La trilogie de Bartiméus, L’Oeil du Golem – Tome II

Lecture commune avec Nahe,
« Magie et sorcellerie littératures » de Ellcrys et Anne-Sophie, « Summer PAL » de Bleue-Violette, et « God save the livre » d’Antony,

.
.
.Tome 1 – L’amulette de Samarcande
.
9782226152985FSL’oeil du golem
La trilogie de Bartiméus – Tome 2
Jonathan Stroud

.
.
Londres, de nos jours,

Depuis l’anéantissement du magicien Simon Lovelace, dépassé par ses rêves de grandeur, deux années se sont écoulées. Nathaniel, âgé de quatorze ans, a pris des fonctions importantes dans l’administration du pays. Connu sous le nom de John Mandrake, il est sous la tutelle de Jessica Whitwell et a intégré le Bureau des Affaires Internes. Il est le bras droit de Julius Tallow, le ministre, dont son père adoptif, le magicien Underwood, en était le chef de cabinet. Nathaniel semble s’épanouir dans ces hautes sphères. Toujours studieux et consciencieux, il devient aussi mondain et motivé par l’ambition. Le peu de douceur et d’empathie qu’il avait tout jeune, ont disparu et ont laissé place à l’égocentrisme. Toutefois, avec beaucoup de calcul, sachant la jalousie et l’hypocrisie très prisées au sein du gouvernement, il amoindrit et tait volontairement ses pouvoirs et son degré de connaissance.

Comme le laissaient présager les premiers incidents terroristes, les attentats se sont multipliés. La politique des Affaires Internes essaye d’enrayer le mouvement en oppressant de plus en plus les plébéiens. Nathaniel reçoit alors la responsabilité de retrouver les délinquants devenus des insurgés virulents qui revendiquent leur action sous le nom de Résistance.
« On sait qu’il s’agit essentiellement d’un groupe de très jeunes gens, dit-il. Tous les témoignages concordent, et les rares individus que nous avons réussi à éliminer n’étaient pas plus âgés que nous (…) La solution est donc évidente. Il faut infiltrer leur organisation. Une fois que nos agents auront gagné la confiance des traîtres, et qu’ils en auront identifié le chef… l’affaire sera vite réglée. »
Cette tâche est stimulante et l’incite à se surpasser pour clore les conversations de couloirs qui se moquent de sa nomination, doutent de ses capacités et n’attendent que sa chute. Mais Nathaniel se sent seul. La dernière invocation d’un djinn s’est soldée par une apparition pathétique et décevante. Dans ses moments de solitude, les souvenirs de Bartiméus le rendent nostalgique. Jusqu’au jour, où il ne peut faire autrement que de l’appeler alors qu’il avait promis de ne plus le faire…

Un attentat est commis chez le magicien Sholto Pinn. Tous pensent et disent qu’il serait une action de la Résistance, seul Nathaniel voit des différences et envisage un autre coupable. La force et l’invincibilité de l’auteur semble surnaturelle. C’est donc avec Bartiméus qu’il part vers Prague à la recherche de cette entité, pour étayer ses preuves et enquêter sur l’éventuel retour d’un golem, créature disparue depuis la destruction de l’empire tchèque..

Entre temps, la Résistance à Londres s’organise et planifie des interventions. Kitty sous le commandement de Monsieur Pennyfeather, marchand de couleurs et instigateur du réseau, veut renverser la dictature actuelle menée par les magiciens.

Nathaniel, Bartiméus et Kitty, trois êtres opposés, qui contraints, devront faire alliance…

.
Deuxième lecture avec Nahe pour ce second volume de la trilogie, et j’ai beaucoup aimé. Les personnages ont évolué, surtout celui de Nathaniel qui devient un adolescent suffisant, précieux et insupportable sous son air pointilleux, vernissé, policé. Avec Bartiméus, les bagarres verbales sont toujours des petits plaisirs de lecture. Le djinn, avec franchise, taquine et assène ses vérités à son maître. Le caractère maître-esclave est encore plus prononcé et cette situation agace prodigieusement Bartiméus qui en profite pour se venger sournoisement. Il n’y a plus l’excuse de l’apprentissage et de l’innocence que l’on retrouvait dans le premier tome. Nathaniel est responsable et ses actes sont réfléchis. Quant à Kitty, elle prend au récit une très belle part. Elle est la représentante de la rébellion, une jeune fille tenace, courageuse, loyale et idéaliste. Elle n’hésitera pas à risquer sa vie pour ses valeurs, aussi bien pour ses amis que pour ses ennemis.
Lecture très agréable que je conseille une nouvelle fois pour les jeunes car ils trouveront de l’action, de la sensibilité, de l’humour potache, de la causticité et une idéologie de fraternité et de tolérance (certes malmenée !).
Je sais que Nahe a apprécié notre lecture, ses mots étaient mes mots et il a fallu que je revois mon billet pour ne pas la plagier !!! Nous vous donnons rendez-vous pour le dernier tome très prochainement…

Billet de Nahe Tome 1Tome 2

.
.

colosse

Peinture Le Colosse de Goya
.
.
.
.
.