Cookies chocolat-cacahuètes-cranberry

La rentrée sur les blogs se fait avec le mois de Titine qui se déroule en Amérique. Les Gourmandises érigent donc dans leur cuisine le drapeau américain… Mais il y a aussi le mois des Contes et légendes de Bidib… Alors, nous avons de quoi faire !

Vous trouverez ci-après un récapitulatif des recettes de cet été élaborées par les Marmitonnes et le début du challenge « Le mois américain » :

Rosa – Salade de fruits au rhum et à la fleur d’oranger
Béa – Oeufs confits au vinaigre balsamique, Salade de poivrons grillés dans un confit de tomates, Soupe épicée aux gambas, Spaghetti au crabe et au fenouil, Gâteaux aux fruits rouges
Enna – Gâteau au chocolat sans beurre et avec de la courgette
Sharon – Gâteau aux abricots
Sandrion – Lasagne aux légumes
Isabelle – Cheese cake aux fraises, Cheese cake aux tomates (Amérique), Flan aux prunes, Banoffe ,
Soupe au potiron et au sirop d’érable (Amérique, Contes et légendes)
Hilde – Carré au citron (Amérique)
Bidib – Poêlée de légumes du jardin

Cookies chocolat-cranberry-cacahuètes

Ingrédients :
– 1 tablette de chocolat pour pâtisserie
– 2 œufs
– 100 g de sucre roux
– 400 g de farine
– 180 g de beurre
– 1 sachet de levure
– Pépites de chocolat
– Cranberry
– Cacahuètes non salées

Préparation :
– Dans un saladier, mélangez le chocolat fondu avec le beurre mou, la farine, le sucre et la levure. Procédez par étapes.
– Ajoutez les pépites de chocolat, les cranberries et préparez la pâte jusqu’à obtenir la bonne texture.
– Sur une plaque de papier sulfurisé, placez des petites boules (assez espacées les unes des autres) de pâte et aplatissez-les légèrement.
– Disposez des cacahuètes sur le dessus.
– Mettez au four à 180° une dizaine de minutes. Mais attention, à ne pas les faire trop cuire… Sortez-les alors qu’ils sont encore un peu mous, ils durciront à l’air tout en gardant du moelleux au cœur du biscuit.

Verdict :
Bons, mais la prochaine fois je les sortirai du four un peu plus tôt…

 

 

 

La maison Okola

Un livre offert par les Editions Lumignon et Babelio dans le cadre des Masses Critiques Jeunesse

 

La maison Okola
et autres contes délicats
Textes de Clémentine Ferry
Illustrations de Sanoe

 

A l’orée du Bois sans dessus dessous, il y a un bourg particulièrement chocolaté ! Au centre, la maison Okola est une fabrique vieille de quatre cents ans qui travaille le chocolat sous toutes ses formes. A l’origine elle était bien plus petite et on n’y faisait que des tablettes, jusqu’au jour où le lapin Mr Brownie eut l’idée de produire pour Pâques des œufs. C’est avec cette histoire que nous pénétrons le monde gourmand de ce petit village où tous les animaux s’en donnent à cœur joie.

Mr Brownie était un lapin bien solitaire car son mauvais caractère n’incitait personne à venir lui rendre visite. Seule la poule Pralinée pouvait le déranger pour lui apporter un carré de chocolat qu’il adorait déguster avec son café. Mais un jour, par un fait miraculeux, Mr Brownie pondit un joli œuf… un joli œuf décoré et pailleté. Lorsqu’il vit que cet œuf fut le premier d’une abondante production, il eut l’idée de les cacher un peu partout dans le bois pour que les enfants puissent s’amuser à les chercher. Le bonheur qu’il ressentit à les voir si joyeux à gambader partout, fut une immense surprise. Et c’est ainsi que la légende du Lapin de Pâques n’acquit.

