La maison dans les bois

Juin en Angleterre avec Lou et Cryssilda
Un album illustré avec Hérisson

 

 

 

La maison dans les bois
Inga Moore

 

Suzie Truie et Simon Cochon sont voisins. Un jour d’automne, après leur promenade dans la forêt, ils découvrent que leurs logis ont été pris par Léone Oursonne et Vincent Élan.
Les deux amis ne refusent pas l’hospitalité aux intrus, mais leurs tanières avaient été construites pour eux et pas pour de grands gabarits.
Les abris détruits, ils se retrouvent donc sans logement, à cogiter. Et c’est Vincent Élan qui propose d’appeler l’équipe des Castors, d’excellents bâtisseurs, pour qu’ils leur fassent une grande et solide maison où ils pourront loger tous les quatre.
Les murs, le toit, les fenêtres, les portes, les cheminées, l’escalier, la nouvelle maison se construit vite. Une belle maison qu’il faut aussi aménager, décorer, et remplir les placards de la cuisine de nourriture… Quelle journée ! quelle magnifique journée !
Le soir, après être allés chez les Castors pour les payer en sandwichs au beurre de cacahuète, Suzie, Simon, Léone et Vincent peuvent enfin se reposer chez eux. Une soupe et au lit ! ou plutôt, une soupe, la vaisselle, une veillée à la cheminée… et au lit !

Cette petite histoire classique, joyeuse et très joliment illustrée, raconte le plaisir de vivre ensemble, l’amitié, la générosité et la solidarité. Le texte court est parfait pour la lecture-câlins du soir, et les beaux dessins, aux doux coloris, nous embarquent dans un monde animalier heureux, plein de sérénité.
On peut retrouver l’auteur et ses dessins dans une adaptation du roman animalier « Le vent dans les saules » de Kenneth Graham.
Un très bel album tout mignon à recommander !

 

La-maison-dans-les-bois 3

 

 

 

Publicités

Les gâteaux de Noël ont disparu !


Il était cinq fois Noël de Chicky Poo et Samarian
Les samedis du mois sont albums illustrés

.

.

Les gâteaux de Noël ont disparu !
Une histoire de Francesca Bosca
illustrée par Giuliano Ferri

.

Dans la famille du pâtissier du village de Saint-Michel, on travaille sans relâche tous les jours pour les fêtes. Même le petit Lucas assiste son papa à la confection des gâteaux qui ont fait la renommée du pâtissier. Une gourmandise au chocolat et aux cerises confites que tout le monde commande pour leur repas de Noël.
Alors, après avoir mis la dernière cerise sur le dernier gâteau, c’est l’étape des livraisons qui se fait la nuit, sur le palier de chaque maison.
Mais le lendemain, les clients ont la terrible surprise de ne pas découvrir les boîtes joliment enrubannées, car quelqu’un les a volées !
Pendant que tout le monde se lamente sur ce fait, Lucas s’aperçoit que le sol enneigé a emprisonné des empreintes de pas. En les suivant, loin aux abords de la forêt, il découvre une chaumière où sont entassées toutes les boîtes ; un véritable trésor !

Qui a commis ce détestable larcin ? C’est le bûcheron Bruno, un gros ours, qui surprend Lucas et l’enferme aussitôt dans une cage ! Il ne veut pas lui faire du mal, il veut seulement manger tous les gâteaux sans que personne ne l’embête… Seulement, la gourmandise poussée à son extrême n’est pas bon pour la santé et Bruno tombe malade.
Pauvre ours ! Pas rancunier, Lucas lui propose de le soigner avec une tisane bien chaude comme le fait sa maman quand il a mangé trop de chocolat.

 

Oui… pauvre ours ! Bruno raconte alors à Lucas pourquoi il a volé les gâteaux…
C’est Noël, tout le monde a droit à une deuxième chance pour se faire pardonner. C’est Noël et tout le monde sera content… C’est Noël, et Lucas, assisté de son apprenti pâtissier Bruno, va refaire tous les gâteaux.

