L’homme idéal (en mieux)

logo stvalentin
.
Une semaine Saint-Valentin

.

.

l'homme idéal en mieuxL’homme idéal (en mieux)
Angela Morelli

.
Depuis dix-huit mois qu’elle est séparée du père de sa fille, Émilie, une jeune femme de trente-cinq ans, vit chez son amie Clara. Professeur de lettres, sa vie est rythmée par ses cours, les copies à corriger, ses insomnies, des débats philosophiques sur Facebook (genre : – Il l’a comment ? – Trop petite – Ben, zut alors !…), et ses soirées gloussements girls and cocktails. Il y a aussi sa fille de neuf ans, Elizabeth, ses parents protecteurs et « légèrement » inquisiteurs, et son ex, le beau Diego libre dans sa tête, indomptable sur sa moto, qu’elle veut éradiquer de sa vie.

Un jour, pour rendre service à son amie Clara qui tient une librairie, Émilie la remplace.
Et alors ? et alors ?… 1. Zorro 2. Bradley Cooper. 3. Samuel… est arrivé.
– Imaginez… une jeune femme pulpeuse (tout bien comme il faut), une peau blanche (c’est pour mieux rougir Mère-Grand), une chevelure difficilement soumise (pour s’y perdre), une timidité presque victorienne et une panoplie de jurons mythologiques (par les « bip » d’Hadès !).
Elle est dans ses songes lorsque quelqu’un s’adresse à elle.

– Imaginez… un homme. Beau. Grand. Un regard et un sourire à devenir chamallow. Intelligent (oh oui ! il ne peut que l’être). Et terrriblement… sexy.
– Imaginez… après les personnages, la scène… « – Vous êtes Madame Vanderhelde, c’est bien ça ! » (voix basse et chaude) Il la reconnaît, elle était la prof de son fils Louis au lycée. Elle ne voit pas… Oh ! mais oui ! elle se rappelle… « Winterfeld ». Des salutations cordiales, (intérieurement chez Émilie, il y a les hormones qui dansent le flamenco et chez Samuel, la bête se réveille), des raclements de gorge, des odeurs musquées, une caresse par inadvertance, l’atmosphère s’électrifie, ils font comme si de rien n’était, blablatèrent sur des livres et… se promettent un rendez-vous pour un jour, un verre.

(Mes regrets pour cette introduction un peu niaise, elle ne rend pas justice à l’histoire, mais c’est le souvenir attendri que j’en ai. Ce sont des prémisses heureux et souriants.)

Samuel et Émilie, « C’est une question de feeling… ».
Après son veuvage, Samuel a longtemps fuit tout rapprochement avec les femmes qu’on lui présentait. Il y avait toujours quelque chose qui le dérangeait. Mais ce petit bout de femme, naturelle, timide, spirituelle, vive, douce, l’a séduit sur un regard. Il aimerait enfouir ses mains dans ses cheveux, suivre du doigt ses fards qui s’étendent dans le décolleté, caresser le velours de sa peau, mordre ses lèvres, la protéger. Il ne va pas la brusquer, il va se montrer galant et lui faire entrevoir tout le potentiel de leur future histoire.
Un verre, un film au ciné, un dîner…
Émilie sait qu’elle devrait tourner une page. Lorsqu’elle rencontre Samuel, les émotions qu’elle ressent ne la trompent pas. L’attirance est immédiate, animale. Elle aime son odeur, ses sourires, sa façon de la regarder, le fait qu’il ait traduit « Nord et Sud » de Gaskell (quel homme !)… et si parfois elle le trouve un peu trop autoritaire, elle apprécie aussi sa prévenance et sa force.
Osera-t-elle ? mais alors juste un peu…

Sans trop vouloir précipiter les choses et rendre leur relation éphémère, tous deux vont se découvrir et s’aimer. Patience et fougue ne sont pas toujours antinomiques !
Paragraphe, chapitre, chacun se raconte à tour de rôle, et lorsque Diego réapparaît, toujours épris d’Émilie, l’histoire pourrait alors se scinder et prendre un autre chemin.

