Tempête au Cap Ferret

logoHalloween21 2
Challenge Halloween de Lou et Hilde
Littérature jeunesse

.

.
Tempête au Cap FerretTempête au Cap Ferret
Jeannine Faivre d’Arcier

.
Noël aux Mimosas pourrait être un séjour génial pour Margaux, dans cette vieille maison au sud du Cap Ferret qu’elle adore, mais la présence de sa belle-mère gâche tout. Être une pièce rapportée n’est pas chose facile et l’adolescente a bien du mal à trouver sa place dans la nouvelle famille de son père, un clan qui comprend ses deux demi-frères, Jules âgé de dix ans, qui lui voue une vénération sans borne, et Oscar cinq ans, trop petit pour être intéressant, sa belle-mère Laura, qu’elle considère comme une usurpatrice, une marâtre, et le dernier venu de la bande, Sergent Caramel, un teckel, genre petit boudin qui s’octroie beaucoup trop de libertés.
Sans tout ce monde, les vacances seraient idéales ! Alors au début, Margaux traîne les pieds et se fait souvent disputer. Entre son père et elle, il y a de l’incompréhension, des silences, de la colère, et aussi beaucoup d’amour… mais encore faut-il savoir le montrer, se le dire. A la veille de Noël, Margaux, qui peut être une enfant délicieuse, s’ouvre à lui et tous deux font le point sur la situation qui est à deux doigts de dégénérer. Elle comprend que Laura n’est pas une mauvaise personne et qu’elle n’est pas son ennemie.
Les Mimosas est en bordure du Bassin d’Arcachon, dans une zone résidentielle, et à une centaine de mètres il y a la maison Carabosse, une bâtisse en ruine qui titille son imagination. Quand elle passe près d’elle, Margaux, passionnée par les romans qui font peur avec vampires, morts-vivants et autres créatures fantastiques, échafaude des histoires à faire frissonner et les racontent à Jules qui boit ses paroles avec délectation.
Du haut du grenier, par la lucarne, tous deux observent le domaine avec des jumelles et un soir, ils voient de la lumière se déplacer. Bien évidemment, ça ne peut-être qu’un fantôme !
En cette fin d’année, le temps qui était doux fait place à de violentes bourrasques et à une pluie drue. Il faut fermer tous les volets et se préparer à affronter la tempête, lorsque Margaux voit Caramel partir en direction de la maison Carabosse. Sans prévenir, elle part à sa poursuite pour le ramener. De son côté, Jules, s’aperçoit du départ de sa sœur et la rejoint.
Dehors, la tempête n’est pas encore à son paroxysme mais son intensité monte en puissance quand les parents constatent l’absence des enfants.
Le cyclone balaye tout sur son passage et il n’y a qu’une solution pour Margaux et Jules, aller s’abriter dans la maison Carabosse…
Hou, hou, hou… il va y avoir de la casse !

.
L’auteur de ce roman habite le Cap Ferret et tous ces livres dans la collection Souris noire racontent des histoires qui se déroulent dans le secteur, des récits policiers, angoissants et mystérieux pour la jeunesse.
Dans ce volume, l’ambiance se construit petit à petit, crescendo, comme la tempête qui s’annonce. On perçoit les pressions qui grimpent le long de la spirale cyclonique jusqu’à l’explosion.
Margaux et Jules ont l’extravagance gothique des enfants qui aiment se faire des frayeurs, mais dans ce cas, les dangers qu’ils vont rencontrer ne seront pas ectoplasmiques, mais bien ancrés dans le réel. Entre frissons et sourires, le jeune lecteur se remémorera quelques scènes du film « Maman, j’ai raté l’avion ! ».
Une chouette lecture !

.

.

3 réflexions au sujet de « Tempête au Cap Ferret »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s