Album de vacances – Chaumont-sur-Loire ; son château, ses jardins

Chaumont-sur-Loire


Parcours résumé en photos d’une belle visite dans les jardins et le château de Chaumont.

Les artistes donnent leurs visions des jardins de paradis où lumières, sons, couleurs, sculptures et œuvres se mêlent au végétal.

La floraison est bien plus importante et éclatante au début de la saison, mais en cette fin du mois d’août, c’est quand même toujours beau…

 

 

« La dérive des repères » de Vincent Mauger (cour de la ferme)
pierres sculptées

  Le vallon des brumes « Géométrie discursive » de Vincent Mauger (parc historique)
sphère de bois sous les cèdres

« En plein midi » de Klaus Pinter (écuries)
sphère de fleurs d’or
« Le nid des murmures » de Stéphane Guiran (écuries)
5 000 fleurs de quartz

« Troublement » de Christian Renonciat (écuries)
apparences sur les matières, lorsque le bois est… carton, tissus…

« Milflores » de Luzia Simons (château)
détail de la tapisserie

  Exposition de Gao Xingjian
« Appel pour une nouvelle renaissance »

« Sens dessus dessous » de Sheila Hicks
laines (appartements des invités, château)

« Cuisines » de Jannis Kounellis (cuisines)
forêt de poutres et de cloches

               

 

 

 

Album de vacances, le Périgord noir – Les jardins d’Eyrignac

I. Lascaux 4 et Sarlat
II. La Roque-Gageac
III. Le gouffre de Padirac et Rocamadour
IV. Les jardins de Marqueyssac
V. Le château de Beynac
VI. Les jardins d’Eyrignac

 

Les jardins d’Eyrignac

Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés pour admirer le domaine d’Eyrignac.
La photo de la brochure me rappelait le roman de Kate Morton, « Le jardin secret ». Une voute végétale comme un trou de serrure offre en second plan la vue d’une tour carrée. Rien que ce dépliant promettait une belle visite.
A l’ouverture du parc, nous étions seuls à déambuler dans les allées bordées de buis, d’ifs et de charmes sous un ciel menaçant. Et en effet, une ondée chaude est tombée, nous poussant à nous abriter, quelques minutes bien romantiques, sous des ramures et contre des haies.
Il paraît qu’il y a 200 hectares de jardins et que le domaine est vieux de plus de 500 ans.
Des plates-bandes de gazon où sont exposées des sculptures en fer, des arbres taillés de formes topiaires, des fleurs, des fontaines, des bassins, des poissons rouges, des coins et des recoins mis en scène, une vue plongeante sur les vallons des alentours, des jeux de perspectives, des chiliennes disposées ça et là pour s’immerger dans une contemplation, une inspiration florentine avec des cyprès, une inspiration japonisante avec des structures décoratives, et une floraison blanche qui me renvoyait sans cesse au jardin blanc de Vita Sackville-West à Sissinghurst, ces tableaux étaient enchanteurs et propices aux rêves ! Aurai-je été aussi fascinée si j’avais dû partager cette balade avec d’autres visiteurs ? La magie aurait été différente, certainement…

 

 

 

 

Album de vacances, le Périgord noir – Les jardins de Marqueyssac

I. Lascaux 4 et Sarlat
II. La Roque-Gageac
III. Le gouffre de Padirac et Rocamadour
IV. Les jardins de Marqueyssac
V. Le château de Beynac
VI. Les jardins d’Eyrignac

 

Les jardins de Marqueyssac
sur la commune de Vézac, un enchantement.

 


Par une matinée, lorsque le soleil n’est pas encore à son zénith, monter les petites sentes bordées de buis taillés ; admirable représentation de l’art topiaire… Un jardin où l’imaginaire galope et se perd dans un univers fantastique… des formes rondes, comme des dos d’animaux lovés et endormis, des labyrinthes, des paons, des promontoires et un superbe panoramique sur la Dordogne, les gabares, les champs, les villages et les forteresses des châteaux de Beynac et Castelnaud.

 

 

 

 

Givre de décembre

logonoel4foisIl était quatre fois Noël avec Chicky Poo et Samarian
La photo du lundi, Thème « Gourmande chaleur »
La beauté de cette campagne me procure de la chaleur. Des tons chauds pour un hiver froid.

Vous trouverez d’autres photos chez…
Les Sorcières, Sorbet-Kiwi, Mademoiselle Jo, Chicky Poo, Didine, Momiji, Lydiane,

.

campagne-12-16-1

.

.

Fleurs et jardin

logo un_bouquet_des_pivoines_par_pierre_joseph_redouteAujourd’hui, je vous convie à mettre une photo fleurie. Martine dit que c’est pour conjurer le mauvais temps… Asphodèle dit que c’est pour amadouer le printemps.

Participent

Grillon – Rhododendrons et azalées
Aifelle – Après la pluie, une balade dans les fleurs
LilouSoleil – Lundi roses
Sandrion – Fleurs des champs, bleuets et ancolies
Louise – Belles anémones
ClaudiaLucia – Oslo, le parc Vigeland et le parc botanique
Martine –
1 – Un bleuet et son bourdon
2 – Un lit de salade
3 – Poésie illustrée. Jean Joubert, Le miroir

.

.

Lupins, pivoines, roses, iris, weigelia, rhododendrons… bourdons…

.lupins rhododendronsweigeliabannfleurs16

.

.

.

Myosotis

logo un_bouquet_des_pivoines_par_pierre_joseph_redoute
Un album qui rentre dans le challenge Chlorophylle.
Pris au salon du livre de Limoges…
Orné d’une belle dédicace.

.

