Chasseurs de livres

Chasseurs de livres
Jennifer Chambliss Bertman

.

Leurs professions leur permettant de travailler chez eux, les parents d’Emily Crane ont décidé de déménager tous les ans pour visiter les cinquante états que compte les États-Unis. Cette fois-ci, leur port d’attache est San Francisco en Californie…
Passionnée de lectures et d’énigmes, Emily est heureuse de se retrouver dans la ville où habite Garrison Griswold, un célèbre éditeur qui organise des chasses aux livres. A partir d’indices pris sur le site internet, Book Scavenger, les lecteurs choisissent des livres cachés dans des lieux publics et partent à leur recherche. Un point est gagné à chaque livre trouvé et Emily alias Wombat mal léché, très douée dans les décodages, convoite le rang le plus élevé, celui de Sherlock Holmes.
Alors que ses parents et son frère Matthew commencent à décharger le camion de déménagement, Emily apprend par la radio la disparition de Monsieur Griswold ! Le cher homme devait inaugurer en direct un nouveau divertissement que tous ses fans attendaient avec impatience. Où est-il ? Serait-ce le début de l’aventure qu’il leur promettait ?
En fait, l’éditeur est à l’hôpital car il a subi une méchante agression qui a failli le tuer. Deux hommes ont voulu lui dérober le roman avec lequel il allait lancer la partie. « Le Scarabée d’or » écrit par Edgar Allan Poe en était le support, une histoire chargée de cryptogrammes qu’il avait remaniée et imprimée lui-même dans le plus grand des secrets ; un livre pour un trésor à déterrer.
Avec l’aide de son frère aîné Matthew et de son voisin James, féru comme elle de codages, ce n’est plus entre les pages des romans qu’Emily va enquêter, mais dans la vraie vie car d’énigme en énigme, croyant participer à un jeu, elle va se retrouver sur la route des malfaiteurs.
Qui tire les ficelles ? Et quels mystères recèle Le Scarabée d’or qu’Emily a découvert derrière une poubelle, sur les lieux de l’agression ? C’est la fin des vacances d’octobre, la ville est aux couleurs d’Halloween, Emily est pleine d’enthousiasme pour sa nouvelle vie… De l’enthousiasme, il va en falloir !

Premier tome d’une série qui aura pour héros nos jeunes amis, ce livre est comme la quatrième de couverture l’annonce, un véritable jeu de piste « pour tous les amoureux des livres et des énigmes ». Devinettes, codages en lettres et en chiffres, références littéraires et plein d’aventures, tout est conçu pour émoustiller la curiosité des jeunes lecteurs, enquêteurs en herbe ou chevronnés. Ils se plairont à mener l’enquête en parallèle, comme j’ai pu le faire. Une écriture dense, peut-être pas évidente dans un premier temps où tout se met en place, de l’humour, un rythme trépidant, du suspense, une belle amitié entre Emily et James, et San Francisco qui se dévoile dans son infrastructure si singulière et son histoire.
L’auteur précise que l’aïeul de Garrison Griswold a vraiment existé et qu’il fut jusqu’à la mort de Poe en mauvais termes avec lui.
« Chasseurs de livres » est à recommander…

.

.

.

.

Publicités

Tag des 10 livres 2016

logotag2016.
Hilde
m’adresse ce tag qui doit mettre à l’honneur mes lectures de 2016. C’est un sympathique échange en forme de bilan pour mes coups de cœur. Je m’y soumets avec le plus grand des plaisirs ! Merci Hilde…

  1. « L’été avant la guerre » d’Helen Simonson
  2. « Avant j’étais juste immortel » de Juliette Bouchet
  3. « Les jonquilles de Green Park » de Jérôme Attal
  4. « La maison du Péril » d’Agatha Christie
  5. « Ma cousine Rachel » de Daphné Du Maurier
  6. « Le restaurant de l’amour retrouvé » d’Ogawa Ito
  7. « La Poule au Bois Dormant » de Christian Jolibois et Christian Heinrich
  8. « La fille du docteur Baudoin » de Marie-Aude Murail
  9. « Cher pays de notre enfance » d’Étienne Davodeau et Benoît Collombat
  10. « Cogner le granit » de la Compagnie Le Chat Perplexe

.

.

.

Le bilan du mois anglais…

logomoisanglais15.

