Les os du diable

Octobre est Halloween avec Lou et Hilde
Challenge Petit Bac d’Enna – Catégorie anatomie
Challenge polars et thrillers de Sharon

 

 

Les os du diable
Kathy Reichs

 

Temperance Brennam est anthropologue légale (comme l’auteur). Sa vie professionnelle, qui empiète beaucoup sur sa vie personnelle, se partage entre deux activités ; l’enseignement à l’université de Charlotte et les enquêtes judiciaires. Divorcée, mère d’une fille qui travaille pour le procureur général, elle vit seule avec son chat Birdie.
Alors qu’elle commence le premier chapitre de son autobiographie, tout en listant les choses qu’elle doit faire, le Dr. Larabee l’appelle pour qu’elle vienne sur les lieux d’une nouvelle scène criminelle. En faisant des travaux de rénovation dans une maison, un plombier a découvert un crâne dans une cave cachée et la police aimerait qu’elle soit la première à constater les faits.
Temperance découvre bien plus qu’un crâne ! Le décor lugubre est l’antre d’un sorcier qui a placé aux côtés d’un chaudron, des os d’animaux, des statuettes, des colliers, un couteau, et dessiné des symboles cabalistiques. Assistée du détective Erskene Slidell du bureau des investigations, Temperance va se documenter dans un premier temps sur le syncrétisme qui mélange les croyances et idéologies issues de la culture afro-caribéenne du XVIIIe et XIXe siècle. De nombreuses confréries appartenant à la santeria ou à la wicca organisent des rituels vaudous comme celui qui est représenté dans la cave.
Magie blanche, magie noire, très vite, l’enquête rejoint celle de la découverte d’un corps sans tête sur lequel le meurtrier a tracé un pentagramme satanique. Ces offrandes de sacrifices humains vont la mener vers une église, l’église de Satan…

Mauvaise pioche ! Apparemment ce onzième tome n’est pas le meilleur de l’auteur. Pour une première incursion dans le monde de Temperance, je n’ai pas choisi la bonne histoire que j’ai trouvée bien trop longue et assommante. C’est dommage car je n’ai pas envie de persévérer…