Végétarien facile et quotidien


Challenge des Gourmandises

Un livre offert par Babelio et les Editions de la Martinière
à l’occasion des Masses Critiques

 

 

Végétarien facile et quotidien
80 recettes, 80 idées pour cuisiner sans viande et sans poisson
Jean Montagnard, premier chef végétarien engagé
Magali Solodilow, diététicienne
Anthony Lanneretonne, photographe

 

Le chef cuisinier Jean Montagnard promeut depuis 1978 une cuisine végétarienne en essayant de la valoriser et d’en extraire tous les préjugés négatifs. Avec ce livre, il propose des recettes pratiques, rapides et variées en mettant à l’honneur les céréales, les légumes, les épices et les aromates.
En réduisant les protéines animales ou en les supprimant, la diététicienne Magalie Solodilow insiste sur une cuisine plus équilibrée, saine et simple. Elle explique dans la partie qui la concerne les qualités nutritionnelles qu’il faut, entre les macronutriments (protéines, lipides, glucides) et les micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments).


Vers un même objectif, ces deux personnalités présentent 80 recettes (70 salées et 10 sucrées)…
Avant de se mettre aux fourneaux, il est bon de lire la première partie du livre qui délivre dans un esprit concis, un mode d’emploi sur la nutrition. En quelques lignes, nous apprenons à connaître les macronutriments, les micronutriments, les céréales, les fibres… et à comment bien les cuisiner. Les conseils s’étendent sur le respecter des saisons pour les fruits et les légumes, et vont jusque dans nos placards pour détailler ce qu’il est bon d’avoir toujours en réserve.
La deuxième partie fait place à la pratique avec des instructions simples, mais aussi détaillées. Sur la page de gauche, la recette avec des recommandations et le « petit + » diététicien qui dévoile les propriétés de certains aliments, et sur la page de droite, les plats photographiés par Anthony Lanneretonne. Ces plats mis en valeur dans un esthétisme mat, sobre et rustique, sont avant tout axés sur les produits utilisés et servis dans leur élégance naturelle.

Une cuisine végétarienne qui rappelle les assiettes gourmandes de nos grand-mères et qui joue avec les tendances et les envies actuelles : blanquette de blettes, fricassée de petits légumes, bourguignon de légumes et nouilles fraîches, potée flamande, daube de carottes et polenta… mais aussi une cuisine végétarienne qui dépasse nos terroirs et qui voyage avec les épices : croustillant de brick aux parfums de la Méditerranée, curry d’aubergines et riz créole, tortillas à la paco, fondue chinoise…, les plats suggérés par le chef sont tous très tentants, sans artifices ou raffinés.


Poêlée de légumes

Je vous recommande ce beau livre qui est une excellente base à toute expérimentation culinaire. Quelques soient vos pratiques alimentaires (consommation de chair animale ou pas), il est un outil intéressant qui vous permettra de parfaire vos prouesses culinaires, de mettre un peu d’originalité dans vos plats, de séduire les papilles de vos convives ou tout simplement d’équilibrer votre nourriture pour manger plus sainement…

 

Gâteau de semoule aux pruneaux

 

 

 

 

Pâtes au pesto

logogourmandises 16

Et si nous partions en Italie ? a dit Asphodèle…

Il y a neuf ans pile, j’étais en Toscane et nous fêtions l’anniversaire de JB. Un patio, la campagne, des champs d’oliviers et Florence au loin ; le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore qui se distinguait. Est-ce ce voyage qui lui a fait tant aimer les pâtes et les pizzas ?
Lorsque je lui ai demandé dans la semaine ce qu’il voulait pour son anniversaire, il m’a dit… « Des pâtes au pesto. Tu sais… comme là-bas… ».
Là-bas… je comprends ! Ce séjour est un souvenir fabuleux qui nous nourrit encore tous les quatre.

« Te voglio bene assai, ma tanto bene sai, e una catena ormai, che scioglie il sangue dint’e vene sai… »

Vous trouverez des billets chez
Marion – Muffins salés, tomate-basilic et ricotta
Sharon – Gâteau aux pommes à l’italienne

Asphodèle – Rôti de veau (Amaretto, jambon, mascarpone), conchiglie au parmesan et biscuits au citron
Sandrion – Pizza au jambon cru, mozzarella et roquette
Estellecalim – Pâtes au chorizo et…
Nahe – Tomate-mozarrella revisitée en œuf cocotte
Hilde – Pâte à la bolognaise
Louise – Livre sur les pâtes magiques
NathChoco – Pâtes bolognaises et gâteau aux fruits rouges (genre cheesecake)

.
Florence bann..

Pâtes au pesto

.

Ingrédients :
– Pâtes fraîches
– 3 petites courgettes bio
– Pignons de pin (50 g)
– Tomates cerises bio (un peu de sucre)
– Copeaux de parmesan

Pesto
– 1 pot de basilic frais
– 1 sachet de parmesan
– Pignons (50 g)
– Ail
– Huile d’olive, sel

Préparation :
– Coupez les courgettes finement et faites les revenir dans de l’huile d’olive avec une petite poignée de pignons. Salez un peu. La cuisson est rapide car il faut laisser les courgettes légèrement craquantes. Réservez.
– Dans une petite casserole, mettez une cuillère de sucre et quelques gouttes d’eau. Vous pouvez aromatiser ce sirop avec des épices. J’y ai mis du thym. Mettez vos tomates cerises et enrobez-les délicatement du sirop. Réservez.
– Pour le pesto… Mixez le basilic avec l’huile d’olive, le parmesan, 50 g de pignons et une gousse d’ail. Salez suivant le goût. Pensez que le parmesan l’est déjà.
– Cuisez les pâtes en une cuisson al dente. Mettes les pâtes fraîches dans une eau frémissante, salée, et laissez cuire 3 minutes environ. Égouttez et ajoutez un filet d’huile d’olive.
– Alors que vous commencez à préparer vos assiettes, vous faites réchauffer sur feu doux les courgettes. Et vous dressez ainsi : Pâtes + courgettes + pesto + tomates + copeaux de parmesan.

Verdict : Voyage assuré !

.

pâtes au pesto

.

.

.

.