Pudding aux cerises

Les Gourmandises en Angleterre avec Lou et Cryssilda

Vous trouverez des recettes chez
Lou – Banana bread (Angleterre)
Béa – Cake aux tomates (Angleterre)
Hilde – Cottage pie (Angleterre)
Enna –
Toad in the hole (Angleterre)
Sandrion – Chocolate, pâte à tartiner
Isabelle – Shortbreads fraises, rhubarbe et crème anglaise
et Trifle au chocolat et céréales (Angleterre)
Rosa – Granité au café et à la cannelle

 


Ingrédients :

– 400 g de boudoirs
– 1/2 l de lait
– 100 g de sucre roux
– 4 œufs
– 500 g de cerises
– 100 g de raisins secs

– Cannelle
– Liqueur, sherry… (facultatif)

– Nappage : Confiture d’orange

Préparation :
– Écrasez les boudoirs et mettez le lait, le sucre, les œufs, les cerises dénoyautées, une poignée de raisins secs déjà imbibés d’un alcool, et de la cannelle.
– Beurrez un plat, versez la pâte et enfournez. Temps de cuisson, environ 30 minutes ou plus, suivant les fours.
– Démoulez le pudding, laissez refroidir et versez un nappage à l’orange.
– Décorez avec des cerises…

Verdict : Une recette à conseiller ! J’ai essayé plusieurs façons de faire le pudding. La traditionnelle avec pain mais sans graisse de rognons, et une autre avec brioches. Pour cette fois, j’ai expérimenté avec des boudoirs…

 

 

 

Publicités

Trifles

Un mois chasse l’autre ! et c’est au tour de juin et de l’Angleterre avec Lou et Cryssilda

Vous trouverez des recettes chez…
Sandrion – Vin et sirop de sureau
Nahe – Hot cross buns chocolat-noisettes (Angleterre)
Bidib – Scones (Angleterre)
Rosa – Salade fraîche d’avocat
Isabelle – Scones au lait ribot (Angleterre)
Fondant Grignote – Tourte à la viande (Angleterre)
EstelleCalim – Banana bread (Angleterre)
Hilde – Cocktail Pimm’s (Angleterre)

 

 

Pour ma part, j’ai ouvert le livre de recettes « Tea times à Londres » de Laure Siriex pour m’inspirer de ses trifles aux fraises, en une préparation simplifiée et rapide. Je n’ai pas fait ma génoise… ni la crème anglaise !

 

Ingrédients pour 4 coupelles :
– Boudoirs
– 4 grosses pêches ou 6 brugnons
– 1 jus de citron
– 1 mascarpone ou 1 briquette de crème fleurette pour faire la chantilly
– Sucre glace, sucre en poudre
– Gelée de fruits ou sirop + feuilles de gélatine (dans cette recette : coulis de mangue)
– 1 briquette de crème anglaise
– 1 petit verre d’une liqueur
– Feuilles de menthe fraîche

 

Préparation :
– Préparez les pêches, pochez-les dans une eau bouillante citronnée et sucrée deux minutes et réservez.
– Dans les coupelles, tapissez le fond de boudoirs et arrosez-les par une liqueur.
– Disposez les pêches sur le dessus, en réservant quelques morceaux pour la décoration, puis la gelée pour qu’elle nappe le tout. On peut faire sa gelée avec du sirop et 2 feuilles de gélatine ou de l’agar-agar. Réservez au frigidaire 3 à 4 heures.
– Après le temps imposé… versez la crème anglaise et chapeautez avec de la chantilly au mascarpone. Crème fleurette ou mascarpone au fouet avec du sucre glace.
– Décorez de feuilles de menthe, de fruits et autres pépites…  Placez au frigidaire avant de servir.

Verdict : C’est plus que bon ! et c’est joli…

 

 

 

Ensaimadas

Dernier jour du mois, nous clôturons le voyage en Espagne de Sharon avec une recette prise chez une copine. Pour cela, je suis allée fureter du côté de chez Nahe et Sandrion pour des brioches espagnoles qu’on appelle Ensaimadas.

