Ramen au poulet, nouilles à la japonaise !

Destination Japon avec Lou et Hilde pour tout le mois d’avril.
Sortez vos baguettes ! Et en supplément des petits haïkus culinaires…

Martine – Allo, le Japon ?
Hilde – Onigiri, paprika, gingembre, jambon-fromage
Béa – Biscuits au thé matcha
Nahe – Sushis
Nath – Soupe miso et poulet teriyaki

Puis d’autres recettes…
Les Conteuses – Côtes de veau de la grand-mère d’Annette
Asphodèle – Poulet tandoori et gâteaux « nuage » au limoncello
Nathalie – Soupe au poulet
Sandrion – Curry de poisson coco

.
Bookwormette – Des albums pour enfants sur des spécialités culinaires régionales

.

.

Soja, caramel,
les nouilles serpentines
dans le creux du bol…

Ramen au poulet


Ingrédients pour 2 personnes :

– 1 paquet de ramen (avec sachets d’épices intégrés)
– Aiguillettes de poulet
– 1 carotte
– 1 petit oignon
– Sauce soja sucrée
– Cacahuètes au wasabi
– Gingembre frais
– Persil plat

Préparation :
– Découpez vos aiguillettes dans leur longueur et faites-les revenir dans un peu de matière grasse avec un petit oignon émincé, du gingembre et la carotte coupée en fines lamelles avec l’économe. Ajoutez les ramen dans le deuxième temps.
– Diluez dans un peu d’eau, le tiers d’un verre, quelques gouttes de sauce au soja et versez sur les ramen.
– Faites cuire environ 15 minutes.
– Ciselez le persil et mixez vos cacahuètes enrobées de wasabi.
– Pour le dressage de vos assiettes, parsemez sur vos nouilles, le persil ciselé, des grains de sésame et les cacahuètes mixées.

Verdict : Je viens vite vous mettre la photo… on m’attend à table ! Je m’aperçois que j’ai oublié de mettre le sésame !!! Je le garde pour la prochaine fois, pour mes sushis… En touillant j’ai goûté pour doser mes épices et le soja. Ce plat est un délice !
Je vous quitte… à tout à l’heure… on me hèle !

.

.

.

.

Scottish Parliament Cake

Un petit séjour en Écosse ! Les Gourmandises rejoignent en ce dimanche, le mois Kiltissime de Cryssilda.

Vous trouverez des recettes chez
Martine – Scotch Egg et Cullen skink
Asphodèle – Shortbread
Béa – Dundee cake
Sandrion – Scones cranberries raisins

D’autres…
Les Conteuses – Gâteau lyonnais

.

Pour ma part, je cumule avec le mois Kiltissime, le mois du polar de Sharon et je vous propose un cake… Dans son livre de cuisine, « Alimentaire, mon cher Watson ! », Anne Martinetti donne la recette d’un cake qu’aurait fait Arthur Conan Doyle… « En 1900 et 19006, Arthur Conan Doyle se présente au Parlement Écossais dans le quartier dans lequel il a passé la majeure partie de son enfance. Il était de tradition au Parlement Écossais de servir cette recette de cake, sans doute plus abondamment arrosée de whisky que dans la version actuelle… ».

Scottish Parliament Cake

Ingrédients :
– 300 g de farine
– 150 g de beurre
– 3 œufs
– 50 g de sucre roux
– 1 cuillère à café de gingembre en poudre
– 1 cuillère à café de quatre-épices
– 20 cl de golden syrup (sirop de sucre)
– 15 cl de whisky
– 1 sachet de levure

Préparation :
– Préchauffez le four à 220°C et mettez le beurre à fondre dans un moule à cake.
– Dans une terrine, versez la farine puis la levure, mélangez bien au fouet à la main. Ajoutez le sucre, le gingembre et les quatre-épices, remuez soigneusement.
– Faites aller le beurre fondu d’un côté à l’autre du moule, afin d’en beurrer la totalité, puis versez-le dans la terrine.
– Ajoutez les œufs, le golden syrup et le whisky, puis mélangez à la fourchette jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène.
– Versez la pâte dans le moule, puis faites cuire 40 minutes en baissant la température du four à 200°C. N’ouvrez pas la porte du four les 20 premières minutes de cuisson, car cela empêcherait le cake de lever.

Verdict : Excellente recette ! J’ai ajouté au cake des morceaux de gingembre confit et un peu plus de whisky après cuisson avec une seringue.

.

.

.

Le nouveau livre de cuisine

logogourmandises2017-2Aujourd’hui, certaines d’entre nous vous proposent du vintage. Le thème du jour est : « Quel est le plus vieux livre de cuisine de vos étagères ? ». A cette question, j’espère qu’elles seront nombreuses à répondre…
Pour ma part, j’ai le grimoire de la grand-mère de Mister B. Un livre usé qui date de 1927.