La maison Okola compte de nombreux ouvriers qui travaillent en famille. Le livre raconte comment ils en sont venus à planter des cacaoyers, à torréfier les fèves, à les broyer, puis à les travailler en ganache, en gâteaux, en tablettes, en dragées, en d’onctueux cacaos crémeux et en d’autres friandises. On fait la connaissance du grand chef Ganache, une araignée qui découvrit qu’un carré de chocolat n’était vraiment pas suffisant et qu’une tablette devait au moins en compter huit ! Normal… une araignée a huit pattes… On découvre comment Cabosse le moineau jardinier fait pousser les cacaoyers… comment la famille souris, Cacahuète, Caramel et Amandine, devint responsable des emballages… comment la poule Pralinée ouvrit une boutique de confiseries, « Gourmandises partagées », pour vendre tous les chocolats… comment le chien Dragé aperçut sa première truffe… comment la tortue Mr Pépite, adjoint de Mr Ganache, fit un incroyable dessert en créant des bulles en chocolat… comment Noisette le moustique devint populaire en sculptant du chocolat… comment le chat Cacao, timide et complexé, prit son courage à « deux mains » pour servir son chocolat chaud… et comment la famille furets venue d’Amérique du Sud, Pistache Xocoatl, Nougat et Nougatine, ouvrirent le premier magasin d’articles à base de beurre de cacao et s’intégrèrent dans cette petite communauté bien active.

Au début de ces petites histoires, tous les personnages connaissent des désagréments et des petites peines, comme la solitude, le mal-être, le manque de confiance, la fatigue, l’exclusion, mais le chocolat a apparemment des vertus qui mènent vers la générosité, la félicité, et tout finit dans la joie, les rires et une pluie de chocolat !
« Contes délicats », lectures douces et gourmandes, l’auteur invente pour le jeune lecteur tout un monde animalier bien sympathique qui s’affaire dans les cuisines d’Okola. Avec les jolies illustrations (non colorées sauf dans la partie centrale), bien expressives et détaillées, il n’aura pas de mal à visualiser cet univers et à humer les effluves chocolatées.
Un livre à lire aux jeunes enfants…
Premier tome « Le Bois sans dessus dessous, et autres histoires conthées ».

 

 

 

 

Banoffee pie

Les Gourmandises sont en Angleterre tout le mois de juin avec avec Lou et Titine

Rosa – Banoffee en verrine (Angleterre)
Béa – Salade de courgettes aux pignons
Sandrion – Profiteroles au chocolat
Hilde – Lemon curd et Eton mess (Angleterre)
AcrO – Banoffee pie

 

 

Pour mon dernier dimanche du mois anglais, je vous propose un banoffee pie. Cette tarte à la banane, au caramel et à la chantilly a été inventée par un restaurateur du Sussex.

Ingrédients :
– 5 bananes
– 1 briquette de crème fleurette
– 3 feuilles de gélatine
– Crème au caramel ou confiture de lait
– Sucre glace
– Chocolat noir en poudre
– 1 citron
Pour la pâte à tarte
– 300 g de farine
– 175 g de beurre
– 100 g de sucre
– 1/2 verre d’eau

Préparation :
– Préparez votre pâte en pétrissant la farine, le sucre, le beurre ramolli et un peu d’eau. Équilibrez-la en ajoutant un peu de farine pour qu’elle ait une belle tenue.
– Étalez-la et disposez-la dans un moule à bord haut préalablement beurré. Piquez le fond de la tarte.
– Mettez du papier sulfurisé dans le fond et des légumes secs ou de la semoule pour le poids sur le papier.
– Enfournez environ 25 minutes à 160° (suivant les fours).
– Découpez en rondelles les bananes épluchées et couvrez-les d’un jus de citron pour qu’elles ne noircissent pas.
– Lorsque la pâte est cuite, sortez-la, et placez les rondelles de banane sur deux épaisseurs.
– Placez le bol et les fouets de votre robot dans le congélateur pour la chantilly. Environ 10 minutes.
– Nappez les bananes de caramel et placez au frigidaire.
– Pour faire la chantilly, faites ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide et sur le feu doux avec un sirop de rose ou de l’eau, faites-les fondre.
– Avec la crème fleurette et un peu du sucre glace, montez au fouet la chantilly dans le bol glacé.
– Nappez le dessus de la tarte de la chantilly et saupoudrez sur le dessus de chocolat noir en poudre et un peu de cannelle si vous le souhaitez.
– Réservez au frais et servez 2 à 3 heures plus tard…

Verdict : Un excellent dessert, pas si sucré que ce que l’on pourrait imaginer. Je crois que j’ai bien su bien doser le sucre.