Vous trouverez d’autres recettes chez
Nahe – Brioche au mascarpone

Isabelle – Risotto aux artichauts (Italie) et Pavlova aux fraises
Sharon et Nunzi – Gâteau aux pommes et aux bananes
Sandrion – Verrines aux fraises de Rosa

L’Or – Extrait du livre « J’ai toujours ton cœur avec moi » de Soffia Bjarnadottir

 

Ingrédients : (Vous trouverez la recette véritable chez Nahe)
et sinon…
– 300 g de farine avec levure intégrée
– Eau tiède
– Fleur d’oranger
– 100 g de beurre fondu
– Sucre en poudre
– Sucre glace

Préparation :
– Pétrissez la pâte et dosez l’eau, la fleur d’oranger et le sucre en fonction de la quantité de farine pour que la pâte soit homogène, équilibrée et non collante.
– Faites-la reposer une petite heure.
– Étalez-la et badigeonnez de beurre fondu. Vous pouvez ajouter du sucre en poudre sur le dessus. Gardez un peu de beurre pour après la cuisson.
– Divisez la pâte en bandeaux d’environ 4 cm de large et 20 cm de long, puis roulez-les comme des petits pains aux raisins.
– Placez les brioches sur un plat tapissé de papier sulfurisé et enfournez !
– La cuisson est rapide et doit être surveillée. Comptez environ 10 à 15 minutes dans un four chaud. Retirez les brioches alors qu’elles sont souples sur le dessus.
– Passez un pinceau beurré sur le dessus et ajoutez du sucre glace et éventuellement des grains de sucre.

Verdict : De très bonnes brioches ! J’ai mis de la fleur d’oranger mais j’aurais aussi pu mettre de la badiane pour aniser. La levure intégrée à la farine facilite grandement le travail et l’absence d’œuf n’est pas dommageable. A refaire !

 

 

Pudding aux pommes

Mars est consacré au British mysteries… et avec Lou, nous allons vous proposer des plats que l’on trouve dans les polars anglais.

Vous trouverez des recettes chez…
Rosa – Moelleux au chocolat « Mort exquise » (Syl.)
et crème à la mandarine
Les Conteuses – Quiche aux épinards (Isabelle)
Hilde – Les scottish biscuits de Mrs Hudson (Syl.)
Isabelle – Gratin de fenouil et pommes de terre (Béa) , Galettes au beurre du Petit Chaperon Rouge et pâte à tartiner aux noisettes de Casse-Noisette… (Contes et légendes)
Sandrion – Scones anglais (Nahe et Hilde)

 

Aujourd’hui, nous nous inspirons des recettes des copines. C’est Nahe qui m’a donné la mienne, prise dans son livre « Crèmes et châtiments » d’Anne Martinetti. Je l’ai adaptée en fonction de ce que j’avais dans le placard.

Lors de sa soirée d’anniversaire, la belle Rosemary meurt. Suicide ou meurtre par empoisonnement ? Dans le champagne ou dans le dessert ? Le colonel Race va enquêter… (« Meurtre au champagne » d’Agatha Christie)

Ingrédients :
– 3 grosses pommes
– 250 g de pain au lait
– 200 g de confiture de poires williams Georgelin (bio) ou de la compote
– 2 gros œufs
– 1/2 de lait
– 150 g de raisins secs
– 1 briquette de crème fraîche ou de crème soja
– Cannelle
– Jus de pommes
– Pour le sirop : 1 sachet pour nappage et 2 cuillères à soupe de jus de pommes

Préparation :
– Faites gonfler les raisins secs dans dans du jus de pommes, longtemps avant.
– La cuisson se faisant au bain-marie, préparez deux moules qui peuvent rentrer l’un dans l’autre.
– Beurrez les parois du moule à manquer (le plus petit) et mettez un papier sulfurisé sur la partie du fond. Vous aurez avant pris l’empreinte et aurez découpé le rond.
– Tapissez le fond, comme pour une tarte, avec les pommes.

Dans un saladier, mélangez, écrasez ou mixez, les pains au lait, la confiture compotée de poires, le lait et les 2 jaunes d’œuf. Puis, après avoir battu en neige les blancs, incorporez-les à la préparation.
– Ajoutez les raisins secs gonflés, mélangez, et versez dans le moule sur les pommes.
– Cuisez au bain-marie environ 45 minutes suivant les fours.
– Lorsque vous le sortirez, assurez-vous qu’il est bien cuit dans son centre en plantant la lame d’un couteau.
– Faites un sirop avec la préparation pour nappage et du jus de pommes, versez sur le dessus du pudding et laissez refroidir… Éventuellement, vous pouvez saupoudrer de cannelle.

