Un automne à Paris (2) – Elisabeth Vigée le Brun au Grand Palais

logoartshelbylee
« L’art dans tous ses états » de Shelbylee
D’autres billets chez Eliza,

.

.
bannvigée1Exposition au Grand Palais jusqu’au 11 janvier 2016
Elisabeth Louise Vigée le Brun

Tableau de droite (détail) : Elisabeth exécutant un portrait de la reine Marie-Antoinette,
1790, huile sur toile, 100 x 81 cm

vigée2.
Pastelliste, Louis Vigée décèle rapidement en sa fille Elisabeth le talent. Mais il sera peu de temps son maître car il meurt en 1767 alors qu’elle a 12 ans. A cet âge, elle est déjà décidée à devenir peintre. Trois ans plus tard
, elle est peintre professionnelle. Belle, d’une élégance naturelle, intelligente…, elle a vite du succès et devient la portraitiste de la reine Marie-Antoinette qui apprécie son style et sa façon de la représenter. Elisabeth gomme certains traits disgracieux hérités des Habsbourg et lui donne la grâce, la majesté qu’elle souhaite.
L’Ancien Régime et ses fastes… elle se marie à
Jean-Baptiste-Pierre Lebrun, un marchand de tableaux et peintre, avec qui elle a une fille, Julie.
La Révolution et l’exil… Elisabeth fuit en Italie et est invitée en Russie.
L’Empire et le retour… Elle n’est plus une immigrée, elle peut revenir en France.

.

vigée5Portrait dit « aux rubans cerise », vers 1782, huile sur toile, 64,8 x 54 cm
.

vigée6Louis Jean-Baptiste Etienne Vigée, 1773, huile sur toile, 61,6 x 50,5 cm
.

vigée11La Paix ramenant l’Abondance, 1780, huile sur toile, 102,5 x 50,5 cm

bannvigée2La reine Marie-Antoinette
.

vigée10A gauche : Jeanne Bécu, comtesse Du Barry en peignoir, avec un chapeau de paille, 1781, huile sur toile marouflée sur isorel, 86 x 66 cm
(elle fut guillotinée en 1793)
.vigée7Autoportrait, 1800
.

vigée14La baronne Henri Charles Emmanuel de Crussol Florensac,
née Bonne Marie Joséphine Gabrielle Bernard de Boulainvilliers,
1785, huile sur panneau de bois, 112 x 85 cm
.
bannvigée3 bannvigée41.
2. Lady Hamilton en bacchante dansant le Vésuve, 1792, huile sur toile, 131 x 104 cm
3. Comtesse Skavronska, 1796
4. Comtesse Varvara Nicolaïevna Golovina, 1796, huile sur toile, 135,5 x 102 cm
5.
6. Lady Hamilton en Sibylle de Cumes, 1792, huile sur toile, 73 x 57,2 cm
.

vigée15Julie

.

Une très belle exposition que je vous recommande.
.

.

.

Un automne à Paris (1) – Picasso.mania au Grand Palais

logoartshelbylee
« L’art dans tous ses états » de Shelbylee

.


parispicasso3

bannparis1parispicasso2parispicasso1pour

bannpic1Des artistes, David  Hockney, Jasper Johns, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat…, ont rendu hommage à Picasso, qu’ils admirent. Picasso, un mythe ? Des demoiselles d’Alabama, un arlequin, une femme assise, un cri pour le Vietnam II… se mêlent à quelques œuvres du maître. C’est plus qu’une influence.

Nous avions le droit de prendre des photos, sans flash. Voici mon parcours…

.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans la première salle, les artistes exposés avec Picasso expliquent leur démarche
sur des écrans vidéos.

pic2 Autoportrait de Pablo Picasso, 1901
Période bleue, période de ses vingt ans.
(La vidéo installée sur le mur d’en face se reflète sur la vitre.)
.

pic3(détail du tableau) Hommage à Picasso d’Erro, 1982
Peinture glycérophtalique sur toile, 195,5 x 132 cm
Le choix de la figuration questionne la profusion des images dans la société de consommation.
.

pic41. Picasso de Maurizio Cattelan, 1998, fibre de verre, mousse… 215,9 x 127 x 52,7 cm
L’artiste accueille les visiteurs avec cette poupée hydrocéphale.

2. Têtes africaines de Romuald Hazoumé, 2009, bidons en plastique
3. Portrait de Picasso de Yan Pei-Ming, 2009, huile sur toile, 300 x 250 cm
Fasciné par Picasso, l’artiste réalise une série de portrait en grisaille.

