Mon chat me snobe

logo totemLogo-SharonChallenges
« Totem » de LiliGalipette et
« Animaux du monde » de Sharon

Petit manuel en l’honneur de mes copines blogueuses et de leurs matous ronronnants…
Nunzi, Chablis, Faiel, Edwyn, Mitsy, Méphisto, Mango, Harry, Ciboulette…
.
.
.
.
mon chat me snobeMon chat me snobe
50 trucs pour vivre avec un animal heureux et bien portant
Peter Wedderburn
Illustrations de Per José Kerlén

.
.
L’auteur est vétérinaire pour animaux de compagnie. Il vit en Irlande dans le comté de Wicklow avec sa petite famille et leurs nombreux compagnons… chats, chiens, oiseaux…
Dans ce petit livret, il a réuni quelques consignes pour apprendre à bien s’occuper de son chat.
Un chat est plus indépendant qu’un chien. C’est lui qui choisit son « tuteur », il l’accepte….

Cinquante points sont étudiés et sont répartis sur six chapitres d’une façon toute simple, et qui paraît à la lecture si évidente :
– L’heure des choix
– Le moment de trouver sa place
– Bonnes manières, mauvaises habitudes
– Les crises de nerfs
– Comment veiller à son bien-être
– S’occuper de ses neuf vies

On apprend comment choisir un félin, où le prendre, comment préparer son logis et lui choisir sa couche, son grattoir ou son coussin chauffant. Les chats aiment les coins chauds et douillets. On peut aussi trouver des parfums d’intérieur qui propagent des phéromones de félicité.
Il faut que le matou soit autonome, c’est très important pour son bonheur. Il est donc recommander de lui placer une chatière électronique pour ses allées et venues. Par contre, il est souhaitable de lui apprendre le rythme de la maisonnée pour ses sorties.
Pour le petit coin… l’antre du « popo »… il faut une litière non couverte car les chats souffrent de claustrophobie. Il faut l’habituer petit à petit sans le forcer.

img131a
Cet insignifiant résumé des premières pages ne vous apprendra rien, je pense… mais les instructions suivantes vous informeront sur la gamelle idéale (contenant et contenu), sur son régime alimentaire (croquettes ou pâtés), son hygiène corporelle et dentaire, ses caractéristiques psychologiques et sensorielles (6ème sens), ses bonnes manières, et bien d’autres explications ou directives qui vous aideront à rendre votre chat épanoui.

Ce sympathique carnet, illustré avec humour, peut être offert à un enfant. Il n’y a pas que le chat qu’il faut éduquer, bien souvent il faut commencer par le petit maître.

N’ayant plus de chat (à mon grand désespoir), j’offre les « 50 trucs » à la première ou au premier qui me le demandera sur les commentaires. Seule condition, vivre avec un félin et être lecteur de ce blog !

C’est Coralie qui recevra le manuel !

Miaou…
img131
.
.
.
.
.

39 réflexions au sujet de « Mon chat me snobe »

  1. Haaaa ! je ne pouvais pas laisser de comm’ depuis hier, ça y est c’est revenu ! Je passe mon tour mais c’est rigolo, on dirait un livre de développement personnel pour minous !!!
    Bises♥

  2. J’ai un chat mais je ne t’aurais pas demandé le livre, j’ai un peu de mal avec tous ces guides. Et puis on se comprend lui et moi, ça fait 15 ans qu’on est ensemble 😉

    • C’est adorable ! Moi aussi, j’avais un chat et il m’aurait regardée d’un sale oeil si j’avais voulu le psychanalyser ou lui imposer des règles !

  3. Ah ces Anglais vis à vis des animaux de compagnie, notamment les chats… ils les traitent mieux que les humains, c’est pas possible ! Les miens ont une litière couverte (je ne savais même pas que c’était claustro, un chat !??) (enfin, à la réflexion, on voit bien qu’ils se barrent en vitesse dès que le couvercle de la caisse en carton qu’ils ont squattée leur retombe dessus), je ne leur brosse pas les dents, je les laisse dormir où ils veulent…et nous vivons très bien comme ça ! 😉

    • Snif ! je voudrais bien avoir un moteur à ronrons à la maison. Je ne savais pas qu’il fallait leur brosser les dents. Le mien, même vieux, avait une dentition émail diamant. Sinon, ce livret est à prendre au second degré. Il serait toutefois utile à un enfant qui ne s’occupe pas bien de son chat.

    • Moi je n’attends même pas la fin, le plus souvent… (d’ailleurs je vais vous laisser, la siamois est en train de me brailler aux oreilles qu’elle a faim alors qu’elle a eu des croquettes il y a une demi-heure…)

      • Ca me fait penser à la Nunzi de Sharon…
        Vous me faites trop rager les filles !!! C’est mon Mister B. qui ne veut toujours pas qu’on ait un matou. Mais je l’aurai un jour… je l’aurai !!!

