M. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit

logoamériquetitinelogo le-nez-dans-les-livresUn livre voyageur de NathChoco
« Septembre en Amérique » de Titine
« Le nez dans les livres » de George

 

 

M. PénombreM. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit
Robin Sloan

 

San-Francisco,

Designer, graphiste publicitaire, mais au chômage, Clay Jannon parcourt les petites annonces du journal et y déniche une proposition pour un poste de vendeur dans une librairie sur l’avenue de Broadway, ouverte 24h/24. Lorsqu’il s’y rend pour présenter sa candidature, il découvre des lieux étranges et des conditions de travail bien plus encore…

« Cherchons vendeur
Travail de nuit
Contraintes particulières
Bon appointements »

La librairie est faite de pièces étroites, sombres, avec des rayonnages à l’infini, très hauts. L’échelle est indispensable ! Il y a l’antichambre avec des livres contemporains que le commun des mortels peut acquérir et la chambre, avec ceux aux reliures épaisses, vieilles, rares, que seuls quelques initiés peuvent emprunter.
Alors, tout commence par un contrat qui engage Clay à garder les lieux la nuit, entre 22h et 6h du matin, à tenir un journal de bord dans lequel il détaillera toutes les transactions, mais aussi l’allure physique (jusqu’aux boutons de manchettes) et psychique des « clients ». Le plus important… Clay doit surtout promettre de ne pas consulter les vieux livres de la pièce du fond. Le mystère de ces anciennes parutions n’est accessible qu’aux adhérents du club de lecture.
Si au début le narrateur se plie à toutes les consignes de M. Pénombre, au bout d’un mois, et sous l’influence de son ami d’enfance, il commence à se poser des questions… Ouvrir un livre et découvrir que celui-ci est incompréhensible. En ouvrir un second, et voir qu’il en est tout autant. Puis un troisième, puis… tous les autres. Des hiéroglyphes, un langage codé, l’énigme est entière ! Quels sont ces écrits ? Qui sont ces gens qui viennent la nuit ?
Pour un ancien des jeux de rôles, lecteur passionné de science fantasy et de la trilogie « La ballade de Pern », enfant d’une génération née avec les nouvelles technologies, Clay voit sa curiosité grandir et le pousser à élucider les secrets de M. Pénombre.
Avec ses amis, il va quitter San-Francisco pour aller à New-York et rencontrer une agence très particulière… où il sera question « d’un codex indéchiffrable, d’un génial typographe du XVème siècle et du secret de l’immortalité »…

.
Dès la première page on se projette dans des anticipations très fantaisistes. Le narrateur, acteur principal de ce roman, nous prévient des mystères qui l’entourent. Rien n’est dévoilé et tout laisse à suggérer : secte mystique, voyageurs spatiotemporels, arcanes religieuses, mondes parallèles… c’est secret, silencieux, nocturne, poussiéreux, ancien et l’imagination fertile du lecteur vagabonde plaisamment ! Que va-t-il se passer ? La question, je me la suis posée très souvent ! J’ai fait fi du style d’écriture qui me titillait, genre « langue moderne » comme me l’a traduit NathChoco, et j’ai continué pleine d’attente… pour être complétement déconnectée dans la moitié du livre. Quel dommage ! je n’étais pas la bonne lectrice ! Il me semble avoir pris un couloir parallèle et m’être perdue dans… je dirais… des anfractuosités. L’informatique, dans toutes ses versions actuelles, n’est vraiment pas ma tasse de thé ! Alors, certes, l’histoire est intéressante, l’image des vieux grimoires et des écritures codées content des aventures et stimulent les fabulations, mais ce n’était pas pour moi. Je n’ai éprouvé ni exaltation, ni sympathie pour les personnages.
Vous découvrirez sur la blogo des lecteurs d’autres avis dont l’enthousiasme frise le coup de cœur…
NathChoco, Babelio,

.

old-library

Photo prise « ici »

.
.
.
.
.

 

Boyfriend APP, Trouve le mec de tes rêves…

logomelangedesgenres1logo mois americainlogo_babelioUn livre offert par Babelio et
Scarlett des Editions Panini

 « Mélange des genres » de Miss Léo
et « Auteurs américains » de Noctembule

.