 

Grosse grosse déception ! j’ai cramé mon gâteau ; oublié au four.
A refaire très vite pour remplacer cette photo.

pudding pommes moche

Les scottish biscuits de Mrs Hudson et chocolat chaud

Mars est consacré au British mysteries… et avec Lou, nous allons vous proposer des plats que l’on trouve dans les polars anglais.

Vous trouverez des recettes chez…
Hilde – Poulet au curry de Mrs Hudson (British mysteries)
Nahe – Scones en duo (British mysteries)
Isabelle – Muffins à la bière et au chocolat (Saint-Patrick) et
Pudding aux dattes et au caramel (British mysteries – Agatha Raisin)
Sandrion – Financiers aux framboises
Bidib – « Les recettes des contes de fées » de Charley Fouquet et galette du Petit Chaperon Rouge (Contes et légendes)

 

Aujourd’hui, je vous sers un goûter avec des biscuits de Mrs Hudson, la logeuse de Sherlock Holmes, et un chocolat chaud. La nouvelle nous embarque dans le nord de l’Angleterre pour retrouver l’héritier du duc de Holdernesse qui a été enlevé avec son professeur d’allemand, Heidegger…
Recettes extraites du livre « Alimentaire mon cher Watson ! » d’Anne Martinetti.

 

« Un instant plus tard, l’homme s’était redressé sur ses pieds, le visage cramoisi de honte.
– Pardonnez-moi cette faiblesse, Mr Holmes, je suis un peu surmené. Merci. Si je pouvais avoir un verre de lait ainsi qu’un biscuit, je suis certain que je me sentirais un peu mieux. Je suis venu en personne, Mr Holmes, pour m’assurer que vous repartirez avec moi. Je craignais qu’aucun télégramme ne vous convainque de l’urgence absolue de l’affaire.

Le retour de Sharlock Holmes,
« L’aventure de l’école du Prieuré », 1904

  Ingrédients :
– 150 g de beurre demi-sel
– 300 g de farine
– 80 g de cassonade
– 1 verre de lait ou d’eau
– 1 cuillère à café de whisky

Préparation :
– Faites fondre le beurre dans une casserole. Dans une terrine, versez la farine et la cassonade, puis ajoutez le beurre, le whisky et le lait.
– Pétrissez la pâte et étalez-la sur une épaisseur d’environ 1 cm.
– Réservez au frigidaire 1 heure.
– Avec un emporte-pièce, découpez des ronds et disposez-les sur une plaque avec du papier sulfurisé.
– Enfournez environ 30 minutes en surveillant la cuisson pour qu’ils ne dorent pas trop.

Verdict : Vraiment très bons… merci Mrs Hudson ! J’ai mis un peu plus de farine que la dose donnée.


« Le jour pointait à peine quand je m’éveillai pour décou
vrir la longue et mince silhouette de Holmes, debout à côté de mon lit, et habillé de pied en cap. Apparemment, il était déjà sorti.
– J’ai vu la pelouse et le cabanon à bicyclette, annonça-t-il. J’ai aussi fait un petit tour dans le bois de Ragged Shaw. Maintenant, Watson, il y a du cacao tout chaud dans la pièce voisine. je dois vous prier de faire vite, car nous avons une longue journée devant nous.
Ses yeux brillaient, et l’exaltation de l’artisan chevronné contemplant l’ouvrage qui l’attend lui empourprait les joues. »

Ingrédients :
– 1 litre de lait
– 250 g de chocolat à fondre
– 50 g de sucre
Pour la dégustation, j’ai ajouté de la cannelle à une noisette de chantilly…

 

L'école du prieuré

 « – Est-ce que c’est bon, Watson ?
– C’est dégoutant, Holmes ! »
Image du feuilleton télévisé Sherlock Holmes « L’école du Prieuré » – Granada Television

 

 

Paklavas

Pour notre dernier dimanche de la 6ème édition, c’est « quartiers libres » !
J’ai pris une recette dans le livre de cuisine arménienne qui m’accompagne depuis quelques jours ; un dessert irrésistible et hautement calorique…

Vous trouverez d’autres plats chez…
Sandrion – Galettes de céréales
Hilde – Beignets de lentilles aux épices
Rosa – Tartelettes à la compotée de kakis et aux épices
Béa – Cake à le semoule et au citron
Isabelle – Riz au lait au chocolat et Muffins cœurs de châtaigne
Estellecalim – Gâteaux orange-chocolat et « Gâteaux et douceurs à IG bas » de Marie Chioca
Sharon – Flan à la noix de coco
Nahe – Cinnamon roll
Les Conteuses – Poulet et riz arméniens

