Un festival pour l’Aliénor, Tome 4


Challenge Petit Bac avec Enna, catégorie « nom »

Une semaine de romans pour la jeunesse – 2

 

Tome 1Tome 2Tome 3

Un festival pour l’Aliénor
Tome 4
Cécile Soler

 

Grâce à sa tante, Vanessa peut rester à l’académie sportive Arcadia… Sa scolarité avait été compromise avec le déménagement de ses parents qui ne pouvaient plus assurer les transports, et c’est Lili qui avait proposé l’idée toute simple du covoiturage.
C’est avec la maman de son amie Nina que le deal avait été conclu, mais un jour après des vacances, Vanessa a la désagréable surprise de voir une nouvelle voiture. Au volant, une autre mère, et à l’arrière sa pire ennemie, la détestable Cyrielle… En peu de temps, elle constate que le proverbe qui dit : « Telle mère, telle fille », est vrai pour ces deux-là !

A Arcadia, c’est un branle-bas de combat. Pour fêter l’ouverture d’un SPA très chic, un festival est organisé avec portes-ouvertes au public. D’inspirations médiévales, les jeux tourneront tous au tour des thèmes de cette époque ; tournois, amours courtois, Robin des Bois et la légende du Roi Arthur. Toutes les disciplines seront mises à contribution et les élèves devront participer aux spectacles.
Du côté des patineurs, la représentation mettra en scène l’histoire de Robin des Bois. Vanessa et ses amis font alors la connaissance de Maria, leur nouvelle chorégraphe Russe qui ne fait pas bon ménage avec leur entraineur Eric. Après un début houleux entre eux, la guerre froide est déclarée.
Autre nouvelle tête, Kelly Wang qui vient d’Amérique. Du même âge que Vanessa, la jeune fille a un niveau supérieur. Sa technique et sa grâce donnent des complexes à notre petite héroïne qui en devient un peu timorée sous le regard critique de Maria. Si Kelly excelle sur la glace, dans la vie courante, elle est d’une grande timidité. Elle aurait pu être à l’image de Sophie et de Cyrielle, les deux pestes de l’académie, mais elle est en fait tout le contraire, ce qui émeut Vanessa.

Avec toutes ces activités qui doivent être menées en parallèle des études, les journées sont bien remplies et exténuantes. Cependant, il leur reste encore de l’énergie pour rêver… Il semblerait que Vanessa ait un soupirant qui l’entraine dans le potager d’Arcadia pour élever une famille de canards. Franck, l’ancien amoureux de Cyrielle, est un garçon charmant. Mais est-ce bien lui qui fait tambouriner le cœur de Vanessa et qui l’invitera à regarder le feu d’artifice qui clôturera cette mémorable fête ?

Nous suivons Vanessa dans ses entrainements et ses activités pour le festival. Comme dans les autres tomes, Cyrielle et Sophie vont s’échiner à mettre du désordre dans les programmes, mais leurs personnalités se dévoilent de plus en plus aux autres et leurs mesquineries ne resteront pas impunies. Dans cet épisode, l’auteur met l’accent sur ses mères insupportables qui vivent leurs rêves à travers leurs filles. Madame Wang est l’une d’elles, dévorée par l’ambition de voir Kelly se surpasser et triompher, jusqu’à la briser. Un sujet est alors abordé, celui des régimes poussifs et des carences qui mènent à l’anorexie.
Avec une plume toujours légère et pleine d’entrain, la vie de Vanessa à Arcadia est une lecture très plaisante. La petite fille des débuts qui n’avait pas encore douze ans, grandit vite et bien. Elle est fidèle en amitié (nous retrouvons Zoé qui reste sa meilleure amie), et se montre solidaire pour ses amis qui ont besoin d’aide. Puis avec le sourire, nous lisons ses émois amoureux qui suivent parfaitement les règles de l’amour courtois…
Je vous recommande cette série avec enthousiasme !

 

Errol Flynn dans le film « Les aventures de Robin des Bois »

 

 

Aliénor Mandragore – Merlin est mort, vive Merlin ! Tome 1

logo_babelio

Un livre offert dans le cadre des Masses Critiques de Babelio

.

 

Alienor-Mandragore 1Aliénor Madragore
Merlin est mort, vive Merlin ! – Tome 1
Scénario de Séverine Gauthier
Dessins de Thomas Labourot

.

Dans la forêt de Brocéliande, en plein cours de mycologie, Merlin succombe au cri d’une mandragore ! Mais que s’est-il passé ?!
Il était là, à expliquer à sa fille les champignons et leurs actions « psychotonques » quand Aliénor s’est soudain retrouvée propulsée par une force enchanteresse devant une mandragore. D’après Merlin… « Les mandragores sont dangereuses. On ne les déterre pas sans prendre certaines précautions… Quand on déterre une mandragore, elle pousse un cri si puissant qu’il tue le premier être vivant qui l’entend. »
En informant Aliénor des risques, le grand magicien se targue alors d’avoir du sang de démon et d’être invincible… Mais arrive ce qu’il devait arriver… à peine sortie de terre, la racine aux vertus extraordinaires se met à émettre le cri de la mort qui terrasse l’enchanteur ; raide, son spectre s’élevant au dessus du corps sans pouvoir le réintégrer…

Menacée par l’Ankou le serviteur de la mort, l’âme de Merlin espère qu’Aliénor découvrira la formule qui le ressuscitera. La jeune fille, seule et désemparée, va alors demander conseils auprès de Morgane, puissante fée et ennemie de Merlin. Cette dernière possède une immense bibliothèque dans laquelle on peut trouver tous les grimoires.

Le temps est compté, l’Ankou veille et la courageuse Aliénor, apprentie magicienne, va se découvrir de nombreux pouvoirs… et des amis.
.

Dans la forêt de Brocéliande nous retrouvons quelques personnages enchanteurs de la légende arthurienne. Merlin, Morgane, Viviane, Lancelot… sont aux côtés d’Aliénor pour cette plaisante histoire qui donne un air nouveau et léger au mythe.
Des planches riches en dessins et en couleurs, du dynamisme, de l’humour, du pétillant, on voit un Merlin trop présomptueux qui doit s’en remettre à sa fille novice en magie, pour revivre. Aliénor continue son apprentissage avec Morgane et acquiert un peu d’indépendance dans son aventure. Son autonomie la fait grandir.
Pour continuer dans l’ambiance, l’album nous offre à la fin un journal… « L’écho de Brocéliande ». Nous y trouvons des articles sur le pays, des interviews, la recette d’une potion, et des informations diverses et variées…
Une fin espiègle, certainement un charme facétieux qui remet tout en question,  ouvre la fenêtre sur une autre histoire, faisant sourire le lecteur.
Une bande dessinée à recommander et à suivre…

.
D’autres billets chez Mo’, Alice, Fanny, Lasardine, Bianca,

.
aliénor

.

.

.