Enola Holmes, La double disparition – Tome I

Lecture commune avec Manu et Shelbylee
Challenge victorien d’Aymeline

.
.
.
Les enquêtes d’Enola Holmes
La double disparition, tome I
Nancy Springer

.
Londres, août 1888,

Le soir dans les bas fonds de Londres, une autre vie s’anime et la misère du monde prend sa véritable dimension. Une silhouette féminine voilée erre dans les rues…

Quelques jours avant,

Enola ne sait pas pourquoi sa mère l’a appelée ainsi. Enola signifie « seule » (Alone). Est-ce que ce prénom la destine à la solitude ? Est-ce le leg à une fille, d’une mère réservée, secrète, indépendante, parcimonieuse de son attention maternelle ? Depuis sa naissance, Enola vit en retrait de toute société dans le manoir familial Ferndell Hall, une demeure ancrée dans la campagne de Kineford. Elle y vit avec sa mère, une femme excentrique pour l’époque, et un couple qui assume l’intendance de la maison. De sa famille, il ne lui reste que sa mère et ses deux frères, son père étant décédé lorsqu’elle avait quatre ans. Le jour des funérailles est un souvenir lointain qui garde l’image d’une querelle entre sa mère et ses frères aînés qu’elle n’a plus revus depuis.

Ces questions, Enola se les pose le jour de son anniversaire car pour ses quatorze ans elle se retrouve seule. Sa mère Lady Eudoria a disparu. Perdue dans ses incertitudes, elle n’a qu’un recours, c’est adresser un télégramme à ses deux frères résidant à Londres, Mycroft et Sherlock… Holmes.

Lorsque les deux hommes arrivent, l’incompréhension est totale. De la résidence qu’ils avaient laissée dix ans plus tôt, il ne reste qu’un domaine sauvage et abandonné… un domaine et une sœur. Leur cadette n’a rien de féminin, elle a poussé comme une plante grossière, non domestiquée et sans tuteur. Si tous deux sont stupéfaits de la situation, leurs comportements à l’égard d’Elona diffèrent. Alors que Mycroft peste et souhaite organiser sans délai le placement de sa sœur dans une pension, Sherlock s’inquiète de la disparition de leur mère et pose sur la jeune fille un regard attendri et curieux. Il faut préciser qu’Enola est un véritable garçon manqué, qui aime monter aux arbres, faire de la bicyclette, courir la campagne, porter des hardes et étudier toutes les matières, des sciences à la littérature.

Une école de perfectionnement pour jeunes filles… Cette idée terrorise Enola. Un carcan, un emprisonnement, des interdits, des contraintes, de la soumission, une lobotomie… un corset qui enserrera aussi bien la taille que l’esprit… En peu de temps, Enola envisage de fuir et c’est en trouvant les indices que sa mère lui a laissés avant de partir, qu’elle pourra se permettre d’exécuter son projet. Dans un carnet d’esquisses, elle offre à sa fille un code ingénieux avec le langage des fleurs. Les énigmes la mèneront à des cachettes secrètes dans lesquelles elle a placé une petite fortune en billets ; tout un pécule amassé durant une dizaine d’années.

