La dernière sorcière

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse

.

.
La dernière sorcièreLa dernière sorcière
Johan Heliot

.
Sur les supplications de sa mère, Anya quitte sa maison en pleine nuit lorsque les soldats du seigneur de Möhrland viennent chercher sa mère accusée de sorcellerie. Le lendemain, toute seule, sans argent, elle rencontre le jeune Errol, comédien dans une petite troupe de théâtre, qui lui vient en aide et lui propose de rester avec eux le temps qu’elle voudra. Mais Anya est obsédée par ce qu’elle vient de vivre et ne désire qu’une chose, sauver sa mère prisonnière du Lord de la Nuit.
Une opportunité lui est offerte quand le chambellan du palais ordonne à Orsen, le père d’Errol, de venir jouer pour divertir les invités du Lord de la Nuit lors d’une réception, et Anya la saisit sans hésiter.
Que va-t-elle découvrir entre les murs de la forteresse ? Est-ce que sa mère est toujours de ce monde ? Pourquoi le Lord de la Nuit persécute les guérisseuses ? Qui est ce personnage qui semble ne connaître que les ténèbres ? La jeune fille est tourmentée par tant de questions, auxquelles s’en ajoutent d’autres plus personnelles lorsqu’elle se rend compte qu’elle peut communiquer avec le corbeau d’Errol… Qui sont-elles vraiment ?

« L’univers sombre et envoûtant » qui nous est présenté a de quoi ravir les enfants qui aimeront l’intrépidité de nos héros et l’histoire fantastique qui nous mène dans l’antre d’un mort-vivant en quête d’éternité.
L’adulte lira une trame classique avec un déroulement beaucoup trop simpliste, mais je pense que le jeune lecteur de 8 ans, sous son édredon et à la seule lueur d’une petite lampe, vivra pleinement cette aventure. Il est à préciser que certains passages peuvent choquer, alors ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains.
Anya, Errol, Jabot (le corbeau parleur), Orsen (le père) et Isembard (le nain) les attendent dans leur roulotte… En route pour les contrées du Möhrland !


.

4 réflexions au sujet de « La dernière sorcière »

    • Ha… je ne connais pas trop cette maison. Ils font pourtant de belles jaquettes pour les romans jeunesse, dont certaines me tentent beaucoup. Je verrai…

  1. La couverture donne envie, l’univers est peut-être un peu trop fantasy pour moi. Je me le note toute de même pour Petite Lou, au vu de ton commentaire sur l’âge de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s