Manele. Enfin… une sorte de golem…

logogourmandisesnoel15
Ce dimanche, chez les Gourmandises, certaines d’entre nous suivent l’idée d’Estellecalim qui a fait des petits bonhommes briochés qu’on appelle manele. Cette spécialité alsacienne se fait pour la Saint-Nicolas.
Aujourd’hui c’est Sainte-Lucie, mais ça ne fait rien… nous avons été séduites par ces messieurs.

Estellecalim – Manele de la Saint-Nicolas
Louise – Manele (version rock, version vaudou)

Nahe – Scones butternut et chedlar
Sandrion – Petits trucs au fromage pour l’apéro et roses enneigées

.

Manele
(dans un autre style…)

.

manele2

Ingrédients :
– 1 kg de farine
– Levure boulangère pour pain et brioche (en sachet ou fraîche)
– 200 g de beurre
– 50 cl de lait
– 2 œufs entiers + 1 jaune d’œuf pour le badigeon (pour 3 bonhommes)

– 150 g de sucre
– Fleur d’oranger
– Cannelle
– Fruits confits et raisins secs pour les yeux
– Sel

manele1Préparation :
– Faites fondre le beurre puis ajouter le lait et la levure.
– Dans un saladier, mélanger la farine, les œufs, le mélange beurre-lait-levure, le sucre, la fleur d’oranger, la cannelle, les fruits confits, un peu de sel… et pétrissez !
– Laissez reposer environ 30 minutes.
– Sur une plaque garnie de papier sulfurisé, confectionnez vos petits personnages… avec des raisins secs pour les yeux et boutons.
– Badigeonnez d’un jaune d’œuf et enfournez.

.

Verdict : Mes bonhommes ressemblent plus à des zombies qu’à de mignons petits personnages. Et on dirait qu’ils ont fait de la muscu. Côté goût, je ne suis pas mécontente. La fleur d’oranger, les fruits confits, la pointe de cannelle, donnent des saveurs gourmandes, sucrées. A la maison, ils ont bien aimé, sauf JB qui, comme d’habitude, est allé de ses conseils… « Tu aurais dû faire… et mettre… et ne pas mettre… ».
Avec la pâte qui restait (1 kg de farine ce n’est pas rien), j’ai fait des marguerites.

  .
manele3.

.

.