.
Une très belle histoire superbement illustrée pour les soirées juste avant Noël. Le partage, la compassion, la générosité et le pardon sont des éléments importants qu’il ne faut pas oublier en cette fin d’année. Paix et joies !

Recette du gâteau donnée par Lucas

280 g de farine – 150 g de beurre – 200 g de sucre – 2 œufs – 100 g de chocolat – 1 verre de lait – 1/2 sachet de levure

Casse le chocolat en morceaux et fais-le fondre dans une casserole au bain-marie. Ajoute le beurre et laisse-le fondre également. Verse ensuite le reste du lait, mélange bien et laisse refroidir le tout. Bats les blancs d’œufs en neige ferme. Mélange les jaunes avec le sucre de façon à obtenir une crème lisse. Incorpore petit à petit à cette crème la moitié de la farine tamisée, le mélange chocolat-beurre-lait refroidi, puis le reste de la farine. Ajoute alors les blancs d’œufs battus en neige et la levure, et mélange jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Verse la pâte dans un moule préalablement beurré et saupoudré de farine, et mets-le au four préchauffé à 180°. Laisse cuire le gâteau 30 minutes environ…
Démoule-le dès la sortie du four et laisse-le refroidir. Décore-le de crème fouettée et de cerises confites.

.

.

.

.

Noël chez Ernest et Célestine

logonoel4fois


Il était quatre fois Noël

avec Chicky Poo et Samarian

 

 

noel-chez-ernest-et-celestineNoël chez Ernest et Célestine
Gabrielle Vincent

.

Il n’a pas été facile de convaincre Ernest de faire une fête de Noël ! Célestine qui avait prévu d’inviter tous ses camarades à un réveillon, était à deux doigts de se voir refuser cette joie car Ernest invoquait systématiquement le manque d’argent. Pas d’argent pour les bougies, pas d’argent pour le sapin, pas d’argent pour les cadeaux, pas d’argent pour le repas… Pas d’argent tout court !!!
Nous sommes à une semaine du grand jour, il neige, il fait froid, il y a le vent qui s’amuse à balancer des bourrasques, et Ernest qui ne veut pas abdiquer !
« – … Dis « oui », Ernest, dis « oui » !
– Non ! C’est NON ! Pas cette année ! »
Mais Célestine sait se montrer éloquente avec des mots doux et des câlins. S’ils sont pauvres, ils sont aussi très astucieux. Alors, on commence par aller chercher le sapin dans la forêt, à faire de jolis dessins qu’on enrubanne, puis on va chiner de la vaisselle dans les poubelles et…
… et…  vous le découvrirez en lisant cette belle histoire de Noël, le cœur serré, plein d’étoiles, ému.
Noël est une fête de partage, une générosité de l’âme. Ernest et Célestine vont s’appliquer à donner à cette soirée toute sa magie. Contes, violon, déguisements, farandole, que la fête commence ! Même le petit grincheux du groupe ne résistera pas à l’ambiance et souhaitera revenir le Noël prochain ! Car il y aura une fête… n’est-ce pas Ernest ?

Livre doudou, bonheur pour les enfants, je vous le recommande.

.

ernest-et-celestine-noel-1

.

.

.

Noël, ce n’est pas sorcier

logonoel4foisIl était quatre fois Noël
avec Chicky Poo et Samarian

D’autres albums pour enfants avec Les Sorcières, Kim, Didine, Mademoiselle Jo, Momiji, SorbetKiwi, Lydiane, Lou, Chicky Poo,

 

 

noel-ce-nest-pas-sorcierNoël, ce n’est pas sorcier
Lieve Baeten

.

