Soupe de loup

Les Gourmandises fêtent décembre en vous proposant des plats de saison, et vont voyager dans les pays du nord avec Cryssilda

Vous trouverez des recettes chez :

Nahe – Sablés pour l’apéro (Noël)
Lou – Salade Rosolli, plat traditionnel de Noël finlandais (Noël)
Bidib – Pain d’épices sans gluten (Noël)
Sandrion – Sablés de Noël aux amandes (Noël)
Rosa – Terrine-bûche saumon-avocat (Noël), Smoothie à la tomate et Macaronis aux champignons de Paris et aux asperges sauvages
Isabelle – Soupe au panais et aux poires  et Bûche au citron meringuée (Noël)
L’Irrégulière – Saint-Félicien rôti aux noix
PatchCath – Clafoutis aux tomates cerises

 

  Une recette prise dans le livre « Crimes glacés » d’Anne Martinetti

Cette soupe de loup islandaise, nous la retrouvons dans le livre « La tristesse des anges » de Jon Kalman Stefansson.
« Revenu à lui au milieu de la pièce, il est parvenu à se hisser jusqu’à une chambre, mais guère plus loin que cela. Il repose maintenant, presque inconscient, et on lui a installé des pierres chaudes le long du corps, telles de tendres pensées au creux de sa couche. Puis on lui monte une soupe de loup atlantique, si brûlante et si reconstituante qu’elle pourrait réveiller un mort. j’ai encore la force de manger tout seul, assure Jens à la servante en lui attrapant le bol des mains. Sa voix semble sortie des profondeurs de l’océan, elle traverse une mer déchaînée. La servante reste assise sur le rebord du lit, à regarder l’homme imposant que la nuit et la tempête lui ont apporté… ».

Ingrédients pour 6 personnes :
– 500 g de bar (ou loup)
– 2 carottes
– 2 panais
– 1 poireau
– 2 jaunes d’œufs
– 2 oignons
– 20 cl de crème fraîche épaisse
– 2 c. à café de poivre noir
– 20 g de persil
– 1/4 de céleri rave
– 50 g de beurre
– Sel, poivre

Préparation :
– Demandez à votre poissonnier de vous réserver un bar d’environ 1 kg, de lever les filets et de vous garder la tête et l’arête.
– Épluchez et râpez une carotte et un panais, ainsi que le céleri-rave et les oignons. Effeuillez le persil, et réservez les feuilles.
– Dans une cocotte, faites fondre le beurre, puis mettez les légumes et les tiges de persil à revenir en remuant sans cesse. Salez, poivrez.
– Ajoutez l’arête et la tête du poisson, puis 2 litres d’eau, et laissez bouillir 40 min.
– Pendant ce temps, découpez la chair du poisson en cubes, puis épluchez le reste des légumes et découpez-les en fines rondelles.
– Passez le contenu de la cocotte au chinois, et récupérer le bouillon.
– Mettez à cuire les carottes, les panais et le poireau émincé avec le poisson à petite ébullition une dizaine de minutes, puis ajoutez la crème et les jaunes d’œufs peu avant de servir. ne portez plus à ébullition.
– Hachez le persil et saupoudrez le contenu de la soupière ou les assiettes avant de servir.

 

 

 

 

Gâteau aux raisins secs d’Asta, une recette islandaise

Les Gourmandises fêtent Noël
avec le challenge
nordique de Cryssilda et
Il était cinq fois Noël de Chicky Poo et Samarian

Vous trouverez des recettes chez

Sandrion – Oeufs Orsini
Ma Petite Bibliothèque – Kouglof
Béa – Boulettes de bœuf à la bourguignonne
Martine – Bûche de Noël
Les Sorcières – Petits sablés de Noël

Lilas – Bûche de Noël aux marrons
Lydiane – Sablés aux Chocobons
Agdel – Calissons
Les Conteuses – Creusois aux noisettes et sablés de Noël

 

« Crimes glacés » d’Anne Martinetti et Guillaume Lebeau est un livre de cuisine qui regroupent de nombreuses recettes qu’on découvre dans les polars nordiques. Avec Le gâteau aux raisins secs d’Asta, nous partons en Islande. Dans « Étranges rivages », l’inspecteur Erlendur, d’Arnaldur Indridason, part en pèlerinage sur les traces de son frère qui s’est perdu dans les fjords de l’est, il y a de nombreuses années. Mais dans cette histoire, il n’y a pas que le fantôme de ce frère chéri… D’autres mystères sont à éclaircir.

Ingrédients :
– 300 g de pain rassis ou de brioche ou de gâteau secs
– 125 g de beurre
– 3 œufs
– 100 g de sucre complet
– 150 g de raisins secs
– 2 cuillères à soupe de thé noir
– 1 cuillère à soupe d’étoiles de badiane

Préparation :
– La veille, préparez le thé, ajoutez la badiane et faites tremper les raisins de dedans jusqu’au lendemain. Vous pouvez alcooliser cette macération.
– Le lendemain, faites fondre le beurre et ajoutez le pain-brioche-biscuits que vous aurez mixé au préalable.
– Ajoutez le sucre, les œufs et les raisins bien essorés.
– Beurrez un moule ou des moules individuels et versez-y la pâte.
– Enfournez 25 minutes environ dans un four préchauffé à 180°.
– Faites un sirop en faisant réduire le thé sucré et peut-être alcoolisé, durant 10 minutes à petite ébullition. Vous le verserez sur le gâteau lorsque vous l’aurez démoulé.

Verdict : De très bons petits gâteaux ! J’ai ajouté de la marmelade d’orange dans la pâte. Et j’ai utilisé de la brioche rassie à la place du pain. Puis… j’ai fait macérer les raisins dans du Grand Marnier. Rha ! j’allais oublier… j’ai fait aussi un glaçage (sucre glace et citron).