Saumon à la sauce yakitori

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril

Vous trouverez des recettes japonisantes et autres chez…
Béa – Udon au canard
Nahe –
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa
Estellecalim – Boîtes à déjeuner… Bento and co

Sandrion – Dessert aux fraises

.

.

.

.Saumon à la sauce yakitori

Ingrédients pour 2 personnes :
– 2 pavés de saumon
– Sauce yakitori ou… soja + sucre + saké + mirin
– Ciboule
– Ail
– Gingembre frais ou confit
– Matière grasse (1 noisette)
Accompagnements : riz

Préparation :
– Pour la marinade de 2 heures environ, entourez vos pavés de saumon avec la sauce yakitori. Si vous n’en avez pas, vous pouvez la faire avec du soja + 1 cuillère à soupe de sucre, de saké et de mirin. Les quantités sont suivant votre goût.
– Râpé le gingembre, coupez finement la ciboule et la gousse d’ail.
– Dans un wok, cuisez le saumon sur ses deux faces (pas trop longtemps) avec la ciboule, le gingembre, l’ail, et versez la marinade dessus.
Si vous avez un sel marin « brut de récolte » pour poisson (aromatisé au fenouil, persil et ail), vous pouvez en mettre une pincée, ainsi que quelques grains écrasés de poivre Sichuan.

– Servez avec une timbale de riz.

Verdict : C’est une belle découverte que je referai ! Et les copains (qui dernièrement ont validé le veau à l’irlandaise) apprécieront…

.

.

.

.

Sushi cake

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril

Vous trouverez des recettes japonisantes et autres chez…
Béa – Soupe du soleil levant
Hilde – Pot-au-feu japonais
Nahe – Dorayaki (pancake)

Sandrion – Pâtes magiques aux asperges
Isabelle – Spaghetti à la tapenade et aux perles de citron

Sharon et Nunzi – Gâteau aux pommes et aux chocolat
Les Conteuses – Cassolette foie gras et sa vichyssoise

.

Pour ma part, j’ai choisi de faire un sushi cake à partir des conseils et des idées donnés dans le livre d’Anne Loiseau.

.

Sushi cake
Anne Loiseau
Photographies d’Emanuela Cino

.
Ce livre propose vingt-cinq recettes de sushi-cake en grand ou petit modèle et s’adresse à des gourmands qui « n’ont jamais osé » en faire. L’auteur dit qu’à la manière d’un château de sable, on empile dans le moule et on retourne. Très facile à réaliser, des ingrédients faciles à trouver, il est quand même des étapes et un savoir-faire qu’il ne faut pas zapper. Les consignes sont rassemblées sur une page en début du livre… Comment choisir le poisson, comment cuire le riz et comment faire son vinaigre à sushi… Une fois que vous avez saisi la cuisson du riz, vous pouvez alors vous lancer dans des expérimentations culinaires d’inspirations japonaises.
Les plats photographiés vous donneront l’envie de passer en cuisine !

Mon sushi-cake au saumon fumé…



Ingrédients pour 3 personnes
:

– 250 g de riz pour sushi
– 1 feuille de nori
– 1 avocat
– 1 concombre
– 3 tranches de saumon fumé
– 1 citron
– 1 petit oignon
– Gingembre confit
– Graine de sésame
– Sauce soja sucrée
– Vinaigre à sushi

Préparation :
– Cuisez votre riz… En plusieurs étapes : Nettoyez le riz dans de l’eau en renouvelant l’opération jusqu’à ce que l’eau soit claire. Mettez le riz dans une casserole et recouvrez d’eau. Portez à ébullition et laissez la cuisson environ 10 minutes sur feu moyen. Laissez reposer le riz quelques minutes et ajoutez le vinaigre à sushi. Aérez, remuez… et laissez-le refroidir à température ambiante.
– Préparez pendant ce temps les garnitures.
– Écrasez l’avocat, ajoutez un peu de jus de citron, salé suivant votre goût.
– Découpez la tranche de saumon à la dimension du moule, ainsi que la feuille de nori.
– Coupez finement en tranches le concombre (Je ne sais pas si on peut laisser la peau !).
– Pour le dressage, posez votre moule emporte-pièce sur la feuille de nori découpée. Mettez en étage, du riz, l’avocat, du riz, le saumon, les concombres, un morceau de gingembre confit. Démoulez et décorer de graines de sésame, d’oignon et des brisures de feuille de nori…
– Servez avec la sauce sucrée au soja.

Verdict : J’ai trouvé ça très bon, frais, parfait pour un déjeuner dans le jardin sous un soleil printanier. Mais bien entendu j’ai eu quelques critiques… Mon sushi cake n’a rien de japonais ! Il est beau, mais on ne peut pas dire que cela soit japonais… ça ressemble plus à un bagel avec du riz cuit comme un risotto…

.

.

.

.

Ramen au poulet, nouilles à la japonaise !

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril.
Sortez vos baguettes ! Et en supplément des petits haïkus culinaires…

Martine – Allo, le Japon ?
Hilde – Onigiri, paprika, gingembre, jambon-fromage
Béa – Biscuits au thé matcha
Nahe – Sushis
Nath – Soupe miso et poulet teriyaki

Puis d’autres recettes…
Les Conteuses – Côtes de veau de la grand-mère d’Annette
Asphodèle – Poulet tandoori et gâteaux « nuage » au limoncello
Nathalie – Soupe au poulet
Sandrion – Curry de poisson coco

.
Bookwormette – Des albums pour enfants sur des spécialités culinaires régionales

.

.

Soja, caramel,
les nouilles serpentines
dans le creux du bol…

Ramen au poulet


Ingrédients pour 2 personnes :

– 1 paquet de ramen (avec sachets d’épices intégrés)
– Aiguillettes de poulet
– 1 carotte
– 1 petit oignon
– Sauce soja sucrée
– Cacahuètes au wasabi
– Gingembre frais
– Persil plat

Préparation :
– Découpez vos aiguillettes dans leur longueur et faites-les revenir dans un peu de matière grasse avec un petit oignon émincé, du gingembre et la carotte coupée en fines lamelles avec l’économe. Ajoutez les ramen dans le deuxième temps.
– Diluez dans un peu d’eau, le tiers d’un verre, quelques gouttes de sauce au soja et versez sur les ramen.
– Faites cuire environ 15 minutes.
– Ciselez le persil et mixez vos cacahuètes enrobées de wasabi.
– Pour le dressage de vos assiettes, parsemez sur vos nouilles, le persil ciselé, des grains de sésame et les cacahuètes mixées.

Verdict : Je viens vite vous mettre la photo… on m’attend à table ! Je m’aperçois que j’ai oublié de mettre le sésame !!! Je le garde pour la prochaine fois, pour mes sushis… En touillant j’ai goûté pour doser mes épices et le soja. Ce plat est un délice !
Je vous quitte… à tout à l’heure… on me hèle !

.

.

.

.