Cartes Postales de Corse ; suite des vacances…

Entre Calenzana et Calvi,
entre baignades, glaces et parties de cartes. Ne changeons pas les rituels !

Températures : Nuit 30°, matin à 8h00 36°, après-midi 45° (et même un 48°)
Face u caldu !

A bientôt…
A dopu…

 


.

.

.

Publicités

Le saut oblique de la truite

Un livre offert par l’auteur et je l’en remercie.

.

Le saut oblique de la truite
Jérôme Magnier-Moreno

.
Le récit de ce petit livre débute dans les toilettes du cimetière Montparnasse où l’auteur confie que la décision qu’il a prise le rend malade. Depuis dix ans, il trimballe dans un vieux sac à dos rouge, sorte de gri-gri, garde-corps et compagnon d’aventures, un journal de bord dans lequel il raconte son séjour en Haute-Corse ; les pérégrinations d’un jeune Parisien, architecte, peintre et pêcheur de truite. Une décennie plus tard, il est enfin prêt à le faire publier.
Dans une gamme de couleurs allant du rouge au bleu profond, l’auteur saisit le paysage, l’odeur du maquis, l’ambiance, ses rencontres et ses sentiments. Il devait rejoindre son ami Olivier qui n’est jamais venu et il s’est retrouvé à longer le fleuve Tavignanu, seul et, au final, heureux de l’être.

Quelques jours d’introspection pour appréhender l’avenir et reconquérir le goût de la vie, réflexions en tout genre, sexualité exacerbée, méditation poétique, de belles images et une communion forte avec l’espace, l’écriture peut aussi parfois se montrer sinueuse, comme un chemin de randonnée. Par « sinueux », je définie ainsi les déséquilibres de ma lecture où j’ai souri et… de temps en temps, fait la moue..
La quête initiatique du jeune homme n’aurait pas pu trouver plus belle terre que cette île, forte et fière…
.

D’autres billets chez Didi, Keisha, Aifelle,

.

.

.

.

 

 

 

Confiture de mandarines

logogourmandisesnoel15

Les marmitonnes des Gourmandises se sont bien appliquées pour ces fêtes.
Vous trouverez chez…

Louise – Amarettis de Sandrion, Pain d’épices et Kit à pleurotes, un prêt à pousser !
Punch cocktail et gâteau tropical aux patates douces

Sandrion – Maneles d’Estellecalim et sapin feuilleté au pesto
Shortbreads

Nahe – Brownie et sticky tofee pudding
Les Sorcières – Biscuits de Noël
Estellecalim –

Pour ce dimanche, je vous propose de la confiture de mandarines. Mes parents ont quitté leur île avec des mandarines de leur jardin. Sucrées, juteuses, elles sont nos gourmandises depuis Noël !

.

mandarines
Ingrédients :

– Mandarines ou clémentines non traitées
– Sucre
– Gousses de vanille
Facultatif suivant les goûts : Rhum, cannelle, badiane…

Préparation :
– Pour 1 kg de mandarines (épluchées)… Épluchez-les, coupez et enlevez les pépins. Gardez 3 peaux que vous couperez très finement.
– Ajoutez 750 g de sucre et laissez toute une nuit.
– Le lendemain, faites une première cuisson (avec les peaux), environ 30 minutes. Puis laissez refroidir.
– Mettez les 2 gousses de vanille.
– Reprenez la cuisson jusqu’à obtenir la texture parfaite pour la confiture. Le jus perle de la cuillère…
– Mettez dans les pots, fermez… retournez…

Verdict : La maison est parfumée pour la journée ! J’utilise également ma confiture pour faire du pain d’épices. C’est très bon, simple à faire et c’est du soleil pour l’hiver.

.

mandarines1

.

.

.

.

Album de vacances

Bonjour !

Encore quelques semaines de vacances et nous serons à l’aube de l’automne.
Avant de reprendre une année bloguesque, je vous propose un petit tour en photos de mon séjour en Corse ; des cartes postales qui j’espère vous renverront un peu de cette atmosphère magique. 

.

