A comme Association, Car nos coeurs sont hantés – Tome VII

Lecture commune avec Nahe

.
.
Tome 1 – La pâle lumière des ténèbres
Tome 2 – Les limites obscures de la magie
Tome 3 – L’étoffe fragile du monde
Tome 4 – Le subtile parfum de soufre
Tome 5 –
Là où les mots n’existent pas
Tome 6 – Ce qui dort dans la nuit 

.
Car nos coeurs sont hantés
A comme Association – Tome 7
Erik L’Homme

 

.
Introduction d’un billet précédent :

L’Association recrute des jeunes qui ont des capacités paranormales. Au 13, rue du Horla, Mademoiselle Rose s’occupe de l’accueil, le Sphinx de l’armurerie et au sommet de cette organisation, Walter en est le directeur. Le but de l’Association est de gendarmer les mondes des Anormaux, des Paranormaux avec celui des Normaux, le tout en une secrète autorité. DISCRETION est le mot clé car 99,9 % des humains ne savent pas qu’un monde parallèle les côtoie.
Jasper et Ombe ont commencé par être stagiaires, et, au fil de leur formation, ils deviennent de plus en plus indépendants…

.
L’association voit ses fortifications tomber. Seule Mademoiselle Rose se retrouve à gérer les bureaux et les agents sur le terrain. Désemparée, il ne lui reste qu’un confident, un démon dangereux, prisonnier d’un miroir qu’elle garde dans sa cuisine.
Les Anormaux prennent leurs aises et concluent des alliances entre eux.

De son côté, Jasper poursuit Otchi, le chamane venu de Sibérie. Il doit aussi protéger Nina, la jeune stagiaire (aux prunelles irrésistibles) qui s’accroche à lui et Jean-Lu, son ami d’enfance, qui ne sait plus quoi penser de ses copains, Jasper ayant un comportement et des fréquentations bizarres et Romu ayant disparu sans laisser de mot.
Le scarabée-espion Fafnir, sur les traces d’Otchi, les conduit vers les personnages les plus sombres et pernicieux ; Siyah, le magicien, Trulez, l’ancien chef de meute des loups-garous, Séverin, le vampire et… une quatrième personne qui surprend Jasper et le laisse estourbi.

Aux artefacts et formules, Jasper associe une maîtrise et une force étonnantes. Toujours sous l’influence de Ombe qui le propulse par ses encouragements sur le devant de la scène, il est imprégné par une fermeté et une audace qui réveillent quelques images effrayantes ; arène, cris, sang…
Une peur se faufile sournoisement à son inconscient, elle sent le souffre, elle rappelle les démons.

De nombreuses questions restent sans réponse et les évènements n’augurent rien de bon. Qui est qui ? Les personnalités se dévoilent, déconcertant Jasper et le lecteur !

L’avant-dernier tome ? Le prochain étant attendu pour octobre de cette année…
Que vous dire ? J’aime cette série, j’aime les personnages, j’aime l’humour, j’aime tout. L’auteur joue avec les mots, associant des syllabes désordonnées pour réécrire quelques mots injurieux, il égare le lecteur, le laissant pantois et promet un feu d’artifice pour le final.
L’émotion est bien présente et l’appétit est grandissant.
Vous aimez les surprises ? Vous ne serez pas déçu !
Je décerne une mention spéciale à Mademoiselle Rose !!! Elle reprend les armes abandonnées depuis treize ans… son arsenal et son armure… et va combattre garous, vampires et autres démons, telle « Lara Croft »…

« Planqué derrière mon rocher, les jambes flageolantes, je ne peux rien faire qu’assister au massacre…
– Tu as vu ça, Jasp ?!
Sous mes yeux, deux loups-garous se font cribler de balles à forte teneur en argent (à en croire les spasmes qui les secouent) par les gardes du corps de notre chère secrétaire.
– Elle bouge plus vite qu’un vampire !
Mademoiselle Croft (ou Lara Rose, je ne sais plus) décapite un lycan avec son sabre étincelant.
On peut effectivement parler de massacre…
Mais les victimes ne sont pas celles que je croyais :
– On reconnaît bien le style coupant de Mademoiselle Rose…
– Ah ah ! C’est pas le moment de faire de l’humour, Jasper… »

Donc en conclusion, avec Nahe, Sharon et bien d’autres, une série à conseiller +++
Retrouvez-nous dans l’Association…

Si vous désirez savoir, pénétrer un monde qui m’est totalement inconnu :
Dans une situation très critique avec Lakej, un loup-garou tueur, Jasper se chante pour se stimuler, quelques mots…

« You want war, You got war, More than you bargained for… » 

 

Nahe : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4Tome 5Tome 6Tome 7
Sharon : Tome 1Tome 2Tome 3Tome 4Tome 5Tome 6Tome 7

.
.
.
.
.

