Alix Pix, du rififi au royaume des contes

Un livre offert dans le cadre des Masses Critiques Babelio par les éditions Le Gâteau sur la Cerise

.

Alix Pix
Du rififi au royaume des contes, Tome 1
Texte de Camille Masson
Illustrations de Brice Magnier
Couleurs de Véronique Bonnet

 

Attention, chers lecteurs de contes de fées ! Je vous mets en garde sur ce que vous allez lire… Cette histoire va vous faire réfléchir et peut-être chambouler votre univers.

Dans le royaume des contes, la petite sorcière Alix vit avec ses grands-parents Pix, les propriétaires de la boutique des balais magiques. Un jour, alors qu’elle testait des potions, sa grand-mère lui apporte une lettre non signée, dans laquelle on met en cause l’intégrité des familles royales qui gouvernent le royaume. Intriguée, Alix décide alors de mener son enquête. Pourquoi lui a-t-on adressé ce courrier ? et surtout qui ose ainsi défier les « Gentilles Familles » qui descendent des plus célèbres princesses des contes de fées… Cendrillon, Blanche Neige, la Belle au Bois Dormant… ?

« Les Gentilles Familles mentent et cachent un secret. »

C’est Gladys, sa chouette de compagnie, qui avec son regard perçant voit dans le bas du feuillet le premier indice : un poil. Et c’est le grand magicien Merlin qui lui conseille d’aller se renseigner auprès des soigneurs de la Ménagerie des contes, car ils connaissent tous les animaux fantastiques.
A la Ménagerie, Alix est obligée de jeter un filtre de vérité pour avoir une réponse car il semblerait que le poil appartienne à une créature maléfique. Elle apprend alors que seuls quelques livres entreposés dans la partie secrète de la Grande Bibliothèque parlent de ce bestiaire. Mais pour pénétrer les lieux, il faut avoir une clef… et la clef se trouve dans les appartements royaux du palais !
Pendant que Merlin s’entretient avec Betty la bonne fée, directrice de l’université des fées, sur cette dénonciation d’envergure, Alix organise un plan pour récupérer la clef, car l’occasion lui est donnée avec le bal de Cendrillon, une véritable institution dans le royaume !

Une grande aventure commence pour la petite sorcière, et très vite, son ami d’enfance Peter Wood et Aurorabelle, la fille du roi, s’associent à elle pour continuer l’enquête dans la forêt interdite.

Découverte dans un couffin à l’orée de cette forêt, puis adoptée par les Pix, Alix a toujours enquêté sur le mystère de ses origines. Cette forêt l’appelle donc doublement. Petite sorcière intrépide et futée, elle plaira beaucoup aux jeunes lecteurs (à partir de 7 ans) qui riront des révélations qui sont faites. Et dans le second tome, Alix et ses amis devront démasquer les scélérats, instigateurs du complot sur les « Gentilles » Familles.
Je vous recommande cette histoire originale, pleine d’humour, (qui aurait certainement fait sourire Bruno Bettelheim), aux illustrations riches, très expressives et colorées. En supplément, une petite surprise détachable, sous forme de livret intitulée « Le carnet secret d’Alix », offre des jeux, des recettes, une leçon de dessin et d’autres ateliers qui amuseront les enfants.
Les auteurs invitent également les lecteurs à écrire à Alix, en leur donnant son adresse magique personnelle, et en leur certifiant qu’elle leur répondra…
Ce titre est donc… à noter !

.

.

.

 

Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées

Logo-Sharonlogo album1
« Je lis aussi des albums » d’Hérisson
« Animaux du monde » de Sharon

.

.

Document 1Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées
Texte et illustrations de Gilles Bachelet

.
Après Le Chat, il a fallu que je fasse un pas de plus dans l’univers de Gilles Bachelet. Cette autruche un peu bêta était irrésistible…
Il paraît que les contes de fées ont oublié de lui distribuer un rôle ! L’auteur, l’homme aux tatouages, lui rend donc hommage dans cet album en lui offrant les honneurs de plusieurs contes. Enfin… « honneur » est un bien grand mot !
Parce que… si Perrault, Andersen, les frères Grimm, Madame Leprince de Beaumont, et d’autres ne l’ont pas incluse, c’est peut-être qu’elle n’assurait pas trop au casting… mignonne mais… il y a un truc qui ne le fait pas ! Le ridicule ?
Ainsi, nous la découvrons coiffée d’un bonnet rouge avec un petit panier bien garni, dans un costume qui la laisse légèrement empruntée. La page suivante, elle essaie de vendre des allumettes et son air est complétement désorienté. Lorsqu’elle se la joue Princesse au Bois Dormant, c’est désopilant ! elle « ronfle et a les pieds qui dépassent du lit ».
La suite nous la présente maladroite, innocente et absurde. Pauvre autruche !
Mais, comme dans tous les contes, presque tous, il y a une fin heureuse à l’histoire. Finalement, l’auteur n’est pas si méchant avec elle, il lui voue une belle tendresse.
.

Je vous conseille cet album. Notez chers amis lecteurs ! Gilles champiBachelet a du talent et un humour implacable. Vous découvrirez son obsession pour les champignons et un clin d’œil fait au Chat, accompagné de sa carotte doudou.
Je vais bientôt recevoir « Champignon Bonaparte »… Alors à suivre !

.

illustration-autruche-2-.

.

.