L’irremplaçable Youki

Logo Samarian 2

Un chalet à Noël avec Chicky Poo, Petit Spéculoos et Samarian
Journée Albums jeunesse

.

.

L-irremplacable-YoukiL’irremplaçable Youki
Ecrit et illustré par Jan Brett

.

youki8Annie s’inquiète pour sa chatte Youki. Elle qui est d’un naturel joueur, reste toute la journée confinée à l’intérieur du chalet, à manger et à dormir dans des endroits particuliers, bien cachés. Est-ce que Youki rentrerait en hibernation comme un ours ?

Puis un matin, Annie ne trouve plus Youki qui a disparu. Triste, la petite fille est seule, sans compagnon pour jouer, à attendre, attendre…, à regarder par la fenêtre la neige tomber.
C’est alors qu’elle pense à apprivoiser un autre ami. En cuisinant des petits gâteaux et en les disposant à l’orée de la forêt, elle pourrait en attirer au moins un…

youki6
Et c’est ce qui arrive ! Le lendemain, un magnifique élan se tient à la place du gâteau. Grand… peut-être trop grand pour elle !
Il lui faudrait un animal plus petit, donc le soir, elle dépose d’autres gâteaux de maïs. Mais c’est un chat sauvage qui s’amène, un chat bien trop difficile à garder.

Annie ne se tourmente pas plus que pour l’élan, elle continue à déposer des gâteaux et à espérer. Mais quelle surprise ! le matin, non seulement l’élan et le chat sauvage sont là, mais aussi un ours pas très commode ! Une vraie ménagerie qui continue à croître tous les matins… l’élan, le chat sauvage, l’ours, et … un cerf, sa famille, un loup gris, un ours noir…

youki7
Que faire ? Annie n’a presque plus de farine de maïs et tous réclament à manger ! Tous, voraces et toujours pas domestiqués. La neige commence à fondre, les bourgeons apparaissent, petit à petit les animaux commencent à se retirer dans la forêt…
Est-ce qu’Annie pourra un jour remplacer Youki ?

.
J’aime beaucoup les illustrations de Jan Brett. Comme dans l’album « Qui frappe à la porte la nuit de Noël ? », elle anime son conte avec des animaux sauvages, une contrée recouverte de neige, un chalet perdu, une enfant solitaire et aucun adulte dans les deux livres. Il y a un sentiment de liberté et d’espace. L’histoire est très jolie et pas menaçante, ni triste, même si Youki la petite chatte rousse a disparu. La fin est rassurante et très heureuse !
Les belles illustrations aux couleurs vives, folkloriques, sont enluminées par des frises, et la variété des animaux apportent toute la richesse à l’histoire.
Un livre à recommander !

.

youki1

.

.

.