Même au pays des sorcières, on fête Noël, on décore les maisons et on attend impatiemment l’arrivée de la Mère Noël pour les cadeaux. Oui… ici, c’est la Mère Noël et non le Père Noël.

patou1Avant minuit, la petite Patou doit encore cuisiner et garnir son sapin, lorsque quelqu’un tape à la porte. Toc-toc.
En ouvrant, Patou à la surprise de découvrir la Mère Noël qui vient lui demander son aide. Est-ce que Patou voudrait bien lui garder sa fille, la petite Péronnelle ?
On ne refuse rien à Mère Noël… et voilà que Patou se charge du bout de chou qui est aussi frétillante qu’un feu follet !

Toc-toc-toc… Qui est là ? Patou est débordée, elle n’arrivera jamais à faire ce qu’elle doit faire… Mais voici la sorcière des Ours qui vient demander l’hospitalité car dehors il fait très froid.
La maison compte désormais des convives assez remuants ; une Péronelle et la sorcière des Ours accompagnée de deux gros ours. Tous sont autour du poêle à bois, quant à Patou, elle continue la décoration du sapin. Quand…

Dehors, il neige. Toc-toc-toc… Oui ? C’est qui ?
Et il faut encore jeter un sort à la guirlande pour qu’elle s’illumine et mettre les biscuits au four !!!
Est-ce que Patou arrivera à tout faire ? La maison, sera-t-elle assez grande pour héberger tout ce monde ? Et quel sera le cadeau que recevra Patou pour Noël ?

.
L’histoire commence alors que la petite Patou, sorcière du Pays des Sorcières, organise sa maison pour Noël. Seule avec son chat, elle ne le reste pas longtemps ! Des invités inattendus viennent tout perturber et, dans ce joyeux désordre, égayer ce soir de fête. Mais c’est bien ainsi, car c’est triste d’être seul en ce jour !
L’auteur, conteuse et illustratrice, présente une petite sorcière très sympathique, toujours gaie et vive, qu’on retrouve également dans d’autres livres, pour d’autres aventures.
Des mots doux, faciles pour les enfants qui commencent à lire, faciles à raconter, et de nombreux dessins que l’on découvre dans des diptyques, riches en détails, il est un livre qu’on ne doit pas ignorer en ce mois de décembre ; magie, tendresse, amitiés…

A recommander !

.

patou2

.

.

.

 

Le bateau de fortune

Logo_BabelioLivre reçu à l’occasion des Masses Critiques jeunesse de Babelio
Partenariat avec les Éditions Sarbacane

.

.

couv-bateau-de-fortuneLe bateau de fortune
Olivier Solminihac
Stéphane Poulin

.
Un jour d’été… Le petit renardeau raconte une sortie en compagnie de Michao l’ours et Marguerite la chevrette.
Michao décide d’emmener ses petits amis à la mer. A eux… châteaux de sable, baignades et pêche aux crabes ! Il fait beau, ce sont les vacances, la mer est belle…
Mais une fois arrivés, ils ont la surprise de découvrir le coffre vide ! Ils ont tout oublier ! Pas un maillot, pas une serviette, pas une bouée… rien ! Mais que vont-ils faire ?

Avec beaucoup d’imagination, un peu d’habileté et quelques bricoles trouvées sur la plage, ils passeront une merveilleuse journée…

Joies, douceurs, iode, sable fin, éternité, bruit des vagues, amitiés, cette gentille histoire superbement illustrée nous invite aux rêves, à la création et à l’imaginaire. Un graphisme et des coloris qui rappellent les années 60, la route des vacances, les nationales embouteillées, les caravanes… et les bords de mer. C’est un temps heureux !
Peu de mots, des tableaux qui parlent, tout est dans le ressenti, je vous conseille cet album qui me rappellent quelques bonheurs.

.
D’autres billets chez Jérôme, Didi,

.

Bateau-de-fortune.

.

.

.

