Les sorcières ensorcelées, L’horrible dimension

logo album1jeanbaptiste_monge 2Voyage de Lou et Hilde, destination Halloween
3ème billet
« Je lis aussi des albums » d’Hérisson

.

.
.
les sorcières ensorceléesLes sorcières ensorcelées
L’horrible dimension
Texte et dessins de John Patience

.
.
Il était une fois… deux sorcières qui étaient sœurs.
Esmeralda et Grizelda vivaient dans la forêt de Hurlevent. Leur maison était un nid d’épouvantes rempli d’araignées, d’os, de carafes à potions et de petites créatures visqueuses.
Elles n’étaient pas très gâtées par la nature, voire même horribles, mais chacune s’illusionnait… « Je suis la plus belle ! ». Ce sujet de discorde occasionnait de belles disputes. Un jour, Esmaralda, fine chouette, fit remarquer à sa tendre soeur qu’elle avait une verrue sur le nez ; bouh ! c’était disgracieux ! Aussitôt, la rusée qui avait un plan machiavélique, lui proposa une recette à base d’ingrédients très difficiles  à prendre :
« Chauve-souris attrapée en plein vol, trois grosses grenouilles du Marais Puant… »
Ah ! comme ce fut laborieux et sportif de concocter cette mixture. Cradoc, le chat de la maison pourrait en témoigner !

img179
Instant solennel :
Après avoir apporté tous les composants dans le chaudron, voilà qu’un fumet odorant s’en échappe. Il est rose fluo… Gloups, gloups, la musique de l’ébullition…
Enfin ! Enfin, la substance est prête ! Il n’y a plus qu’à… Sauf que Cradoc commet une bêtise ! Laquelle à votre avis ?
« Miroir, mon beau miroir… » Les deux sœurs auront une belle surprise !
.

J’ai pris ce livre sur les étagères de mes garçons. Il me semble qu’il n’est plus édité et c’est bien dommage pour vous ! Mais certains sites d’occasions l’ont.
Livre pop-up, cinq dessins s’animent et racontent une histoire drôle sur la vanité. La morale joue un tour à nos sorcières, qui de très laides passeront au statut de monstrueuses. John Patience a fort bien illustré son récit où tout prête à sourire.
Dans cette série, du même auteur, « Une dent contre Dracula », « Fiesta chez les fantômes » et « Pas de pizza pour les monstres » sont aussi amusants. Je les chroniquerai au cours du mois…
Avec Grizelda et Esmeralda, les sorcières ne feront plus peur aux enfants ! Le ridicule les a foudroyées.
.
.

img180
.
.
.
.
.

Le grand livre animé de Pierre Lapin

Challenges « Animaux du monde » de Sharon et « Je lis aussi des albums » de Hérisson

.
.
.
Pierre lapinLe grand livre animé de Pierre Lapin
Beatrix Potter

.
.
J’aime beaucoup l’univers de Beatrix Potter. Ses illustrations sont un enchantement. Souvent j’offre ses histoires pour des naissances ; magies et douceurs, juste à ranger sur une étagère pour être lues et admirées plus tard… Il me plaît de penser que Pierre et ses amis sortent parfois du livre…
Celui-ci est destiné à une petite Clara.

IMGP1480.
L’histoire commence par le traditionnel « Il était une fois… ».
Donc… Il était une fois, une famille de lapins qui habitait sous un grand sapin. Un jour, pour aller faire ses commissions, la maman laisse seuls ses enfants et leur recommande de ne pas faire de bêtise durant son absence. Ils sont quatre… Flopsaut, Trotsaut, Queue-de-Coton et Pierre. Si les trois premiers sont sages et obéissants, le dernier, Pierre, est un petit coquin. Le jardin de Mr. MacGregor l’intéresse plus que tout ! Pensez ! carottes, laitues dodues, haricots verts et petits radis tous tendres… de quoi se donner une belle indigestion ! et c’est ce qui arrive à Pierre qui se sent un peu barbouillé. Le persil, ayant des vertus digestives et médicinales, c’est l’herbe qu’il lui faut… Aussitôt, Pierre s’aventure dans les belles allées potagères.
Qui croyez-vous qu’il rencontre ? Hé-hé !!! mais ne serait-ce pas ce vieux MacGregor entrain de le courser, armé de son râteau ?

IMGP1473
Vous découvrirez dans cette histoire, la suite de cette folle journée passée à fuir le jardinier… jusqu’à ce que Pierre épuisé, aille au lit avec une tasse de camomille et reçoive le baiser réconfortant de sa maman.

IMGP1477Cette histoire est le texte d’origine d’un conte de l’auteur. Pour fuir une réalité bien monotone, Beatrix Potter a imaginé Pierre Lapin ainsi que d’autres personnages… Jeremy Fisher le crapaud, Noisette l’écureuil, Jeannot Lapin, Tom Chaton…
Dimension fantastique d’un monde animalier, les mots s’accompagnent d’illustrations. Elles sont superbes, bucoliques, aux teintes pastelles, un gage de douceur et d’heureux moments.
.

Pour les bisous du soir lorsque mes garçons étaient petits, je leur lisais régulièrement les histoires de Pierre Lapin. Bien souvent, leur imagination débordante brodait d’autres trames… doucement j’éteignais la lumière et je les laissais entamer leurs rêves.
Ce livre animé, pop-up, est très beau. Tirettes, rabats… on rejoint avec une admiration toute enfantine les aventures de Pierre Lapin.

IMGP1468
.
.
.
.
.
.