La malédiction de l’Epouvanteur, Tome II

Lecture commune avec Bladelor, Del, Eiluned

.
Tome 1 – L’apprenti Epouvanteur

.

l'apprentiépouvanteur2La malédiction de l’Epouvanteur
Tome 2
Joseph Delaney
.

Monsieur Gregory est malade. Tom Ward, son apprenti, doit effectuer le travail de l’Epouvanteur. Après six mois d’apprentissage, sa première mission se passe à Horshow pour venir en aide au frère de son maître, le prêtre du village. Il doit entraver un gobelin éventreur en le piégeant dans une fosse enduite d’un gluau imperméable et inviolable.
Après le terrassement, Tom doit appâter la créature avec du sang humain, celui de sa dernière victime, le prêtre Gregory.
« Le dallage se fissura soudain, de l’autel jusqu’à l’homme étendu, s’ouvrant sur la largeur d’une main. Du fond du trou, le gobelin attrapa le pied du vieux prêtre et tira sa jambe dans le sol jusqu’au genou. A présent, tapi dans les ténèbres souterraines, il lui suçait le sang, aspirant lentement ses forces vitales telle une énorme sangsue, gardant sa victime en vie le plus longtemps possible pour prolonger son plaisir. »

L’entreprise périlleuse s’avère être un succès. Tom avant de partir voit son nom inscrit sur la dalle de la tombe, ce qui l’emplit d’assurance et de fierté.
A Chipenden, après avoir relaté les faits à son maître, l’enseignement reprend, entre théorie et pratique, et lors de recherches dans la bibliothèque, il découvre le journal intime de l’Epouvanteur racontant sa jeunesse. Tom lit avidement les confessions et apprend que John Gregory a aimé une sorcière lamia…
« J’appris que ces sorcières particulières n’étaient pas natives du Comté ; elles venaient d’un pays au-delà de la mer. Elles redoutaient la lumière du soleil et, la nuit, elles pourchassaient les hommes pour se nourrir de leur sang. Elles avaient la capacité de se métamorphoser et se partageaient en deux catégories : les sauvages et les domestiques (…) Des lamias domestiques avaient parfois été amenées à adopter les croyances des humains. Elles cessaient alors d’être des pernicieuses et devenaient des bénévolentes, s’appliquant à faire le bien. »

Les nouvelles concernant le prêtre Gregory sont mauvaises. Il a succombé à son amputation. L’Epouvanteur doit se rendre à l’enterrement de son frère à Priestown.
Priestown est une ville maudite. L’Epouvanteur avait un jour confié à son élève qu’il évitait ce lieu « comme la peste ». Là-bas, dans les profondeur de la cathédrale, l’entité la plus mauvaise se terre. On l’appelle Le Fléau. Enchaînée mais pas vaincue, elle est encore un danger pour l’humanité. Vingt ans ont passé depuis le premier affrontement et cet échec hante encore l’Epouvanteur. L’occasion se présente de terminer son travail.
« Le fléau vide les esprits de toute volonté. Il manipule les gens à sa guise, étouffant en eux la voix de la bonté et de la raison : ils deviennent avides et cruels, ils abusent de leur autorité, dépouillent les pauvres et les malades. »

A Priestown, Tom apprend aussi qu’un Epouvanteur est considéré aux yeux de l’Eglise comme un sorcier. Les prêtres inquisiteurs peuvent les incarcérer, les torturer et les brûler. Un homme, l’Inquisiteur, mène son combat contre les forces diaboliques en condamnant les suspects à la noyade et au bûcher.Ce même homme qui accuse John Gregory d’être un serviteur du malin, le fait emprisonner pour le soumettre à la question et le présenter devant un tribunal dont il connaît par avance le dénouement.
« Les vêtements de ce cavalier le désignaient comme un personnage important. Mais aurait-il été habillé de haillons qu’on ne se serait pas trompé sur son rang. Ses cheveux d’un blond très clair s’échappaient d’un chapeau rouge à large bord, et ses yeux étaient d’un bleu à faire pâlir de hante un ciel d’été. Son visage me fascinait, presque trop beau pour être celui d’un homme, et pourtant plein de force, avec un menton saillant et un front impérieux. Puis j’observai de nouveau ses yeux, et j’y perçu la flamme de la cruauté. »

Tom se retrouve seul et bien désemparé car en plus de sauver son maître, il doit libérer Alice, la jeune nièce de la sorcière Lizzie l’Osseuse, des geôles de l’Inquisiteur et des flammes. Alice qu’il estime bien, malgré le fait qu’elle porte des souliers pointus (voir premier tome).
L’obscur se promène d’âme en âme. Des catacombes de la cathédrale, il rode aussi dans l’esprit des prélats, ces hommes de Dieu avides de pouvoirs et de richesses.
Le combat sera dantesque, mais l’union fera la force.

