Fièvre Faë, Tome III et Fièvre Fatale, IV

Billet non conventionnel.

Tome 1 : Fièvre Noire
Tome 2 : Fièvre Rouge

 .
bannfeverFièvre Faë, tome 3
Fièvre Fatale, tome 4

Karen Marie Monning

Sur un air de Brel, je vous prie de chanter avec moi « Quand Isabelle… »

.
Quand Barrons dort plus rien ne bouge
Quand Barrons dort au berceau de sa joie
Sais-tu qu’il vole le coquin au dessus des oasis du Sahara
Des poissons dorés de la Chine et des jardins de l`Alhambra
Quand Barrons dort plus rien ne bouge
Quand Barrons dort au berceau de sa joie
Il vole les rêves et les jeux d’une rose de Géorgie
Pour se les graver dans la peau
Beau Barrons quand il dort

Quand Barrons rit plus rien ne bouge
Quand Barrons rit au berceau de sa joie
Sais-tu qu’il vole le cruel le rire, les larmes de MacKayla
Et qui les placent dans son cœur pour une longue vie de bonheur
Quand Barrons rit plus rien ne bouge
Quand Barrons rit au berceau de sa joie
Il vole le temps présent pour une ouverture sur le paradis
Pour s’enrubanner le cœur
Beau Barrons quand il rit
Quand Barrons chante plus rien ne bouge
Quand Barrons chante au berceau de sa joie…

Je remercie Jacques Brel pour son aimable participation !

Que vous dire ???
Que j’étais dans un état pas normal ? Et que maintenant je suis dans une douce mélancolie ? Que j’ai lu ces deux livres sans respirer ? Que je grogne parce que la seule qui peut me dire la fin ou répondre à une question n’est pas disponible depuis hier ? Hein, Cécile, pourquoi ? Que je pleure des larmes de sang à la fin du quatrième tome ? C’est qui le monstre cornu que Mac pleure en le berçant dans ses bras ? C’est lui ? Ca ne peut être que lui !
Oh… j’ai un message et même deux sur ma messagerie. Vous vivez du direct !
C’est Cécile et Azilys !
Une, me fait languir, du style « Vraiment, tu es intéressée ? Comme c’est étrange ! »
L’autre, me renvoit à Lily…
Je vais répondre à Miss Argentine…
Je jongle avec les mails et ce billet.
J’attends… les minutes sont longues… Voulez-vous que je vous rechante la chanson ? J’ai eu l’air dans la tête quand j’ai lu le passage…
Messages – bip – messages – bip – J’arrive !!!!!
Cécile vient de me répondre ! Malheur !!!! Lui est lui. Noooooon !!!!
Repassons à l’extrait :
 » Barrons esquissa un sourire. Or, il sourit à peu près aussi souvent que le soleil brille sur Dublin… et cela me fait le même effet : je me sens soudain toute tiède et vaguement hébétée. »
Re-message de Cécile…
Je ne vous dirai rien. C’est une confidence.

Bref ! Dans le cadre d’un billet traditionnel, je vous aurai entretenu sur les pérégrinations du Sinsar Dubh, les petites recettes culinaires à base de chair d’unseelie, la nouvelle technologie de communication des faës… Par un baiser V’lane dépose sur la langue de Mac son prénom… Je vous aurai raconté la fin du trois et le début du quatre… Surtout le quatrième volume, à jamais sur mon chevet pour me muscler moi aussi… vous aurai entretenu du H.S. le Haut Seigneur roi des Unseelies, meurtrier d’Alina ou pas ?, De la fin de notre monde… Un tiers de la population mondiale disparaît… Du pouvoir des miroirs… Passages entre deux mondes fantastiques… De la Voix… De la gentillesse intermittente de Barrons-le fauve qui peinturlure les ongles de Mac, en jouant de la musique et en la faisant danser, sans oublier l’entretien de sa condition physique… De la créature de trois mètres de haut, cornues, aux pieds palmés, aux dents acérées… Je vous aurai parlé de ma frustration qui devra patienter jusqu’à la fin de l’année… et de mes lamentations… pourquoi n’ai-je pas été assez attentive aux cours d’anglais qui m’auraient permis de continuer la lecture en VO…

PS : Si j’appelle le SVEETDM, Barrons pourrait m’apporter le cinquième volume, et me le traduire ?

Le Fan club de Barrooooons !!! Voici les copines qui en parlent mieux que moi… Cécile, Bladelor, Sandy, Karine, Azilys, Fashion, Mlle Pointillés, Lily, Clarabel, Pimpi, Adalana,
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.