Vous trouverez en lien ci-après des recettes et des livres jaunis :
– Asphodèle : « Cuisine Pratique de la Bonne Ménagère » de Jeanne Savarin + Veau Marengo et gâteau de Savoie
– Sandrion : « La cuisine pour tous » de Ginette Mathiot +
Chelsea buns et Millionaires Shortbreads tirés du livre « Un goûter à Londres »
– Nathalie : « Sirocco » de Sabrina Ghayour + Roulés aux champignons, aux artichauts et à la feta
Estellecalim – « Le guide pratique de cuisine »
– Béa : Petites madeleines à la fleur d’oranger

 

.

le-nouveau-livre-de-cuisinePour la famille, le nouveau livre de cuisine
Blanche Caramel

.

Entre la couverture, la quatrième de couverture et l’avant-propos, nous plongeons dans un temps perdu, désuet, où les mots forment des images d’Épinal ; « Famille », « Ouvrages utiles », « Convenances et bonnes manières », « Les veillées des chaumières », « Pour monter son ménage »… Voici quelques passages croustillants qui vous feront tristement ricaner  :

« En prenant ce livre pour guide, les maîtresses de maison obtiendront de bons repas avec le minimum de dépenses. Elles y trouveront un millier de recettes donnant minutieusement les proportions et, en outre, des types de menus, un catalogue gastronomique et de précieux conseils d’hygiène sur ce qu’il faut manger. »

« Une nourriture saine, assez abondante, variée, contribue à la bonne santé de tous. C’est en mangeant bien que l’on répare ses forces, que l’on entretient sa gaieté et son activité. »

« L’appétit est excité par tout ce qui réjouit les yeux, tout ce qui donne une impression agréable à l’esprit. Aussi la maîtresse de maison fait-elle bien de veiller à l’ordonnance du couvert ; que la nappe et les porcelaines soient d’une propreté rassurante, que les assiettes soient disposés harmonieusement, même pour l’intimité… »

« Les plats sont bien accueillis par des estomacs aussi bien disposés ; si le service est calme, les propos aimables s’échangeront tout naturellement, chassant les soucis quotidiens et faisant du repas une heure de détente intellectuelle et de bien-être physique… »

« La maîtresse de maison aura accompli ce miracle par son intelligente direction ménagère… »

« Intelligente direction ménagère »… Les rôles sont distribués. Nous retiendrons que le bonheur d’un homme passe par son estomac et que la femme gagne son intelligence (et le Paradis ?) par la bonne gestion de sa maisonnée. L’idéologie sexiste de l’époque a aussi son chapitre sur comment tenir un ménage. Comment choisir sa batterie de cuisine sans commettre un impair, sans avoir mauvais goût, et comment procéder au nettoyage. Ce paragraphe est à relever… « Que vous soyez obligée de faire vous-même votre ménage, ou simplement que vous ayez à former une petite bonne toute nouvelle, il est nécessaire de connaître les procédés les plus rapides, les plus économiques pour diriger les nettoyages, même les plus humbles. »

Concernant les recettes, les parties les plus sympathiques du livre, elles reprennent les bases de mets simples ainsi que celles de plats riches et festifs. J’ai appris qu’on servait l’entremets, glace ou gâteau, avant les fruits et les desserts. Par dessert, on précise que se sont des petits fours et des bonbons.
Ce livre est très intéressant et témoigne d’une société révolue. La prochaine fois, je vous parlerai des usages du monde dans la société moderne par la baronne Staffe, un manuel de 1897, un manuel à faire dresser les cheveux sur la tête…

Pour ce dimanche, j’ai choisi la recette des aubergines à la créole :
– Pelez 2 aubergines et mettez-les dans l’eau bouillante salée ; quand elles sont cuites, égouttez-les et hachez-les grossièrement. Assaisonnez-les avec 2 cuillerées d’huile d’olive, un jus de citron, sel, poivre ; un peu de poudre de gingembre à volonté. Mêlez-y un piment haché.

Verdict : J’ai mis 3 aubergines pour un grand ramequin et j’ai ajouté 4 tomates cerises et une gousse d’ail. J’ai mis du gingembre poudre, du gingembre frais, le jus d’un citron et de la fleur de sel.
Le plat est présenté avec une timbale de riz, un morceau de poulet à la moutarde et quelques olives pimentées. A l’heure où je vous écris, je n’ai dressé qu’une assiette pour ma photo, mais je peux vous dire que tout est très bon. J’ai goûté au fur et à mesure, en épiçant suivant mes goûts. Bon appétit et à plus tard !

.

auberginescreoles

.

.