« – (…) jamais je n’irai parfaire mon éducation dans un pensionnat de jeunes filles.
– Vous irez (…)
– Je n’irez pas. Donnez-moi une gouvernante s’il le faut, mais je n’irai pas dans un pensionnat. Vous ne pouvez m’y forcer.
Il radoucit le ton, mais ne céda pas.
– Je le peux et je le ferai.
– Et comment donc ? En m’enchaînant pour m’y traîner ?
Il leva les yeux au ciel.
– Bien comme sa mère, dit-il au plafond, puis il riva son regard sur moi, d’un air de persécuté si certain d’être dans le vrai que j’en eus le frisson. Sa voix se fit plus douce encore :
– Ecoutez-moi bien Enola. Je suis votre tuteur légal – et celui de votre mère aussi, d’ailleurs, c’est la loi qui l’affirme. Je peux, si je le veux, vous enfermer dans votre chambre jusqu’à ce que vous vous rendiez à la raison. Je peux prendre toute autre mesure nécessaire pour parvenir à l’objectif souhaité. Qui plus est, en tant qu’aîné, j’ai une responsabilité morale envers vous. Or il tombe sous le sens que depuis trop longtemps vous êtes livrée à vous même. J’interviens peut-être juste à temps. Et vous m’obéirez.
A cette seconde, il me sembla comprendre – comprendre immensément – ce qu’avait dû ressentir Mère au temps de cette brouille avec ses fils, à la mort de mon père. Et comprendre aussi pourquoi jamais elle n’avait parlé d’aller voir mes frères à Londres ni de les recevoir à Ferndell.
A cette seconde, il me sembla comprendre ce qui l’avait poussée à soutirer des fonds en cachette, des années durant, à son fils aîné. »

Équipée de sa bicyclette, de quelques tenues de rechange dont celle d’une veuve, d’un corset-armure-coffre-fort, de beaucoup de courage, de hardiesse, de liberté, d’imagination et  d’inexpérience, Enola s’engage dans une aventure qui changera sa destinée de façon irrémédiable. L’indépendance que sa mère lui a donnée est un cadeau inestimable qu’elle chérit avec reconnaissance et qu’elle compte exploiter, même si cette autonomie semble pesante à certains moments d’introspection.

Pour Enola, Londres et ses mystères sera un terrain de jeux… et pour Sherlock, Enola sera-t-elle son alter-égo ?
.
.
Ce livre m’a été offert par Eiluned et je l’en remercie infiniment car cette lecture m’a ravie.

L’histoire introduit un nouveau personnage dans la famille Holmes. On connaissait dans les écrits de Conan Doyle le frère Mycroft et pour cette série, Nancy Springer a imaginé une petite sœur. Enola est intrépide, charmante, inventive, éduquée par une mère féministe et fantaisiste pour le XIXème siècle.
Après le départ de sa mère, Enola découvre un monde nouveau. A la tristesse de se retrouver seule, à l’inquiétude de la disparition de sa mère, s’implique une exaltation enivrante de liberté. Il semblerait que rien ne soit impossible… fuir, partir pour Londres, rechercher sa mère, enquêter sur le kidnapping du fils du duc de Baselwether, arpenter les quartiers malfamés des docks, se travestir pour changer d’identité, se trouver un logement, jouer avec les nerfs de ses frères et narguer les capacités d’investigation de Sherlock qui désespère de ne retrouver ni la mère, ni la sœur.
A la lecture de ce premier tome, les invraisemblances de l’histoire s’effacent rapidement. Si j’ai souri des mésaventures rocambolesques de la jeune fille, je me suis aussi laissée prendre à l’intrigue et à ses extravagants rebondissements.
Dans cet épisode, Enola rencontre l’inspecteur Lestrade, un ami de Sherlock. Elle essaie alors de garder son calme et calque sa conduite sur son frère pour son arrogance et sa désinvolture. Ce mimétisme lui apporte l’assurance qui lui fait défaut et devient une carapace protectrice.
Humour, suspens, époque victorienne, aventure… avec conviction, je conseille ce livre à toutes les jeunes filles (à partir de 9 ans) !

Retrouvez les avis de Manu et Shelbylee qui j’espère continueront avec moi les aventures d’Enola.

Illustration de 1900

Des billets chez George, Alice, Nahe, Patacaisse, Soukee, Catherine, Estellecalim, Eiluned,
.
.
.
.
.
.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Enola Holmes, La double disparition – Tome I »

  1. Commentaires

    Il faut absolument que je découvre cette série!!
    Commentaire n°1 posté par cartonsdemma le 28/05/2012 à 10h21

    Et j’espère que tu apprécieras ! Depuis ce matin, les avis sont assez partagés.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 13h58

    J’ai abandonné la lecture de ce livre à sa moitié… Trop d’invraisemblances justement, et aucune envie de poursuivre l’aventure.
    Commentaire n°2 posté par Sharon le 28/05/2012 à 10h21

    Oh ! Bon… pas grave. Mais je me serais trompée alors ! parce que j’aurais pu penser le contraire. Comme quoi, nous n’avons toujours pas le même ressenti !

