M.O.R.I.A.R.T.Y, Empire mécanique – T1

logosharonpolarshistoriqueslogo-british-mysteries-pedroChallenge polars avec Sharon, 

Mois Bristish Mysteries avec Hilde et Lou
Une lecture commune avec Hilde

.

 

9782756071909_1_75

M.O.R.I.A.R.T.Y.
Empire mécanique – I
Scénaristes : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Stevab Subic
Coloriste : Scarlett Smulkowski

 

Le ciel de Londres en 1899 est plein de ces nouveaux aéronefs qu’on appelle zeppelins. La fin du XIXème siècle connaît de grandes avancées révolutionnaires dans toutes les technologies, industrielles et scientifiques.

Dans une fumerie d’opium, on attend le Dr Jekyll et c’est Mr. Hyde qui apparaît en saccageant tout sur son passage. Ne pouvant le maitriser, la police lui tire dessus et mène le corps à l’hôpital de Whitechapel, non pas pour l’autopsier, mais pour le soigner car le monstre est toujours vivant.
Au même moment dans un salon de Mayfair, des lords jouent au poker. L’ambiance est mauvaise car lord Salisbury a perdu sa fortune aux cartes contre Mr Gibbs, un homme particulièrement chanceux qui dépouille depuis une semaine la fine fleur du royaume. Présent sur les lieux, Sherlock Holmes se doute qu’il y a tricherie et devant la belle assemblée, dévoile l’entourloupe… Mr Gibbs n’est en fait qu’un automate autoguidé.

L’incroyable machine a été faite par un orfèvre et Sherlock Holmes a hâte de découvrir qui se cache derrière tout cela car le seul homme à qui il pense est mort en Suisse dans les chutes du Reichenbach.
L’histoire du Dr Jekyll et celle de l’automate vont se regrouper et ce sera à Sherlock Holmes de mener l’enquête… Toujours assisté de son ami le Dr John Watson, il va orienter ses recherches auprès de la veuve du chimiste Alfred Nobel, décédé trois ans auparavant. Sous couvert d’une entreprise philanthropique, elle a monté un laboratoire sur le domaine de Baskerville Hill pour faire des expériences sur la fleur de pavot suivant les formules du Dr Jekyll.
Une ombre se profile auprès de cette femme, celle du plus redoutable des ennemis de Sherlock Holmes, le professeur Moriarty…

L’histoire est très intéressante avec sa trame fantastique et son ambiance steampunk. Les scénaristes invitent aux côté du détective des personnages connus, réels ou fictifs, de la fin de ce siècle. Wilson Churchill est très présent tout au long de l’histoire, on parle d’Alfred Nobel et de l’héritage qu’il laisse, et on rencontre le Dr Jekyll et son double démoniaque Mr. Hyde. 
Dès le début de l’album, un nom sort du chapeau : Moriarty. On le guette avec une petite appréhension car on connaît sa réputation.
Au club Diogène à Pall Mall Street, on voit également Mycroft, le frère de Sherlock, qui est comme à son habitude au service de sa Majesté… L’intrigue continue avec un deuxième opus car ce volume n’est que le premier tome d’un dyptique.
Quant aux dessins, ils relaient bien la noirceur de l’histoire, mais un trait trop prononcé, surtout pour les visages, donne quelques lourdeurs à l’ensemble. J’ai aimé la colorisation, les décors, le dynamisme, le macabre et tout ce qui caractérise le genre fantastique-steampunk.

.

 

 

 

 

 

6 réflexions au sujet de « M.O.R.I.A.R.T.Y, Empire mécanique – T1 »

  1. On a cette série en médiathèque et malgré mon attirance pour l’univers Holmésien, j’avoue que ça ne me tente pas du tout à cause du graphisme auquel je n’accroche pas du tout…

  2. L’histoire m’a beaucoup plu aussi. Je trouve qu’on a du mal à reconnaître les personnages par moment, c’est vraiment dommage mais j’ai hâte de me procurer ce deuxième volume, l’univers est captivant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s