 

 

 

 

 

 

Un bouquet de truffes au chocolat

Des petites gourmandises pour Pâques…

Vous trouverez des recettes chez
SKTV – Scones orange-cranberries
Isabelle – Ourson de riz au caramel (Japon) et Pizza au fromage blanc et aux crudités
Rosa – Spaghetti et son pesto aux tomates et aux cacahuètes
Sandrion – Makis (Japon)
Hilde – Saumon teriyaki (Japon)
Béa – Croque-Monsieur
Nathalie – Brioche, Tartare au poires et citron vert et Salade d’épinards au bleu

 

 

Truffes au chocolat

Ingrédients :
– 1 tablette de chocolat noir pour pâtisserie
– 1/2 tablette de chocolat-amande
– 100 g de beurre
– 2 jaunes d’œuf
– 1 sachet de sucre vanillé
– 100 g de sucre glace
– Poudre de cacao

Préparation :
– Faites fondre au bain-marie les tablettes de chocolat.
– Ajoutez le beurre et mélangez bien.
– Hors du feu, ajoutez et mélangez les jaunes d’œuf, le sucre vanillé et le sucre glace.
– Laissez refroidir la casserole et mettez-la quelques au frigidaire.
– Au bout de 2 heures, sortez le chocolat du frigidaire et façonnez des petites boules avec, que vous enroberez de poudre de cacao…

 

 

 

Gâteau brésilien, chocolat-café

Février voyageur… chez les Gourmandises

Vous trouverez d’autres recettes chez :
Isabelle – Gâteau brésilien chocolat-café (Amérique latine)
Rosa – Gratin de pommes de terre au kiri et Cobbler aux pêches (African-American)
Enna – Southern tea cakes (African-American)
Nahe – Beef’n chesse potatoes (African-American)
Sandrion – Sopa de canja (Brésil)

 

 

Je m’inspire d’Isabelle qui nous propose un gâteau brésilien pour la fête de la déesse Lemanja, divinité de la mer célébrée le 02 février par les Brésiliens et les Afro-Américains.

 

Gâteau café-chocolat

Ingrédients :Gâteau café-chocolat 2
Pour la génoise :
4 œufs
120 g de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé
– 120 g de farine avec levure incorporée
Pour le sirop :
1 grande tasse de café

– 50 g de sucre en poudre
– 1 petit verre de crème de whisky
Pour la mousse :
1 tablette de chocolat
– 1 briquette de crème fleurette

– 2 feuilles de gélatine
Pour la décoration : Pépite de chocolat, grains de café, noix de coco…

Préparation :
– Faites la génoise… Mélangez le sucre et les œufs au fouet, puis incorporez la farine délicatement. Versez dans un plat beurré et mettez au four, environ 20 minutes. Cuisson douce.
– Pour la mousse au chocolat, préparez votre chantilly avec la crème fleurette. Battez-la dans un bol mis au congélateur avec ses fouets. Faites fondre au bain-marie le chocolat et mélangez-le à la crème fouettée. Ajoutez les feuilles de gélatine ramollies et fondues.
– Pour le sirop, mélangez la crème de whisky avec une tasse de café et le sucre.
– Chemisez avec du papier sulfurisé la génoise et versez le sirop.
– Garnissez le dessus de mousse au chocolat et décorez avec de la noix de coco râpée ou avec des pépites de chocolat.
– Réservez au frigidaire quelques heures…

 

Gâteau café-chocolat 3

 

 

Pommes au four diaboliques

Les Gourmandises passent octobre avec Lou et Hilde pour Halloween et Bidib pour les Contes et Légendes

Vous trouverez d’autres recettes chez…
Lou – Cimetière à croquer (Halloween)
Hilde – Petit cimetière sur toast, avec os ! (Halloween)
Isabelle – Pommes aux framboises et Gâteau à la citrouille et aux pommes (Halloween)
SKTV – Cake au potimarron et gorgonzola (Halloween)

 

Pommes au four
Pommes pour sorcières
Chère Blanche-Neige, une pomme avec du chocolat ?

