Cornebidouille

3123380775


Octobre en Halloween avec Hide et Lou

 

 cornebidouille1Cornebidouille
Texte de Pierre Bertrand
Illustrations de Magali Bonniol

.

Pierre est un petit garçon qui part souvent se coucher le ventre vide car il ne veut pas manger sa soupe. Personne ne peut le contraindre à faire ce qu’il ne veut pas faire ! Mais un soir, il a la surprise de découvrir dans sa chambre une sorcière que l’on nomme Cornebidouille, venue spécialement pour lui.
Ah oui, mon petit bonhomme… tu ne v
eux rien manger ? qu’elle lui dit. Cornebidouille n’est pas belle. Elle a un grand nez crochu, un menton pointu et un regard guère commode, très intimidant. Mais Pierre persiste et se montre bien sûr de lui.
Entre une sorcière expérimentée qui grossit quand elle est contrariée et un bout de chou en pyjama pas très fier mais très obstiné, qui remportera la partie ?
Ne vous posez pas trop longtemps la question… on peut être petit mais aussi très malin…

Cette histoire ravira vos petits chéris mais ne vous aidera pas trop quand ils refuseront de manger vos épinards ou votre béchamel dégoulinante… la soupe, c’est bon et ça fait grandir ! Ils vous regarderont alors avec beaucoup de commisération et d’impertinence.
Je vous conseille ce charmant petit livre qui est le premier d’une trilogie. Texte et illustrations sont irrésistibles !

.

 cornebidouille2
.

.

.

Le cachot de la sorcière

logohallow15
Le mois Halloween avec Hilde et Lou
« A year in England » de Titine

.

.

le-cachot-de-la-sorciereLe cachot de la sorcière
Joseph Delaney

.

Billy Calder est un jeune garçon de quinze ans qui habite un orphelinat depuis la mort de ses parents, neuf ans auparavant. En âge de travailler, il a trouvé un apprentissage au château du village et ne songe qu’à s’émanciper de la tutelle de Madame Hendel.
Le travail est pourtant difficile… Tous les soirs, il doit surmonter sa peur et se rendre au château une heure après le coucher du soleil. L’endroit est lugubre, surtout lorsque le moindre petit bout de lune est caché par les nuages. Sur une colline, après avoir dépassé une campagne boisée, l’édifice se dresse, effrayant. Et lorsqu’on entend les plaintes des condamnés, entre hurlements et pleurs, on n’a qu’une envie, c’est de retourner sur ses pas… et fuir !

le cachot de la sorcière 1 Le château est la prison du comté où sont enfermés des meurtriers et des créatures sataniques. Au milieu de la cours, une potence pour les pendaisons où l’on croise parfois des âmes en peine, fantômes des suppliciés. Les sorcières qu’on exécute ne sont pas toujours des femmes mauvaises. Il arrive parfois que la sentence appliquée montre qu’elles étaient d’honnêtes femmes, mais il est alors trop tard pour les sauver. Certaines errent… comme Netty au long cou.
C’est ce qu’on explique à Billy lors de sa formation. Le gardien en chef Adam Colne, un géant qui ressemble aux ogres des contes, lui fait maintes recommandations pour la suite de son travail, en insistant lourdement sur un fait. Il est important de ne jamais laisser une clef dans une serrure. Cette consigne est d’une importance vitale.

Les semaines passent, Billy commence à s’habituer aux lieux et assume correctement son travail. Mais un jour, la peste pourpre fait des ravages en décimant une grande partie du village. Des six gardiens au château, il ne reste que lui de valide pour aller donner la pitance aux prisonniers et pour s’aventurer dans le cachot de la sorcière.
Le cacho
t de la sorcière est la partie la plus reculée du château, un endroit qu’il ne fréquente jamais car il est réservé aux gardiens plus expérimentés.
Qui est cette créature qui avale toutes les nuits des litres de sang et qui broie les os entre ses mâchoires ? Mystérieuse et certainement la plus redoutable des créations du malin… Billy, prends garde à toi !