.
bannpic2pic6Crayon – portrait de Picasso

.pic7Antiquité de Jeff Koons, 2011, Huile sur toile
.

pic8Peinture métallique et acrylique sur toile tendue de Sigmar Polke, 2006, 225 x 300 cm
.

pic9 Femme au chapeau fleuri de Roy Lichtenstein, 1963, 127 x101,6 cm
.

pic10Détail : Place de Furstenberg, Paris, 7,8,9 août 1985 de David Hockney, 1985
Collage de photos, 110,5 x 155,9 cm
.

pic12Le baiser de Pablo Picasso, huile sur toile, 97 x 130 cm
.

pic13pic14Bébé de Thomas Houseago, 2009-2010, plâtre…, 270 x 230 x 140 cm
.

pic11Minotaure à la carriole de Pablo Picasso, 1936, huile sur toile, 45,5 x 54,5 cm

Cette expo fera suite le lendemain à une visite au musée Picasso.
Billet à suivre…

.

.

.

Paris en octobre – 1

louvre10.14Train, 07h du mat.

Paris, ma petite folie. Pour mon anniversaire, j’ai demandé un séjour à la capitale pour voir deux expositions. En partage, voici donc les photos de ces deux jours merveilleux.
Il faisait beau…
.

_MGP3863Le Louvre pour la matinée, pêle-mêle d’époques, de civilisations, d’arts.

bannlouvre1 galerielouvrebannlouvre2De salle en salle, de galerie en galerie, tout en évitant la cohue devant les œuvres les plus connues… objets d’art, antiquités grecques et orientales, sculptures. Nous nous sommes dirigés vers la peinture italienne, espagnole et française, au premier étage. Mona Lisa était comme à son habitude inapprochable. Ghirlandaio, Botticelli, Caravage, Raphaël, Léonard de Vinci, Bronzino, Murillo, Goya…    

ob_61d2d2_girlandajo-domeniko-madonna-s-mladencemVierge à l’enfant de Domenico Ghirlandaio

_MGP3912Détail de la peinture « La Diseuse de bonne aventure de Caravage

louvre10.14 - 2Le Greco

_MGP3903.

Après la visite, quelques achats dans le Carrousel et déjeuner, promenade dans le jardin des Tuileries.  Des œuvres étaient exposées pour la FIAC. Direction le Grand Palais pour l’exposition Hokusai, du 01 octobre 2014 au 18 janvier 2015.

 bannlouvre3bannlouvre4 1. Thomas Houseago – Cyclops – 2010 – Bronze, patine noire – 449,6 x 170,2 x 167,6 cm
2. Lang – Beautiful Tube – Bois peint
3. Georg Baselitz – Louise Fuller
2013 – Bronze patiné – 351,5 x 135,5 x 130 cm
4. Les frères Chapusat  –
Magma Mater – 2014 – Bois épicéa – 520 x 1070 x 970

.

bannhokusai

.

Superbe expo ! Beaucoup de dessins et d’estampes, près de 500, un éclairage faible, une atmosphère sombre, intime. Pour intégrer ce monde, on se penche sur les dessins fins, gracieux ou acérés, qui représentent la vie du Japon à la fin du XVIIIème siècle et au début du XIXème, dans ses paysages, sa nature, sa culture, ses traditions, sa vie paysanne et sa spiritualité. De nombreux cahiers montrent les débuts du manga dont Hokusai fut un des pères.
Un film dévoile la façon de faire des estampes ; surprenante technique qui me laisse admirative ! La force s’allie à l’adresse et à la patience.
L’œuvre d’Hokusai ainsi offerte est intense. Il en ressort une belle énergie, délicate, puissante, qui nous fait voyager dans ce Japon mystérieux. Les détails, les expressions, les décors, racontent des histoires et nous en confessent quelques secrets… Nous sommes alors le pèlerin, le guerrier, la geisha, la mère, la carpe, le mont Fuji… la Vague…

.
hokusai vagueLa Grande Vague de Kanagawa – 1830-1831
Metropolitan Museum of Art – Gravure sur bois, estampe japonaise, 25,7 × 37,9 cm

hokusai 2 hokusai fujiUne des vues du mont Fuji

Vous avez encore le temps de réserver vos places… le coupe-file est indispensable ! Mais attention, l’exposition fermera pour quelques jours, du 21 au 30 novembre, le temps de remplacer certains dessins par d’autres, pour qu’ils ne s’abiment pas.

Nous n’avions pas le droit de prendre de photo. J’ai ramené de la boutique « Le petit Tokaido » d’Hiroshige, un livre qui aura son billet bientôt.

Retour tout en douceur vers l’hôtel situé dans le quartier bas de Montmartre qui nous avait réservé une table chez Hugo.
Une adresse à noter pour le restaurant… Un accueil charmant et une cuisine délicieuse…
Hugo – 12, rue Papillon 75009 Paris – 01.40.22.01.91

.restau5
Cette nuit là, j’ai fait de beaux rêves. Le lendemain, visite de Montmartre et retour au Grand Palais pour Niki de Saint-Phalle. Voir suite…  .

.

.