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 13h58

    Ca y est j’ai publié mon billet aussi. Comme toi, j’ai quand même trouvé des invraisemblances à l’histoire, mais ca se lit tout seul. Et moi aussi j’ai déjà lu le tome 2 !
    Commentaire n°3 posté par Shelbylee le 28/05/2012 à 10h23

    Pour le 2, on sort le billet en juin avec Manu ? Juin c’est demain… alors on peut attendre qu’elle le lise pour publier notre avis… Tu es d’accord ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 13h56

    Comme tu le sais, je n’ai pas encore lu le tome 2 et je ne l’ai même pas encore en ma possession Je vous suggère de publier votre billet sur le tome 2 toi et Shelbylee et j’essaierai de vous rattraper en cours de route. Je n’ai pas de visite prévue en librairie pour le moment (j’essaie de me calmer hum hum )
    Commentaire n°4 posté par Manu le 28/05/2012 à 12h48

    Non, moi je veux t’attendre. Alors, sans te mettre la pression… on voit ça en juin.
    Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 13h54

    Merci de m’avoir linkée ; je garde un bon souvenir de cette lecture ; il me semble avoir lu les deux tomes suivants et j’ai envie de continuer aussi ; bonne semaine
    Commentaire n°5 posté par Catherine le 28/05/2012 à 13h09

    Alors lorsque nous arriverons au 4ème, nous te ferons un petit signe ?
    Bonne semaine à toi aussi…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 13h53

    Je ne suis pas une jeune fille et mes 9 ans sont malhreuseument loin derrière moi mais je note quand même parce que je suis très tenté depuis longtemps par cette série.
    Commentaire n°6 posté par jerome le 28/05/2012 à 13h52

    Alors si tu veux nous rejoindre dans l’équipe, cela serait avec grand plaisir que nous t’accueillerons ! En espérant que tu aimeras (avec toute l’indulgence d’un grand garçon pour cette lecture jeunesse).
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 14h05

    Je suis d’accord avec toi sur le fait d’attendre Manu (surtout que je ne me suis rajoutée qu’hier en découvrant la LC). Comme je lui ai dit, je pense que je vais écrire mon billet (parce que j’ai un peu peur d’oublier l’intrigue), mais on peut sans souci attendre pour le publier. Au fait, tant qu’on est dans les LC, vous avez fixé une date pour le T3 de Monk?
    Commentaire n°7 posté par Shelbylee le 28/05/2012 à 14h05

    Je vais écrire aussi mon billet…
    Non, nous n’avons pas encore donné de date pour le 3ème tome des Monk et puis figure-toi que j’ai perdu mon bouquin !!! J’ai dû le prêter et l’oublier. Il faut donc que je l’achète et le relise. Je me souviens vaguement de l’histoire mais n’en ai pas gardé de quoi écrire une chronique. Pour le 8 juin, je dois lire « Avant la tourmente » avec Mazel et Miss Léo. Si ça te dit de nous accompagner…
    Pour Monk, on se dit le 29 juin ? Je vais prévenir les autres…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 14h24

    Pour une LC ? D’accord !