.
De Joseph Delaney, j’ai lu toute la saga de l’Epouvanteur et on peut dire que j’en suis fan… C’est donc avec un réel plaisir que j’ai choisi ce roman destiné aux enfants de plus de dix ans. Mais il est une précision à faire… Les bibliothécaires ont stipulé sur la couverture « Attention, âme sensible s’abstenir ». Les enfants peuvent être surpris par la rudesse des scènes et par la fin de l’histoire.
Comme dans la série, nous lisons des fantômes et des sorcières (Netty m’a rappelé la Grimalkin car toutes deux ont été séduites par le Malin et ont enfanté des monstres. Billy a un petit air de Tom.). Et  comme dans la série, ce conte est tout aussi angoissant, cruel, sanglant et tragique. D’un format plus petit, il peut être un préambule aux chroniques de Chippenden et ainsi préparer à l’univers fantastique et
particulier de l’auteur qui n’épargne jamais ses jeunes lecteurs.
Imprimé avec des caractères gros et illustré avec des beaux dessins de Philippe Mason, la lecture est très agréable et facile.
Je vous conseille donc ce roman qui serait parfait pour une nuit d’Halloween… parfait pour les frissons… et je tiens à souligner une seconde fois que certains passages sont effrayants.

.
Des billets chez Jérôme, Sharon,

.

le cachot de la sorcière 2

.

.

.

.

Le Croquemitaine, Humphrey Dumbar

logohalloween14logo hallbdOctobre sur le vaisseau fantôme avec
Hilde et Lou

BD du mercredi chez Mango

.

.

humphrey dumbarHumphrey Dumbar
Le croquemitaine
Civiello

.

A l’orphelinat de Miss Doloby, Humphrey Dumbar dit Le Croquemitaine doit passer dans les dortoirs des enfants pour assurer leurs cauchemars. Faites attention ! il se glisse sous vos lits, dans vos draps, vos pensées… et il se régale de vos cris épouvantés… il croque, il croque… Il a des petits yeux jaunes perçants, des dents pointues, des doigts crochus et il sent très mauvais car il ne se lave jamais. Quel affreux personnage !!!
Jimmy, un petit orphelin, voudrait passer une nuit sereine. Déterminé à ne pas se laisser faire, il décide de jouer un tour à ce vieux filou. Pour une fois, Le Croquemitaine ne le trouvera pas dans son lit !
Lorsque Humprey arrive dans la chambre de Jimmy, il a la désolante surprise de ne pas le voir couché. Mais où est passé ce petit chenapan ? Pfff… la nuit est déjà bien avancée et Humphrey voudrait passer au pub avant de retourner chez lui. Alors, il laisse l’orphelinat, le petit renégat, et part se rafraichir le gosier au pub…
Ce qu’il ne sait pas, c’est que le petit Jimmy est caché dans le chaudron qu’il porte sur son dos et que bientôt il sera trop ivre pour s’en apercevoir.

Un pied dans une flaque d’eau et voilà que Le Croquemitaine emmène Jimmy dans son monde magique. Que va-t-il arriver à Jimmy ?

.img433.
Enfant, tout le monde a eu peur du Croquemitaine, a regardé sous son lit dix fois, dans l’armoire, les tiroirs de la commode, a vérifié la fenêtre… sauf Jimmy. Petit garçon hardi, malicieux, il se retrouve emporté bien malgré lui dans l’univers du méchant homme. Sans tenir compte des conseils d’une citrouille et d’un crâne, Jimmy va vouloir s’amuser avec Humphrey en se faisant passer pour sa conscience. On arriverait presque à plaindre ce malheureux d’être tourmenté ainsi. De plus, n’ayant pas convenablement accompli sa tâche, il se fait réprimander par ses acolytes… le Père Noël, la Sorcière, la Petite Souris, le Marchand de sable et tous les autres personnages des contes fantastiques.
« L’ordre des choses est ainsi fait ! Il ne peut plus en être autrement ! ». Humphrey doit faire peur à tous les enfants mais l’histoire lui préserve une autre destinée…
Peu de texte, de nombreux dessins et une colorisation superbes, cet album fait sourire et ne peux effrayer le petit lecteur, malgré quelques passages peu rassurants et palpitants.

Un album que je vous recommande et un illustrateur à noter.

D’autres billets chez Noukette, Lilibook et Emmyne

 

 img432

.

.

.