sur les deux derniers, et sur une double page, elle donne des précisions sur ces différents régimes.

Six chapitres divisés en plusieurs parties qu’elle accompagne de petites infos pratiques et de conseils diététiques.

« 1. De bon matin » ce sont des idées pour le petit-déjeuner et la carte est très variée car il est important de bien commencer la journée. Tout en se faisant plaisir, il est bon de bien choisir les sucres, « la charge glucidique ». Elle décline ce repas dans des combinaisons salées et sucrées, entre smoothies, jus de fruits, infusions, mueslis, granolas, tartines, pancakes, pâtes à tartiner… frittatas…

« 2. Alors, qu’est-ce qu’on mange ? » a trois parties. La première parle d’une alimentation « vivante », « brute », « crue », et donne des idées de salades et de buddha bowls. L’assiette harmonise le sain et le beau, elle est pleine de vitamines et de couleurs. On mêle les légumes, les fruits et les graines dans des compositions peps et exotiques. La seconde nous invite a déguster des soupes et des veloutés. Le bouillon est une excellente base pour certains plats et elle aime utiliser le miso, un condiment japonais sous forme de pâte à base de sel marin, de graines de soja, de riz… Dans ses choix, les veloutés sont un régal pour le regard. La troisième introduit les tartes, les cakes et les tartines, une occasion aussi de faire un point sur les différentes graisses, les mauvaises et les essentielles à notre corps. C’est rustique, savoureux, riche et toujours bien ordonnancé.

« 3. J’ai encore faim ! » nous parle de junk food et de la cuisine asiatique. Amicalement, l’auteur qui a des racines méditerranéennes et qui habite à Tahiti, veut nous faire découvrir les parfums, les épices, les herbes aromatiques qui lui rappellent son enfance et ses voyages ; la palette est donc large… curry de légumes, curry de la mer, rouleaux de printemps, soba aux champignons nippons (pâtes au sarrasin), légumes farcis, croustillants aux épinards (feuilles de brick), tian… Et du côté de la junk food, version « zéro frustration mais 100% plaisir », ce sont trois suggestions avec un wrap, un burger et un club sandwich.

« 4. … Et avec ça ? » est une formule qui titille notre gourmandise. C’est dans ce chapitre qu’elle ajoute les à-côtés et les petits trésors. Des seconds rôles comme elle dit, mais qui donnent de la valeur aux plats et qui deviennent indispensables… aubergines confites, purées, poivrons rôtis, graines torréfiées, pâtés, sauces, crèmes…

« 5. Les indispensables » est au final un complément au chapitre précédent. On y trouve des variations de farines pour des pâtes et des pains, et différentes huiles pour des sauces bien onctueuses et des vinaigrettes très parfumées.

« 6. Un peu de sucré ? » termine le livre avec une vingtaine de desserts et un point sur les glucides. Toujours sur sa ligne directrice d’une nourriture saine, l’auteur nous propose des douceurs qui privilégient le fructose, le sucre des fruits. Des tartes, des crumbles, un carotte cake, un panna cotta, une soupe de fruits rouges, des sorbets et des crèmes glacées, du chocolat mousse et coulant… Elle y joint des épices, des graines et des herbes, pour donner une note originale de pays lointains.

Je vous recommande ce très beau livre de cent quarante recettes. Tout est bien expliqué et le pas à pas est facile à suivre. Quant aux compositions photographiées, elles portraiturent rusticité, modernité et gastronomie. On a plaisir à le feuilleter, on s’amuse à deviner les saveurs et on rêve d’y goûter.

 

  1. Açaï bowl – petit-déjeuner – purée d’açaï, banane, fruits rouges, noix, amandes
  2. Salade tomate-avocat, citron vert, oignon, graines torréfiées, curcuma, basilic
  3. Pâtes
  4. Tarte mi-cuite pomme-pêche-raisin-badiane – pâtisseries fruitées – miel, tarte crue aux pruneaux

 

 

17 réflexions au sujet de « Flexi food »

    • C’est vrai ce que tu dis. J’aime le matin au petit-déjeuner commencer ma journée en les regardant. La belle vaisselle et les ambiances m’alimentent parfois mieux que la nourriture !

  1. Le livre a l’air beau mais par contre je suis assez lasse de toutes ces catégories qui « étiquettent » les mangeurs [flexitariens vegans etc ..] et de tous les noms étrangers qui émaillent les menus et les recettes

    • Je ne me sens pas concernée et je m’en fous, tant qu’on ne vient pas regarder dans mon assiette ce que je mange. Alors, ils peuvent se coller toutes les étiquettes !
      La seule apologie de ce livre est celle d’une nourriture saine et équilibrée. On t’oriente, on te conseille, on t’encourage et on te donne des idées…

    • Tu verras, les recettes sont assez simples mais elles donnent des idées pour la présentation, et les associations avec les graines, les germes, les herbes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s