A comme Association, La pâle lumière des ténébres – Tome I

Lecture commune avec Nahe

.
.
A comme Association – Tome 1
La pâle lumière des ténèbres
Erik l’Homme

.
.
Le livre commence par une lettre, une introduction posthume. Émouvant, fidèle, ce message s’adresse aux lecteurs mais aussi à cet ami, ce frère, parti visiter l’autre monde. Cette histoire a été les fantasmes d’une année entre deux écrivains, Erik L’Homme et Pierre Bottero.

Jasper, un jeune lycéen de seize ans, a intégré une mystérieuse organisation qui se fait appeler Association. Il est un agent stagiaire et perfectionne ses pouvoirs de magicien dans des séminaires, entre pratique et théorie.
A Paris pour sa première mission en solitaire, il doit rejoindre Fabio, un membre de la congrégation, et lui intimer l’ordre de discrétion. Fabio est un Anormal, un vampire, qui se conduit très mal. Il semblerait qu’il soit sous l’emprise d’une drogue et se rend responsable de certains méfaits. Le contact est musclé… poursuite infernale dans les rues, lancer de gousses d’ail, formules magiques, corps à corps, puis immobilisation et sermon final. Une équipe vient aussitôt chercher le personnage pour approfondir l’enquête.

Au 13, rue du Horla, l’Association a ses bureaux. A l’accueil, Mademoiselle Rose reçoit le rapport de Jasper qui souligne l’état étrange de Fabio. Mais après avoir laissé ses conclusions, Jasper doit retourner au lycée, un monde ordinaire qui lui inspire un mortel ennui. Avec ses deux seuls amis qui ne connaissent rien de ses activités parallèles, Jean-Lu et Romu, il peut déblatérer sur les deux sujets qui le passionnent, après la magie, la musique et les filles. Membre d’un groupe de rock, Alamanyar, il joue de la cornemuse et souhaiterait se produire sur scène devant un public.
Côté filles, une seule l’obsède. Elle se nomme Ombe. Stagiaire de la guilde, venue du Québec, elle garde une part mystérieuse qui fascine Jasper. Serait-elle plus puissante que lui ?

Après l’arrestation de Fabio, Jasper reçoit un nouvel ordre de mission. Walter, le maître de l’Association, lui demande de se renseigner sur Fabio qui, à la lecture des analyses, avait bien pris des stupéfiants, mettant par son imprudence, le monde des Anormaux et Paranormaux en danger.
Un petit tour dans le service du Sphinx, responsable de l’armurerie du groupe, Jasper s’arme d’une bombe lacrymogène au jus d’ail et part enquêter dans le monde des vampires… Mais parfois les gadgets du Sphinx ne sont pas très efficaces ! Il serait bon que Jasper révise ses formules de pentacle ! Gare au démon Séverin !

.
.
« La pâle lumière des ténèbres » est le premier livre d’une série. Jasper est un adolescent qui était attiré par la magie depuis son jeune âge. Ses parents bien souvent absents, un père accaparé par son travail, une mère très marginale et fantasque, lui laissent beaucoup de liberté dans ses mouvements, ce qui permet à Walter, homme d’apparence inoffensive et pathétique, de le recruter. Le monde dans lequel nous vivons comporte trois catégories de créatures :
– Les Normaux, des humains
– Les Paranormaux, des humains dotés de pouvoirs
– Les Anormaux, des êtres tels que les vampires, les trolls, les loups garous, les goules, les gobelins, les esprits du feu, de la terre et de l’eau, les vouivres, les elfes, les démons…
Ce premier livre introduit le lecteur dans cet univers surnaturel et magique qu’une association essaie de maintenir dans le droit chemin. Jasper raconte avec humour, dérision, probité, son enrôlement dans les forces paranormales, ses amis du lycée, son béguin pour Ombe, son initiation, ses relations avec les membres de l’organisation, Mr Walter, Mlle Rose, le Sphinx… Adolescent au corps un peu ingrat, grand, maigre, il trouve dans ses facultés cabalistiques toute la force et l’assurance qui lui manque.
J’ai lu avec plaisir ce premier tome et continuerai la série avec grand plaisir. Ce livre n’est qu’un préambule de ses aventures qui j’espère nous raviront pour les semaines à venir, avec Nahe et Strawberry.
Une série à recommander pour les jeunes, à partir de 10 ans.

.

Dessin de Bradley W. Schenck

Des billets chez Bladelor, Ellcrys, Eiluned,
.
.
.
.
.
.