    • J’adore ! C’est une belle relation (soupirs !). Le mien était gourmand mais pas trop. On lui donnait à manger quand il le réclamait. De toutes façons on ne pouvait pas l’ignorer ! Il se frottait à toi et quand tu ne réagissais pas, il te mordait les chevilles. Son surnom ? Le Rescator, une vraie terreur.

  4. Tous les chats sont tellement différents, impossible de trouver un mode d’emploi…En ce moment c’est Léon qui règne sur la maison et il sait bien se faire comprendre c’est le chat qui forme son maitre,il suffit de l’aimer.Quand je lui gratouille le ventre et qu’il ronronne c’est un vrai bonheur.

    • C’est ce que le livre dit… Le chat n’est pas comme le chien, « Ce sont des créatures indépendantes qui semblent n’en faire qu’à leur tête. Dans le jargon félin, les chats n’ont pas de propriétaire, mais plutôt des « tuteurs », avec lesquels ils ont choisi de partager leur domicile… ».
      Veinarde, d’en avoir un !

  5. Pour moi, c’est mon premier chat et Je l’adore mais j’aurais bien besoin de lire ce genre de livres pour tenter de le comprendre. Il n’en fait qu’à sa tête et m’a prise pour son élue de cœur (ou sa tutrice , si je comprends bien) au grand désespoir de Monsieur qui, lui, a eu des chats toute sa vie et qui lui fait une cour folle mais rien à faire, elle le snobe! 🙂

    • Tu dois dégager ces fameuses phéromones ! Puis, c’est toi la maîtresse de maison… tu le nourris ! Et tu dois beaucoup l’aimer puisque tu as baptisé ton blog en son honneur !!!

  6. C’est clair qu’un chat ce n’est pas comme un chien : c’est lui qui commande et qui décide ;0) Je les adores pourtant malgré leur caractère plutôt spécial :0) J’ai trois chats, un Félix très indépendant mais affectueux (8 ans environ) et deux petites nouvelles, une depuis 2 ans maintenant (j’ai bien cru que je l’avais perdu pendant trois jours, j’en étais presque malade…) et la petite dernière de quelques mois…

    • Une maison avec un chat, c’est génial ! Je ne suis pas chien, je n’ai jamais envie de les toucher, tandis qu’un chat, j’ai toujours envie de perdre mes doigts dans leur fourrure. Et leurs ronrons est apaisants.
      Bonne journée L’Or !

    • Ce livre est un petit amusement et les illustrations contribuent à le rendre sympa, sans prétention.
      Tu dois bien t’amuser avec tes 3 chats !

  7. Dans un style approchant, je pense : « Mon chat est un hypocrite (et en plus il est gros) » de Gilles Bonotaux… Qu’est-ce que j’ai ri ! et en même temps, c’est totalement mon chat (qui n’est pas si gros que cela! 😉 )

  8. ça fait un an que nous avons un chat ( en fait c’est une chatte, mais on ne peut décemment dire « tu as vu comme elle est belle ma chatte, ect.. dès que je dis chatte ça fait sourire., la dernière fois j’ai dit « j’adore respirer l’odeur de ma chatte, ils ont tous rit donc maintenant je trouve d’autres mots…)
    on est devenu tous dingue de la « bestiole », on l’adore, mais elle est fière,
    je crois qu’elle m’a choisie, mais là personne est d’accord
    j’espère Syl que tu parviendras à tes fins.
    Tu n’imagines pas les ennuis
    il y a d’abord la caisse ( avec couvercle c’est mieux!! elle gratte comme une folle!!)et qui nettoie?
    le vétérinaire ( on a découvert un nouveau monde, l’angoisse de l’opération, des vaccins)
    le panier de transport ( l’attraper pour la mettre dedans, elle a un 6ème sens, elle devine avant et se cache dans toute la maison)
    le pire elle nous réveille à l’aurore, elle sait allumer les lumières…..
    depuis on nage dans le bonheur!!! et c’est VRAI

    • La bestiole s’appelle Rosalie. Maintenant, lorsque tu m’en parleras je saurai ! Elle est belle !
      J’ai toujours eu des chats, le dernier fut Ciboulette. Ils étaient tous costauds et jamais malades. Quant à la caisse, ils n’aimaient pas ça, et préféraient sortir dans le jardin. Ciboulette, lors de rares accidents, faisait dans le trou de la baignoire. Je les ai beaucoup aimés ! Ils nous le rendaient bien.
      Câlins à Rosalie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s