Alimentaire, mon cher Watson ! et Bortsch d’Olga Leskava – II

logo keep-calm-and-read.
« Mois anglais » de Titine et Lou – 9ème billet
Challenges « Victorien » d’Aymeline, « Livres gourmands »

.
.

alimentaire...Premier billet : Présentation de l’ouvrage et recette de scones à la pomme de terre

Toujours dans ce superbe livre d’Anne Martinetti, « Alimentaire, mon cher Watson ! », j’ai choisi le bortsch d’Olga Leskava.

Cette recette est dans la deuxième partie « L’affaire des gourmets de Londres » qui suit « L’affaire des recettes du 221b Baker Street » où Mrs. Hudson, la célèbre logeuse de Holmes, nous révèle sa cuisine.

Des chiffres ! Londres en 1887, a plus de 3 millions d’habitants. On dit alors de la ville qu’elle est « la plus grande cité du monde, avec ses 8.000 rues ». Des restaurants, des plus simples aux plus raffinés, on en compte près de 20.000.
La cuisine voyage, ainsi nous retrouvons dans la plus traditionnelle des offices, des plats venus d’Italie, de France, d’Inde, des pays de l’est…

D’après ses écrits, Conan Doyle était un gourmand. Dans les enquêtes, les plats ont leur importance. Holmes et Watson aiment s’attabler dans les restaurants de l’époque… Le Claridge, le Café Royal, le Carlton, le Vegetarian Café & Restaurant… Il veut faire saliver son lecteur.

banncuisinesherlock1Photos prises et composées par Philippe Basset

Pour en revenir à nos marmites, j’ai choisi un plat russe. C’est sûr, mon choix n’est pas trop adapté pour l’été, ni pour notre mois anglais… mais j’avais envie d’une vadrouille « exotique ». Il est tiré de l’épisode « L’affaire de la vieille servante russe » des Carnets secrets de Sherlock Holmes, de June Thomson. Je vous cite un extrait proposé :

« Alors que les émigrés russes se pressent aux portes de Londres, le jeune Sherlock Holmes, qui n’a pas encore fait ses preuves, est chargé d’une mission de confiance par le père de l’un de ses amis. Serguei Plekhanovitch, qui vient de voir une de ses anciennes nourrices périr assassinée dans la demeure même de ses maîtres. Pour résoudre cette affaire, Sherlock Holmes devra se faire passer pour… un muet !…
… »L’autre résidente suscitant mon intérêt, ou plutôt qui s’imposa par sa présence, était Olga Leskava, une femme ronde et joviale. Depuis la mort d’Anna Poltava, la confection des repas lui avait été dévolue sous la supervision de Dimitri. Alors que j’avais été diversement admis par les autres résidents, ce fut elle qui me prit sous son aile. Elle semblait s’être mis en tête que j’étais trop maigre et essayait de me gaver comme une dinde de Noël. Elle ne cessait de me présenter des assiettes pleines de bortsch ou débordant de crêpes baignées de crème aigrelette qu’elle me pressait de manger à grands renforts de bourrades sur l’épaule… » »

Bortsch d’Olga Leskava

IMGP0596.

.Ingrédients pour 6 personnes – Préparation 35 minutes, Cuisson 2 heures 10 !
– 500g de macreuse de bœuf
– 500g de poitrine fumée
– 2 betteraves crues , 3 carottes, 2 poireaux, 1 céleri-rave, 1/2 chou blanc, 4 pommes de terre, 2 gousses d’ail, 2 oignons, 20g de persil
– 50g de beurre, 15cl d’huile, sel, poivre noir

– Épluchez et émincez les oignons finement. Faites-les revenir dans une grande cocotte.
– Coupez la viande en morceaux moyens et mettez-la dans la cocotte.
– Découpez en lamelles la poitrine fumée et ajoutez-la en la faisant revenir bien 10mn.
– Lavez les poireaux, coupez-les en gros morceaux, mettez-les dans la cocotte et couvre d’eau. Salez, poivrez  et laissez mijoter à feu doux durant 20mn.
– Préparez les légumes… Les éplucher et les émincer, hachez le persil et l’ail. Faites revenir dans du beurre sur feu vif, salez, poivrez et remuez fréquemment.
– Versez les légumes dans la cocotte, ajoutez de l’eau si nécessaire et mijotez à feu doux pendant 1h30.
– Les pommes de terre coupées sont à mettre 45mn ou 1h après.