Deuxième volume de la saga de l’Epouvanteur et le plaisir de la lecture est toujours présent. Il me semble que ce livre est encore plus sombre que le premier. Le personnage du Fléau se fond dans l’intégrisme religieux. L’inquisition chasse les hérétiques et veut purifier par le sang et le feu les serviteurs du diable. L’atrocité des actes est digne de la créature la plus maléfique.
Tom, pour ses treize ans, est un garçon très courageux, honnête et fidèle. Dans cette histoire, il prend conscience de l’amitié qu’il a pour son maître et, pour lui, il est prêt à sacrifier sa vie. On retrouve aussi Alice que l’on méjuge souvent. Toujours à la limite de sombrer du côté obscur, on se méfie de cette petite sorcière. Mais je pense qu’au fil des histoires, la suspicion diminuera car elle prouve à plusieurs reprises son allégeance et son affection pour Tom.
Cet épisode répond aussi à certaines interrogations laissées en suspens à la fin du premier volume… On apprend certaines choses sur la mère de Tom et des révélations sont faites sur John Gregory qui le rendent plus humain.
Je lirai bientôt le troisième tome qui j’espère aura la même magie.

.
Billets de la lecture commune
Bladelor : Tome 1 – Tome 2, Del : Tome 1 – Tome 2, Eiluned : Tome 1Tome 2

Des billets chez Somaja, AcrO,

.
Lamia_WaterhousePeinture de Watherhouse – Lamia
.
.
.
.

3 réflexions au sujet de « La malédiction de l’Epouvanteur, Tome II »

  1. Commentaires

    d’accord, je vois d’où viennent tes conseils pour les nuits de pleine lune ! Arrgh ! Beau billet dis-donc, la magie opère ! Biiises
    Commentaire n°1 posté par Asphodèle le 17/10/2011 à 20h18

    Ils sont tous mignons mes conseils ! L’Epouvanteur te prêcherait une autre paroisse !!!
    Biz magiques
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 17/10/2011 à 21h07

    Je souffre du syndrôme du lapin blanc là je suis en retard en retard pour la lecture commune ! Je lis ça cette semaine si j’arrive à fixer mon esprit un instant. (c’est pas gagné.)

    Surtout que ton billet donne envie, comme d’hab !
    Commentaire n°2 posté par Eiluned le 18/10/2011 à 08h41

    Ne t’inquiète pas ! Badelor repousse ses lectures, Del aussi certainement, tu as tout le temps pour lire. Je mettrai ton lien lorsque tu auras le temps de les lire et d’écrire les billets. On se fait une lecture commune libre dans le temps. Moi-même, j’étais en retard sur la date !
    A++
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 18/10/2011 à 09h08

    juste pour passer dire bonjour, j’ai bien vu que tu avais ailé aussi cet opus mais là, je ne note plus rien, c’est l’overdose !!!! désolée de te négliger de la sorte, gentille Marraine Syl, mais je pense à toi (quoi ? il y a donc d’autres blogueuses qui pratiquent le retard dans les LC ?!!! j’aime ce principe de LC libre dans le temps !!! ) biz
    Commentaire n°3 posté par Jeneen le 18/10/2011 à 17h55

    C’est gentil Edith ! Mais je sais qu’en ce moment le corps ensignant est bousculé entre les conseils, les réunions parents, les contrôles… mais bientôt les vacances !
    Pour les LC, nous sommes toutes à accumuler des retards, mais on s’en fout !!!
    Bisous à toutes les trois, moi aussi je pense à vous.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 18/10/2011 à 18h04

    Plus la saga avance, plus elle s’assombrit.

    Je me tate pour lire le tome suivant en anglais.
    Commentaire n°4 posté par Sharon le 19/10/2011 à 19h17

    Tu en ais où ? Tant mieux si elle fait peur…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 19/10/2011 à 19h25

    J’ai lu cet été le tome 7.
    Commentaire n°5 posté par Sharon le 19/10/2011 à 21h21

    Je suis allée voir chez toi. Je vois qu’Alice est toujours un soutien. J’aime bien cette petite…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 19/10/2011 à 22h15

    Zut, zut, j’ai complètement zappé cette LC. Bon, comme je fais le challenge Halloween, je peux p-ê essayer de lire le premier tome ce mois-ci et essayer de rattraper mon retard, mais rien n’est moins sûr :-/
    Commentaire n°6 posté par DeL le 19/10/2011 à 22h49

    Tu as lu les commentaires suite au billet ? Tu as vu que nos compagnes de lecture ont elles aussi du retard ? Alors, sois rassurée, je mettrai ton lien quand tu le pourras. Ce que je peux te dire, c’est que ce sont de bonnes lectures et que tu ne vas pas t’ennuyer. Enfin, j’espère !!! A bientôt Del.
    PS : Dans le cadre du challenge Halloween, c’est tout bon ! Les monstres sont sanglants…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 20/10/2011 à 10h45

  2. Je plussoie, ce tome est plus sombre que le premier… et ainsi de suite, non ? Je n’ai pas trop aimé le Fléau, mais La malédiction de l’épouvanteur renferme quand même la première action en solo de Tom 😉 Je viens tout juste de relire le tome 3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s