la mythologie grecque

JBMongeb

Les beaux livres à offrir

.

.

la mythologie grecqueLa mythologie grecque
Illustratrice : Rita Petruccioli
Textes : Jean-Michel Billioud
Ingénieur papier : Eric Singelin

.

Rentrez dans la mythologie grecque avec ce livre pop up et ses huit histoires réécrites pour les jeunes enfants ; « Le cheval de Troie », « Ulysse et le Cyclope », « Le Minotaure », « Icare », « Hercule et le lion de Némée », « Atlas », « Orphée et Eurydice » et « Narcisse ».

Illustrés et découpés pour donner un perçu tridimensionnel, les tableaux représentés sont mis en scène comme au théâtre, encadrés par des tentures, des colonnes et des bas et hauts-reliefs.
La découpe au laser rend un ouvrage précis, très soigné, et les illustrations de Rita Petruccioli, bien qu’assez naïves, sont très jolies. Elles rappellent les dessins antiques que l’on voit sur les céramiques.

.mythologie
Sur ce même concept, les éditions Auzou nous proposent « Les fables de la Fontaine » et « Les plus beaux contes », des histoires moins héroïques, certes, mais qui trouvent des fins plus heureuses.

Un bel album qui est à recommander !

. mythologie2

.

.

.

Le petit théâtre de Rébecca

JBMongeb
Les beaux livres à offrir

.

.

.

le-petit-theatre-dautremerLe petit théâtre de Rébecca

Rébecca Dautremer

.
Lorsque j’ouvre ce théâtre, j’entends les trois coups tapés sur la scène. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Ladys and Gentlemen… et le rideau se lève.

théâtrerd1Assise en tailleur, le théâtre posé sur les genoux, délicatement je vais tourner les pages. Dans le centre du livre, un creux révèle une profondeur mystérieuse d’où se détachent dans une découpe aussi fine que de la dentelle, des personnages croisés dans les livres de Rébecca.
Derrière des croisillons de fils de papier, j’en reconnais… Babayaga l’ogresse, la petite Maricrotte à l’air toujours aussi rêveur… et j’en rencontre d’autres, qu’il me tarde de découvrir.
Il n’y a aucun conte à lire, seulement des histoires à imaginer ou à se rappeler.

théâtrerd2Chaque page est une scène et si vous prenez le livre par la fin, en le feuilletant, les superpositions de découpes s’animent.

D’une extrême finesse, cet ouvrage n’est pas pour les très jeunes enfants ; sa fragilité étant de l’ordre de l’éphémère. Et pourtant… je suis sûre que toutes les petites filles apprécieraient de l’avoir !

Une très belle pièce d’orfèvrerie pour un monde doux, poétique, fantasque et mélancolique. Tout l’univers de l’artiste. Plus qu’un théâtre, c’est un jardin secret.

  théâtrerd3.

.

.