 

Plaklavas

Ingrédients :
– 2 paquets de feuilles filo
– 175 g de beurre
– 400 g environ de noix décortiquées et concassées
– 1 grosse cuillère à soupe de sucre en poudre
– 1 cuillère à soupe de cannelle
Pour le sirop :
– 3 grands verres de sucre en poudre
– Le jus 1/2 citron
– 1 verre 1/2 d’eau

Préparation :
– Mettez le beurre dans une petite casserole, laissez-le fondre tout doucement et réservez. Préparez

le sirop de canne : mélangez l’eau, le sucre et le citron. Faites chauffer une quinzaine de minutes ; il ne doit pas avoir la consistance d’un caramel. Laissez-le tiédir dans un endroit frais.
– Mélangez les noix concassées, le sucre et la cannelle. Répartissez le mélange dans 5 bols.
– Relevez l’empreinte d’un grand plat à four rectangulaire, profond de 5 cm environ, sur les feuilles de pâte et découpez-les à la dimension du plat, délicatement, car elles sont très fragiles. Beurrez le plat. Posez la première feuille de pâte au fond du plat, badigeonnez-la légèrement de beurre fondu au pinceau, puis beurrez les trois autres feuilles et disposez-les par-dessus.
– A la cinquième feuille, ne beurrez plus, mais étalez un bol de noix sur toute la surface. Disposez à nouveau 5 feuilles de pâte et entre chacune de ces feuilles, beurrez grossièrement. Disposez un nouveau bol de noix sur l’ensemble du plat.
– Renouvelez cette opération jusqu’à épuisement des feuilles et des noix et terminez par 5 feuilles de pâte. Ne beurrez pas la dernière pour l’instant.
– Préchauffez le four à 200°C. A l’aide d’un couteau pointu, découpez le paklava en bandes de 5

cm environ de gauche à droite et en oblique, puis dans l’autre sens pour réaliser des losanges. Il faut être patient et délicat pour ne pas déchirer les feuilles. Beurrez ensuite la surface et enfournez dans le bas du fous pour 15 minutes.
– Baissez le four à 180°C et poursuivez la cuisson 15 minutes en laissant la porte entrouverte : les paklavas doivent dorer uniformément, mais non griller !
– A la sortie du four, attendez 1 à 2 minutes et arrosez du sirop tiédi. Laissez refroidir. Séparez les morceaux de paklava et disposez-les joliment sur un plat de service.

Verdict : Comment résister ? Juste un petit morceau. Et peut-être un second…
Aux noix, j’ai ajouté du pralin grillé et j’ai utilisé en peu plus que les proportions de beurre et de noix conseillées. Je dois ressembler à la grand-mère de Corinne Zarzavatdjian qui utilisait 250 g de beurre.
Une recette à garder car facile et délicieuse !

 

 

 

 

Anouchabour et khourabias

Les marmitonnes des Gourmandises ont joué les pérégrines en allant de blog en blog choisir une recette. Avec la rubrique « Je te pique une recette ! », nous vous proposons un plat fait par une copine. Nous reprendrons ce rendez-vous tous les derniers dimanches des mois.

Vous trouverez des recettes chez…

Bidib – Gâteau au deux chocolats
Nathalie – Gâteau à la carotte et glaçage au fromage

Hilde – Poulet tikka masala de Béa
Nahe – Brioche de Sandrion
Béa – Les scones d’Estellecalim
Sandrion – Boulettes de poisson de Nathalie

 

Quant à moi, j’ai pris deux recettes, chez Sandrion et Hilde. Toujours dans mon livre de cuisine arménienne de Corinne et Richard Zarzavatdjian, j’ai adapté le riz au lait de Hilde pour faire un riz au lait de Noël que les Arméniens appellent anouchabour. Puis, j’ai reproduit à l’identique les sablés de Sandrion, dont la recette est extraite du livre. Les sablés que l’on nomme des khourabias…
Un ramequin anouchabour et des kourabias pour accompagner… vous en voulez ?

 

Vous trouverez les recettes en cliquant sur les noms des copines. Pour le riz au lait, je n’ai pas mis de cardamome, mais de la cannelle et j’ai ajouté des fruits secs : abricots, noix, noisettes, amandes émondées, raisins…

L’ensemble est divinement bon !