Miel et vin

Lecture commune avec Adalana et Challenges
Vie de château de Cécile, Pimpi et Mlle Pointillés
Summer PAL de Bleue et Violette, Challenge amoureux de L’Irrégulière

.

.
Miel et vin
Myriam Chirousse

.

.
« Au château, l’enfant « maudit » cause incendies, maladies et accidents mortels autour de lui. Rien ni personne ne lui résiste. Ce bâtard finira pourtant par devenir Charles de l’Eperay, l’héritier en titre. Non loin de là, une enfant est abandonnée dans la forêt. Recueillie par une famille noble, elle grandit sous le nom de Judith de Monterlant. Les destinées de ces deux êtres vont se croiser : ils s’attirent irrésistiblement et s’égarent dans les méandres d’une passion dévorante. Pourtant Judith se marie avec un autre homme.
1789 : le monde bascule et les nobles sont aux abois. Charles, malgré son rang, épouse la cause révolutionnaire. Que va-t-il advenir des amants ? »

Un très beau livre historique… Une lecture passionnante, un voyage dans le temps, un coup de coeur !

De l’insouciance, l’audace, la fougue de Judith, une fillette trouvée sur les bords de la Dordogne à l’âge de trois ans par Guillaume de Salerac un matin de mai 1773, à l’âme naufragée et torturée de Charles de l’Eperay, bâtard maudit du comte de l’Eperay, marquis des Beaux et de Cajeac, seigneur de Vaillac, de Vouvres et de la Roque-Esteron…
Deux êtres qui se rencontrent, se reconnaissent, s’aiment, se perdent, se retrouvent dans le Paris de 1789, se déchirent et se fuient…

Les Etats généraux, la prise de la Bastille, les émeutes, la fin de la monarchie, la guillotine, les cocardes tricolores, la Terreur, la Guerre de Vendée, les insurrections… nous traversons la Révolution française à travers une passion puissante, vitale mais aussi destructrice.

La jeune Judith suit à Paris son mari, un député qui prend une part très active à la réunion des Etats généraux. Elle est curieuse de la vie citadine et s’émerveille de toute cette exubérance. Dans la journée, bien souvent solitaire, elle part incognito, travestie en jeune marchande, dans les rues, à l’affût des ambiances, de la vie et des prémices de la nouvelle ère. Charles est avec le marquis de La Fayette et s’implique dans la structure militaire, il est un capitaine noble, estimé et écouté, malgré son statut illégitime.
Tous les deux, enfants du Périgord, amants d’une unique étreinte inoubliable, une journée d’été de 1788, se retrouvent et sombrent aveuglément dans une relation secrète, impétueuse et avide. Lui pour elle, est l’unique, son souffle, sa chair, son nectar. Elle pour lui, est la lumière, sa délivrance, la douceur, son miel.
Mais les temps sont changeants et ténébreux. Charles, toujours tourmenté par son enfance, tenaillé par la vengeance, côtoiera d’autres personnages tel que Robespierre et Judith, marionnette du destin, essaiera avec beaucoup de courage et de force de survivre et de continuer à tracer son chemin avec fierté.

Une très belle histoire d’amour, des mystères, des ombres du passé, de la vaillance, des doutes, un esprit possédé, des personnages magnifiques, altruistes, arrogants, des mondes qui s’affrontent… un livre pour l’été. J’ai été captive le temps du roman, égarée dans un autre siècle.

Billet de la lecture commune d’Adalana

Le déclenchement de la Révolution française, le 14 juillet 1789 : après la prise victorieuse de la Bastille, le gouverneur et les gardes sont faits prisonniers et emmenés par une foule en colère.

.

.
(tableau anonyme)

D’autres billets chez Bladelor, Sandy, Cécile,
.

.
.