Ingrédients :
– Pommes bio
– Pépites de chocolat noir
– Cannelle
– Colorant noir en poudre alimentaire
– Beurre
– Sucre

Préparation :
– Lavez les pommes et creusez-les en enlevant leur queue et si possible leurs pépins.
– Fourrez-les avec des pépites de chocolat et mettez une noisette de beurre sur le dessus.
– Enfournez environ 20 à 25 minutes sur une feuille de papier sulfurisée.
– Pendant ce temps, préparez le nappage avec des pépites de chocolat, une cuillère à soupe de sucre en poudre, du colorant noir alimentaire et une cuillère à soupe de lait. Mettez de la cannelle suivant votre goût… Sur le feu, touillez bien pour que cela n’attrape pas, puis versez sur les pommes lors du service.

Verdict : Très bon. Un dessert ultra simple, mais efficace !

 

 

 

Les gâteaux de Noël ont disparu !


Il était cinq fois Noël de Chicky Poo et Samarian
Les samedis du mois sont albums illustrés

.

.

Les gâteaux de Noël ont disparu !
Une histoire de Francesca Bosca
illustrée par Giuliano Ferri

.

Dans la famille du pâtissier du village de Saint-Michel, on travaille sans relâche tous les jours pour les fêtes. Même le petit Lucas assiste son papa à la confection des gâteaux qui ont fait la renommée du pâtissier. Une gourmandise au chocolat et aux cerises confites que tout le monde commande pour leur repas de Noël.
Alors, après avoir mis la dernière cerise sur le dernier gâteau, c’est l’étape des livraisons qui se fait la nuit, sur le palier de chaque maison.
Mais le lendemain, les clients ont la terrible surprise de ne pas découvrir les boîtes joliment enrubannées, car quelqu’un les a volées !
Pendant que tout le monde se lamente sur ce fait, Lucas s’aperçoit que le sol enneigé a emprisonné des empreintes de pas. En les suivant, loin aux abords de la forêt, il découvre une chaumière où sont entassées toutes les boîtes ; un véritable trésor !

Qui a commis ce détestable larcin ? C’est le bûcheron Bruno, un gros ours, qui surprend Lucas et l’enferme aussitôt dans une cage ! Il ne veut pas lui faire du mal, il veut seulement manger tous les gâteaux sans que personne ne l’embête… Seulement, la gourmandise poussée à son extrême n’est pas bon pour la santé et Bruno tombe malade.
Pauvre ours ! Pas rancunier, Lucas lui propose de le soigner avec une tisane bien chaude comme le fait sa maman quand il a mangé trop de chocolat.

 

Oui… pauvre ours ! Bruno raconte alors à Lucas pourquoi il a volé les gâteaux…
C’est Noël, tout le monde a droit à une deuxième chance pour se faire pardonner. C’est Noël et tout le monde sera content… C’est Noël, et Lucas, assisté de son apprenti pâtissier Bruno, va refaire tous les gâteaux.

.
Une très belle histoire superbement illustrée pour les soirées juste avant Noël. Le partage, la compassion, la générosité et le pardon sont des éléments importants qu’il ne faut pas oublier en cette fin d’année. Paix et joies !

Recette du gâteau donnée par Lucas

280 g de farine – 150 g de beurre – 200 g de sucre – 2 œufs – 100 g de chocolat – 1 verre de lait – 1/2 sachet de levure

Casse le chocolat en morceaux et fais-le fondre dans une casserole au bain-marie. Ajoute le beurre et laisse-le fondre également. Verse ensuite le reste du lait, mélange bien et laisse refroidir le tout. Bats les blancs d’œufs en neige ferme. Mélange les jaunes avec le sucre de façon à obtenir une crème lisse. Incorpore petit à petit à cette crème la moitié de la farine tamisée, le mélange chocolat-beurre-lait refroidi, puis le reste de la farine. Ajoute alors les blancs d’œufs battus en neige et la levure, et mélange jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Verse la pâte dans un moule préalablement beurré et saupoudré de farine, et mets-le au four préchauffé à 180°. Laisse cuire le gâteau 30 minutes environ…
Démoule-le dès la sortie du four et laisse-le refroidir. Décore-le de crème fouettée et de cerises confites.

.

.

.

.