L’ours et le soleil

logo_babelio« Je lis des albums » d’Hérisson, « Contes à rendre » de Coccinelle, « Il était une fois… » de Bianca et  « Animaux du monde » de Sharon
Un livre offert dans le cadre des Masses Critiques de Babelio – Partenariat avec la Maison Naïve pour la collection Naïve- Musique

.

l'ours et le soleilL’ours et le soleil
Un conte féerique en musique
Une adaptation de « L’ours qui avait pris le soleil » de Paul-Jacques Bonzon
Illustré par Anna Emilia Laïtinen
Raconté par Amaury de Crayencour et Domitille

.
L’hiver est long dans le Grand Nord… beaucoup trop long pour Sigrid et Peter !
Lorsque la neige tombe et qu’elle recouvre tout le paysage, l’instant est magique, de toute beauté. Les enfants jouent à se lancer des boules de neige, à faire des bonhommes et des courses de luge. Ils en oublient le froid dans leurs joies… Mais lorsque le temps hivernal s’affermit, reléguant le soleil derrière un rideau sombre et que l’épaisseur de la neige s’étale et fait disparaître toute couleur, Sigrid et Peter commencent à s’impatienter.
Où est passé le soleil ? Pourquoi tarde-t-il à revenir ? Ça va durer encore longtemps ?

Les parents aiment alors leur raconter l’histoire de l’ours qui avait pris le soleil…
« Au sommet de la montagne, vit un grand ours qui déteste le froid. Alors, quand la neige commence à tomber, il descend de la montagne, traverse l’immense forêt, attrape le soleil et l’emporte avec lui… »

img394Un soir, en bordure de forêt, le frère et la sœur entendent un bruit. Curieux, ils s’aventurent parmi les arbres denses et rencontrent un renard bleu qui leur adresse la parole ! Étrangeté que voilà ! Le renard parle !!! Aussitôt, Sigrid et Peter posent deux questions. Ils lui demandent s’il connaît l’ours qui a volé le soleil et s’il peut les conduire jusqu’à lui ? La première question fait rire le renard qui connaît bien « ce vieux filou ». Et pour la deuxième, après un minuscule temps de réflexion, le renard donne sa réponse… « D’accord, je veux bien être votre guide. »

Waouh ! Sigrid et Peter sont escortés par le renard à travers forêts et montagnes en pleine nuit, en plein froid, à la recherche du grand ours qui cache le soleil…
La route est longue et pénible pour les enfants, mais heureusement, ils rencontrent un renne majestueux qui les aide dans leur aventure…

Trouveront-ils la tanière de l’ours ? Sera-t-il grognon à son réveil ? Les mangera-t-il ? Et rendra-t-il le soleil qu’il chaparde tous les ans ?

l'ours et le soleil.
Tant de questions que l’enfant va se poser au fil de la lecture qui, fragmentée par des étapes, peut être interrompue à chaque chapitre. L’histoire est une adaptation d’un conte norvégien qui donne une explication à la disparition du soleil ; il hiberne en même temps que l’ours. Dans ce conte, l’ours est un animal protecteur et doux qui prendra soin des enfants, il n’a rien d’effrayant. Cependant, ce n’est pas la réputation que les hommes lui font. Sauvage, puissant, solitaire, on peut guère le considérer comme un doudou… et pourtant !
Cet album a de belles illustrations qui apportent beaucoup de douceurs et de rondeurs dans leurs traits et leurs couleurs. Il a la particularité d’être aussi un livre audio, dont la durée est de 35 minutes. L’écoute a un timbre mélodieux, cristallin et jeune. Il y a de la féérie dans les sons. Une petite musique composée par Baptiste Thiry, accompagne le récit (piano, violon, triangle…). Légère, aérienne comme les flocons, elle ponctue l’histoire.
Je suis certaine que le tout ravira le petit lecteur-auditeur qui aura peut-être une autre vision de l’astre et des saisons… C’est aussi l’occasion de lui raconter qu’il existe des pays où le soleil ne se couche jamais en été, et disparaît en hiver…

Un livre que je vous recommande !

.

img395

.

.

.

.