Pour mon troisième voyage, je suis toujours ravie d’avoir participé au challenge organisé par Titine, Lou et Cryssilda, car ce rassemblement est avant tout un rendez-vous fait d’échanges espiègles et souriants. Cette année, nous étions nombreuses, il a donc été très difficile de suivre tous les billets, voire impossible ! Mais nous avons l’été pour découvrir toutes les chroniques…
Un grand merci les girls ! Je rempile pour l’année prochaine…


Mon bilan anglais

.
Des romans
« Le cercle de Farthing » de Jo Walton
« Passé sous silence » d’Anne Perry
« Qand j’étais Jane Eyre » de Sheila Kohler
« Les Quatre » d’Agatha Christie
« Le diable danse à Bleeding Heart Square » d’Andrew Taylor

bannmoisanglais15.2

Des Sherlock… Arthur Conan Doyle
« Les cinq pépins d’orange »
« L’homme à la lèvre tordue »
« L’escarboucle bleue »

« Le ruban moucheté »

bannmoisanglais15Deux albums jeunesse de Nicola Baley et Paul Manning
« A la pêche »  et  « Pâtissière »

bann bayley-manningUn tag sur les acteurs anglais

daniel day lewis 1Et de la cuisine…
« Un tea-time à Londres » de Laure Sirieix
Bakewall tart
Petits sandwichs
Eton mess
Tarte aux légumes et scones

bannmoisanglais15.1.
Vous trouverez d’autres bilans chez Somaja, Cryssilda, Pativore, Belette, Sev, Anne, Eimelle, Eva, Hélène, YueYin, Titine, Nahe,

.

.

Le livre de Jack et Le livre de Sam – Tomes 1 et 2

Les rendez-vous BD avec Logo BD Mango NoirMango et ses amis

.

.

le livre de Jack et le livre de SamScénario de Denis-Pierre Filippi
Dessin de Olivier G. Boiscommun

.
« 
Le livre de Jack », tome I


Aux frontières d’une propriété abandonnée, des enfants se motivent pour pénétrer les lieux. Le parc peu hospitalier n’engage pas l’aventure ! Un chemin bordé de crucifix et de statues en pierre mène à un manoir déglingué qui a la réputation d’être hanté. Parmi les jeunes, Stanley, le chef de bande, incite Jack à prouver sa bravoure… Il doit rentrer seul dans la bâtisse et voler quelque chose. 

Sans trop réfléchir, il est propulsé dans l’immense entrée du château où tout paraît être mangé par les toiles d’araignées. Poursuivi par des bruits et surtout envahi par la peur, Jack se dirige vers l’étage où il découvre une immense bibliothèque nantie d’outils scientifiques ; des rayonnages de livres sur plusieurs niveaux, des passerelles, un labyrinthe d’escaliers, des suspensions lumineuses, des globes terrestres, des éprouvettes, des pendules… et peut-être un fantôme ! Sans plus tarder, Jack porte la main sur un livre, s’en saisit et à toute vitesse, part retrouver ses amis en les enjoignant de décamper dare-dare. Ça n’est qu’à Sam, la fille du groupe, qu’il confiera avoir senti une présence.
Orphelins, les enfants sont sous la coupe de Stanley et campent dans une maison en ruine. Le soir de cette petite escapade, ils se retrouvent tous autour d’un feu à se moquer de Jack. Seule Sam essaie de lire le livre dérobé. C’est alors qu’un phénomène étrange se produit. Elle réalise que le livre raconte la vie de Jack et que l’histoire est en perpétuelle écriture… « Ce livre raconte toute ta vie au fur et à mesure qu’elle t’arrive. Chaque détail s’inscrit là sur les pages ».
Comme un effet miroir, la vie de Jack s’écrit. Les deux amis décident alors de retourner le lendemain dans le manoir… mais côté bizarreries, le livre n’en est que le déclenchement car Jack se mue en une créature surnaturelle, entre le lion et le loup.

Que se passe-t-il ?

.
img528 .
« 
Le livre de Sam », tome 2

Après avoir compris que le manoir pouvait détenir les réponses à leurs questions, Sam et Jack y retournent. Les gargouilles de pierre prennent vie et se mettent en faction devant les portes. On ne sait si elles sont là pour les protéger où les faire prisonniers. A l’intérieur de la demeure, les amis investissent les pièces et découvrent un sous-sol éclairé par des lanternes. Un long corridor les mène vers un univers fantastique dans lequel ils sont accueillis par des jeunes gens. Ils sont les gardiens de la grande bibliothèque, garants de son bon fonctionnement. Les livres racontent la vie de chaque être humain, et après celui de Jack, il en est un autre qui suscite un grand intérêt, c’est celui de Sam !
Et si nous pouvions être maître de nos destinées ?

.
img527.

« Le livre de Jack » et « Le livre de Sam » racontent une histoire fantastique et onirique. Les livres de nos vies seraient entreposés dans une grande bibliothèque tenue par des enfants. On ne sait où situer l’époque, les lieux, on déambule dans un univers secret, mystérieux, on passe d’un monde à un autre.
Si j’émets des bémols sur le scénario que j’ai trouvé un peu décousu, j’ai des éloges à faire sur les illustrations de Boiscommun. Le graphisme et les teintes sont superbes. Les dessins expressifs et bien construits pourraient se passer de bulles.
Je ne sais pas si un troisième tome est en préparation, mais c’est à souhaiter ! Car quelques éclaircissements seraient bienvenus !