Il est recommandé de servir ce plat avec des tranches de pain de campagne grillées et un bol de crème fraîche pour en mettre une noisette dans l’assiette.

 
J’ai mis les pommes de terre dans un autre plat et je n’ai pas ajouté les betteraves. J’ai estimé qu’il y avait assez de légumes ! Puis je craignais surtout que le jus rouge ne soit guère appétissant.


IMGP0646

A la semaine prochaine pour une autre recette, issue des affaires des voyages de Sherlock Holmes et du docteur Watson.
.
.
.
.
.

Publicités

20 réflexions au sujet de « Alimentaire, mon cher Watson ! et Bortsch d’Olga Leskava – II »

    • Nous l’avons apprécié parce que j’avais un pull dans la maison ! Parfait pour la rentrée, les jours froids. La marmite qui mijote doucement dans la cuisine, répandant son arôme… c’est rassurant !

  1. Miam, tu as bien fait de ne pas mettre les betteraves ! Avec les légumes nouveaux et de l’oignon blanc (nouveau lui aussi) ça doit être délicieux ! En plus, avec ce temps, on supporte ces plats d’hiver hein !!! 😆 Je la note ta recette !!! (sans les betteraves of course)

  2. Miam, ça a l’air bien bon ! Tu me demandais ce que je n’aimais pas quand j’étais venue, je me rends compte qu’il y a une chose que je n’avais pas citée : les betteraves ! Enfin, j’en mange si j’en ai, mais vraiment je ne suis pas fan.
    Ce livre a l’air très beau. J’avais été en contact avec Anne Martinetti qui avait fait des recettes tirées de mangas pour le salon du livre, j’aime beaucoup ses recettes et c’est une personne gentille !

    • J’ai pris un livre de recettes sur les séries télévisées. Cela sera l’occasion d’un autre billet. A suivre !
      Et jamais de betterave pour ma copine Touloulou… OK, c’est noté !

  3. Hum miam ! Ta photo donne bien envie !! Bon par contre depuis plusieurs années je ne suis plus les recettes, je fais mes plats moi-même selon mon envie du moment (enfin quand je cuisinais car là mes enfants sont petits et je ne peux m’accorder ce temps surtout avec le dernier toujours dans mes pieds 😆 ça reviendra plus tard)
    Bonne soirée bises

    • J’ai du mal également à suivre consciencieusement les recettes. J’aime m’en inspirer et partir à l’aventure. C’est le piment de la cuisinière ! Bise

  4. Ton assiette est vraiment appétissante, la vaisselle, les couleurs, en fermant les yeux on imagine le doux fumet de ce plat.Dommage que je sois une cuisinière paresseuse .

  5. Miam, ça a l’air bon ! Je tenterai peut-être en vacances (parce que bon, 2h10 de cuisson…), mais avec les betteraves, que j’aime beaucoup pour ma part ! 🙂

  6. J’aime bien les betteraves , moi ! Mais comme ça c’est beau aussi, et te connaissant c’est plus que certainement bon ! bisous

  7. Miam miam, ce bortsch me fait saliver, ça a l’air rudement bon et ça me donne faim comme d’habitude, heureusement l’heure du dîner n’est pas loin ! bonne soirée Syl et bon appétit (comme dirait Julia Child !)

  8. Coucou Syl.
    ton plat Russe m’a l’air bien bon.
    J’ai décliné tes dimanches gourmands avec des photos d’un bon repas pris à l’occasion des 40 ans de mon mari.
    Bisous Syl en espérant que tu ailles bien je te souhaite un bon dimanche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s