    PS : j’ai vérifié et j’ai bien lu L’affaire Lady Alistair (tome 2) et Le mystère des pavots blancs (tome 3).
    Commentaire n°8 posté par Catherine le 28/05/2012 à 14h27

    Merci pour les liens. Il faudra que tu nous attendes ! En juillet ? Mais je reviendrai te le dire.
    Bise
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 14h38

    D’accord pour le 29 ! C’est pareil, je ne me souviens plus du tout de l’intrigue, je pensais m’en rappeler et je me suis rendue compte qu’en fait c’était l’intrigue du T5…Pour Avant la tourmente, je passe mon tour, la 1e GM ne me tente pas des masses. Je lirai vos billets et si je ne vois que du positif, je vous rattraperai peut être pour le tome 2 vu que je serai en vacances 🙂
    Commentaire n°9 posté par Shelbylee le 28/05/2012 à 14h30

    Allez… zou ! je lance les invitations pour le 29.
    Ok pour les frères Reavley… je te dirai s’ils sont beaux !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 14h37

    Bon, devant la majorité je m’incline 😉 et je vais essayer de me le procurer assez vite et de le lire en juin 🙂
    Commentaire n°10 posté par Manu le 28/05/2012 à 16h45

    Merci Manu. C’est quand tu voudras, nous començons à l’écrire avec Shelbylee pour ne pas perdre nos idées…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 22h26

    Je vois que tu as apprécié ta lecture, je me doutais qu’elle te plairait ^^ Bonne continuation, bizz !
    Commentaire n°11 posté par Nahe le 28/05/2012 à 19h34

    Tu connais mes goûts maintenant… Quand se fait-on une LC ?
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/05/2012 à 22h24

    Déjà notée, il faut vraiment que je commence cette série !! Si j’arrive à vous rattraper et que vous voulez bien de moi, je me joindrai peut-être à vous pour une LC…
    Commentaire n°12 posté par Morgouille le 29/05/2012 à 13h34

    Ouiiii ! nous voudrons de toi ! Nous viendrons te le dire et je te note pour m’en rappeler.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/05/2012 à 18h17

    Houla, j’ai le tournis avec toutes ces LC !!! Je vais passer pour juin, hein mais tu m’as donné envie de découvrir cette série ! Un peu plus tard, dirons-nous !!! :)♥
    Commentaire n°13 posté par Asphodèle le 29/05/2012 à 19h15

    C’est vrai que ça fuse partout ! Je suis un peu perdue aussi ! C’est de la boulimie… mais c’est tellement plus sympa de lire avec quelqu’un !!! J’y ai pris goût.

    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 29/05/2012 à 20h15

    Hop ! Je viens en rajouter une couche en te disant « bien volontiers » ! On voit ça par mail, on avait parlé des Amelia Peabody par exemple. En te souhaitant une bonne soirée, bizz !
    Commentaire n°14 posté par Nahe le 29/05/2012 à 21h14

    Pour les vacances. Une lecture légère parfaite pour l’été ! Je suis partante Nahe…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 30/05/2012 à 10h10

    Les vacances me conviennent très bien, je serai plus libre ! Si on part sur les Amelia, il faut que je regarde ce qui me manque, j’en ai quelques-uns « plic ploc ».
    Commentaire n°15 posté par Nahe le 30/05/2012 à 16h24

    Moi, je n’ai rien alors je commande bientôt…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 30/05/2012 à 19h06

    C’est vrai que les livres jeunesses ne sont pas toujours très vraisemblables, il faudra que je découvre cette série elle me tente beaucoup 🙂
    Commentaire n°16 posté par Aymeline le 01/06/2012 à 21h51

    En espérant qu’elle te plaise, mais le contraire serait étonnant.
    Biz
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/06/2012 à 09h39

    Merci pour cet article très complet !
    Commentaire n°17 posté par CecileSBlog le 02/06/2012 à 18h31

    Oh !!! merci à toi. J’ai fait mon billet pour la participation au challenge. Je viendrai me présenter auprès de vous trois demain.
    A bientôt
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 02/06/2012 à 20h28

    Ca y est, j’ai lu le deuxième Mais pas encore écrit mon billet. Il faudra qu’on fixe une date ! Bises.
    Commentaire n°18 posté par Manu le 17/06/2012 à 15h33

    OK pour la date, tu me dis… mais en ce moment, je suis sur une autre planète. Bisous
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 18/06/2012 à 12h59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s