 

MyosotisMyosotis
Texte de Nathalie Vallée
Illustrations de Claire Chavenaud

.

« Inventons nos jardins… » Cette petite histoire est une invitation.

Vous voyez Myosotis qui pointe son nez ? Elle fait partie de l’équipe des Oreilles Fines, qui vigilantes sont à l’affut du son cristallin que fait une petite quenotte quand elle tombe. Myosotis attend le moment où elle pourra glisser sous l’oreiller un sou…
Mais en ce printemps, le Vieux Rat annonce une nouvelle bouleversante ! Les temps sont durs, et il y a restriction de budget. Dorénavant « Plus un sou pour les petites quenottes. Nous ne prêterons qu’aux dents longues ! ».

Plus d’argent ! Mais que va faire la petite souris Myosotis quand Simon perdra sa dent de lait ? Un jour, à travers un trou, la maman de Simon l’avait surprise… elle ne l’avait pas chassée et avait eu la gentillesse de la garder avec eux dans leur maison. Depuis, Myosotis surveille, fidèle à son poste. Mais maintenant ?

La ritournelle qui permet à la maman de Simon de communiquer avec elle se fait entendre… Il est temps d’agir et d’aller demander conseils à Dame Gerboise, la sorcière des Oreilles Fines. Il faut trouver une solution !

« Myosotis en latin
poudre de Perlimpinpin
entends mon chant lointain
Je t’en prie petite souris
sors de ta galerie
en bonne camaraderie
pour mon enfant chéri
change lui son doux sourire
en un éclat de rire… »

.
Un album si doux et si bien illustré ! On apprend que Myosotis en grec signifie « oreille de souris ». L’auteur nous propose un substitut à la traditionnelle pièce que l’on découvre au matin en échange de la dent de lait.
Avec cette histoire, c’est une fenêtre qui s’ouvre sur un jardin, un balcon, un pot de terre, c’est une sensibilité écologique qui fleurit. Mes mots vous paraissent peut-être sibyllins car je ne peux vous dévoiler l’idée, mais sachez qu’elle est excellente, bien en phase avec Dame Nature.
Myosotis est une petite souris très sympathique. Lorsqu’on voit sa frimousse, on ne peut que sourire ! Elle va rejoindre ses copines sur mes étagères… et j’espère que Souricette lui fera bon accueil…
Bientôt, je vous parlerai du deuxième tome. C’est le printemps, Myosotis va rencontrer des amis.
Un album à recommander !

.

myosotis.

.

.

Souvenirs de Chaumont, parc et château – 2

img563
Billet précédent, la partie historique
Suite…
Promenade au château de Chaumont

.

Festival des Jardins

..parc43   
parc11Il est 10 heures, à l’ouverture des jardins. Journée ensoleillée, très chaude. Bermuda, chapeau de paille, espadrilles et appareil photo. I’m ready.

Les jardins de Chaumont nous invitent à admirer des créations artistiques sises dans le domaine. Le paysage s’orne d’une multitude de tableaux arborés et fleuris que l’on découvre dans des espaces clos.
Jeux de couleurs, de formes, d’ombres, de perspectives, illusions, songes, poésie, on voyage, on se perd, on se transforme en explorateur…

Nous débutons par le parc carnivore, des petites gueules béantes pleines de dents, prêtes à mordre. Les chasseurs de plantes sont à côté, avec Les Nuances, la Collection noire, Le jardin des 101 pélargoniums…

parc21.
bannchaumont20
parc20

parc23
Le jardin des 101 pélargoniums

parc24Fougère Tanaisie  /   Nuances

 parc28Collection noire

parc29

parc25
parc26
Le Vallon des brumes
qui mène à « L’œil de l’oubli » d’Anne et Patrick Poirier
Des archéologues ont découvert cet œil de marbre blanc
dans un creux dénommé La Glacière…

parc27

 .parc30(à gauche) A table ! avec des légumes… tomates, petites aubergines…


parc31
parc32

parc33
parc34Le jardin des graines – Jardins botaniques de France et des pays francophones
Sculptures de Didier Rousseau-Navarre

  parc35  Jardin bleu

parc36La Loire derrière la barrière des arbres

parc37
parc38

parc39
La serre des Victoria
Nénuphars géants

parc40
Il est midi ! l’heure de se restaurer…
La cafétéria nous propose un gaspacho, une verrine de minestrones froides, six compositions de pâtes, des fruits… un sorbet fraise-basilic…
un verre de rosé… un petit café…

parc42Pâtes noires à l’encre de sèche, moules, chorizo, parmesan, ail, tomates, poivron…

.
Après le déjeuner, reprise de la visite.

parc41 La serre

parc49

parc47Dans la cour de la ferme, les granges sont des galeries d’art.
El Anatsui présente ses sculptures, des pièces de « tissus » réalisées avec des « matériaux pauvres » recyclés. Rideau de scène, manteau, tenture…

Dans la grange aux abeilles, l’artiste Enrique Olivera expose « Momento Fecundo ».

parc48
parc51
Petite pause pour une glace, violette-fenouil et pamplemousse-baies roses

parc50
parc52

parc53

parc54

parc55

parc56

parc57

parc58

Et bien d’autres coins et recoins… Chaumont vaut bien une journée de l’année ! Nous y retournerons pour d’autres couleurs, d’autres atmosphères… et d’autres sorbets à déguster.

.

.
En complément de ce billet, celui d’Aifelle…

.

logoartshelbyleelogo un_bouquet_des_pivoines_par_pierre_joseph_redoute.
Challenges
« L’art dans tous ses états » de Shelbylee
« Chlorophylle »

..

.

.

.