Fauve

Tome I – La couleur de l’archange

fauveFauve
Tome II
Viviane Moore

.
XIIème siècle,

Un sculpteur travaille sur un morceau de bois. Le commanditaire de la sculpture, une femme, a le regard halluciné d’une fanatique. Cette commande devient une obsession pour l’un et l’autre. Il ne manque que les yeux ; des yeux bleus, un bleu saphir.
Quinze ans après, sur les bords de l’étier du Lafond, par une nuit glaciale de décembre, un meurtre horrible est commis.

Venant de La Rochelle, trois cavaliers traversent les marais salants de l’Ile de Ré, en direction de la forteresse d’Isembert III, ancien seigneur de La Rochelle et de Châtelaillon, exproprié par Guillaume d’Aquitaine.
Ces silhouettes altières sont celles d’un templier frère Geoffroy, de son écuyer Aymon et d’un chevalier, Galeran de Lesnevin. Ce dernier perçoit dans les brumes qui couvrent le paysage, une présence maléfique. Un présage malheureux que confirment les pendus, suppliciés et cavés par les charognards, qui accueillent les visiteurs du haut de leur potence.
Frère Geoffroy de la Commanderie de la Rochelle, est mandaté par le Précepteur d’Aquitaine pour régler certaines dettes du seigneur Isembert.
Dès leur arrivée, Isembert se montre ironique et discourtois. Il semblerait qu’un vieux litige l’oppose au templier qui revient dans la région après de nombreuses années passées en Orient. Son château n’a pas le lustre qu’il mérite et porte l’empreinte vulgaire et crasse de son propriétaire qui les invite à passer leur nuit.
Les trois hommes font la connaissance alors, de la famille de leur hôte, une parenté décousue et bâtarde. Sa fille, Hersende, une amazone bien charpentée, sa dame, Orengarde, qui n’est qu’une favorite jamais épousée, et toute une flopée d’enfants, des filles. Galeran est très surpris par les personnages du château. Outre le capitaine de la garde et Isembert, tous les autres habitants sont des femmes, y compris les quelques soldats, des Rétaises aux crânes rasés. La raison de cette loufoquerie, il la connaîtra le soir au dîner, par l’aveu chuchoté de Hersende…
« – Ne soyez pas surpris, chevalier. Depuis la trahison de ses manants, mon père n’aime guère autre compagnie que celle des femmes et cela vaut également pour ses soldats. Il n’y a point d’homme ici. »
Quand, de l’autre côté de la table, Isembert, parmi ses concubines, postillonnait au nez de frère Geoffroy…
« – Le corps de son père était encore chaud qu’Aliènor me dépossédait déjà ! Et maintenant, elle vous donne mes moulins ! Elle a de la chance d’être une belle garce celle-là, et j’ai toujours eu un faible pour les garces, n’est-ce pas mes mignonnes ? Ne fais pas cette tête, Geoffroy ! Ce n’est pas parce que tu as fait vœu de chasteté que je devais faire de même. »
A l’odieuse goujaterie, le silence se fait lourd et Galeran observe la dignité hautaine de dame Orengarde qui tremble sous la main d’Isembert.
La nuit est étrange, un crime se prépare.

Le lendemain, frère Geoffroy, Galeran et Aymon retournent à La Rochelle escortés par Hersende. A l’entrée de la ville, ils croisent une patrouille de gardes. On a retrouvé dans les marais, le corps d’une jeune fille lacéré de coups de couteau. Ce meurtre fait référence à un autre crime non élucidé ; des filles, jeunes, belles et blondes.
Aussitôt, Galeran propose son aide au prévôt qui accepte l’assistance de ce noble chevalier, ami des templiers.

L’enquête ne tarde pas à avoir son troisième cadavre… Galeran, secondé par P’tit Louis, un enfant de la rue, trouvera ses indices dans une vieille histoire, celle de la Belle Maudite. Une fillette de douze ans, de haute lignée, déshonorée et enlevée par son ravisseur, puis séquestrée de longues années.
Au dessus des flots, la colline de Pélenerte abrite deux tombes sur lesquelles deux rosiers s’affrontent, un rouge et un blanc. Le blanc recouvre petit à petit le rouge.
.
.chevalier-et-dame-aux-oiseaux-enluminure-xive-siecle-2
Fauve est le deuxième volet des enquêtes de  Galeran de Lesnevin. Après son départ du Mont-Saint-Michel, Galeran, devenu chevalier, ne souhaitant pas résider dans son fief en pays d’Armor, part à l’aventure sur les routes. Ses errances l’ont mené vers la Commanderie des Templiers de La Rochelle où il se verrait bien partir avec les frères en Orient. J’ai eu plaisir à retrouver le chevalier pour la troisième fois et n’ai pas été déçue de l’histoire. Cette série est ma valeur sûre, dans laquelle je me réfugie entre quelques lectures. Le style est toujours simple et l’intrigue palpitante. (Peut-être ne suis-je plus tout à fait objective à présent ? car j’ai un gros faible pour mon chevalier-enquêteur !)…
Prochain épisode « Noir roman ».

