Velouté de champignons

logogourmandises 16Ce dimanche, nous suivons Marion qui nous propose souvent des veloutés. L’hiver est encore là même si les oiseaux s’égosillent, que les muscaris fleurissent et que les jours rallongent.

Vous trouverez des recettes chez

Nahe – Velouté aux topinambours et cresson
Louise – Crème de pois chiches au yaourt
Marion – Velouté de carottes, lait de coco et noisettes
Sandrion – Velouté orange et pain maison
Hilde – Soupe
asiatique de nouilles, aux champignons shiitake et petits légumes

.

Velouté de champignons de Paris

.
Ingrédients :
– 2 kg de champignons de Paris

– 2 sucrines (salade)
– 2 marmites de bouillon de légumes Knorr

– 2 cuillères à soupe de crème fraîche
– Sel, poivre 5 baies, persil
– Copeaux de parmesan

Préparation :
– Lavez, épluchez et coupez les champignons. Coupez également les sucrines.
– Dans une marmite avec 2 litres d’eau, mettez les champignons, les sucrines, les 2 bouillons, sel, poivre… et cuisez environ 30 minutes.
– Mixez, ajoutez la crème fraîche, goûtez… et laissez sur le feu encore quelques minutes pour que la crème veloute la soupe.
– Décorez des copeaux de parmesan et d’un peu de persil votre assiette.

Les farcis sont fait avec du mascarpone, des haricots verts, 1 œuf, gruyère, ail, sel, poivre.

Verdict : Très bon !

.

velouté champignons

.

.

.

.

Champignon Bonaparte

logo album1
« Je lis aussi des albums » avec Hérisson.

.

champignon bonaparteChampignon Bonaparte
Gilles Bachelet

.
En août 1769 sur l’Île de Beauté, toute la famille se réunit autour d’un couffin pour admirer Champignon, un bébé braillard. Déjà, le caractère s’affirmait !
A l’âge des couches… et plus tard, Champignon découvre son monde et cherche son indépendance… des velléités aux autres, aussi !
Encore plus tard, lorsqu’on lui offre un sabre, Champignon s’exerce à son maniement en trucidant toute chose qui croise sa route. Doué, le Champignon ! On va donc l’inscrire dans une école militaire.
Et puis… Champignon grandit, devient un maître de guerre, un grand stratège… se marie, se fait couronner… bat la campagne, investit des pays… jusqu’au jour où… « à trop vouloir en faire, on lasse son entourage. »… il se retrouve tout seul sur un îlot…

.
Gilles Bachelet revisite l’Histoire avec un Bonaparte Champignon assez antipathique, dans le genre fable avec morale. L’humour est toujours aussi aiguisé, caustique, et les pinceaux toujours aussi généreux, tant dans les expressions que dans la profusion des détails.
On voit l’évolution de ce Napoléon, un bébé adulé par sa mère, et on s’achemine vers sa découverte du monde militaire. Les grandes lignes sont représentées… sa campagne en Égypte, sa rencontre avec Joséphine, son sacre, la défaite de Russie…
Comme dans ses autres albums, l’auteur réétudie à sa sauce des tableaux célèbres. Ici, c’est celui de Jacques-Louis David pour le « Sacre de l’empereur Napoléon Ier et le couronnement de l’impératrice Joséphine ». En dernière page, il fait un clin d’œil à la peinture de Napoléon à Sainte-Hélène regardant la mer.
Tous les personnages sont chapeautés et avec quelques connaissances en mycologie, on peut s’amuser à désigner leurs espèces. Il me semble que ce Bonaparte est un beau cèpe…

Je vous recommande ce livre qui est une source inépuisable de découvertes. Chaque fois que je le feuillette, je déniche des nouveautés.

.

champignon_bonaparte.

.

.