.

Boyfriend-AppBoyfriend APP
Trouve le mec de tes rêves
Katie Sise

.

South Bend, Indiana,

Audrey est une jeune lycéenne en classe de terminale, au lycée Harrison. Depuis le décès de son père, mort dans un accident du travail trois ans auparavant, sa vie a changé. Elle était appréciée et courtisée par la plupart des élèves, elle était la meilleure amie de Blake Dawkins, la fille d’un multimillionnaire directeur de l’entreprise Dawkins Tech qui employait son père, elle était confiante, sûre d’elle et prête à avouer son béguin pour Xander, « le roi du terrain de crosse ». Mais du jour où on a accusé son père de négligence, son univers a commencé à se fissurer. Aujourd’hui, elle est une fille plus réservée, mal dans sa peau, méfiante, bien moins populaire, qui s’est réfugiée auprès des Troglodytes, le groupe des geeks, avec Mindy, Nigit et Aidan. C’est son père, un modeste ouvrier mécanicien passionné d’informatique, qui lui a fait découvrir cette science et désormais, la trame des programmations, les algorithmes et les sites sécurisés qu’elle aime pirater n’ont plus de secret pour elle. Ainsi, elle imagine se rapprocher de lui…

Les amitiés au lycée ont changé. Blake, son ancienne amie, est devenue sa pire ennemie, sans pardon pour une faute qu’Audrey aurait commise. Avec son fan club, brochette de filles écervelées, elle s’amuse méchamment à la harceler. Sous ses moqueries, Audrey a de plus en plus de mal à se contenir, mais par respect pour sa mère qui travaille à la cafétéria du lycée et par souci de finir correctement sa scolarité, elle s’efforce de ne pas faire de remous.
Le rêve d’Audrey, c’est de pouvoir aller à l’université. Les finances de la famille étant maigres, elle sait que cela sera difficile et qu’il faudra qu’elle travaille en alternance. Mais un jour, Public Corporation, une société informatique mondialement connue, lance un concours pour « récompenser l’application mobile la plus novatrice » ; deux cent mille dollars seront attribués « sous la forme d’une bourse d’études ».
Son ambition n’est plus un mirage ! En peu de temps, et avec beaucoup d’imagination, Audrey va participer et élaborer un programme incroyable. Pour les cœurs solitaires, il faudrait une application qui cherche et attribue le petit copain idéal : la Boyfriend App.
Une pierre, deux coups… remporter la prime et se venger de Blake.

Avec ses copains Troglo, Mindy la timide, Nigit, geek dans toute sa splendeur, Aidan, celui qui la fait frissonner et fantasmer, et sa cousine Lindsay qui a une belle notoriété due à son blog de mode, Audrey va révolutionner le lycée Harrison et bien d’autres cercles plus fermés, plus secrets… à l’image d’une vague qui se transforme en tsunami.

.
Pour son premier livre, l’auteur nous offre un roman sympathique que les « young adult » aimeront certainement lire. La thématique initiale se base sur toutes les technologies informatiques qui abondent et qui se surpassent dans une surenchère de consommation. Dans cette progression, il y a une part pour le plaisir et le rêve.
Le scénario se divise en deux parties. La première présente l’histoire des personnages, leurs caractères, et l’élaboration du projet Boyfriend App dont les formules tarabiscotées de sa conception ne m’ont pas ennuyées. La lecture fut plaisante, attendrissante et pleine d’humour. Pour la seconde partie, c’est une version plus sophistiquée qu’Audrey réalise et le déroulement prend alors une tournure surréaliste qui m’a dérangée. Ça ressemble parfois à une grosse mêlée. La fin est elle aussi un peu tirée par les cheveux et trop rapide par rapport au reste du livre.
L’auteur raconte que ce qu’elle a aimé le plus imaginer, ce sont les intrigues romantiques. Il est vrai qu’elles apportent au roman légèreté et fraîcheur.
En conclusion, dans l’ensemble, je dirai que cette lecture a du potentiel et du charme, je n’ai pas boudé mes pages.

Merci Fanny pour m’avoir offert ce livre !

.
technologie

.

.

.