La coupable idéale

La coupable idéale
Judith McNaught

.
.
Leigh se réveille dans une chambre d’hôpital. Elle souffre et réclame son mari. Elle se rappelle vaguement l’accident en voiture, elle était seule, il y avait une tempête de neige, la nuit était noire et dangereuse. Elle allait le rejoindre. Que fait Logan ? Est-il resté bloqué dans ce chalet isolé en pleine montagne ? Des agents de police sont là, ils la questionnent. Que s’est-il passé ? Elle essaie alors de se remémorer les derniers jours…

Leigh Manning est une grande comédienne à Broadway. Après une soirée triomphale sur scène, elle célèbre son anniversaire chez elle. Son mari si aimant a organisé une grande fête en présence de  tous leurs amis. Elle est heureuse et épanouie. Il y a son amie Sybil qui lit les astres, Sheila, psychologue, Jason, l’auteur de pièces à succès, Jane, une célèbre actrice… tous sont là dans une joyeuse effervescence. Seule une personne semble solitaire, un peu en marge de leur petite société. C’est Michael Valente. Leigh le reconnaît immédiatement. Homme d’affaires millionnaire, il a été traîné en justice pour malversations et blanchiment d’argent.

« – Ça ne peut pas être celui auquel je pense ?
– A qui penses-tu ?
– A Michael Valente.
– C’est lui… Il veut faire ta connaissance, Leigh. C’est un de tes grands admirateurs… Valente envisage de financer la totalité de Crescent Plaza… Il a le génie des montages financiers. »
La soirée s’était terminée au petit matin, laissant Leigh et Logan vidés de toute énergie. Puis peu après, Logan était parti pour ce vieux chalet perdu dans la montagne afin de préparer leur petit nid et le rendre habitable. Il était convenu que Leigh le retrouverait plus tard.

A présent, contusionnée, paralysée par la douleur et recluse dans cette chambre aseptisée, elle tente désespérément d’apaiser l’angoisse qui l’étreint. L’absence de son mari est préoccupante et cette inquiétude la tourmente. Ou est-il ? Le plus terrible, c’est qu’elle ne sait pas exactement où se situe ce cottage, laissant les agents de police dubitatifs.

Cette affaire est loin d’être simple ! On trouvera quelques jours plus tard, le cadavre de Logan dans sa voiture, tué à bout portant et dès lors, Leigh deviendra le premier suspect.
L’enquête sera menée par un éminent policier, le lieutenant McCord, énigmatique, maniaque et talentueux, aidé par Sam, une jeune novice à la Criminelle « à l’instinct infaillible » et Shrader, un policier bougon mais expérimenté « et bien plus intelligent qu’il n’en a l’air ».

Mon avis… Entre polar et romance, mon cœur balance… A travers l’histoire policière un peu faible, deux couples se formeront (et même un troisième !). Les premières pages laborieuses passées, nous nous laissons gentiment captiver par les personnages. Ce livre est donc une sympathique bluette sentimentale. A lire un jour, si vous avez épuisé votre PAL et votre LAL.

PS : Sur la quatrième de couverture, France Dimanche dit : »Une intrigue arrosée de vitriol… ». Je rétorquerai : Pouf !
.
.

.
.
.
.