Terre, mer, saumon et chorizo

logowalpurgis

Ce dimanche nous nous associons à la semaine Walpurgis avec Hilde, Lou, Marjorie.
Des recettes de potions, de gâteaux et de plats magiques qui vous étonneront…

Marion – Philtre de Vénus, cocktail rhum-citron
Hilde – Saucisson magique pour illusionniste
Nathalie – Purée de fèves au cumin, remplace la bave de crapaud
Asphodèle – Serpent de porc en croûte d’herbes et cake Dracula aux framboises
Sandrion – Champignons farcis, du rond des sorcières
La Comète – Smoothie rouge de la sorcière
Louise – Salade de cervelles marinées pour être intelligent
Estellecalim – Gâteau basque magique… abracadabra, il est là.

.

J’ai opté pour un mélange de recettes prises dans le livre « Les recettes amoureuses d’une sorcière » de Brigitte Bilard-Cordeau. Un peu de ci, un peu de ça. Avec cette préparation, je suis certaine que vous raviverez la flamme de tout amour ! ou du moins, vous l’entretiendrez… Pensez… c’est l’affaire du piment-gingembre !

.

Saumon et chorizo
poils au dos

.

Ingrédients pour 4 assiettes :
– 4 filets de Saumon frais
– 8 tranches de chorizo doux ou fort (fines)
– 4 grosses tomates
– 5 gros champignons de Paris
– 1 poivron rouge
– 1 piment antillais (moitié)
– 1 oignon rouge
– 1 citron vert
– Gingembre frais, persil, ail, sel, poivre

Préparation :
– Dans un wok, faites revenir les légumes coupés… l’oignon rouge, les champignons, les tomates (pelées et épépinées), le poivron, le piment (très finement ou mixé) et une gousse d’ail… dans de l’huile d’olive. Salez et réservez dans un autre plat.
– Dans le même wok, avec les sucs de la cuisson précédente et un filet d’huile d’olive, cuisez le saumon. Délicatement, car sa chair se détache facilement. Pressez le jus du citron vert. Couvrez votre wok pour que la vapeur enrobe le saumon. Retournez les tranches durant la cuisson (4 minutes). Surveillez et variez l’intensité du feu. A ce stade, vous pouvez mettre le chorizo ou le cuire à part. Juste poêlé.
– Dans un plat allant au four, disposez le saumon, salez, poivrez au moulin (poivre 5 baies, ou poivre parfumé aux agrumes) et recouvrez des légumes préparés. Râpez sur le dessus le gingembre frais. Recouvrez d’un papier alimentaire pour que la saveur ne s’échappe pas…
– Laissez au four 5 à 10 minutes.
– Servez avec du riz ou des pommes de terre vapeur. Pour parfumer, ajoutez de l’ail dans votre cuisson (l’ail déshydraté est très bien pour ça).
– Parsemez du persil mixé.

Verdict : L’assiette est un peu brouillonne, j’aurais pu disposer autrement les mets., les mettre plus en valeur. Dommage ! Mais croyez-moi, c’est très bon ! L’assiette dégage beaucoup de saveurs. L’union du saumon et du chorizo est harmonieuse, légère. Heureusement que je n’ai mis que la moitié du piment ! ces bestioles sont musclées !

.
saumon chorizo

 .

.

.

.

Fouace aveyronnaise

logogourmandises 16

« On m’a dit que… c’était bon. »
Ce dimanche c’est pioche chez les marmitonnes. Chacune a choisi une ou plusieurs recettes chez les copines. Toutes les semaines nous salivons sur des photos amies, alors aujourd’hui, nous testons !

Vous trouverez de quoi vous tenter, chez…
Sandrion – Pâtes magiques de Louise, Cake au citron de Syl. et Pancakes de Touloulou
Asphodèle – Amaretti de Sandrion et Tarte au citron de Syl.
Louise – Salade d’ananas et gambas à la vanille de Syl., Tarte aux asperges de Nahe et Gâteau renversé aux myrtilles et framboises d’Asphodèle
Nahe – Croustade aux pommes de Sandrion
Estellecalim – Cake au citron de… Louise, Asphodèle et Sandrion
Marion – Gaspacho de Syl. et Pancakes à la courgette de L’Irrégulière
Touloulou – Moelleux au chocolat et aux châtaignes

.
Pour ma part, j’ai choisi une recette de Sandrion
Lien pour le savoir-faire, cliquez « ici »

Fouace aveyronnaise

.

Verdict :
– Petit plus, j’ai remplacé la fleur d’oranger par du citron (zeste et jus) et j’ai ajouté des morceaux de gingembre confit (comme le fait Aspho pour son cake au citron).
– Je me suis trompée de farine ! J’ai utilisé la 65… le résultat aurait pu être pire. La fouace semble moins aérienne que celle de Sandrion. A l’heure où je vous écris, je n’ai pas encore goûté.
– Dans l’ensemble ? ça me plaît bien… pour l’instant… A suivre…
– Au goûter : Cette fouace particulière se mange bien. Certes, elle n’a pas la légèreté qu’il lui faut, mais je ne l’ai pas boudée. Plus un gâteau qu’une brioche.

.

Fouace

.

.

.

.