Un Noël au bord de la Tamise

Il était huit fois Noël avec Chicky Poo et Samarian
Challenge British Mysteries avec Lou et Hilde
Challenge polars avec Sharon
Une lecture commune avec Lou, Sharon, Lilas,

Un Noël au bord de la Tamise
Anne Perry

Londres, douze ans après la guerre de Crimée et à quelques jours de Noël,

Worm, un gamin de neuf ans, a trouvé refuge dans la clinique de Portpool Lane où il est placé sous les tutelles de Claudine Burroughs, une amie d’Hester Monk, et de Squeaky Robinson, le comptable. Sorti de la rue et de sa condition d’enfant exploité, il gagne quelques sous en vendant des morceaux de charbon et du cuivre de récupération.
C’est en errant sur la place du marché pour faire ses petites affaires, qu’il est le témoin d’un enlèvement. Une très belle jeune femme qu’il admirait de loin et qu’il avait baptisée l’Ange tant elle semblait lumineuse et bonne, se fait agresser et kidnapper par deux énergumènes. Trop petit pour lui venir en aide, mais assez courageux pour les suivre, Worm tente de repérer le lieu où ils la conduisent pour pouvoir le rapporter à Squeaky. Cependant, lorsque de retour à la clinique il essaie de raconter à son vieil ami l’affaire, celui-ci tente de le dissuader de s’en mêler et lui parle de choses complètement différentes… Est-ce que Worm sait comment fêter Noël ? Est-ce qu’il a déjà participé aux réjouissances… mangé du pudding, mis des bougies et des rubans rouges partout, accroché des guirlandes et des couronnes, fait un sapin et offert des présents ? Que sait-il de la nativité ?
Toutes ces belles évocations font tourner la tête du petit garçon qui n’a jamais eu l’occasion de trop rêver, mais aussi merveilleuses soient-elles, ces images ne lui font pas oublier qu’une jeune femme est en détresse et qu’il est le seul à pouvoir l’aider.
C’est donc en pleine nuit qu’il tente de sortir pour commencer son enquête, mais Squeaky qui connaît bien l’âme humaine et l’obstination de Worm, le surprend sur le fait et décide bien à contre-cœur de l’accompagner dans son expédition héroïque.
Qui est cette femme et que fait-elle dans cette partie misérable de la ville, près de la Tamise boueuse et noire ? Ici, on triche, on ment, on vole, on tue, on se vend, il n’y a pas d’espoir, il n’y a pas de beauté, ni de charité.
Tous deux vont donc parcourir les ruelles sordides dans le froid glacial de l’hiver, taper aux portes, soudoyer pour des renseignements et reprendre contact avec de vieilles connaissances qui n’ont jamais cherché la respectabilité. Ils vont assembler les informations pour retracer une histoire qui parle du vol d’un trésor, de meurtre et de vengeance.
C’est bientôt Noël, une nuit de miracles et de rédemption.

Un Noël sans un Anne Perry ? La plupart de ses lectrices vous diront que ses contes de Noël sont souvent inégaux mais qu’ils sont un rendez-vous inévitable. Les histoires qui se passent à Portpool Lane nous font retrouver des personnages qu’on apprécie. Worm a deux anges gardiens, Claudine Burroughs et Squeaky Robinson. On ne peut pas faire de marraine et de parrain plus dissemblables car l’une est issue de l’aristocratie et l’autre vient des bas-fonds londoniens. Ils s’estiment, ont les mêmes dévouements, et partagent une affection, sincère et pudique. Le jeune Worm découvre avec eux ce qui se rapproche le plus d’un cocon familial, entre éducation, sécurité et tendresse.
L’intrigue policière n’est pas ce qui est le plus réussi dans cette collection, au contraire de ses autres sagas. Il faut donc lire le roman pour s’immerger dans un Londres victorien à l’époque de Noël. L’auteur sait bien raconter l’ambiance qui nous renvoie aux livres des auteurs Anglais de ce siècle.
Un livre comme une gourmandise, comme une papillote de Noël…

12 réflexions au sujet de « Un Noël au bord de la Tamise »

  1. J’ai dû lire quelques Anne Perry dans ma jeunesse, mais je ne me souviens pas lesquels. Je retrouve sur quelques blogs ces épisodes de Noël qui semblent en effet incontournables pour les fans.

  2. je n’ai pas lu celui-ci mais j’ai vu que les avis étaient moins bons que les précédents tomes de Noël d’Anne Perry. Il faut dire que les récits de Noë sont toujours plaisants mais moins travaillés que les autres écrits des auteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s