.
D’autres billets chez Somaja, Noukette, Mo’,

.
jack1

.

.

.

 

M. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit

logoamériquetitinelogo le-nez-dans-les-livresUn livre voyageur de NathChoco
« Septembre en Amérique » de Titine
« Le nez dans les livres » de George

 

 

M. PénombreM. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit
Robin Sloan

 

San-Francisco,

Designer, graphiste publicitaire, mais au chômage, Clay Jannon parcourt les petites annonces du journal et y déniche une proposition pour un poste de vendeur dans une librairie sur l’avenue de Broadway, ouverte 24h/24. Lorsqu’il s’y rend pour présenter sa candidature, il découvre des lieux étranges et des conditions de travail bien plus encore…

« Cherchons vendeur
Travail de nuit
Contraintes particulières
Bon appointements »

La librairie est faite de pièces étroites, sombres, avec des rayonnages à l’infini, très hauts. L’échelle est indispensable ! Il y a l’antichambre avec des livres contemporains que le commun des mortels peut acquérir et la chambre, avec ceux aux reliures épaisses, vieilles, rares, que seuls quelques initiés peuvent emprunter.
Alors, tout commence par un contrat qui engage Clay à garder les lieux la nuit, entre 22h et 6h du matin, à tenir un journal de bord dans lequel il détaillera toutes les transactions, mais aussi l’allure physique (jusqu’aux boutons de manchettes) et psychique des « clients ». Le plus important… Clay doit surtout promettre de ne pas consulter les vieux livres de la pièce du fond. Le mystère de ces anciennes parutions n’est accessible qu’aux adhérents du club de lecture.
Si au début le narrateur se plie à toutes les consignes de M. Pénombre, au bout d’un mois, et sous l’influence de son ami d’enfance, il commence à se poser des questions… Ouvrir un livre et découvrir que celui-ci est incompréhensible. En ouvrir un second, et voir qu’il en est tout autant. Puis un troisième, puis… tous les autres. Des hiéroglyphes, un langage codé, l’énigme est entière ! Quels sont ces écrits ? Qui sont ces gens qui viennent la nuit ?
Pour un ancien des jeux de rôles, lecteur passionné de science fantasy et de la trilogie « La ballade de Pern », enfant d’une génération née avec les nouvelles technologies, Clay voit sa curiosité grandir et le pousser à élucider les secrets de M. Pénombre.
Avec ses amis, il va quitter San-Francisco pour aller à New-York et rencontrer une agence très particulière… où il sera question « d’un codex indéchiffrable, d’un génial typographe du XVème siècle et du secret de l’immortalité »…

.
Dès la première page on se projette dans des anticipations très fantaisistes. Le narrateur, acteur principal de ce roman, nous prévient des mystères qui l’entourent. Rien n’est dévoilé et tout laisse à suggérer : secte mystique, voyageurs spatiotemporels, arcanes religieuses, mondes parallèles… c’est secret, silencieux, nocturne, poussiéreux, ancien et l’imagination fertile du lecteur vagabonde plaisamment ! Que va-t-il se passer ? La question, je me la suis posée très souvent ! J’ai fait fi du style d’écriture qui me titillait, genre « langue moderne » comme me l’a traduit NathChoco, et j’ai continué pleine d’attente… pour être complétement déconnectée dans la moitié du livre. Quel dommage ! je n’étais pas la bonne lectrice ! Il me semble avoir pris un couloir parallèle et m’être perdue dans… je dirais… des anfractuosités. L’informatique, dans toutes ses versions actuelles, n’est vraiment pas ma tasse de thé ! Alors, certes, l’histoire est intéressante, l’image des vieux grimoires et des écritures codées content des aventures et stimulent les fabulations, mais ce n’était pas pour moi. Je n’ai éprouvé ni exaltation, ni sympathie pour les personnages.
Vous découvrirez sur la blogo des lecteurs d’autres avis dont l’enthousiasme frise le coup de cœur…
NathChoco, Babelio,

.

old-library

Photo prise « ici »

.
.
.
.
.

 

Première semaine de bilan – STAR V de Liyah

STAR V de Liyah

Pour la première semaine, je vous dévoile un bilan qui ne me déplaît pas ! Comme vous le savez désormais, les starlettes ne présentent en fin de semaine que les livres et non le nombre de pages…

Trois livres issus de ma PAL et un que je suis allée chercher en bibliothèque. Il n’est pas sûr que je fasse mieux la semaine prochaine ! Mes vacances ne sont jamais très favorables à la lecture.

A bientôt !

.
.
.
.
.

.

.
.
.
.
.
.

.
.