.
Bataille_de_la_Rochelle
Enluminures – Chevalier et la dame aux oiseaux / Bataille de La Rochelle
.
.
.
.

5 réflexions au sujet de « Fauve »

  1. Commentaires
    Pour moi aussi cette série avait été un coup de coeur, je suis sûre que tu apprécieras la suite.
    Commentaire n°1 posté par somaja.over-blog.com le 28/02/2011 à 11h51

    Tu les a tous lus ? Bonne semaine et kiss…
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/02/2011 à 12h01
    Malgré ton enthousiasme, ce roman ne me tente pas. Pour l’instant. Parfois on est amené à lire des livres qui à priori ne nous tentent pas et finalement un truc se passe…
    Commentaire n°2 posté par san-tooshy le 28/02/2011 à 13h34

    Bonjour, Je sais, je n’ai jamais de chance avec mon Galeran. Lorsque je précise que vous en êtes « folles », j’ironise !!! Il y a tellement de livres… Seulement, vous allez être obligées de vous coltiner mes chroniques… Il y a en tout neuf livres.
    San-Tooshy, je le lis à ta place, j’édite ma petite note et tu la lis. C’est déjà bien ! Et en plus tu m’adresses un commentaire !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/02/2011 à 14h01
    Neuf liiiiiiiiivres !!!! (je rigoles). Petite question : combien de livres lis-tu par jours et comment fais-tu car j’ai cru comprendre que tu avais une famille et un métier ?
    Commentaire n°3 posté par san-tooshy le 28/02/2011 à 14h16

    Pas de métier. Enfin, si j’en avais un que j’ai laissé pour me consacrer à mon mari, mes garçons, mes fleurs, la poussière… et la lecture ! Je ne regarde pas la télé. Le soir, je lis pratiquement 2 heures, l’après-midi bien 2 heures et le matin 1 petite heure, donc un total de… 5 heures. J’ai la faculté de lire sans être dérangée par le monde extérieur. Donc, je n’abandonne personne, je m’implante dans mon salon, à la vue de tout le monde, profitant de ma petite famille, et je lis. Il faut avouer aussi que mes garçons sont des grands de 14 et 17 ans. Je lis en moyenne 3 à 4 livres par semaine.
    Voilà miss, j’ai la chance de faire ce que je veux. Sauf à l’arrivée du printemps où je vais être exclave de mon jardin !
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/02/2011 à 15h49
    3 à 4 livres ! Je suis hyper impressionnée. Et en plus tu as un jardin. J’adorerai avoir un jardin. Lire sous un cerisier caressé par les rayons du soleil…hummm…rien que d’y penser ça me réchauffe un peu.
    Commentaire n°4 posté par san-tooshy le 28/02/2011 à 16h41

    Ne le sois pas ! (impressionnée). D’autres lisent plus que moi. Mais en ce moment, je fais un challenge, celui de Liyah, donc je lis énormément, profitant des vacances où je ne fais RIEN.
    Pour le jardin, c’est un plaisir… mais je n’ai pas de cerisier. J’ai deux hamacs sous des marronniers.
    Réponse de thelecturesetmacarons.over-blog.com le 28/02/2011 à 19h04

  2. Oh, tu me rappelles des souvenirs d’agréables lectures 🙂 J’ai lu aussi cette série à mon heure, je crois que  » Bleu sang  » est l’un de mes préférés avec la construction de la cathédrale de Chartres.

    • Bonjour Marilyne, je ramène de vieux billets de mon ancienne plateforme. Il faut que je continue la série. C’est vrai qu’elle est super !
      J’ai lu « Bleu sang » aussi… Je vais rechercher le billet si je le trouve.
      A bientôt !

      • Effectivement, je viens de le voir… Je reconnais que je m’y perds un peu dans tes publications, je n’ai pas toujours le réflexe de vérifier la date.
        Bonne lecture avec Galeran 🙂

        • En relisant mes billets, je me dis… « mais pourquoi je tarde à lire la suite ? » Surtout que les livres sont dans ma pal !
          Merci Marilyne et bonne semaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s