L’homme idéal ? Émilie est prête à lui offrir ses meilleurs sentiments et plus si affinité.

.
L’auteur a écrit un roman qui allie deux genres, la chick-lit à la romance. Un beau style, une histoire pleine d’humour, de vitalité, d’émotion, des personnages séduisants, un tantinet fantasmé pour Samuel, bien ancrés dans notre société pour Émilie, Clara, Louisa et Maria (les amies), on partage, on est de connivence et on aime tout ce petit monde. L’écriture est aussi belle dans les fantaisies, les délires entre copines, les chagrins, le veuvage et la rupture, la vie de tous les jours, travail et famille, que dans les scènes intimes (si bien imaginées !). La gamme des sentiments est de toutes les couleurs.
Pour une lecture douce, chaude, drôle, je vous recommande ce livre…

.

D’autres billets chez Cécile, Jérôme, Noukette, Stéphie, Sandrine, Cathulu, Cuné, l’Irrégulière, Karine, Leiloona, Sarah, Yueyin, Albertine,

 .

bradley-cooper.
Bradley Cooper… dans le rôle de Samuel Winterfield… (On peut toujours rêver !)

.

.

.

40 réflexions au sujet de « L’homme idéal (en mieux) »

    • Piouf !
      Ce n’est pas mon style également. Si je lis une romance, elle est forcément historique, jamais contemporaine. Mais Angela Morelli a une belle plume.
      Bonne journée !

  1. Vile tentatrice 😉 ! Je vais de ce pas télécharger ce roman ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour honorer la parole donnée : participer à un challenge Saint-Valentin ! Mais j’ai le sens du devoir 😉 !

  2. Même si tu en as bien parlé, je crois que j’aurai du mal. Pourtant avec tous ces billets positifs je sens que je vais rôder près du rayon Arlequin (je ne sais pas où il est) Peut-être que cet homme idéal finira par arriver chez moi (purée c’est vrai il est temps que je décoince ou que je vois la vie un peu en rose!!!)

    • Foooorce Rose ! Power Pinky !
      1. Commence par lire cette romance.
      2. Il te faut un costume… va chercher des bas roses et un tartan écossais.
      3. Et rejoins-nous dans la Force.

  3. Le genre de truc que j’aime bien voir en film avec une glace et du pop corn mais que je n’aime pas lire. Et puis je trouve la couv’ vraiment niaise. Pourquoi il font toujours de couv’ niaise dès qu’un livre parle sentiment ?

    • Bonjour Sandra,
      Pour la couverture, je pense que c’est étudié. Et je la préfère à d’autres, vraiment horribles.
      Pour le film… je l’ai vu défiler tout au long de ma lecture. Le scénario est parfait !
      Bise

  4. Douce, chaude, drôle… ?!! Tu sais trouver les mots toi pour me tenter ;0) Une jolie parenthèse sucrée qui me tenterait bien en ce moment… Ce week end j’ai craqué pour ça ; La bibliothèque des coeurs cabossés
    http://livre.fnac.com/a7792857/Katarina-Bivald-La-bibliotheque-des-coeurs-cabosses
    Je suis sûre que ça te plairait aussi… Mais j’ai pas mal de trucs sur mon bureau à lire avant… Et vu la vitesse à laquelle je lis :0(
    Bonne soirée et de gros bisous

    • Je l’ai noté L’Or ! J’aime bien cette couverture. Dommage ma biblio ne l’a pas ! Je ne sais pas quand je le lirai donc ! Et en ce moment je tape dans ma PAL…
      Le temps passe vite ! il m’en manque pour moi aussi…
      Bise

    • Si tu cherches une lecture qui fait du bien, elle est pour toi celle-ci ! Tu te retrouveras peut-être dans un des rôles… Sinon, tu garderas tout l’optimisme que cette histoire dégage.

  5. Celui-ci j’ai très envie de le lire 🙂 J’ai adoré ton introduction ^^et  »le Nord et Sud » de Gaskell (quel homme !) » x) Ah Bradley Cooper semble être un choix judicieux en effet ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s