IMGP3108 Galette, chat heureux de mes neveux

 IMGP3113Visite chez des amis à San-Gavino-di-Fiumorbo,
un petit village à 450m d’altitude dans la Haute-Corse
,

banncorse14-1  son église Saint-Antoine Abbé,IMGP3121 IMGP3125  et la rivière U Fiumi

banncorse14-2IMGP3133 Calenzana,
Village de Balagne, Haute-Corse

IMGP3153Église Saint-Blaise

IMGP3205Monument aux morts, place de la mairie

DSCF4269

IMGP3206 Chapelle Sainte-Restitude

DSCF4282bannière7DSCF4281IMGP3213 IMGP3207IMGP3278
Sur la route du jardin en bordure de la rivière, U fiume seccu, au pied du Monte Grosso.
Que l’ascension est rude pour mes pieds ! et dire que certains le font en courant…

IMGP3282bannière1IMGP3283Le jardin… un éden

IMGP3289IMGP3288bannière2bannière4bannière3Un portillon à passer et la rivière pour des instants contemplatifs…

IMGP3286  IMGP3297IMGP3309Et l’amour… toujours…

DSCN1343 Lire, jouer aux cartes ou tout simplement rêver et regarder les libellules noires danser ?

bannière5 IMGP3318Et en face, la mer… Calvi

IMGP3160
Baignades matinales, eau entre 23 et 25°C cette année.

IMGP3228IMGP3225Une lecture que je comptabiliserai à 10 pages dans mon bilan de ce mois de juillet (« Syndrome E » de Thilliez, offert par Sharon), des baignades, des mots sur le sable, récolte de coquillages et de galets, de la gym aquatique avec mon coatch préféré (papa), des petites randonnées (moi à la traîne derrière les cousines), de nombreuses parties de cartes (rami : « – Que veux-tu faire ? – Pfff, il fait trop chaud, maman ! – Tu veux jouer aux cartes ? – Ben… si tu veux !!! »), un peu de patchwork (je vous montrerai), un après-midi à Citadelle-loisirs, un week-end à la Fiera di l’alivu de Montemaggiore, 5 minutes de pêche, des pizzas, une soupe au pistou délicieuse (recette de maman)… la famille, du soleil… du limoncello, des beignets, des chaussons aux amandes, « la » fougasse aux olives, sorbet ou crème glacée ? mangue ou orange sanguine ? pot ou cornet ? (des questions existentielles)… une partie de boules entre cousins avec un trophée à gagner (j’ai perdu !), un anti-moustiques super (je ne m’en sépare plus !), une virée dans la région du Fiumorbo (ce jour là, nous aurions pu partir loin, très loin, jusqu’en Sardaigne ! nous étions conquérants)… les fourmis envahisseuses, les essences odorantes, le ciel pas toujours bleu, des nuages comme des coulées de lave, des cartes postales expédiées la veille de mon départ… un bracelet en élastique… et le dernier jour, un sourire qui se pince. Même maintenant, la séparation est toujours douloureuse.

IMGP3157bannière9IMGP3146aUne nuit au port de Calvi

IMGP3249bannière6IMGP3235 IMGP3230 bannière8

.

.

.

.

Crêpes à la farine de châtaigne

logoSyl.2
Les gourmandises

.

IMGP1452

Crêpes à la farine de châtaigne
avec… une petite garniture !

Avec les cageots de mandarines, de citrons et de pamplemousse, on m’a ramené de la farine de châtaigne de San Lurenzu, une petite commune de Haute-Corse, à l’ouest de la Castagniccia.

Stéphane Guerrini – « U Casone » Loriani 20244 San Lurenzu

J’ouvre le paquet délicatement et une odeur suave de châtaigne s’en dégage… Je ne vais pas couper ma pâte, je veux déguster mes crêpes avec ce parfum !

Ingrédients pour une vingtaine de crêpes :
– 250g de farine de châtaigne
– 3 œufs
– 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
– 1/2 l de lait
– 5 grosses cuillères à soupe de sucre
– Du sucre pour le saupoudrage.

Pour le dressage de mon assiette dessert :
– Crème de marron
– Marrons glacés, entiers ou en brisures
– Liqueur ou eau de vie de châtaigne
– Glace à la vanille

Réalisation en deux temps :

Bien avant le repas…IMGP1473
– Mélangez le tout en ayant préalablement tamisé votre farine pour éviter les grumeaux.
– Rangez le paquet de farine bien fermé dans le bac de votre frigidaire.
– Faites vos crêpes, saupoudrez-les de sucre, pliez-les en triangle et réservez-les dans un plat couvert d’un film plastique pour qu’elles ne sèchent pas.

Juste avant de servir le dessert,
– Dressez votre assiette en mettant une (ou deux) crêpe.
– Faites chauffer doucement votre liqueur de châtaigne (ou de l’eau de vie de châtaigne) sans la faire bouillir.
– Mettez une boule de glace à la vanille sur le dessus de la crêpe, une petite quenelle de crème de marron (faite avec deux cuillères à soupe), des éclats de marrons glacés et versez la liqueur sur le tout.

C’est… très bon !

.IMGP1478

.

.
.
.
.
.